Maladie de Crohn: une recherche dit que la marijuana entraîne une complète rémission de la maladie dans 45% des cas

Maladie de Crohn
Dans les cas graves, la maladie de Crohn peut nécessiter l’ablation de sections de l’intestin (© Eric Titcombe)

Maladie de Crohn: Une nouvelle recherche dit que fumer de la marijuana entraîne une complète rémission de cette maladie dans 45% des cas

En France, conformément à la Loi :

La définition réglementaire du médicament est la suivante : (Art. L. 5111-1 du code de la santé publique)

« On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’égard des maladies humaines ou animales, ainsi que toute substance ou composition pouvant être utilisée chez l’homme ou chez l’animal ou pouvant leur être administrée, en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions physiologiques en exerçant une action pharmacologique, immunologique ou métabolique….

Si avec l’ensemble de ses caractéristiques, un produit est susceptible de répondre à la fois à la définition du médicament prévue au premier alinéa et à celle d’autres catégories de produits régies par le droit communautaire ou national, il est, en cas de doute, considéré comme un médicament. »

Alors si de nouvelles études sont réalisées sur cette maladie et le cannabis espérons que l’éventualité d’un tel traitement soit prise en compte.

Selon une nouvelle étude , le cannabis, a la capacité de soulager la maladie de Crohn et pour 45% des patients, il y a eu une rémission.

Cette étude a été réalisée sur 21 personnes atteintes cette maladie. La moitié ont reçu des cigarettes sans cannabinoïdes et l’autre moitié ont reçu des joints à  fumer. Les joints contenaient 23% de THC et 0,5% de CBD. 45% des personnes qui ont fumé des joints tous les jours pendant huit semaines ont connu une rémission complète de la maladie de Crohn.

Les autres ont signalé que les symptômes étaient environ deux fois moins importants. Ils ont pu manger et dormir avec moins de douleurs.

 » Les sujets recevant du cannabis ont eu une amélioration de l’ appétit et du sommeil, sans effets secondaires importants, » rapporte l’étude.
C’est la première fois qu’un essai réalisé avec un placebo a été mené sur le cannabis et la maladie de Crohn. Avec un peu de chance, d’autres suivront.

Une maladie que le cannabis peut guérir.

4 principaux avantages du cannabis pour le traitement de cette maladie :

Anti-inflammatoire

Les processus inflammatoires constituent le principal mécanisme d’action de la maladie de Crohn.

Dans diverses études, l’utilisation de cannabinoïdes exogènes, dont le ??-THC et le CBD, s’est avérée activer les récepteurs cannabinoïdes du tractus GI et participer à la réduction de l’inflammation chronique.

Antidiarrhéique :

La diarrhée est le symptôme primaire le plus fréquent de la maladie de Crohn. Suivant la partie infectée du tractus GI, les selles peuvent être mélangées à du mucus, du pus ou du sang, et être plus ou moins liquides. La sensation d’envie pressante est fréquente et s’accompagne de la sensation d’évacuation incomplète (appelée ténesme).

Il est probable que l’activation des récepteurs CB1 dans le tractus GI joue également un rôle important dans l’amélioration des symptômes de la diarrhée, en régulant la motilité intestinale et la sécrétion de fluides.

Analgésique :

Près de 70 % des personnes atteintes de la maladie de Crohn souffrent de douleur chronique.

En agissant directement sur l’inflammation, en réduisant la gravité de la distension abdominale et en soulageant les symptômes de la diarrhée grâce à une diminution des spasmes intestinaux et à l’inhibition de la production de fluides, le cannabis peut aider à soulager les symptômes de la douleur chez les malades.

Aucune étude officielle n’ait été menée à ce jour sur les effets du cannabis sur la douleur associée à la maladie de Crohn.

