Cessez de soutenir l’esclavage des enfants en évitant ces 7 Entreprises

esclavage

Cessez de soutenir l’esclavage des enfants en évitant ces 7 Entreprises

En faisant cet article, j’ai eu les larmes aux yeux. Je pense que tout le monde devrait prendre conscience de cette horreur. Car nous pouvons et devons tous faire quelque chose.

Qui n’aime pas le chocolat?

Les Européens et les Américains c’est évident. En fait, le citoyen Français en mange 6,6 kg par an, les européens ont une consommation d’en moyenne 1,99 kg par personne, et l’américain mange plus de 5 kg de chocolat chaque année. Mais il y a un inconvénient à cette gourmandise au-delà des ingrédients simplement douteux.

Beaucoup d’entre nous achètent le chocolat sans penser d’où il vient et comment il est fait, et cela pose un problème, car plusieurs grandes entreprises ont été accusées d’avoir recours à l’esclavage des enfants pour vous donner votre dose de chocolat.

En Septembre dernier, une plainte a été déposée contre une liste d’entreprises comprenant Hershey, Mars et Nestlé, affirmant que ces entreprises incitaient leurs consommateurs à financer le commerce du travail forcé des enfants en Afrique de l’Ouest.

C’est une cause de préoccupation dans l’industrie du chocolat ces 15 dernières années. Le cacao est l’ingrédient principal dans le chocolat, dont la plus grande partie est cultivée en Afrique de l’Ouest. Les deux plus grands producteurs étant la Côte-d’Ivoire et le Ghana, qui représentent environ 60 pour cent de l’offre mondiale de cacao.

Beaucoup d’entreprises au sein de l’industrie du chocolat dépendent presque exclusivement de l’Afrique de l’Ouest pour leur approvisionnement en cacao, mais la plupart du cacao est produit sur de petites exploitations par des agriculteurs qui souffrent d’une pauvreté extrême. Ces extrêmes se traduisent souvent par le travail des enfants. En 2001, l’industrie du chocolat a promis de mettre fin aux pratiques en Côte – d’Ivoire et au Ghana d’ ici à 2005, mais cette échéance a été maintes fois repoussée. Maintenant, l’espoir est d’ éliminer pleinement ce fléau d’ici 2020 .

Pour comprendre pourquoi cela est si important, vous devez regarder au – delà de l’argent et du chocolat. Vous avez besoin de prendre conscience de la réalité de la situation de ces enfants. Âgés de 11 à 16 ans, et parfois même plus jeunes, les conditions dans lesquelles vivent ces enfants esclaves sont macabres; se retrouvant emprisonnés dans des zones isolées, ces enfants sont amenés à travailler 80 à 100 heures par semaine.

Ils sont souvent battus à coups de poing, avec des ceintures et des fouets – témoignent les enfants libérés qui ont parlé dans le film Esclavage: une enquête globale. « Les coups faisaient partie de ma vie », a expliqué Aly Diabateun esclave libéré. « Chaque fois qu’ils vous faisaient charger des sacs (de fèves de cacao) et que vous en laissiez tomber en les transportant, personne ne vous venait en aide. Au lieu de cela, ils vous battaient et parfois même jusqu’à ce que vous ramassiez tout. »

esclavage

Vous voulez éviter de soutenir l’esclavage des enfants? Alors évitez ces sept sociétés de chocolat:

Hershey

Mars

Nestle

ADM Cocoa

Godiva

Fowler’s Chocolate

Kraft

« Pour le moment, aucune grande entreprise de chocolat ne peut garantir son approvisionnement en cacao sans être entaché par le travail des enfants », explique Elizabeth Jardim, directrice de la défense des consommateurs à l’ American Green, une association à but non lucratif qui promeut la consommation éthique . »

 

Cependant, la plupart ont lancé des programmes de développement durable qui tentent de lutter contre le travail des enfants de plusieurs manières, en grande partie grâce à la pression des consommateurs.

Afficher l'image d'origine

Et pourtant, malgré des nouvelles constantes sur ce sujet grave, le nombre d’enfants travaillant dans l’industrie du cacao a augmenté de 51 pour cent de 2009 à 2014.

« Ils jouissent de quelque chose pour lequel j’ai souffert, j’ai travaillé dur pour eux sans jamais bénéficier d’aucun avantage. Ils étaient en train de manger mes entrailles », explique un garçon qui a été relâché.

Consultez cette liste d’ entreprises socialement responsables qui se sont engagées en ce qui concerne l’orientation des profits, qui font bénéficier aux enfants souffrant des travaux forcés:

Giddy Yoyo

Chocosol

Clif Bar

Green and Black’s

Koppers Chocolate

L.A. Burdick Chocolates

Denman Island Chocolate

Gardners Candie

Montezuma’s Chocolates

Newman’s Own Organics

Kailua Candy Company

Omanhene Cocoa Bean Company

Rapunzel Pure Organics

The Endangered Species Chocolate Company

Cloud Nine

Nous, entant que consommateurs, sommes les décideurs de ce qui peut ou ne peut être accepté dans ce commerce effréné, et la course aux profits.

Le département américain du Travail a rapporté que dans le monde en 2013, 168 millions d’enfants entre 5 et 17 ans étaient des travailleurs. 85 millions des 168 millions enfants travailleurs effectuaient des travaux dangereux qui  les exposaient à de graves problèmes de santé  ou de sécurité – selon la 13ème édition du rapport annuel Findings on the Worst Forms of Child Labor.

Sources : en vert dans l’ article et  Child Labor./collective-evolution.com

136 commentaires à propos de “Cessez de soutenir l’esclavage des enfants en évitant ces 7 Entreprises

        • Cessez de manger le chocolat bon marché. Acheter des chocolats ÉQUITABLES et tant qu’à y être BIOLOGIQUE. On paye le prix de la délivrance de ces enfants, d’une vie familiale plus acceptable (les parents seront payés) et d’une exploitation responsable de la terre, à qui on doit la vie. Ce faisant on ne crée pas de malheur, on encourage ceux qui ont fait le choix courageux de respecter l’humain et la nature. Le vrai chocolat est un luxe, personne n’a réellement besoin de chocolat, c’est un plaisir futile: une habitude culturelle de consommation qui peut changer.

