Lorsque quelqu’un vous quitte, ce n’est pas obligatoirement une perte

vous quitte
vous quitte

Lorsque quelqu’un vous quitte, ce n’est pas obligatoirement une perte

Quand quelque chose est brisé, il faut le réparer ou tout du moins essayer. C’est ce qu’on nous a toujours appris, pendant notre scolarité mais aussi nos parents. Et si ce n’était pas la vraie solution ? Et si au lieu de réparer, on allait chercher mieux ? Dans les relations humaines, il est parfois préférable d’oublier ce qui a été, pour aller vers plus gratifiant.

S’il est si difficile de laisser quelqu’un partir, c’est  parce que nous vivons dans une société qui voit la solitude et le célibat comme quelque chose de mauvais. Parfois, nous essayons désespérément de retenir les gens, même lorsqu’ils ont largement dépassé les bornes, on reste accroché aux raisons pour lesquelles ils ont fait irruption dans notre vie…

On nous conditionne et on nous fait croire que rien de positif ne peut nous arriver quand quelqu’un nous quitte, qu’il était tout pour nous. On nous dit souvent qu’une personne qui sort de notre vie est une perte, or chaque amitié et chaque relation d’amour est une leçon, donc au lieu d’être tristes à cause des gens qui nous délaissent, nous devrions plutôt célébrer celles qui restent.

Lorsque quelqu’un nous quitte, nous nous sentons mal. C’est peut-être même un des sentiments les plus douloureux à supporter. Ce n’est qu’au fil du temps que la douleur s’estompe et que l’on ouvre les yeux. On s’aperçoit alors que nous n’avons plus besoin de cette personne.

Toutes les bonnes choses ont une fin et cela pour laisser la place à d’autres encore bien meilleures ! Il suffit de s’en convaincre pour pouvoir appréhender la vie sereinement et vivre une séparation de façon moins cruelle. Nos croyances sont importantes car si l’on considère le départ d’une personne comme négatif, on finit par le vivre comme une perte. Et l’inverse est aussi vrai.

Il faut être convaincu que tout arrive pour une raison, peu importe les circonstances. On peut croire que cela est difficile lorsque l’on se sépare, mais même les choses qui semblent en apparence épouvantables, ont une explication. Et presque à chaque fois, cette explication génère du positif. Alors armez vous de patience!

Afficher l'image d'origine

Lorsque quelqu’un vous quitte, ce n’est pas obligatoirement une perte

Les séparations sont souvent douloureuses. On ressent de la tristesse, du chagrin et des regrets, mais chaque perte nous emmène sur un chemin qui nous rend plus forts. La première chose à faire pour se sentir mieux est de se convaincre que le meilleur est toujours à venir et de positiver. La vie est comme un boomerang : elle nous renvoie toujours ce qu’on lui donne.

Il est totalement inutile de perdre son temps et son énergie dans la tristesse, le regret, et de ce fait de ne plus avancer. La vie est un perpétuel recommencement. Des personnes entrent dans notre vie et aussi en sortent. Ils viennent pour une raison et en sortent certainement pour une autre meilleure. Ce n’est pas la fin du monde si quelqu’un nous quitte. Cette personne va découvrir de nouveaux horizons et nous laisser la possibilité d’en découvrir aussi .

Souvent, au final certaines relations qui se terminent sont bénéfiques voire salutaires. Il est préférable de vivre une séparation lorsque l‘autre ne nous respecte plus, nous blesse ou nous fait du tort. Il vaut mieux laisser partir l’autre lorsqu’on vit dans une angoisse permanente et une inquiétude de tous les instants. Dans ce moment là, il faut écouter son instinct et lui faire confiance. Il a le pouvoir de discerner le bon du mauvais et de décider qui peut rester et qui doit partir.

Nous sommes faits pour rencontrer de nouvelles personnes. Nous sommes conçus pour explorer, découvrir et grandir, et ne pas être freinés par des gens qui nous briment.