Cependant plusieurs questionnaires et sondages réalisés auprès de patients ont permis de recueillir des témoignages d’améliorations significatives dans la prise en charge de leur douleur. Dans le cadre d’une étude pilote, le résultat a été : l’utilisation de cannabis a permis d’améliorer tous les signes et symptômes évalués, notamment la douleur – évaluée à 6,5 sur 10 sur une échelle de gravité subjective avant la prise de cannabis, et à seulement 2 sur 10 après la prise de cannabis.

Stimulant de l’appétit (orexigène)

Lors d’une étude, les patients ont également fait état d’une nette amélioration de leur appétit grâce au cannabis, passant d’environ 1 sur 10 à près de 7 sur 10 suivant la même échelle subjective. La perte d’appétit est également un symptôme fréquent de la maladie de Crohn, qui est souvent la conséquence des nausées chroniques et des douleurs abdominales. ( source )

 

À PROPOS DU CANNABIS La Ligue Nationale contre le Cancer dit ceci :

Le cannabis est-il un médicament ?

Le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), principale substance euphorisante du cannabis, est parfois utilisé dans le traitement du cancer pour améliorer la qualité de vie du patient (douleur, manque d’appétit, nausées…). Les recherches ont en effet montré que le THC entraîne la mort des cellules du gliome humain (une tumeur cérébrale agressive) par apoptose (mort programmée).

L’apoptose est un processus dans lequel la cellule se détruit elle-même. Les cellules saines ne sont pas affectées. Le cannabidiol (CBD), deuxième cannabinoïde du cannabis, renforce apparemment cet effet.

Le THC semble aussi exercer une action anti-invasive. Cela signifie qu’il s’oppose à la prolifération des cellules cancéreuses vers les tissus voisins. Cette action peut être utile dans le cas de cancers très invasifs.

L’effet antitumoral du THC et des autres cannabinoïdes synthétiques et naturels ne concerne pas seulement les gliomes. Il s’exerce aussi sur un grand nombre d’autres types de cancer. Des expériences sur des animaux et sur des cultures de cellules humaines l’ont montré.

Substances cancérigènes

La fumée de cannabis contient dans une large mesure les mêmes substances cancérigènes que le tabac (hydrocarbures aromatiques, nitrosamines, aldéhydes, etc.), parfois en concentration plus forte.

En fumant du cannabis, on absorbe plus de monoxyde de carbone qu’en fumant du tabac.

On a montré que le cannabinoïde méthandamide synthétique intensifiait le développement des cellules du cancer du poumon.

Source : La nouvelle étude / Une autre étude an PDF

En savoir plus  sur cette maladie: La maladie  / 9 choses à savoir sur cette maladie  / Cette maladie : définition, symptômes, traitement

20 commentaires à propos de “Maladie de Crohn: une recherche dit que la marijuana entraîne une complète rémission de la maladie dans 45% des cas

  1. JE DIRAIS VRAI
    J’AI UNE AMIE QUI A ÉTÉ DIAGNOSTIQUÉ MALADIE DE CROHN PENDANT 19 ANS JE CROIS ET EN 2015 UNE VISITE ET DES EXAMENS LUI ON CONFIRMÉ QUELLE NE L AVAIS PLUS.
    C’EST UNE FUMEUSE DE MARIJANNA RÉGULIEREMENT DEPUIS LONGTEMPS.
    ALORS JE CROIS A LA GUÉRISON…

  2. Inadmissible!!!!
    Echantillon 21 personne ou est la demarche scientifique?

    Moitie = 10,5 drôle non?
    45% en remission soit 4,275
    Honteux de faire croire vos conneries a des gens qui souffrent

    • Il n y a pas plus scientifique que de voir la réalité. La recherche scientifique est influencée par les lobbies. C est ça qui fait souffrir !!! L’attente de solutions calculées en fric. Be aware !!!