          • Même si l’on se sent démuni devant tout ce qu’il faudrait faire… commençons par les enfants …leur exploitation est inacceptable …ils ont droit de vivre eux aussi même et surtout s’ils ont eu la malchance de naître dans un pays où on ne les respectent pas ….

          • Et vous êtes qui pour dire: » Arrêtez de manger ceci ou cela, c’est un plaisir futile… » Les plaisirs sont toujours futiles, mais c’est la vie, tout simplement…

          • houla.. quelle réponse condescendante.. plaisir futile.. habitude culturelle.. pfff et le tout en criant ÉQUITABLE et BIOLOGIQUE!!!!!! Vos opinions contaminent l’essence du texte…

          • Équitable ne veut absolument plus rien dire au début ça semblait être quelques choses de bien mais après quelques recherches tu te rendras comptes que c’est magouille et compagnie comme tellement d’autres sujets cordialement ,

          • certes , mais parmis les marques citées,
            celles qui comportent « organic » , signifie qu elles produisent du bio.

          • C’est du flan!!!équitable et bio une aberration qui permet de se dédouaner, le seul argument qui vaille c’est l engagement et le combat en direct contre ces gros lobbyistes et industriels… ils ont des noms et des adresses. … mais mieux il y a tout d’abord les élections,si VI république il y a c’est à ce moment là qu’il faudra les mettre à genoux…

        • peu importe,en luttant contre ce fléau,n’en provocont nous pas un autre,car dans la mesure ou,ses enfants n’ont pas un salaire ou autre de remplacement comment nouriront -ils leurs famille?le problème est complexe,il faudrait compter sur la bonté,et la probité de ces entreprises,qui exploitent ce créneau!!!!!!!!!!!

        • inique… surprise que « Côte d’Or », que j’aime, ne soit pas sur la liste, ni Lindt ; pour l’instant, j’ai trouvé dans un petit « 8 à 8 » intitulé « Ethiquable (cacao-coco, République Dominicaine), labellisé AB…
          Merci à ceux qui dénoncent… et qui proposent des actions au plan international

    • OUI IL FAUT DENONCER A TOUT PRIX…PRIX C EST AUSSI LE CENTRE DE TOUT CELA…L ARGENT TOUJOURS L ARGENT LES BENEFICES SUR LE DOS D ENFANTS…PERSO JE MANGE BIO…IL Y A NORMALEMENT PLUS DE SURVEILLANCE…??? MAIS…L HUMAIN EST UN ETRE ABJECT…ET J EN ARRETERAIS LA.

    • Personnellement j’ai arrêté le chocolat, un vigile black m’a aidé aussi en me prenant à la caisse les kinder pingui auxquels j’étais presque tombée accro ..pour que je comprenne que c’est mauvais pour moi. Adieu pâques j’en faisais des « crises de foi(e) »

      • Était ce utile de préciser un vigile black ???? Premièrement on se contrefiche de savoir qu’il était black, vert ou indigo. Deuxièmement ils le sont quasi tous malheureusement car c’est le seul boulot qu’on leur propose la plupart du temps, même quand ils sont diplômés et ont fait des études dans leur pays d’origine……..

        • Alors Ce n’est pas Le sujet…. Et je pense qu’il n’y avait aucune forme de racisme dans ce que disait cette personne. Bien évidement il y a des injustices partout, cependant il ne faut pas tout prendre au premier degré. C’est affolant comme l’on ne peut plus rien dire maintenant dans qu’il y ait polémique !

      • Ces enfants travaillent et sont heureux,il rapportent de l’argent à la maison pour faire vivre toute leur familles,sacrons leur patience avec notre vision erronée de nord américain bien nanti.

        • Il y a du vrai. Boycotter des produits augmentera la production d’autres. Les enfants iront travailler ailleurs. Croire que nous changerons leur exploitation en se privant partiellement, c’est rêver.
          C’est la politique de leur pays qui doit changer, sinon c’est un coup d’épée dans l’eau.

          • tout a fait d’accord avec votre point de vue Charlotte, c’est la politique de leur pays qui doit changer avant tout !!

          • Désolé mais c’est trop facile de se dédouaner en disant cela. Certes, les lois de ces pays doivent changer mais nous avons une lourde responsabilité en tant que consommateurs finaux et aussi un réel pouvoir, peut-être bien le seul que nous ayons d’ailleurs, celui de notre choix de consommation, déterminant le choix de société dans laquelle nous souhaitons évoluer.
            Quand les Etats auront un manque à gagner trop important du fait que les recettes fiscales liées aux produits que nous n’achèterons plus disparaitront (doublé d’une pression de consommateurs par une communication internationale du type Avaaz ou 365.org ou encore Greenpeace), ces mêmes Etats seront contraints de faire évoluer la loi pour permettre à ces enfants d’avoir une vie décente, ainsi qu’à leurs parents.
            D’une manière générale, il est temps que nous comprenions que la planète entière ne peut consommer d’une seule et même façon et que nous arrêtions d’alimenter notre propre malheur en consommant de façon beaucoup plus sobre, locale et intelligente, condition essentielle pour un réel gagnant-gagnant. Cette question dépasse largement l’esclavage infantile, + égoïstement, en cessant de consommer dans les grandes enseignes et les grandes marques multinationales en général, nous referons vivre notre économie réelle locale : artisans, producteurs locaux et PME qui réalimenteront les caisses de nos Etats en faillite du fait que l’économie actuelle est vampirisée par ces grands groupes internationaux qui échappent à l’impôt de façon illégale (paradis fiscaux) mais aussi et surtout légale (optimisation fiscale). Nous retrouverons alors une économie saine avec des emplois ayant un sens et surtout permettrons à notre système solidaire par répartition de perdurer (services publics, sécu, retraites…) et éviterons par là même la montée en force des extrêmes droites actuelle, bref, la renaissance de la démocratie !

