Pervers narcissique : ce court-métrage génial lève le masque

Pervers narcissique : ce court-métrage génial lève le masque

Tout débute généralement comme une belle histoire d’amour… Mais rapidement, cette ou ce partenaire se révèle être manipulateur, menteur, égocentrique et menaçant. C’est le scénario classique d’une rencontre avec ce que les spécialistes appellent un pervers narcissique.

Qu’elle soit physique, ou psychologique, la violence dans le couple est inadmissible.

La violence psychologique on ne la voit pas, elle est silencieuse cependant elle est  très destructrice.

C’est à la demande d’Alexandra Adriaenssens directrice d’ Egalité des chances, que ce film a été produit par Fred et Marie, Egalité des chances est une société située en Belgique qui lutte pour l’égalité hommes / femmes :

“Nous sommes les premiers à avoir abordé la violence psychologique. On avait regardé ce qui se faisait déjà, dans d’autres pays, histoire de ne pas réinventer la poudre. C’est là qu’on a constaté qu’en matière de lutte contre la violence conjugale, les autres n’abordaient que les coups. »

Un pervers narcissique ou une personne atteinte d’un trouble de la personnalité narcissique.

Et c’est quelqu’un qui a une image dévalorisante d’elle-même et qui se valorise en rabaissant les autres personnes. Les hommes sont plus souvent touchés que les femmes par la perversion narcissique. Cette personne se donne l’apparence d’un être supérieur aux autres et ressent un besoin exacerbé de se faire admirer. C’est un beau parleur capable de s’adapter à toutes les situations et tous les comportements. Elle manipule les proches de son entourage et ne ressent aucune culpabilité lorsqu’elle blesse les autres.

Le pervers narcissique peut être un conjoint, un ami, un collègue ou même un membre de sa famille, avec qui on entretient un lien étroit mais le plus souvent c’est lorsque cela se passe dans le couple que les dégâts sont les plus terribles.

Cette vidéo brise la loi du  silence.

Voici le court-métrage  génial d’une durée de 15 minutes:

Si vous avez un doute sur une personne, faites ce petit test en 15 questions. Il pourra vous aider à mieux comprendre si vous êtes victime d’une telle personne. Si le test se révèle positif ou que vous doutez, faites-vous aider en appelant le 3919, ce numéro est dédié aux violences conjugales.

Ne fermez pas les yeux sur  la violence psychologique ou physique car elle peut amener à des comportements destructeurs voire des suicides.

La violence psychologique contrairement à la violence physique est plus sournoise car elle ne laisse pas de marque sur le corps pour alerter vos proches ou votre médecin avant que la situation soit irréversible.

Voir également :Le combat de Marie-France Hirigoyen. L’auteur du Harcèlement moral dénonce, dans “Femmes sous emprise”, les violences verbales et psychologiques au sein du couple.

Frédérique dumont

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j’ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour aller observer la nature et les animaux. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche la santé et les remèdes de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mes connaissances.

108 réflexions sur « Pervers narcissique : ce court-métrage génial lève le masque »

  1. Etant moi-même victime de pervers narcissique, je souhaite exprimer que je me sens profondément irritée par ce film car je trouve cette mini-illustration très mal faite. Ce sujet doit absolument être abordé et l’idée d’en faire un film est en effet la plus pertinente qui soit car c’est la meilleure manière de sensibiliser le public à ce sujet, ce qui doit absolument être fait. Mais ce film n’atteint pas du tout l’objectif nécessaire, à savoir illustrer la relation entre un pervers narcissique et sa victime. J’attends d’un tel film qu’il rende/restitue la réalité de la façon la plus fidèle qui soit. Dans ce film, les portraits des deux personnages sont extrêmement mal dressés par rapport à la façon dont se passent les choses dans la réalité. (D’après les quelques extraits que j’ai pu voir du film de la réalisatrice Maïwen « Mon roi », ce film tombe là aussi dans le même écueil, c’est pourquoi je ne veux pas le voir.) Les pervers narcissiques sont des personnalités très difficiles à concevoir et c’est là le devoir de sensibilisation : parvenir à percer à jour le trouble de ces personnalités qui échappent très souvent à la plupart des gens, percer à jour tout ce que la plupart des gens, y compris les victimes, n’arrivent pas à voir, entrevoir, concevoir… A cause du fait que ce sont des personnalités si troubles, la plupart des gens s’en construisent une idée sortie tout droit de leur imaginaire, une idée qui ressemble un peu à un psychopathe, un personnage hollywoodien horrifiant… des idées qui ne correspondent pas du tout à ce qu’un pervers narcissique est dans la réalité. Et c’est bien là l’écueil de ce film, comme du film de Maïwen, c’est que ces deux films ratent complètement leur but de restituer le réel dans toute sa finesse, ils dépeignent un pervers typiquement de façon facile, grossière (le gros psychopathe hollywoodien), tel qu’on se l’imagine et non pas du tout tel qu’il est dans la réalité (un pervers narcissique est beaucoup plus normal que ça, beaucoup plus subtil). Et dépeignent la victime également telle que la plupart des gens se l’imaginent, et non pas telle qu’elle est dans la réalité, c’est-à-dire que dans ce film elle est présentée comme complètement naïve et débile, plus que fragile, limite handicapée. Ce simplisme stupide est carrément insultant pour les victimes. C’est pour tout ça que selon moi ce film est catastrophique, car il aura pour effet d’entretenir ces idées fausses sur les personnes que sont les pervers et leurs victimes. Déjà qu’on n’est pas sorti(e)s de l’auberge, mais à cause de films comme ceux-là, on y est enfermé(e)s!

    1. Je suis on ne peut plus d’accord avec vous. L’intention était certes honorable mais le résultat est terrible. L’homme est ici une vraie caricature de bourreau, il en est même lourd, impossible de passer à côté ! Rien à voir avec ce qu’il devrait être : subtil, fin, agissant de sorte à ce que ni l’entourage ni même bien souvent sa victime ne ressentent son influence néfaste ! Enfin, vous avez tout à fait bien exprimé tout cela, je n’ai donc pas besoin d’en rajouter plus.
      J’espère que vous arriverez au plus vite à vous sortir de cette relation destructrice.

      1. Entièrement d’accord avec « Marie », ce film est une caricature grossière de la réalité. Présentée comme telle, une relation serait rompue rapidement. Le vrai pervers narcissique est beaucoup plus fin, plus subtil, plus sournois, plus « délicat », plus nuancé. Il agit « en secret » et pas aux yeux de tous comme dans ce film. La violence n’est pas aussi flagrante, elle est toute en finesse et donc bien plus cruelle et destructrice. Le PN distille son venin par dose homéopathique de telle façon que sa victime doute de la véracité de son ressenti, elle se questionne sur elle-même et non pas sur son « agresseur », ce qui explique la longévité de ce genre de relations toxiques.

        1. tout à fait d’accord avec Véro.
          venin, toxicité, finesse, sournoiserie, actions en cachette, à petite dose..
          loin du personnage du film.
          une violence larvée, inattendue, laissant en permanence sur le qui-vive.
          et face aux autres, l’extérieur, un charmeur, charmant de première.

          1. D’accord avec Véro et Claire…. Subtilité, sournoiserie et peuvent même se faire passer pour des victimes.. L’avis, les émotions de l’autre ne l’intéresse absolument pas..

