Au 1er janvier 2017, par défaut, nous serons tous donneurs d’organes

 

Sain et Naturel donneurs-d-organes Au 1er janvier 2017, par défaut, nous serons tous donneurs d'organes

Image crédit : pixabay.com

Au 1er janvier 2017, par défaut, nous serons tous donneurs d’organes

En effet, le 1er Janvier 2017 sera une date importante dans l’histoire du don d’organes en France, plus besoin de carte de donneur pour les donneurs d’organes.

La Loi Touraine, votée l’année dernière entrera en vigueur et nous serons tous donneurs par défaut. Si vous souhaitez vous y opposer, vous devez le signaler. En résumé, à partir de maintenant, vous n’avez plus à signaler que vous souhaitez faire don de vos organes. Toutefois, si vous ne souhaitez pas être donneur, vous devez le signaler. Plus besoin du consentement de la famille non plus. Toute personne décédée, sera un donneur potentiel.

Sachez quand même que ce principe de consentement présumé est déjà inscrit dans la législation depuis la loi Caillavet de 1976. En théorie, depuis cette date, tout défunt est considéré comme donneur, sauf s’il a été inscrit au registre national des refus de son vivant. Mais en pratique, cela n’était pas fait. Mais malgré ce texte pourtant très clair, en pratique, les médecins commencent toujours par demander aux proches ce qu’ils désirent. Et puis comment faire quand les proches refusent ?

Lorsqu’on leur pose la question 32% des familles concernées décident de ne pas effectuer de don.

On estime que désormais, les gens seront davantage informés de cette mesure. D’où l’intérêt de parler de cela avec vos proches.

Dorénavant, le corps médical ne sera plus obligé de demander l’avis de la famille, donc la personne qui ne s’est pas inscrite au registre national des refus de son vivant verra ses organes greffés, destinés à d’autres personnes qui en ont besoin.

Sain et Naturel donneurs-d-organes-2 Au 1er janvier 2017, par défaut, nous serons tous donneurs d'organes

Image crédit tous donneurs d’organes : pixabay.com

La décision prise sera instantanée et permettra de gagner beaucoup de temps car des ces cas là il est très précieux. En mettant en place une telle mesure, le gouvernement espère augmenter le nombre de donneurs, et donc la possibilité de sauver plus de vies pour qui l’attente de greffe disponible est insupportable.

Mais tout n’est pas aussi simple, l’Ordre des Médecins n’est pas complètement convaincu des bienfaits de cette réforme. L’organisme professionnel, administratif et juridictionnel de défense et de régulation de la profession médicale estime que ce nouveau texte de loi exclut la famille et réduit le processus de dialogue entre les deux parties (famille et médecins, ndlr).

La Fédération des associations pour le don d’organes et de tissus humains (France ADOT) émet égalemnt des doutes et elle redoute « une méfiance des familles et la remise en cause de la volonté d’être donneur chez un certain nombre de nos concitoyens. »

Entre l’Ordre des Médecins et le gouvernement de François Hollande, ce sont deux théories diamétralement opposées qui se font face. Il faudra donc attendre plusieurs mois voire plusieurs années pour savoir laquelle se rapproche le plus de la vérité du terrain.

En France, en 2015, 5 746 greffes ont été faites. Un chiffre qui constitue une « bonne » année.

Le gros problème, c’est qu’en France on compte actuellement plus de 20 000 patients en attente de recevoir une greffe. Un déséquilibre énorme entre l’offre et la demande qui a des conséquences dramatiques.

Sur cette même année 2015, 533 personnes sont décédées faute d’avoir reçu un organe à temps. Preuve qu’en 15 ans, le nombre de donneurs a presque doublé, et qu’il  faudra encore beaucoup de temps et de solidarité pour pouvoir soigner tout le monde.

Source tous donneurs d’organes : Libération

4 commentaires à propos de “Au 1er janvier 2017, par défaut, nous serons tous donneurs d’organes

  1. DICTATURE quand tu nous tiens! encore un bel exemple que nous somme plus maître de notre corps! même si c’est pour sauvé des vies, moi personnellement je refuse de donné quoi que ce soit! bientôt on ira en prison pour tel refus ou faire quelque chose qu’on ne veut pas!

  2. Vous dites n’importe quoi avec des informations tronqués! La famille peut s’y opposer colle toujours et doit remplir une attestation à condition que le donneur ne s’est pas déclarer donneur.

    Renseignez vous correctement. Merci.

  3. oui vous racontez n’importe quoi…sans doute trop jeunes….cette loi est en application depuis les années 99/2000…sous le label qui ne dit mot consent…alors la mére tourraine complétement depassée….pas nouveau de s’apercevoir qu’elle est nulle….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*