  1. Je suis surprise de ne pas voir les entreprises de création de vêtement, ou de smartphones, ces derniers étant pour le coup, plus qu’intolérables puisque des enfants sont mis en danger en travaillant dans des mines…

      • le fairphone prend ses matières 1ere dans des mines également exploiter par des enfants

        le seul changement c’est que les mines ne sont pas tenue par des gens armés, le travail des gosses y est identique…

        et il est assembler en chine dans les même condition

        j’ai étais tenter par ce téléphone au vu de sa pub « étique » mais en 3 recherche sur le net on découvre vite la réalité

        le fairphone de la poudre au yeux…

    • Très vrai. Ce monde part vraiment en cacahuète. Et le pire c’est qu’il faut être honnête, personne n’a vraiment envie de changer ses habitudes de façon aussi drastique. Ces marques font partie intégrante de nos vies et nous envahissent. Même en triant et en se privant on a du mal à les éliminer de nos caddies.

      • envie ou pas, si on n’a pas le courage de faire cet effort, alors on ne vaut pas grand chose pour l’humanité. Parfois, il faut se mettre des coups de pied au cul et regarder sa conscience. On ne peut pas tout accepter. Changer pour du mieux, c’est toujours bénéfique à la fin.

        • Après , le rayon « commerce Equitable « (fair trade ») en supermarché n’est en général pas très loin du rayon friandises et grignoteries… C’est à la portée de chacun de faire l’effort et on est sur de contribuer à des projets durables pour les producteurs. Les petits ruisseaux font les grandes rivières…

    • …et sur les articles traitant des entreprises de smartphones s’étonnera-t-on que ne soit pas traité la traite des enfants par les entreprise du chocolat ?

    • Je crois qu’il n’est question ici que des marques qui utilisent le cacao, mais il est vrai que ce n’est pas la seule filière où les enfants sont exploités..

    • Exact,mais tout est à dénoncer, et je me suis empressée à consulter la liste des entreprises, car je consomme énormément de chocolat, et j’ai été soulagée de voir que ma marque préférée n’en fait pas partie, encore que !…..

  2. beatrice beuselinck@orange.fr
    je ne mange pas de chocolat mais je suis d’accord pour boycotter ces entreprises qui font des enfants des esclaves. Ne plus manger de chocolat de même que toutes viandes fermeraient ces entreprises qui s’enrichissent sur le dos des plus malheureux.

      • Ce n’est pas vrai, il faut se renseigner. On peut commencer par acheter local, ce qui permet de connaître les producteurs, et ensuite choisir les articles du commerce équitable (fair trade) qui garantissent un revenu et des conditions équitables aux producteurs. on trouve ainsi du café, du thé, du chocolat et de nombreux autres produits qui ne proviennent pas de nos latitudes. Il existe par exemple les magasins Oxfam qui vendent des produits équitables, mais on en trouve de plus en plus dans les grandes surfaces.
        C’est l’argument pour se défiler de dire « Ils sont tous pourris, donc je ne peux rien faire » Au contraire, si seulement 10% des clients des ces grandes marques s’en détournaient pour des raisons éthiques, elles tiendraient compte du message… Bon, ce serait probablement pour trouver une autre combine, mais en tout cas, les consommateurs ont un vrai pouvoir.

      • Bien dit !  » personnes n’a vraiment envie de changer ses habitudes  » ? Nous ne sommes pas tous des moutons donc NON je ne suis pas d’accords. Même si  » peu être  » ces enfants ramène de l’argent à la maison, d’où un enfant doit travailler et surtout dans des conditions pareils ? D’où un enfant doit être privé de son enfance ? De son innocence ? Et même si  » peu être  » c’est le pays qui a décidé que leurs vies doivent être ainsi, est-ce une raison alors pour accepter cela ? Que les marques comme  » Mars  » par exemple ferme les yeux la dessus ? Encore une fois NON je ne suis toujours pas d’accords. Après on s’étonne que plus rien va que se soit pour des raisons climatique Comme politique mais en même temps la plupart des gens ne bougent même pas le petit doigt tout ça Parce-que  » c’est comme ça  »  » ils sont payer  »  » ils sont riches  » « ils savent sûrement mieux que nous ce qui est bien ou non « . Pff ouvré les yeux car ça fait bien trop longtemps que la plupart font les aveugles ! Merci c’est tout pour moi !

  3. Bien sûr que je suis d’accord, bien sûr que de nos jours il faut plus que cette exploitation continue, existe. Mais mais ce que je vais écrire est affreux, mais que deviennent ces enfants ensuite ? Pensent on a obliger les entreprises exploitantes à ouvrir des écoles par exemple ? Des établissements de formation pour les ados, ou jeunes adultes ?

    • C’est exactement ce qui s’était passé avec Huawei où toute les gens tombaient des nues en voyant que des enfants travaillaient pour fabriquer des téléphones portables. Et le PDG s’expliquait en disant que c’est culturel, que tous les enfants de ces familles travaillent, et qu’ils ont besoin de travailler pour survivre… Chez Ikea c’est pareil, mais adapté et règlementé… Alors que faire ?

    • BIEN D ACCORD AVEC VS …. ca fait 10 ans que je trie tout ce que je mange (même si je fais diabète 2) et aussi vérifie les ingrédients, la provenance, récupération etc…. j ai 70 ans – 5 enfants – 2 p. enfants et leur ai appris à respecter la nature et l environnement … ca se fait et il faut seulement de la bonne volonté, persévérance et discipline … en leur expliquant le pourquoi et que ce sera eux qui seront pris avec toutes ces conséquences négatives ou il sera p. être trop tard …
      c est aussi aimer les AUTRES ENFANTS MÊME SI ON NE LES CONNAIS PAS …. XXX