          2. Le PN est subtil et on peut mettre 20 ans et plus……….. avant de comprendre ce que l’on subit, on se pose des questions, et lui à, un tel discourt qu’il retourne sur vous ses propres défauts il fait en sorte que vous doutiez de vous pour tout ou presque mais de façon sournoise. Il est caméléon ne montre pas à l’extérieur son vrai persona, il est gentlemen à l’extérieur avec les différents sujets, il change de » veste » de discourt en fonction des gens mais ne se montre pas tel qu’il est véritablement. Une fois que vous avez vu comment il procède à l’extérieur ( et seulement là) et après avoir subit les injonctions de ne rien dire de fermer notre  » gueule » sinon il nous menace, de ne rien montrer sur notre faciès si on est pas bien sinon on en subit les conséquences etc etc mais toujours de façon psychologique afin que l’on ne puisse rien prouver. On s’embourbe on ne comprend plus rien petit à petit, on se fatigue, plus on explique ce qui ne va pas plus il se réjouit et vous démonte. Il utilise ses enfants pour vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas, il vous veut isolée de tous afin de mieux vous manipuler. Si vous lui faite remarquer que vous en avez parlé à quelqu’un pour savoir si vous vous tromper sur tel ou tel sujet, comportement ressenti, il vous dis que l’autre vous répond ce que vous voulez bien entendre etc etc Il vous manipule à travers l’autre par son discourt ………………… à en devenir fou ……

          1. CHIALER… qui chiale ici ? Entre raconter un vécu et chialer comme vous dites si bien, il y a une marge. Votre agressivité ne fait que vous desservir. En plus, je déteste ce mot car il est en essence lui-même pervers.

        2. bon texte, cela a été de même pour moi; après 17 mois de mariage, je suis repartie chez moi, car je ne savais plus ou j’en été.
          bon courage

        3. tout à fait d’accord, les personnages sont de vrais caricatures !!! en fait , le PN agit bien plus subtilement et l’entourage ne perçoit pas forcément ce jeu subtil exercé par le pervers narcissique, il sait séduire son entourage par son éloquence, il fait souffrir subtilement par sa sournoiserie, ne répond pas aux demandes, rejette ses propres fautes sur l’autre et ne supporte pas d’être pris à défaut

      1. Disons que ça pourrait être une des réalités, très caricaturale, certes, parmi tellement d’ autres.
        Effectivement, ce qui qualifie le plus le pervers c’ est son extrême intelligence et son don subtil pour ne que l’ on puisse déceler son extrême toxicité. Et ce petit film a donc oublié le principal et expose le contraire !

      2. Bonsoir,
        Au début je me suis dit: tiens voyons.
        Au bout de 6mn je ne reconnais pas le pervers narcissique alors certes il peut crier, péter les plombs néanmoins c’est beaucoup plus fin que cette description un pervers narcissique, et, du coup bien plus difficile de s’apercevoir que s’en est un.

    2. Complètement d’accord, la présentation de ce film renvoie une image très caricaturale du pervers narcissique.L’emprise et la manipulation sont bien plus insidieuses et sournoises que cela parait.C’est bien de sensibiliser la population à cela encore faudrait il une approche plus fine et respectueuse de la réalité et de la complexité des mécanismes en jeu dans ce type de relation

      1. Pour avoir vécu avec un « pervers-narcissique », je ne reconnais en rien dans ce film le quotidien qui était le mien, c’était en effet beaucoup plus fin et insidieux… et beaucoup plus violent aussi. Presque tout le contraire de ce que laisse voir ce film. Dans l’intimité, un cauchemar, en société un cauchemar aussi car tout le monde l’écoutait et croyait ce qu’il s’employait à leur faire croire. Quand nous nous sommes séparés, presque tous m’ont tourné le dos et m’ont accusée d’affabuler. Aujourd’hui encore, et parce que nous avons un fils, je ne peux lui pardonner. Ma mère était mourante et il a tenté de monter mon père contre moi, ma famille, mes amis. A l’école de mon fils, il racontait aux directeurs et enseignants des horreurs sur mon compte, instillant le doute sur mes capacités à être une bonne mère, tout cela parce que j’avais « osé » me séparer de lui. Mon fils a énormément souffert de toutes ces manipulations quand il n’en a pas lui-même été la première victime. oui, on peut appeler ça l’ENFER.

      1. Bonjour.

        Première étape, retravailler. Même si c’est un temps partiel.

        C’est autant de temps, où tu vas voir d’autres visages, et nouer des sympathies, en dehors de son influence.
        Ensuite, ça dépend.
        Ça dépend, ‘ « ça dépasse »….
        Selon le degré des blessures narcissiques, qu’il ait généré, et là, tu ne m’en dis pas assez.
        Soit tu peux t’en sortir seule, soit il faut entreprendre une psychothérapie.

        Je n’en sais pas encor assez sur toi, pour te dire, je ne te connais pas assez !

      2. Bonjour je lit aujourd’hui les messages sur les pervers narcissique. …juste comprendre qu’ il faut partir ….pas croire qu’ on peut arriver a retourné la situation …les mettre face a leur patologie….leur seul but vous détruire…….

        1. Ils ne seront jamais « face à leur pathologie » car ils la nient absolument et le problème, ce n’est pas eux, c’est l’autre.

      3. une seule solution, fuir, partir, se mettre à l’écart de toute communication possible avec cette personne, et se faire aider si possible…

    3. tout à fait d’accord … mais cela permet aux autres de comprendre un peu le problème … j’ai vécu 14 ans avec un PN ….. j’ai réussi à le quitter ….. non sans peine …… et suis bien entourée par mes enfants et mes amis … qui me protègent ….. mais tjrs l’angoisse de le rencontrer quelque part !!!!

    4. D’accord avec vous, ceci est un cas extrème de pervers narcissique. Mais n’oublions pas
      – qu’il s’agit d’un film de 15 mn donc il faut que ce soit RAPIDEMENT visible
      – qu’il s’adresse aussi aux non initiés (les bienheureux) ou non conscients de ce genre de pratiques

      et qu’à faire trop subtil on risque de louper l’objectif et ne pas faire passer le message du tout !!!!

      Le risque serait encore plus grand que des victimes (ou leurs proches) ayant visionné le film se disent « non mais n’importe quoi. Pervers narcissique ? Manipulateur ? Non mais franchement, ils savent plus quoi inventer. Il est un peu lourd le mec, c’est tout !!! Et du coup, on banalise une situation grave.
      Là, même si c’est exagérément décrit, on a les clefs pour repérer, comprendre et combattre.

      1. tout a fait d’accord, comment représenter en 15 minutes le travail de sape qui dure plusieurs mois voir années. Je n’ai pas pu regarder jusqu’à la fin tellement ca m’a rappeler de mauvais souvenirs
        Il s’agit d’une caricature, donc volontairement exagéré pour sensibilisé. On voit que du repproche et pas de congratulations. Le « c’est bien mais… » joue un role très important dans ce phénomène de suppression de la confiance

    5. Absolument d’accord avec votre analyse.
      D’autant plus qu’en tant qu’homme ayant vécu avec une femme présentant ce type de trouble, la subtilité et la quasi invisibilité des atteintes portées au quotidien font que je me sens encore plus éloigné de ce film, et d’autant plus dérangé par la pauvreté de la mise en scène.
      Ce court métrage ne reflète en rien les comportements pervers narcissiques, qui justement sont si difficiles à déceler. Il ne dépeint en rien la forme d’attachement irrationnel qui se crée entre le (ou la) pervers(e) narcissique, lien dont il est si malaisé et si douloureux de se défaire.