Si quelqu’un vient de vous quitter, au lieu de vous sentir brisés en mille morceaux, pensez plutôt au sentiment de tristesse et à la douleur qu’elle vous a fait. La vie est trop courte pour ne pas être heureux. Vous devez apprendre à vous entourer de personnes qui comptent. Vous devez aussi accepter que d’autres sortent de votre vie. Ils deviendront des étrangers et feront partie de vos souvenirs, mais vous ne devez jamais vous sentir coupables d’éliminer les personnes toxiques de nos vies. Personne n’a le droit de vous empoisonner avec sa négativité et ses doutes. Laissez partir ce genre de personnes est sûrement la meilleure chose à faire. Il est important de penser d’abord à soi et à son bien-être, et le plus tôt sera le mieux. La séparation ne doit pas être vécue comme un échec car, après tout, vos moments douloureux ne vous définissent pas. Votre manière de les appréhender et de les vivre s’en charge.


Après Lorsque quelqu’un vous quitte, ce n’est pas obligatoirement une perte voir aussi:

8 commentaires à propos de “Lorsque quelqu’un vous quitte, ce n’est pas obligatoirement une perte

  1. Et ces bien vrais, mais tout dépend aussi à l’âge que cela vous arrive, quand on a un âge avancé ce n’est pas toujours évident

    • Oui j’en sais quelque chose, c’est juste qu’il faut avoir du courage pour le faire, j’ai peur de l’avenir et avoir confiance en soi, je le dis mais le reproche que l’on me fait c’est que je suis lâche et que j’espère du changement de la part de cette personne et il ne se passe rien après 31 ans de vie commune!!!!

      • j’ai 53 ans, j’ai décidé après 31 ans de mariage de me séparer.. j’ai confiance en la vie. Il ne faut pas attendre un changement chez l’autre, le changement nous appartient, il faut avoir confiance dans la vie et se séparer c’est avancer, s’élever spirituellement.. si une relation ne vous convient plus, ayez le courage de dire stop et vous verrez que le bonheur et l’amour arrivent sans crier gare !! bonne chance à tous ceux qui liront mon message

  2. Marie

    Le problème ,c’est quand on avance en âge…ça devient beaucoup plus dur de faire confiance pour une nouvelle relation amoureuse, on a plus d’expériences….et parfois vécu des choses traumatisantes…et il y a beaucoup d’hypocrisie…surtout dans les relations amoureuses…donc il faut savoir cerner les bonnes des mauvaises personnes…et parfois c’est compliqué. On peut vivre une relation de plusieurs années avec la même personne et on croit la connaitre alors qu’en fait, on ne la connait pas, on a souvent de grandes surprises….

    Et si on décide de faire confiance à la vie et d’entamer une nouvelle relation amoureuse, il faut se dire que la personne la plus importante et bien c’est nous même….et se le rappeler très fortement si les choses tourne mal…..parce que dans une relation amoureuse, on peut être amoureux un jour….et inconnue un autre jour…..Et si on ne vit que pour notre relation amoureuse, et bien la chute va être vertigineuse….et si on ne prend pas conscience de ça…la douleur risque de durer des années…

  3. oui sa fais très mal de quitté une personne qu’on aime qu’on est amoureux ,
    j’ai 75 ans et c’es mon cas c’es la première fois que je suis réellement amoureusse du fond de mon cœur
    et je voie cette personne des fois il garde son indépendance comme sil étais millinonaire moi qui voudrais men faire un ami je suis toute seule dans mon parclein. ET une a deux amie lointain . J AIS COMPRIE les chauses de la vie c’es nais pas la première fois que sa marive ons dit de moi que je tombe en amour facilement je suis une famma très généreuse de ma personne et je suis fidèle . jasaille de pensé un peux plus a moi sur plusieux sujet ??

  4. Ce texte n’est pas forcément pour un couple qui se sépare ou une personne qui meure. Nous pourrons aussi quiter une relation un ou une ami . Et des fois c’est mieux ainsi . Merci pour ce partage moi il m’a aidé.

  5. Saisir qu’aucune attente n’apportera reconfort et/ou comblera nos désirs nous seuls devons suppléer à nos besoins profonds de reconnaissance, d’appréciation, avant tout. Il est également des cas où finalement la séparation arrange très bien les deux conjoints, finalement …une autre forme d’harmonie est possible et s’installe, pas nécessaire de renier le passé, de se détruire …. nous nous étions tout de même choisis un jour, nos enfants demeurent….. le désir de solitude est très légal aussi, accommodant chacun et repondant à un autre besoin à un moment donné et après avoir assimiler la réalité nous en devenons conscients. Ainsi, les rencontres familiales se continuent et tous et chacun y trouve son compte au plaisir des enfants des petits-enfa ts. En deux mots: démolition, déni, abandon pas toujours préconisés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*