    • Enfin un prpos censé ! j ‘ai ddes enfants et je suis totalement horrifiée par cet état de fait, mais etes vous déjà allés en Afrique noire, particulierement en Afrique de l ouest, ou encore en Inde, avant de vous jeter sans recul sur ce constat = les enfants sont exploités , certes mais c’est toute la société qui les exploite, pas seulement la firme qui les emploie, bien souvent ils n’ont d ‘autre choix pour leur survie, ils sont abandonnés, ou « vendus » par leur famille pour eviter de mourir de faim. Voilà le véritable constat! Les entreprises profitent d ela situation mais le mal est bien plus profond; que feront ses enfants et leurs familles quand ils ne trouveront plus de boulot? Ces pays font ils quelque chose pour leurs enfants ( éducation, soins, prise en charge des orphelins … ) = NON ! Est à nous de le faire, dans l absolu non, mais si on arrete le négoce avec ces pays, là peut que là ils réagiront = plus de buisness, plus de sous, plus de sous, plus de profit, et ces gros présidents biens gras, bien riches, propriétaires de splus luxueuses places de la planete, verrons peut etre enfin l ‘interet de faire un minimum vital pour leur pays. Je susi navrée de ce constat virulent, mais je l’ai vu de mes yeux, c’est inextricable, alors à moins de boycotter les pays producteurs (avec tout ce que cela implique) , et les forcer à adhérer à de vrais programmes de santé et d ‘éducation ( ce qu ‘ils ne souhaitent bien sur pas du tout afin de mieux asservir les populations) je ne vois pas d’issue possible

  4. Végétarien depuis 2 ans pour la cause animale, j’essaie aussi de boycotter les produits contenant de l’huile de palme. Mais quoi qu’on fasse on consomme des produits qui cachent des scandales: ils nous collent de l’huile de palme partout !! j’ai vu qu il y en avais dans les biscottes de petits déjeuné. On ne sais plus quoi consommer et surtout pour les enfants et les ados car tout les produits qui les concernent et qui font partis des plaisirs de l’enfance son concerné soit par le massacre animal soit le scandale des enfants esclaves ou encore de la déforestation : fast-food , kébab, céréales du matin,pâtes à tartiner,pizza,barres chocolatées,biscuits plats préparés…si on ajoute à sa le boycotte de ce qui peut les rendre idiots Radios destinés aux jeunes, téléréalité,sites internets jeux vidéos.IL ne reste plus rien du tout il n’ont plus aucun droit de vivre leur jeunesse ! et c’est la faute de l’industrie capitaliste ! Il est vraiment temps d’interdire tous ces scandales car on pourrais faire les mêmes produits sans huiles de palmes! Pour la viande c’est un autre débat celui du végétarisme mais arrêtons le massacre et l’élevage barbare. je pense qu’ on ne peux pas en vouloir aux gamins qui consomment du nutella ou qui vont aux Mc do ils ne sont pas responsables de tout sa et n’ont pas à culpabiliser. On dois pouvoir leur donner les mêmes plaisirs d’enfance mais avec des produits faits de façon respectueuses de la vie humaine et animale et de l’écologie Mais tant que le capitalisme dominera on y arrivera pas !!

    • Pour la télé-réalité, excuses, c’est pas vital. Ça n’existait pas à notre époque et du coup on sortait avec les copains et on vivait aussi bien.
      La nourriture, le Nutella n’est pas nécessaire, ou tu as de la pâte à tartiner sans huile de palme, après c’est tout une question d’habitude et d’hygiène de vie

      • Certes on vivait avec ce que nous offrait la société à l’époque mais rien ne nous permet de dire que nous étions plus conscients sur notre façon de consommer (nous n’avions pas les moyens de communications actuels pour être au courant de ce genre d’exploitation )
        Et nous n’étions ni plus ni moins malheureux que nos enfants et petits enfants d’aujourd’hui.

    • Dire que les jeuxvideo rendent les jeunes idiots montre une meconaissance profonde du media.

      De tres nombreuses etudes ont demontrées que les jeux videos permettent de grandement ameliorer la coordination, les reflexes, la capaciter a prendre des decisions rapidement, le sens de l’orientation et enfin le niveau d’anglais.

      Je suis assez d’accord pour le reste mais attention aux raccourcies les jeuxvideos peuvent etre un vrai plus pour enfant mais surtout il ne le rendent pas idiot ca c’est certain.

      K.

      • Non, les jeux vidéos ne rendent pas idiots, ils rendent accros, et le jeune se renferme sur lui même, n’a plus aucun autre centre d’intérêt, ne veut plus sortir dehors, et ne joue avec les copains que si ils jouent aux jeux vidéos avec lui ! Super ! Aussi dangereux, voire plus ! les ingénieurs de la silicon valley interdisait tout aappareil à leurs enfants, qui ont donc la vie que nous avions nous, enfants.

      • Ce qui est certain en revanche, c’est que le temps consacré aux jeux vidéo n’est plus consacré à la lecture et que l’orthographe en pâtit sérieusement!

    • Penser qu’on puisse risquer de réduire le  » bonheur » des enfants en éliminant du Nutella ou un déjeuner à Mac Do pose quand même assez intensément la question de ce qu’est le bonheur. Et simplement penser à devoir la poser fait partie des impasses de fond contemporaines où les modes de consommations sont parties prenantes de l’identité. On peut imaginer que les ressources imaginaires et créatives des générations à venir ne seront pas anéanties dans des jeux sur leurs téléphones ou entre deux tranches de Cheddar de hamburger.

    • Il est possible de responsabiliser nos enfants, les notres, ils sont allez chez mc do quant ils sont arrivés au college et pas par choix. Si on leur demandait leurs choix ils préfèreraient faire des burgers maison. Et pour les pâtes à tartiner, je croix que les parents ont encore le choix, et ce sont les parents qui choisissent et pas les enfants. Nos enfants n’ont jamais souffèrent du mode de vie que nous leur avons donner. Ils ont eu un portable quand ils sont arrivés au lycée. Et cele parce qu’ils étaient en internat. Donc arretons de dire que les enfants ne sont pas responsables, cela depend de l’ education que nous leurs donnons.
      C’est aux nouvelles generations qu’il faut expliquer tout ça, ils ne sont pas responsable de la decacence de l’humanité mais c’est à eux de reagir pour changer le monde et commencer à evoluer au lieu de regresser dans l’industrie chimique. En plus « les plaisirs de l’enfance » c’est aux parents de les inculquer et non la mode et aux pub qui lavent les cerveaux, qui disent à longueur de journée ce qui est bon. En ce qui concerne les huiles de palme, il existent d’autres produits qui n’en contiennent pas et de plus il y a une pâte a tartiner fabriquée en picardie et sans huile de palme, les alternatives existent, il faut juste se donner le temps de faires ses courses.