    6. Mal ecrit, scenario bourré de clichés, pas de fin, dommage car le sujet est plus qu’important dans la relation de couple. … Bref Hors sujet !!!

    7. Je suis parfaitement d’accord. On dirait que tout est fait pour justement ne pas les montrer tels qu’ils sont !!!!
      Tout est édulcoré, c’est épouvantable.
      Un film américain avec Julia Roberts était très réaliste je trouve.  » mes nuits avec mon ennemi  » je crois …..
      Il y avait toute l’horreur que sont ces sociopathes car ils le sont !!!!!!

    8. Un pervers narcissique est une personne sournoise qui vous fait toujours sentir que tout est de votre faute lorsqu’il ya un problème… Et que lui est tjs la victime. Il adore jouer au Calimero et vous voir culpabiliser pour ensuite vous rouler ds la farine à sa guise…. Mais il ya une multitude de caractéristiques chez un pervers narcissique qui peut faire d’une femme très forte, un toutou docile.

    9. Je suis également victimes et impuissante face a ça ma meilleure amie et moi nous sommes inséparable je jour ou j’ai du déménager pour des raison professionnel elle ma suivi …j’ai trouver une super maison ou je me suis très bien entendu avc mon proprio le jour ou j’ai en ménager min proprio l’appel en me disent sue je suis a rue alors ma gentillesse aprus le dessu et nous l’avons héberger je me suis jamais poser de question c’est quelqu’un en imparence de toute confiance il serviable poli d’une extrême gentillesse ….je l’est présenté a ma meilleure amie qui étai pas très bien a ce moment la avc son couple …il a fallu 2 jour pour quel soi ds son lit 5 jours pour me dire qu’il partait de la maison pour vivre avc elle chez elle et mettre son mari dehors 7 jours pour avoir mis ses meubles a vendre …et au bou de 10 jour presque plus de nouvelles… Elle qui avait des animaux ils on disparu il a écrasé son chat et ses chien disparus…. Et plus de nouvelles j’ai fait mon détectives je lui est prouver sue ce type étai malade elle ma envoyé boulé je m’inquiète pour sa fille car il lui on fait un lavege de cerveau elle na plus le droit de me dire bonjour… Et encore il a fait plein d’autre chose d’horribles… Elle ne vois rien et en plus elle m’attaque j’ai baisser les bras elle briser une amitiés de 7 ans pour un mec de 2 mois j’ai esseiller de l’aider mzi cette histoire et parties tellement loin que je serais pas lui pardonner c’est impressionnant comment il arrive a manipulée celle qui ma sauver de son emprise c’est ma soeur ….mai le films pour ma part c’est pas ça

    10. Commentaire parfait j’en ai également victime et cest beaucoup beaucoup plus subtil que cela. Et la victime peut parfaitement passer à côté.

    11. Oui! Je suis d’accord avec vous. Ce sont des personnalités brillantes, subtiles. Ils savent très exactement comment se comporter en toute situation et décrypte les petsonnalités en 1/4 de secondes. La violence peut se déclencher lorsqu’on leur renvoie leur propre image. Sinon il sont plutôt calme. C’est la victime qui peut s’enerver à force d’être poussée à bout… Mais la victime est obligée de contenir cet énervement car le PN ne la laissera pas en paix tant qu’elle n’aura pas reconnu sa responsabilité dans le conflit. La victime fini toujours par abdiquer pour avoir la paix. Ainsi elle perd chaque jour de son énergie et finit par devenir vide et sans existence propre. Au début de la relation le PN lui met la tête à l’envers de sorte que la victime fini par se poser tout un tas de questions et se demande si ce n’est pas elle qui a un problème. Je pense qu’il est très difficile de retranscrire ça dans un film.

    12. ce film est faux un pervers narcissique n affiche pas ses crises devant les amis c est après quand tout le monde est partie et il ne choisit pas des femmes fragiles il choisit des femmes fortes auquel il va tout prendre

    13. Je suis tout à fait d’accord avec vous. J’ai vécu 45 ans avec un pervers narcissique. Je n’ai mis un nom sur ce « syndrome » que 5 ans avant de le quitter. Je l’aimais et ne voulais pas le quitter mais un jour j’ai craqué, trop de souffrance, plus d’espoir, plus envie de vivre. A ce moment des gens m’ont dit: ah bon, il a l’air si gentil votre mari! C’est tellement insidieux: gentil devant les autres, tyran à la maison. Heureusement l’instinct de survie m’a permis de « sauter le pas » mais la manipulation continue. La seule différence est qu’elle n’est plus quotidienne et que j’ai appris à la gérer.

    14. Je trouve l’idée d’une victime docile et d’un pervers aussi peu « malin » pour se trahir comme cela à jour me déplait. Les victimes sont également des femmes qui cherchent à se rebeller mais qui sont tellement constamment destabilisées qu’elles ne savent plus trop si ce sont elles « qui abusent » ou si la situation est réellement problématique. Les pervers narcissiques sont aussi des personnes qui se font passer pour des malheureux. Et surtout qui ont un très grand contrôle d’eux-memes: ils sont donc très peu colériques surtout en public. Ils jouent surtout sur le fait que leurs victimes n’ont plus les repères qui leur permettent de déceler une situation problématique d’une situation normale et saine. Les victimes sont aussi bien souvent conscientes d’être dans une situation anormale mais ne savent pas si le problème vient d’elles ou de leur compagnon. Les règles de la normalité sont complètement retournées et ce qui est malsain devient le signe que le pervers narcissique va mal et a « besoin d’être aidé » plus que blâmes (pensent souvent les victimes). La caricature de la victime silencieux, malheureuse et pathétique doit ABSOLUMENT être oubllié! Les victimes ne sont en rien pathétiques: elles sont surtout déphasé par rapport à la normalité et cela est la conséquence du fait que les pervers retournent et inversent les situations pour faire croire que LEURS PROPRES COMPORTEMENTS est normal et que leur réaction n’est rien d’autre que la CONSEQUENCE de la « folie »‘ de la victime. Les pervers sont souvent hypercontrolants et ne se font que très rarement prendre en défaut comme le film le montre. Ils ont toujours une « explication logique », une raison « intelligente et normale ». Le problème est que les victimes (qui ne sont pas aussi stéréotypées que le film le laisse croire) se pensent elles-mêmes coupables de ce qu’elles font « subir » à leur compagnon. Pour ces victimes, tout ce que fait le pervers narcissique (PN) est justifié et justifiable. La victime va se remettre en question jusquà douter de la propre réalité de ses sentiments. Car après tout, les sentiments ne sont pas logiques ni visibles. Ils sont personnels et sont donc inexistant pour les PN qui ne pensent qu’à eux et à leur propre profit. Les sentiments des PN sont retournés vers eux-mêmes. Ils sont complètement orientés vers le bien-être du PN. Les sentiments des victimes sont complètement négligeables et négligés car ils ne servent pas le bien-être et la valorisation du PN. N’oublions également pas que les PN sont dépourvus d’empathie et considèrent leur victime comme des objets servant leurs désirs et leurs profits et non comme des Etres humains ayant eux-mêmes des besoins et des attentes. La victime est ainsi dépersonnifiés, ses besoins niés, ses attentes et plaisirs négligés et son estime d’elle-même détruite. Le principe du PN est qu’il est a une telle emprise sur sa victime qu’il arrive à faire douter sa victime de ses propres ressentis et sentiments. N’oublions également pas que les hommes peuvent aussi être victimes de leur femme perverse narcissique. Ne rentrons pas dans l’eccueil de stéréotyper les PN en tant qu’homme et les Victimes en tant que femme.