    • Que dites vous pour les échantillons des statistiques courantes du gouvernement démocratique? Je n ai pourtant jamais été consulté. Ne soyez donc pas choqué…

    • 15 ans que j’ai un crohn et le cannabis diminue clairement mes symptômes même si je dois suivre des traitements ça m’aide dans ma vie de tout les jours.
      Le seul bémol c’est que je fais des joints avec du tabac et ça c’est clairement contrindiqué donc je pense que pur et sans combustion (vaporisation, ingestion) le cannabis est efficace dans certains cas.
      On a 50 ans de retard sur les études du cannabis médical. Mais c’est en train de changer dans 50 ans les gens se demanderont pourquoi si tard et pourquoi avoir interdit ce médicament.
      Un autre gros problème c’est la toute puissante pharma.
      Le très probable grosses pertes pour leur industrie leur fait peur et ils ont bien raison.

      • Google : Arizer Air.

        Ce type d’appareils à été inventé par des médecins dans les années 70 pour donner à leur patients du cannabis à but thérapeutique. Pas de combustion (les plantes grasses brûles à partir de 230°C l’appareil chauffe en dessous et utilise de la céramique pour cela).

        Tout est déjà là (la plupart du temps), il suffit parfois d’une simple recherche sur internet 🙂

        Le cannabis est encore illégal en France, mais l’hypocrisie ne durera plus très longtemps. Ce n’est qu’une question de temps 🙂

  3. pour parler de rémission il faudrait que le cannabis traite la maladie, les épaississement et les fissures/Plaies du système intestinal et non des effets de la maladie. oui la marijuana est un anti douleur, oui ça ouvre l’appétit et diminue le stress vu que c’est une drogue mais ça s’arrête là. c’est comme de pensé que tu n’a plus de cancer juste parce que tu as plus mal. CQFD article bidon.
    De plus une étude faite sur 21 personnes dont seulement 10 ont eu le cannabis et moins de la moitié ressentis un changement ça ne fait absolument pas sérieux du tout pour une maladie ayant des symptômes qui peuvent ce trouver de la bouche a l’intestin et provoquant des crises d’intensité et de durée varié selon les patients. ça ne prouve absolument rien mise a part que 2 effets du cannabis peuvent contrebalancé 2 effets de la maladie de crohn. oui 2 seulement parce que le sommeil n’est pas influencé par la maladie de crohn. c’est la douleur des crises et le fait de devoir ce lever pour courir aux chiottes et l’effet du cannabis sur la douleur et l’appétit est déjà connu et exploité pour les formes de cancer agressif et intraitable
    Franchement c’est pas avec un effet prévisible même sans test comme je viens de le démontré sur 4 personnes que vous allez faire autorisé le cannabis en France. et puis perso entre devoir fumer de la beu tout les jours ou prendre du spasfon et de l’imodium et garder mon cerveau et ma libido je préfère continuer a prendre des médocs et ne serais-ce que sur 10ans je serais pas le plus perdant.

  4. super nouveau l’étude : 2013 ! Et l’autre : 2011… Celle de 2013…et pour tester l’efficacité du cannabis on utilise des cigarettes, donc du tabac…pfff

  5. Depuis un an je fume régulièrement chaque soir avant d’aller au lit et depuis des années je n’étais plus stable avec de la médication très forte des injection de Remicade ( genre de chimiothérapie pour le crohn) et le taux d »inflamation dans mes prise sanguines ne changeais pas mais depuis 1 ans….Je me sent généralement très bien et mon CRP est à un niveau normal. Expliquer moi ça les septiques! prochain test arrêter le cannabis et observer la didifference ?

  6. Le lien est à faire avec l’impact de l’émotion et la puissance du subconscient pour créer un dysfontionnement en réaction, tel que Crohn. Cannabis inhibe émotion négative = subconscient plus relaxe = moins d’auto création de dysfonctionnement. C’est tout le principe du placebo. D’où les quelques bons résultats aussi en placebo. Bien plus que les agents actif du Thc, c’est le soulagement du subconscient global, par le soulagement des émotions, qui permet l’amélioration. Voir « Le pouvoir de votre subconscient – Joseph Murphy – You Tube » ou « Refoulement d’émotion = maladie – maladie = mal qu’on a pas dit ».
    Bon courage à tous, beaucoup de clés se trouvent dans cela!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*