    • je suis aussi végé pour la cause animale. la seule façon d’éliminer les produits « toxiques » (toxique à la santé mais surtout toxique dans le sens d’exploitation à outrance de l’humain et la planète) c’est de se remettre à cuisiner soi même. il faut absolument changer notre comportement de consommateur et avoir le courage de bosser dans notre cuisine, dans notre maison, etc…
      quant aux smartphone etc…; perso, je n’en achète pas… tout simplement.

    • Totalement d’accords avec toi !! Et pour en revenir à la viande, nous avons pas besoin de se nourrir de viande pour survivre puisque nous avons pas les intestins fait pour digirer la viande donc l’homme n’a pas été conçu pour consommer la viande enfin du moins en aussi grande quantité.

  5. Vous ne citez que Godiva et oubliez tous les autres, le chocolat base de Godiva vient de chez Callebaut comme pour toutes les grandes marques de chocolats Belges mis à part Marcollini.
    Je ne trouve pas juste que vous ne citiez pas Neuhaus, Leonidas et les autres à moins que vous n’ayez pas d’informations sur le plus grand importateur de fèves de cacao en Europe, Callebaut.

  6. tout cela est une question d’autoritarisme? c’est un probleme qui releve de la conscience de chacun, mais la conscience sans un geste ou implication personnelle n’est rien…Mais il est clair qu en achetant ces marques, on augmente le poids de ces entreprises, si les régions se contentent de dépendre des ressources d’importation etrangères, et quelles ne produisent rien elles même, elles profitent nécessairement de ces entreprises cest comme tous ces gens qui vivent dans des grandes villes et achettent les denrées qui proviennent de la nature? Alors qu en realitée ces gens travaillent en grande part pour ces mutinationales en realité mais de manière indirecte, . L’urbanité et l’industrie sont tres liées, La ville n’affiche que le produit finit , le vert lui s’occupe de faire pousser les choses, cest déjà plus le stade de la creation?

  7. Donner le nom de entreprises c’est bien, mais peut-etre donner le nom des marques de chocolat qu’ils distribuent serait intéressant !? Tout le monde ne va pas forcément chercher à quoi ces entreprises correspondent et il devient alors plus facile de ne pas consommer leurs produits !?

  8. N’oublions pas la société Thai Union propriétaire des conserves Petit Navire qui exploitent des enfants en Thailande et Vietnam.

    •  » la société Thai Union propriétaire des conserves Petit Navire qui exploitent des enfants en Thailande et Vietnam. » pouvez vous apporter des preuves de ce que vous écrivez ?

  9. Nous au Québec, les gens commencent à avoir l’ouverture de conscience de plus en plus ,c’est bon signe pour un changement . Vous savez, vous allez me trouver peut-être dur mais, l’âme qui habite ces enfants, on décidé de vivre cette vie. Non pas que nous devrions consommer ou se douter de leur sort pour autant. Je suis vegan, et Gaia, les humains et les animaux, me tiennent à cœur. Au contraire, il faut juste rester dans notre cœur et les supporters et garder à l’esprit que chaque incarnation terrestre, à son propre projet de vie…pour ceux qui comprennent ce que je veux dire. Faisons en sorte de changer les choses justement en dénonçant ces abus d’un bout à l’autre de notre belle planète 🙂

  10. On ne sait plus où donner de la tête, tellement le monde va mal.
    Aujourd’hui nous avons ce formidable outil d’informations qu’est internet….sur nos tablettes ou smartphones…pollueurs, on le sait.
    Mais une réelle prise de conscience est en marche, c’est très bien. Seulement, il y a aussi ce côté négatif, d’une telle informations, on ne sait plus quoi manger……bio ? C’est très cher pour des budgets au seuil de la pauvreté….où le seul combat est de survivre soi-même. La misère est partout, regardez dans nos rues…on ne devient pas SDF par plaisir….combien de futurs jeunes mamans, combien de jeunes mamans avec leur bébé sont à la rue…..en France, ça veut dire à côté de nous, et ça ne remue pas les politiques, les élus etc etc…..le combat est de toutes parts.
    Cela dit, pour ceux qui ont un pouvoir d’achat, il faut boycotter toutes ces marques…. C’est une honte cet esclavage d’enfant et un drôle de retour en arrière…. Triste d’y penser

  11. Et si ces alertes avaient pu être faites au début de l’ère industrielle….on n’en serait sans doute pas là.
    Alors maintenant c’est possible….et à chacun de faire « sa part »dans l’inversion du processus.
    Merci pour vous, veilleurs….éclaireurs….etc…

  12. Je sais que je vais en choquer certains mais en ce qui me concerne ce qui me choque le plus, ce n’est pas le travail des enfants, ils peuvent à leur manière contribuer et aider leur famille, surtout s’il s’agit d’une famille nombreuse, et être fiers de leur travail, mais il faudrait que ce travail soit adapté à l’âge des enfants et que cela puisse être un plaisir et non de l’esclavage. Quelques heures par semaine selon l’âge pourquoi pas. Ce qui me choque, c’est que l’on se serve d’un humain comme d’un esclave, quelque soit son âge, et surtout qu’en prime on se permette de le maltraiter. Enfants ou adultes, c’est inadmissible.