    15. Vs avez entièrement raison ce n’est pas une bonne description d’un pervers narcissique ou d’une personnalité narcissique, la représentation de ces personnages est mal faite et mal cernée à mon goût . Une victime d’un PN n’est pas nn plus une personne soumise comme ça, ce n’est pas une personne ki n’a pas de répondant et ki est duppe c beaucoup plus subtil et plus nuancé en réalité. Dans ce court métrage il n’y a pas de passage sur la manipulation, la vampirisation, le retournement de situation kils font contre leur proie, la perversion kils ont, le chaud et le froid kils utilisent en vrai dans leur quotidien. De ce fait ce film ne reflète pas vraiment un couple touché par la perversité narcissique et éloigne trop les gens de la conception de la nature des PN c est vraiment dommage !!!

  2. Absolument d’accord avec le premier commentaire. Rien à voir avec un pervers narcissique. Si seulement c’était aussi flagrant… Mais non, c’est sournois, subtil, lent, ça se pourrit tout doucement sans que la victime arrive à y voir clair. La fille du film à l’air stupide. Sans réaction. J’ai un caractère à ne pas me laisser faire, et la personne dont j’ai été la victime s’est très bien adaptée dans sa manipulation. Évidemment ce sont des personnes instables qui arrivent à être les plus charmantes du monde quand elles se sentent demasquées. Il a fallu beaucoup de temps pour que je commence à avoir les idées plus claires. Ce sont des professionnels qui m’ont doucement mais sûrement fait ouvrir les yeux. Un conseil donc qui peut être plus utile que ce court métrage : si vous vous sentez mal au sein de votre couple, que quelque chose ne va pas mais que vous n’arrivez pas à y voir clair, que vous êtes mal dans votre peau alors que vous étiez totalement différent(e) avant, tournez vous vers des professionnels et n’hésitez pas non plus à en parler à vos vrais amis dont vous vous êtes éloigné(e) petit à petit.

    1. Les pervers narcissiques peuvent également être des « gros cons » mais ce que l’on ne voit pas dans ce film, c’est le yoyo émotionnel dans lequel on se retrouve embarqué, l »enfer, le paradis, sans jamais savoir quand cela va arriver, sans rien qui puisse le prévenir… On se demande juste, en voyant le film, pourquoi elle ne fait pas ses valises illico.

  3. tout a fait d’accord avec le premier com,,les acteurs sont trop caricaturés,le ou la PN brille en sociéte,sais se faire aimer,,sais utiliser tous les moyens pour inverser la situation pour nous transformer « en coupable »j’ai été victime,destruction physique,psychologique,financiere,rien n’est épargné;;;jalousie,appetit sexuel hors normes,cocufiage,mensonges,trahison,colères,rabaissement,eloignement des amis(es),interdiction de cottoyer les siens;la liste est longue….un seule solution,,FUYEZ,,,on pense pouvoir les changer,mais ces gens là ne changent pas,ils sont dans le déni,eux seuls détiennent la vérité;;nous ne sommes que des marionnettes dont ils tirent les ficelles….nos amis(es) voient notre souffrance,mais ,seule la victime peux décider de sortir de cette emprise.J’ai eu a la chance de rencontrer une belle personne avec qui je partage ma vie aujourd’hui,,c’est elle ,par son amour,qui me permet d’effacer mes souffrances,alors,vous,qui lirez mon post,gardez espoir,il existe une vie aprés une relation avec un PN;;;une belle vie

    1. Merci pour cet espoir à la fin !! Car c’est si difficile à raconter, nous-même effaçons de notre mémoire une partie de l’histoire, sans cela nous deviendrions dingues. Raconter TOUT reviendrait à écrire un livre entier, tant c’est dans les petites chose du quotidien que ce harcèlement se manifeste, répétitivement, sans fin. Au bout du bout, on n’est plus la même personne, une part de nous a été anéantie. Alors, ce message d’espoir, ça fait du bien.

    2. Merci pour l’espoir que vous soulevez, car en fait on a du mal à y croire, à vivre auprès d’un PN. Le plus important est de savoir que nous sommes une belle personne avec des qualités. La question a se poser, c’est, qu’est-ce qui chez soi a permis d’attirer ce genre de personne dans notre vie ? Ne laissons jamais quiconque éteindre notre lumière.

  4. J’ai 2 regrets par rapport à ce filme :
    premièrement c’est encore une femme qui est la victime et pas un homme hors la violence n’a pas de sexe et donc quand on est un homme on n’a aucun soutiens et on comprends encore moins se qui nous arrive
    Deuxièmement et ça a été beaucoup dit dans le coms précédent c’est pas assez subtil mais en même temps je ne sais pas comment on peut faire ressentir cette manipulation.

    1. Je suis actuellement face au mur.cela fais maintenant 4ans que je vie avec un pervers narcissique et ça na rien a voire avec votre film.et aujourd hui j aie enfin oser dir stop c fini.et oui c vrai on parle toujours des femmes mais les hommes aussi subissent hélas

  5. Même si je suis d’accord avec les commentaires, faire subtil dans un court métrage de 15mn c’est un sacré challenge!
    Je pense que le but est plutôt d’éveiller les consciences sur les violences psychologiques au sein du couple.

  6. Je trouve également qu’un film réalisé avec talent sur le sujet serait extrêmement utile pour toutes les victimes de PN. En effet ce film ne montre pas un manipulateur, mais un goujat violent repérable comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.
    Justement dans le cas du MP, lors d’un dîner, la victime ne va pas se mettre dans sa bulle, au contraire, le manipulateur va lui lancer des signaux, que seule elle peut reconnaître, toutes les autres personnes présentes n’y verrons que du feu.
    Généralement ces signaux visent à blesser, ridiculiser ou rabaisser la victime. Seule elle connait la portée exacte de ces mots qui paraissent si anodins. Si la victime ne reste pas vigilante, pire s’il y a un fond d’alcool, elle risque de se mettre très en colère. Résultat les personnes présentes cristallisent sur l’accès de colère et ne comprendrons pas pourquoi un tel déchaînement.
    Ensuite la victime va se mettre à culpabiliser de gâcher l’ambiance, va ressentir un malaise grandissant et va finir par redouter d’avoir une vie sociale en compagnie du MP, ce qui va amplifier son emprise et empêcher de plus en plus la victime de voir ce qui se trame réellement et que sa santé mentale est en danger.
    Un film qui met en scène ce genre de chose serait très utile pour toutes les personnes victimes d’un MP pour les aider à faire la part des choses et utile pour l’entourage qui serait plus à même de reconnaître les signes.
    Un MP ça ne se raconte pas, c’est souvent trop subtil.

  7. Je vis actuellement avec un pervers narcissique depuis un an. Rien a voir avec ce film…ce sont tout d abord de fins menteurs..il arrive a me faire douter de ce que j entend…et aujourd hui j enregistre avec mon portable ce qu il me dit pour etre sure quand il dit autrement quelques heures ou jours apres…il mamipule mes enfants surtout la plus jeune ..inluencable..21 ans…mes amies devant qui il est des plus charmants….lui n a pas d amis…et en tete a tete …me fait peur..j ai etait delicatement secouée ….voila ce qu est un PN…on ne sait pas comment s en sortir…peur du jugement des autres si on met fin….perte de confiance en soi…

    1. Bonjour pour avoir vecue 15 ans et avoir une petite fille de 5ans.avec lui … je me suis decidee a partir afin de proteger ma fille il y a deux ans… il ne faut pas oublier que les pn sont des personnes intelligentes et manipulent avec une facilité deconcertante. Ils sont dans le paraître ce qui les aident à être bien vu par tout le monde et non auvun senteiments ou empathie. La
      victime devient alors la méchante.. il faut fuir affectivement car au bout d un moment en restant avec un pn vous ne pourrez plus lutter et vous y laisserez votre peau au niveau psychique…. cela fait deux ans que je suis partie Et je commence a me reconstruire. Cela prend énormément de temps. Quand il n y a pas d enfants je pense que c est plus facile de fuir… avec un enfant c est compliqué surtout quand vous savez que l enfant se fait manipuler et qu’il l utilise pour vous detruire.

      1. oui, le drame c est le mal qu ils font aux enfants et au Québec le père garde ses droits de père ils n ont pas plus de bienveillance avec leurs enfants qu avec la mère de ceux-ci moi je suis une grand-mère et je me suis battu pour sortir mes petits fils et ma fille de la ca fait 1 ans et demi et 4 procès les enfants vivent un énorme traumatisme et il s oppose a tout traitement. Nos tribunal de la famille lui ont laisser ses droits de père et la garde 2 fois semaine le petit garcon est violent et la petite fille qui ressemble a sa mère leur victime.Monsieur manipule et ment il manipule les juges avocats d.p.j et sa nouvelle conjointe avec lequel il s est mis en couple seulement 2 semaines après la séparation et elle ne voit rien

    2. la perte de confiance en soi c’est le pervers qui l’instaure alors si vous le quittez, vous retrouverez la confiance en vous. J’ai vécu 2 ans avec un pervers narcissique, alors que j’étais une femme forte et indépendante. Il m’a rendue effacée, m’a fais grossir pour que je ne plaise plus aux autres, me cachait mes vêtements trop « osés » pour lui. je criais sans cesse pour m’affirmer, mais au final ma vie était gâchée…
      coupée de certains amis, moi même je le faisais car j’avais honte d’avouer me laisser faire comme ça.
      Je savais que cette relation était malsaine, on en a conscience mais le plus difficile c’est de vouloir en sortir, de prendre conscience qu’on ne pourra jamais changer cette personne. Puis, je suis allée voir un psy, et là , le déclic, la libération!!!!!!!!!!!!! Le renouveau, la liberté, le bonheur!!!
      Ayez espoir, fuyez, vous serez prêt un jour, armé de courage, mais personne ne mérite cette maltraitance!

  8. Je suis absolument d’accord avec la plupart des commentaires sur.ce film.
    Le pervers narcissique n’est pas un personnage grossier, autoritaire au sens premier du terme.
    Il suffit d’échapper à l’emprise pour y voir clair.
    Un personne a parlé de la place de l’enfant. C’est un problème important car l’enfant est formaté dans ce type de relation.

  9. Je rejoins les commentaires précédent , les personnes qui ont réalisé le film sont parti d’une bonne intention mais on voit qu’ils n’on jamais vécu ou connu de proches victimes d’un pervers narcissique.Ils se sont fait une image du PN compétent fausse, un PN ne traitera pas sa femme de la sorte devant d’autres personnes, comme là dit Laetitia dans son commentaire ils sont dans le paraître, et c’est vrai que c’est très humiliant de donner une image de la victime aussi faible comme si toutes les victimes de pervers narcissique était stupide, sans caractère… c’est LOIN d’être le cas, des femmes ( ou hommes ) avec un fort caractère peuvent elles aussi être victimes bref c’est dommage…

  10. Je suis d’accord avec certains commentaires. Ce film me semble plutôt léger. Il ne présente que très superficiellement le personnage. Le pervers narcissique, manipulateur, est un personnage très complexe, difficile à cerner, à la fois ange, démon, vampire. Moi même je suis arrivée à la conclusion, aujourd’hui, que l’homme avec qui je partage ma vie depuis des années et avec qui j’ai des enfants, est un manipulateur, un pervers narcissique. Il ne m’a jamais frappé mais il m’a tué moralement. J’ai traversé des épisodes, psychiquement très très difficiles et je ne sais pas pourquoi je suis toujours avec lui. Sans doute par rapport à mes enfants…..Au fond, j’éprouve beaucoup de haine pour cet homme. Je sais qu’il est malhonnête, très influençable, jaloux, hypocrite, sournois, compliqué, instable, superficiel sans doute malade, à coté de tous ses bons côtés. Il y a tellement de certitudes, de doutes, de questions sans réponses avec la peur de se tromper.

  11. Le pervers narcissique, manipulateur avec qui je partage ma vie resulte t’il:
    d’une mauvaise éducation?
    de traumatismes divers ?
    de l’hérédité?
    de malédiction?
    de sorcellerie?
    d’absence d’amour, de tendresse?
    d’une quelconque maladie?
    Oui, quelle est la veritable source de tous ses defauts?
    Est ce lui même, son passé, son mal être?
    Est il faconné ainsi?
    Sait il qui il est vraiment?
    A t’il vraiment conscience du mal qu’il represente et qu’il fait?
    Est ce, tout simplement, moi, qu’il n’aime pas mais avec qui il a des Enfants?

    Il y a tant de questions.

    1. Je crois que le but du P.N c est le contrôle par la peur en terrorisant. Je crois aussi que c est un grand dépendant affectif et moi ce que j ai vu c est qu ils peuvent facilement tomber dans les substances et la drogue Je crois que c est du a la peur d un de leur parent quand ils étaient très petit par exemple un parent alcoolique qui devient agressif quand il boit pour survivre psycologiquement ils ont gelés toutes les bonnes émotions comme l amour la compassion la franchise l ouverture du cœur sur les autres. le remord.et développer mensonges manipulation agressivité et impulsivité c est qu ils ont compris dans l enfance que plus tu terrorise et plus tu obtient ce que tu veux. Je crois qu ils sont incapable d aimer ni une conjointe ni un enfant et ils ne choisissent pas une conjointe par amour c est un choix calculé elle est généralement bonne et généreuse et très forte pour prendre en charge toute les responsabilités et ils font des enfants pour l enchainer davantage s assurer de bien lui mettre le grappin dessus. Je crois qu ils sont très peu soignable par un psy. car il lui mente et le manipule C est pour ca qu on dit aux femmes de fuir il ne s amiliorera pas. Au Québec il y a S.OS violence conjugale ils guident tout au long du procésus de séparation un conseil si vous appeler la police..signer la plainte même si vous avez peur..c est une preuve devant un tribunal pour la garde des enfants…ramassez des preuves beaucoup de preuves…imail de menaces par exemple car c est sa parole contre la votre et ils sont manipulateur et menteur.