  13. Jean-Max de Chasteauneuf Ayant été un acteur de ce secteur , je me permets humblement de donner mon avis. J’étais en Côte d’Ivoire , le premier producteur mondial ,et je considère ces affirmations comme abusives . Je m’explique : dans les campagnes ivoiriennes les enfants de paysans agriculteurs apprennent sur le tas la cacaoculture avec leurs parents et aident dès qu’ils le peuvent le père la mère et les grands parents à avancer dans leur travail comme ces fils d’agriculteurs en France qui conduisent les tracteurs de la ferme . Plus tard , ils seront mieux armés pour diriger l’exploitation familiale .Il ne s’agit pas là d’exploitation d’enfants Ils bénéficient la plupart du temps d’une scolarité parallèle qui est devenue obligatoire. Des cas de traite d’enfants existent , comme partout dans le monde , mais restent marginaux et circonscrits à certaines zones frontalières où l’absence de contrôle est parfois génératrice de dérives. Les société comme Mars ou Adm Cocoa sont bien sûr gigantesques mais cela ne veut pas dire qu’elles exploitent les enfants , bien au contraire. Aujourd’hui la production de cacao certifié implique que tous ces acteurs ont le devoir en fonction des volumes traités de se préoccuper de l’environnement des planteurs et de leur bien-être social . C’est ainsi que nous construisions des écoles , des maternités , des centres de santé et des maisons de jeunes des forages d’eau potable , des champs écoles ect.. . Je ne vois pas trop où est l’exploitation des enfants . J’ai moi-même sillonné le premier producteur mondial dans tous les sens pendant 23 ans et je certifie ce que je dis. Maintenant si je connais les prétendus bandits de la première liste je ne connais pas du tout ceux de la deuxième liste qui se prétendent sans reproches ! En fait il s’agit de gens , souvent torréfacteurs qui parlent doctement de « commerce équitable » . C’est souvent de la poudre aux yeux car pour des mini projets entrepris avec des planteurs de certaines origines ils se permettent d’apposer cette mention sur leurs produits en grandes surfaces. Le client consommateur n’a aucun moyen , et personne du reste , de savoir si les quantités commercialisées sont toutes issues d’un commerce équitable . Des dérives importantes ont été constatées . Pour conclure , il semble s’agir d’une guéguerre entre petits du cacao et géants du cacao , alors là , tous les coups sont permis . Mais mentir pour salir l’autre , ce n’est pas bien…Il faut dire aussi que seule la première liste est sur le terrain , confrontée aux difficultés des producteurs et aux moyens financiers à dégager pour les résoudre.
    J’aime · Répondre · 1 · 21 min · Modifié
    Fred Etchart
    Fred Etchart Merci de ton témoignage Jean Max et je l approuve totalement
    J’aime · Répondre · 21 h
    Jean-Max de Chasteauneuf
    Jean-Max de Chasteauneuf De plus , la première photo a tout du montage car les outils que les enfants ont entre les mains sont démesurés par rapport à leur taille . Ils ne sont pas , à l’évidence, africains , alors que c’est en Afrique que se joue l’essentiel de cette activité et manifestement il ne s’agit pas d’éléments de cacaoculture mais de cailloux ! De qui se moque t-on ? Méfiez-vous de l’utilisation abusive de ce genre de photo.

    • MERCI monsieur de remettre un peu d’ordre dans toute cette confusion d’idéologies. J’ai toujours pensé que cela se passait ainsi, sans pour autant négliger les réalités marginales de ce monde. Bonne année 2017.

  14. Bien tout cela, plein de bonnes et vertueuses intentions… Mais pourquoi ne pas s’attaquer a la racine de tous les maux? Les enfants doivent travailler car leurs parents ne peuvent pas subvenir a leurs besoins legitimes. Si ces memes parents faisaient moins d’enfants, ils pourraient sans doute assurer le minimum, non? Maitriser la folle reproduction des humains est la cle pour resoudre tous les problemes de cette pauvre planete. Faim, pollution, rechauffement climatique, esclavage, deforestation, etc… ne seraient plus que des souvenirs si une limite de deux enfants par couple etait imposee par les Etats. Les animaux arretent de se reproduire lorsque la nourriture vient a manquer… les humains ont perdu cet instinct, dommage. Et ce souvent sous la pression de religions irresponsables. Et je vis aux Philippines, j’en vois des exemples tousles jours. Seul un controle impose des naissances sauvera ce monde.

    • Je suis d’accord avec vous, mais ayant vécu à Pointe-Noire au Congo pendant 30 ans, il ne faut pas oublier, que dans certains pays les coutumes sont primordiales, même si nous ne partageons pas cette façon de vivre, de quel droit devons-nous être contre – je pense qu’il y a beaucoup à redire sur nos modes de vie également ……

    • Bien d’accord avec vous. Limiter les naissances aurait permis à certains de moins souffrir de la faim et/ou de la soif. Quel est le but du triplement de la population mondiale en 60 ans, quelqu’un le sait ?

  15. n’oublier pas toutes les grandes marques de sport qui font fabriquer très loin et utilisent le travail d’enfants de 5 ans !

  16. J’ai vécu au Congo Pointe-Noire pendant 30 ans – il est effectivement vrai que pour satisfaire certaines personnes bien nanties, des procédés honteux, aux yeux de tous, sont pratiqués quotidiennement – il faut dénoncer ces agissements, même si l’issue ne change pas …….

  17. It is very difficult because of ownership….you have Green and Blacks on your safe list…and who owns Green and Blacks???? KRAFT Foods…who destroyed Cadbury’s.. Kraft and the others Hershey etyc are easy to avoid as their product is disgusting

  18. Bonjour,oui je suis choquée d’apprendre que ce fléau est d’une telle ampleur!MAIS,ce serait beaucoup plus simple pour le consomateur de dire quelles sont les « marques » qui ne font pas partie de l’esclavage infantil!!Et puis n’oubliez pas les vêtements,chaussures,sacs et tout ce qu’il y a autour qui sont aussi de l’esclavage et très toxique pour tous(même nous)

  19. On s’en fout, ces enfants ont besoin de travailler car ils somt très pauvres. Leurs salaires aident à financer leurs familles.

  20. C’est scandaleux mais peut on imaginer que ses enfants travaillent pour aider leur famille ? Quel est leur mode de vie, quel choix ont ils ? Ne pas être battus, traités en esclave c’est la première chose à exiger… Réfléchir sur nos modes de vie, les leurs, que faisaient ils avant que nos sociétés hyper capitalistes pourrissent tout de nos désirs forcés… Faire la liste des ingrédients que l’on pourrait manger serait utile… les autres seraient à bannir.

  21. Comme Monsieur Pierre Rabby l’a déjà dis : après l’info doit s’opérer la prise de conscience et puis la réaction dans le plan physique et le seul moyen de contrer ce genre d’abus c’est de laisser ces produits dans les rayons !!! c’est au nom du gout que nous favorisons la souffrance des lointains martyres de notre mode de vie exubérant, et le cacao en est une petite partie, je ne vais pas m’étendre sur les autres excès, mais notre devoir a tous est devenir de plus en plus conscient quand nous remplissons notre caddie et il est plus grand qu’on pourrait le croire !!!