      1. Je suis avec ce genre d’homme et en plus au bout de 18 ans il a commencé à être encore plus menaçant car j’ai eu le malheur de ne plus être d’accord avec lui c’était l’année dernière en décembre 2016 j’ai eu des ennuits de genoux, j’ai du faire une infiltration en une fois qui a loupé et la mon calvaire à commencé il a d’abord dit bon tu avais qu’a pas te faire cette piqûre ect puis après je travaillais debout et lorsque je rentrais il voulais pas entendre parler de ma souffrance ou quoi que ce soit il a commencé à me traiter de faienante alors que je partais à pied et je prenais le bus pas très près car j’ai raté mion premis de conduire et en 2013 Il ne voulait pas que je le repasse, la je suis dans une caserne ou il a été muté depuis 2016 car il voulait se rapprocher de la région Charente Maritime il me fais de plus en plus de mal j’en ai parler à un mon médecin mais il ne le connais pas il m’en choisi un autre car il le trouvais incompetant il ment à sa famille se fais passer pour la victime en disant que je suis capable de rien puisque j’ai pas pu continuer mes contrats . En 2010 j’ai essayer de le quitter il est venue me rechercher. Mais il me menace à présent de me mètre dehors et monte toute sa famille contre moi car je suis partit une journée chez des amies pour souffler avec mon fils mais je l’ai prévenue il en a profité pour le dire à ma belle soeur et lendemain je suis rentré car je devais subir une opération du pouce droit le tendon il c’est moqué de moi une fois de plus en disons c’est rien tu te le met ça iras bref vous voyer il me dénigre devant les enfants me rabaisse et à réussi à monté ma fille de 15 contre moi et même mon fils d’une première union qui est venus nous voire cette été. VouSi aller me dire j’attend eh bien je chercher un appartement ou une location de maison ailleurs car en plus notre fils de 9 ans et demie en souffre d’ailleurs il a des problèmes il est dyseslique il a demandé le divorce car il sentait que j’allais le demander. Le jour de mon anniversaire ile m’as tapé sur mes jambes les enfants étaient dans leur chambres il a essayé de m’étouffer devant mon ordinateur. Il a choisi un divorce en consentement mutuel et avec un contrat de mariage séparation de biens que sa famille m’à fait prendre il me dit que je ne paye rien depuis des années et c’est faut je paye les cantines les jouets les sorties et aussi il ne veut pas que ma fille sorte même le jour voire ses amies et moui bien sûr et mon fils c’est qui les promènes . Il crit nous traite de bonne à rien avec ma fille mais elle veut rester avec lui car il lui achétes des jeux vidéos des consoles il me dit de prendre des cachais que cela me rendras plus intelligente et me souhaite un cancer ou autre pire accident . J’ai presque 53 ans j’ai pendant des années fait un beau métier assistante maternelle et il ne veus plus que j’escerce donc j’ai pas fais ma formation de tout les 5 ans . Mais j’ai mon cap petite enfance et je veus m’en sortir et recommencer passer mon permis et enfin avoir une vie calme sans cris ni menace pour mon fils au moins le sauver lui . Dans un endroit calme mais la mon avocate est en vacances et demain je voie un autre j’ai déjà payé il faut me sortir de la il ne veus pas mon bien bien au contraire donner moi des adresses svp Merci une femme désespéré en danger vraiment il protite de sa position dans là force de l’ordre j’ai essayer les assistantes sociales elle ne m’aides pas et ici c’est la grande muette. Merci mille fois je vous en prie pour nous 2 mon fils et moi avant qu’il soit trop tard

  12. J’ai vécu 4 ans avec un pervers narcissique et voilà bientôt 5 ans que je l’ai quitté, le souci c’est que j’ai eut un enfant avec lui, suite à notre séparation, le juge aux affaires familiales à ordonné une garde alterné d’une semaine sur deux. Et bien entendu, depuis 5 ans, c’est une catastrophe! bien des « professionnels » ont été impliqué dans cette histoire (assistantes sociales, puéricultrices, avocats, associations pour les droits des femmes et des enfants, l’aide sociale à l’enfance, le centre départementale de l’enfance, 4 médiateurs et bien d’autres…) ils m’ont tous dit des choses contradictoires, et la plus part du temps m’ont mal orienté,pas écouté et certains m’ont fait passé pour la coupable. Le fait d’avoir cet homme charment et si sûr de lui en face d’eux, je passe dans l’ombre et mon enfant aussi. Mon enfant commence à me rapporter des signes de manipulation de la part de son père, j’en ai parlé à notre médiatrice qui a été formel: il ne faut pas l’écouté!
    Non, le pervers narcissique ne laisse aucune trace derrière lui, enfin si: un être dans un état de tourment absolu, et bientôt un enfants pour compléter ce tableau. J’ai beau me tourner vers toutes les issues, je n’arrive pas à trouver de l’aide. Mon enfant me dit souvent que « papa est méchant » et qu’il ne veut pas aller chez lui. Et moi je dois lui répondre que je n’y peux rien. Que devient une mère quand elle ne peut plus protéger son enfant?
    Les « professionnels » à qui j’ai eut affaire ont tous une conviction: que nous vivons un conflit. Edouard Durand à une très belle phrase dans son livre pour expliquer que ce n’est pas le cas: « Les violences conjugales n’ont qu’un seul auteur avec autant de victimes que de membres de la famille » J’ai dû arrêter de travailler à cause de garde alterné car je n’arrive pas à récupérer la garde de ma fille. Et le CDE m’ont gentiment aidé en me jugeant « trop instable psychologiquement pour m’occuper d’une enfant » histoire de bien nous aider moi et mon enfant.
    Alors que faire? Il ne me reste aucune porte à laquelle frapper!

    1. Je suis très touchée par votre commentaire car c’est exactement ce que mon fils et moi avons vécu. Aujourd’hui, mon fils est majeur et je peux dire qu’il a grandi cahin-caha, certainement pas ce que j’aurai souhaité pour lui, et je me suis sentie beaucoup coupable de ne pas être la « super » maman qui aurait su le protéger efficacement. Le protéger en outre de la violence de la justice,qui ne comprenait rien et l’obligeait, une semaine sur deux, à vivre avec un dingue qui se servait de lui pour m’atteindre. Il faut parler de tout cela et ce forum de discussions me fait me rendre compte que je suis loin d’être la seule alors que je croyais tout le contraire. Parlez, parlez, parlez ! Il y aura forcément quelqu’un pour vous écouter et vous aider dans votre entourage. Je vous souhaite le meilleur.

  13. Suivre son coeur et faire confiance en la victime. Peu importe les liens forts que l’on peut avoir avec le PN.

    C’est ce que j’ai fais et l’histoire m a donne raison.

    J’ai aussi confronte le PN en lui posant des questions simples. Observez son attitude et vous verrez qu’il ment. Et vous verrez que la victime ne ment pas. D’ailleurs pourquoi le ferait elle ?

  14. Conseils aux victimes : Faites un gros coming out et prevenez TOUS vos proches. N hesitez pas. C’est ce que mon amie a fait et ca a marche. Pas tout de suite mais trois ans apres plus personne de notre groupe n’est l’ami de ce PN (sauf sur FB pour certains… lol).

    Je l’ai recroise il y a un an, et l’ai salue de haut. Il s’etait refait un groupe d’amis. Vous inquitez pas pour le PN… Il n’a meme pas paru triste de nous perdre oO

  15. D’accord avec tout ce qui ce dit. Cependant, le film, est une simple tranche de vie et ne dure que 15 minutes.
    Essayons de remettre cet instant dans un contexte. Tâchons d’imaginer visionner ce film sans avoir lu le titre et la petite phrase de présentation. Imaginez seulement que vous regardez les scènes et qu’on vous demande ensuite:
    « Que ressentez-vous? Que pensez-vous? Je suis certaine que chaque victime se sera reconnue dans le fait, peut-être pas dans la comédienne, mais ça, c’est pas le but. Chaque victime aura reconnu son agresseur même si ses façons différent de celles présentées ici.
    Que l’illustration du PN ou de la victime plaise ou non, il n’en reste pas moins qu’il suscite des émotions et un débat! C’est déjà pas mal et c’est le but. Personnellement, j’ai regardé et j’ai été touchée. Je me suis reconnue chez cette femme et cependant, j’ai un caractère bien trempé, je n’accepte pas le non respect, les limitations de liberté, les ordres et j’en passe. Cette étape par laquelle on passe tous, à un moment ou un autre, je l’ai vécue: moment où je ne pouvais plus réagir sous peine de recevoir des coups, de voir le ménage en mille morceaux, d’entendre des mots que je ne pouvais plus entendre sous peine de perdre le peu de force qui me restait, pour gagner quelques minutes de répit pour moi et surtout pour cesser d’infliger ça à mes filles. Nous sommes tous devenus, même un court instant, l’oiseau tombé du nid, sans réaction apparente, sans force et en plein désarroi.
    La victime ne s’écroule pas, elle essaie juste de rassembler ce qui est cassé en elle pour un jour, je dis bien un jour, car elle en rêve, trouver une issue. Quand la porte de sortie apparait enfin, elle sera toujours aussi seule, même entourée, pour refaire ses premiers pas de pseudo femme libre, pour se reconstruire sans oublier la reconstruction de ses enfants et ce sera très long. Le PN ne lâche pas prise et quoi qu’il en soit, la blessure qui est enfermée au plus profond de chaque victime ramène celle-ci à ce qui fut son calvaire…
    Un film qui traduit ça, est-ce que ça intéresse quelqu’un, vraiment?

  16. UNE PN est encore plus grave encore plus grave encore plus grave se sont des gens sans âme qui n’ont rien d’humain dangereuse et tueuse qui adorent la souffrance.

    1. Bonsoir Thierry,d accord avec vous une perverse narcissique est pire et plus machiavelique qu 1 homme tuer ne les impressionne meme pas ce sont des monstres et j en connais une c est pourquoi je me permets d insister lourdement ,

  17. Si c’était si claire comme dans ce court-mètrage, les victimes pourraient le reconnaître assez facilement. Je pense que c’est plus compliqué dans la réalité. Cela fait 25 ans que je vie une vie commune et souvent je me pose la question si je ne suis pas un pervers narcissique? Des fois j’ai l’impression que c’est au contraire la personne avec qui je vie. Ces pensées ont débuté après avoir lu plusieurs articles concernant ce phénomène. Alors me vient aussi la question si ce n’est pas parceque j’ai lu ces choses que je me pose des questions?
    Il serait facile pour moi de me dire que tout est de sa faute. Que je n’ai pas pu voir mes parents ni mon fils ni ma soeur de façon régulière, que je ne vois plus d’amis chez moi. Qu’on n’a aucun contact en douceur, que lorsque je propose quelque chose, il n’y a jamais de réponse claire et lorsque je dis que je me sens blessé par ses propos, je n’ai qu’à partir. Mais peut-être que pour elle tout ceci paraît comme du narcissisme de ma part? Je ne le sais vraiment pas et des fois je me sens sans aucun valeur. Je me sens mal dans cette rélation mais je n’aime pas l’idée d’abandonner. Si je le faisais je serai un égoiste, il est trop facile pour un homme d’abandonner sa femme et ses enfa,ts, n’est-ce pas? Je ne veux pas non plus laisser mes enfants en courant le risque de ne plus les voir. Je veux être là pour eux. J’ai perdu mon premier né d’une rélation antérieur et j’avais l’impression que cela allait changé quelque-chose, mais après un mois tout est devenu comme avant. Suis je si mauvais?
    Je pense qu’elle ne fait pas ces choses de façon volontaire, ni moi d’ailleurs. Je suis loin d’être quelqu’un de parfait et ce n’est pas grave car je crois que les personnes parfaites sont inexistantes. C’est compliqué et plus subtil que projeté dans ce court-mètrage. Pourquoi les gens ne peuvent pas simplement s’aimer et vouloir faire du bien à l’autre tout en ne pas oubliant soi-même? Ce serait tellement plus facile à vivre et plus beau.

  18. Hoooo ça va !!!
    oui ça intéresse… ce court métrage a le grand mérite d’exister, il m’ a fait remonter des années en arrière, je me suis tellement reconnue: tellement muette, tellement indécise, tellement pétrifiée, PA-RA-LY-SEE…mais donnant le change pour ne rien laisser paraître…de honte…de je ne sais toujours pas pourquoi.
    Effectivement il y a des subtilités, des grades divers, là on voit bien mais 15 min c’est pas long, et ils/elles sont VRAIMENT subtils les PN. Effectivement se faire accompagner, les PSYS sont de très bon atouts; alerter l’entourage; s’éloigner lorsqu’on a la force…ou lorsque cela dégénère trop.

  19. Les gens cherchent toujours à se contrôler entre eux. Vous avez peut-être déjà trouver qu’une personne allait extrêmement lentement et vous avez chercher à l’activer par certains commentaire. Parfois, c’est vous qu’on pousse et à qui on ne donne pas le temps nécessaire pour accomplir ce que vous juger devoir être fait à votre rythme. Ici, on a un mode de fonctionnement qui s’instaure dans le couple et qui devient toxique pour les deux individus. Je ne pense pas que l’homme soit tellement plus heureux, à la différence qu’il ne semble pas disposé
    à se soumettre. Dans chaque couple il y a des compromis, des difficultés, des remises en questions, mais aussi une lutte de pouvoir qui se fait, surtout dans les 5 premières années. Après quoi, chacun connait les limites de l’autre et juge ce qu’il peut sacrifier ou non au profit de la relation.
    De mon point de vue, on est en quelques sortes responsable de la négociation qui s’en suit. Et il faut savoir que si on choisi de maintenir le couple, c’est qu’on a jugé qu’il était préférable pour soi de vivre avec certaines conséquences pour obtenir les bénéfices qui vont avec.
    Ceci dit, il semble revenir assez fréquemment qu’une personne à finalement quitte son conjoint ou sa conjointe et semble se retrouver par la suite et gagner en bien-être. J’ai l’impression qu’on aurait intérêt à facilité cette transition vers le célibat si ça permet de se sortir des situations qui cause de réels souffrances. Et ce, autant pour les deux sexes, ainsi ils auront plus d’atout dans leur jeu lorsque viendra le temps des compromis.