  22. Je pense que boycotter ces marques c’est bien mais qu’il faut aussi diminuer drastiquement notre consommation de chocolat. Le chocolat équitable existe MAIS s’il devait être produit à l’échelle actuelle de la demande en chocolat, il ne pourrait plus être équitable. Nous de le considérer comme un produit de luxe : vous ne mangez pas de caviar tous les jours ? Et bien faites pareil avec votre choix. Achetez le équitable et ne mangez pas une plaquette par jour…

  23. OUI IL FAUT DENONCER HAUT ET FORT CETTE CRUAUTE CETTE IGNOMINIE CET ESCLAVAGISME FAIT PAR L HUMAIN POUR DES ENFANTS LEURS PROPRES CONGENERES…ET A TOUT PRIX…PRIX VOILA LE CANCER DE TOUT CELA…L ARGENT PROFITS BENEFICES… PERSO JE MANGE BIO ET NORMALEMENT IL Y A PLUS DE SURVEILLANCE…??? LES SACS LES OUTILS SONT PLUS GROS PLUS GRANDS PLUS LOURDS QUE CES ENFANTS…!!! L HUMAIN EST CAPABLE DU PIRE DE TOUS LES ETRES VIVANTS SUR CETTE PLANETE…  » PLUS JE CONNAIS L HUMAIN PLUS J AIME MON CHIEN « 

  24. « En faisant cet article, j’ai eu les larmes aux yeux » => Je conseille à l’auteur de l’article d’aller voir un psychologue, parce que c’est chaud là :/

  25. Je ne suis pas surpris par ces marques, partout où elles passent dans le monde elles agissent comme des négriers sur les populations qu’elles sont sensées faire vivre, mais dans la réalité elles les affames leur achetant leurs produits à un prix dont vous n’avez pas idées.
    L’exemple de neslés au Mexique et l’Amérique du sude en général avec le café.
    Je considère toutes ces comme des criminels.
    J’aimerais savoir ce que fait l’organisation mondiale sur les droits de lenfants pour faire césser cette escavage, et pour faire condamner ces tortionnaires? Rien!
    Que fait l’organisation mondiale de la santé pour tirer la sonette d’alarme et dénoncer ces prtiques assassines envers les peuples pour les faire condamner? Rien!
    Tous ces groupes de l’agoallimentaire devraient être supprimés, mais nous savons trêds bien qu’elles se concidères comme intouchables car ce sont elles qui dirigent le monde.
    Là où ils sont le plus sensibles, c’est au porte monaie, si plus personne n’achetait les produits de leurs crimes!!

  26. Je ne veux pas jouer les troubles-fêtes, j’ai cherché où signer la pétition sans la trouver, regardé mes tablettes de chocolat qui apparemment ne sont pas de ces marques …
    Cependant, je ne peux m’empêcher de penser à « notre » enfance : certes, nous n’étions pas « emprisonnés dans des zones isolées », mais nous travaillons à la ferme de 8h à 22h pour les foins, les moissons, la récolte des pommes de terre – l’instit. avait accepté que nous entrions à l’école + tard que les autres – la lessive à la fontaine puis lessiveuse chauffée sur le gaz, dont il fallait surveiller le bon fonctionnement, le linge qu’il ne fallait pas « casser » après qu’ait gelé sur le fil … J’aimais bien par contre garder les vaches et les chèvres – que je perdais parfois dans le bois car ils n’avaient pas encore eu le temps de venir les chercher – traire les chèvres (mains trop petites pour les vaches!!) faire les fromages, etc … tout ça l’été avant de partir faire du soutien scolaire chez des gamins du village !! Et pourtant, comme a dit un jour un ami « quand on était petits, le ciel étaient toujours bleu » !!

  27. Les grands débats intellectuels n’y pourrons rien changer, le dénoncer haut et fort, reportages télévisés, les infos de 20 h feront peut être changé cela. De plus en plus d’inhumanité sur cette terre. Je suis dépitée.

  28. QUE FAIT AMNESTY INTERNATIONAL POUR ça!!!????!!!!
    C’est MONSTRUEUX, ILS VOLENT LA VIE DES ENFANTS ET CELA DANS DEXTREMES VIOLENCES ET EN PLUS EN TOUTE IMPUNITEE!!!! OU VA LE MONDE, C’EST PAS BOYCOTER QU’IL FAUT FAIRE,C’EST ARRêTER LE MASACRE ET FAIRE JUSTICE

    • Pourquoi s’en prendre à Amnesty International ? C’est une organisation qui agit à la mesure de ses bénévoles qui ne peuvent pas voler au secours de toutes les injustices de la planète !
      Ce genre d’article a pour objectif de nous conscientiser personnellement, et ce n’est pas une bonne réaction de se plaindre de ceux qui n’interviennent pas. C’est a NOUS d’intervenir. En tant que consommateur, on a un pouvoir, celui de choisir ce qu’on achète. A nous de l’utiliser.
      C’est à nous de nous renseigner sur les origines de nos achats. Les multinationales exploiteuses ne cherchent qu’une chose : augmenter le nombre de consommateurs ignorants qui se laissent manipuler par les publicités et ne posent aucune question. La défense, c’est l’information, répandre l’information et agir en conséquence.

  29. Au moins ils ont de quoi manger un peu d’autant ce n’est pas en arrêtant d’en acheter que ça ira mieux. Au contraire!!! Vou pensez faire quoi pour les aider ces enfants?

  30. Acte citoyen par le bon usage de son portemonnaie: quand on achète des produits de ces exploiteurs jde la misere, c’est comme quand on va aux putes: on enrichie la mafia ou les requins de la finance et donc on favorise leur business scandaleux. Gardez votre argent pour vous acheter des godes ou pour gater votre god(ness) ou bien gardez votre argent pour acheter des produits locaux et sains n’aillant ni l’arriere gout du sang ni le post-arriere gout de la merde.

  31. En tous cas, merci de l’info … Je note les marques et n’en achèterai plus jamais … Je remarque avec horreur que mon chocolat préféré est là-dedans …Pfffff….. ca va peut-être être dur mais tant pis . On ne peut pas cotionner ça !!!!!!

  32. À partir d’aujourd’hui je m’engage à ne plus acheter ces produits. J’achèterai du chocolat certifié équitable. Ce n’est qu’un pas dans la bonne direction, je suis consciente de tous les autres aspects des produits de consommation qui nécessitent une prise conscience et des changements importants dans mes habitudes de consommateur. Les éclaireurs et les semeurs d’alertes positives s’avèrent précieux dans cette longue marche pour une humanité meilleure.

  33. libéralisme, mondialisation, libres échanges
    les états sont partenaires de cette exploitation.
    avec par exemple mesampoulesgratuites.com, l’état distribue gratuitement aux français des ampoules LED (sous réserve de condition de ressources). sauf que ces ampoules sont achetées par EDF à une entreprise Brésilienne qui elle-même fait sous-traiter la fabrication de ces ampoules à une autre entreprise en Malaisie.
    En Malaisie, il est toléré que les enfants travaillent mais pas plus de 6 heures par jours et pas plus de 6 jours par semaine.
    exploitons les pauvres des pays du tiers-monde pour donner à nos pauvres. Voilà la gauche libérale ! merci Ségolène.

  34. L’argument de certains rappelant que dans certains pays les enfants sont obligés de travailler pour survivre à cause de la pauvreté ou l’abandon, n’est ici pas valable, car ils sont esclaves et ne perçoivent pas de rémunérations.
    En tout cas je n’étais pas au courant de cet esclavagisme dans le monde du chocolat. J’ai honte de la contribution qui a pu être la mienne… Désormais ce sera boycott pour moi !

  35. C’est vraiment terrible ! Merci pour l’info. J’en achète plus depuis longtemps. Je ne prends que du chocolat issu de commerce équitable (le vrai bien sûr). Mais j’aurais un argument supplémentaire quand j’en parlerai. Merci.

  36. Commerce équitable ? tu parles… Equitable pour qui ? Quand on voit les prix des produits et qu’on gagne à peine le smic, on achète au moins cher !
    Si seulement j’étais sûre qu’avec les tunes récoltées, ils fournissent des plaquettes de pilules contraceptives aux bonnes femmes qui font ces marmots, alors peut-être que j’achèterais équitable.
    Prendre le problème à la base évite bien souvent de recoller les morceaux après.
    Moutons, posez-vous les bonnes questions, vous trouverez les bonnes réponses 😀

  37. Il faut arrêter l’hypocrisie franchement ! Les donneurs de leçons qui n’en ont rien à cirer de ces esclaves et qui s’en servent uniquement pour faire culpabiliser les autres me donnent la nausée. Les I-phone que l’on utilise sont aussi fabriqués par des esclaves, la plupart de nos habits aussi…Ce n’est pas en instrumentalisant la souffrance des ces personnes que le monde avancera ! Les droits de l’homme sont bafoués partout dans le monde (même en France) et aussi par ceux qui font mine de les défendre…Il faut surtout s’attaquer aux vraies crapules, aux puissants qui sont responsables de ça pas aux consommateurs qui sont victimes eux-mêmes de cette situation. Il faut stopper la mondialisation sauvage. Il faut acheter français même si c’est xénophobe pour les biens pensants… La société de consommation est en marche depuis des années et c’est seulement maintenant que ça pose problème?

  38. Bonjour. Un avis sur les produits labellisés par Max Havelaar ?

    Le quasi seul chocolat que je mange est le chocolat noir 85% de la Coop en Suisse, fabriqué par la société Halba.

    Concernant la liste des entreprises citées, pour avoir un impact, ce n’est pas que leur chocolat qu’il faut arrêter d’acheter. C’est tous leurs produits, autant que possible.

    Au final, éviter le plus possible les produits transformés, l’eau en bouteille (acheter un filtre si c’est nécessaire ne coûte pas plus cher que payer pour les bouteilles) et consommer local autant que possible.

  39. Pourquoi ne mentionnez-vous pas MONDELEZ ? C’est justement la « marque » derrière laquelle se cache Kraft pour vendre :
    Côte d’or, Milka, Suchard, Toblerone, Cadbury, Poulain etc. etc.

  40. Le problème est que notre société est basée sur l’exploitation généralisée du vivant et du non-vivant. L’esclavage, des esclaves sexuel de Daesh aux indiens qui fabriquent des tuiles pour l’industrie de la construction en passant par les enfants qui récolte le caco ou des minerais avec les mains est en plein essor.

    Les amérindiens nous avaient averti: « un être humain qui ne respecte pas son environnement est incapable de respecter ses semblables », avant de rajouter: « Vous ne comprendrez que l’argent ne se mange pas que le jour où il ne restera rien d’autre ».

    Quand au bio, ce n’est jamais qu’une norme avec des trous partout, trous qui autorisent plein de traitements wui n’ont rien à voir avec une agriculture respectueuse de l’environnement. Et pourtant des solutions existent, je connais un maraîcher qui arrive même à cultiver des tomates magnifiques et succulentes en utilisant zéro produits chimiques. Un autre problème du bio est que beaucoup trop souvent il n’a rien de local et que donc il faut rajouter les coûts écologiques liés aux transports parfois depuis l’autre bout de la plane.

    Après il y a le durable. Si vous connaissez une autre solution pour faire du durable que de faire du local, faites-moi signe! En fait c’est impossible car dans tous les domaines économiques ou industriels, le seul moyen de faire du durable est de faire le local, car seul une gestion locale de l’environnement et de ses ressources peut être durable. Cela suppose un développement inverse de notre société. Cela suppose aussi que quand il n’est pas possible de développer une technologie avec les moyens locaux, il faut s’en passer.

    Mais tout cela l’évangile des temps modernes qu’est la publicité ne nous le dira jamais. Au contraire, son message unique peut se résumer en deux mots, toujours les mêmes – c’est plus simple que Mein Kampf: « Consommons plus! »

    Ou comme HK et les Saltimbanks le disent: « Niquons la planète »!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*