  20. Quelques-uns l’ont écrit et je me joins à eux pour crier ma colère et mon écœurement… Le pervers narcissique est forcément un homme et la victime une pauvre femme sans défense… cliché préhistorique! quel scandale!!!
    Vous êtes ainsi exactement comme ceux qui font de la violence aux femmes, vous êtes pareil, vous avez juste inversé. Tellement facile, tellement primaire, tellement dépassé!

    Avant de vouloir défendre les femmes, prônez la vraie égalité, celle qui met les hommes à l’égal des femmes et les femmes à l’égal des homme. Vous, vous victimisez la femme pour mieux qu’on la plaigne et vous rangez tous les hommes dans le même sac, comme potentiellement pervers narcissiques.
    C’est une honte, c’est du sexisme de caniveau. A vomir.

    1. Bonsoir Olivier je partage votre rancoeur car mon fils vit 1 situation horrible mais tt le monde s en moque,les femmes sont machiaveliques (celles dont nous parlons)et helas defendues par trop de monde ,je suis pour la justice que ce soit 1 homme ou 1 femme,mais de nos jours les femmes ont ts les droits,malgre les preuves,les traces de coup,d alcoolime etc c est minable et l on ne peut pas prouver que cette fille est gravement atteinte car il faut son accord pour la faire soigner.Et l on s etonne qu il y ait autant d enfants, a problemes,et dans ces cas la on se rappelle qu il y a 1 papa ,je suis ecoeuree de cette justice et de la sottise des gens qui ne savent pas faire la distinction entre 1 vraie(e)pervers narcissique et qq
      1 de violent ,certes il y a des abrutis,mais faites leur subir des examens a tous ces gens et vous verrez ,les vrais malades ne sont pas ceux a qui l on fait porter le chapeau ,courage Olivier;Amicalement

  21. Bonsoir.Ce qui me desole c est que l on ne parle que de des hommes pervers,alors qu il y a autant de femmes mais ca motus,j en sais quelque chose car la compagne de mon fils est horrible et reussit a endormir tt le monde ,je peux vous decrire le quotidien de mon fils et d autres personnes,c est ahurissant et ca devient tres grave,certes il y a des hommes mais ouvrez les yeux,pourquoi proteger ces femmes ,de plus avec 1 enfant au milieu de tt ca et dont elle se sert ,impunement j ai honte,peur, et du chagrin,car elle risque fort d obtenir la garde de cet enfant ,qu elle manipule comme les autres,par pudeur je ne vais pas ecrire tt ce que nous enduronsdepuis 4 ans,et depuis que mon fils lui a annonce qu il voulait la quitter c est invivable,elle le suit pas a pas,ne travaille pas estimant q un homme est la pour cela,ne fait RIEN,le menage,la lessive connait pas,debout vers 15h avec 1 enfant qui est livree a elle meme des que le papa est parti travailler,ne sait pas remplir 1 papier,son but s amuser,boire le soir,frapper son conjoint ,tt casser dans l appartement si il refuse d obtemperer a ses desirs,le harcele de ttes les manieres,personnellement,je n ai ete bonne que lorsque Me avait besoin de moi et surtout pour payer j ai garde ma pte puce pendant 1 an des qu elle a quitte sur 1 coup de tete son travail termine,et je n ai plus le droit de voir cette pte,mon fils n a plus le droit de rester seul avec elle,elle m a frappee insultee etc et les ass sociales croient ts ces mensonges ,il y a eu des tas de mains courantes mais ne revons pas c est 1 charmeuse elle aura gain de cause et le jour ou il y aura 1 probleme grave car il ne peut en etre autrement il sera top tard.J arrete car il y a trop de choses injustes

    1. Bonjour! Je compatis…
      J’ai ete cette petite dont vous parlez.
      Ne l’abandonnez pas, elle se reconstruira grace a la presence de gens comme vous dans sa vie.
      Meme si vous ne pouvez pas la voir car empechee, restez presente de toutes les manieres possibles a votre portee.
      Courage.

  22. Moi-meme victime d’une perverse-narcissique redoutable, ma propre mere, je trouve egalement que les ficelles de ce film sont tres grossieres. La maniere dont le PN tisse sa toile pour justifier la violence psychologique faite a l’autre est beaucoup plus insidieuse. La violence s’inscrit plus dans des phrases humiliantes repetees, donnant a la victime et a son entourage une image deformee d’elle meme (ettiquetage), que dans la violence verbale qui, lorsqu’elle se manifeste, est beaucoup plus difficile a deceler comme une violence injustifier. Car le PN se preconstitue toujours un alibi, une cause justifiant apparament sa violence, en recherchant l’aval ou bien l’indecision de l’entourage. La perversion narcissique ruine la vie de beaucoup de femmes. Mais egalement de beaucoup d’hommes et d’enfants. Je suis personnellement tres choque de voir que se probleme est ici aborde sous un angle exclusivement feministe, car ma mere est bel et bien une femme, et il m’a falli surmonter beaucoup de souffrances pour maintenir mon amour des femmes.

  23. A part une toute petit allusion en fin d’article, vous faites passer le PN comme étant toujours un homme. Même dans le test, vous dites toujours « le » PN et jamais « la » personne PN. Malheureusement, il existe autant de PN femme que d’homme. J’en ai fait l’expérience 2 fois dans ma vie. Il est encore plus difficile d’imaginer qu’un homme puisse souffrir de violences conjugales morales, alors que c’est une triste réalité insoupçonnable. Du coup, cela laisse le champ libre à ces femmes et des hommes dans un desarroi total car nul ne parle de leur calvaire.
    Michel

    1. Bonjour. Je suis un homme.
      Oui il y a des femmes PN .
      Ne nous voilons pas la face.
      Le film…bien que ce sois un homme dans le rôle. Je n’ai pu en regarder que le deux premières réflexions…plus je ne pouvais pas. Tout remontait…..voilà un an que je suis séparé de cette personne, au début je pensais que tout s’écroulais.
      Une enfant de 11 ans que je laissais avec sa maman PN. Je me sentais seul que personne ne me croyais. Plusieurs années avant la séparation. Je suis allé voir des services spécifiques….
      Ont m’a répondu que j’exagérai que ça n’existait pas et que comme j’étais un homme sportif et bien portant j’allais supporter ce passage.
      Son comportement était. Humiliation, réflexions désobligeantes, elle toujours dans position de victime, les autres c’est mieux etc…elle me traitait moi de PN. Comme les vagues sur une plage, répétitif aucuns répis toujours et sur tout. .
      ÉPUISANT. Heureusement je vois très souvent ma fille et elle fais bien la différence. Maman vs papa. OUI je vais bien OUI je m’en suis sorti et elle va toujours aussi mal.

  24. Bonjour à toutes et à tous,
    Pour toutes les personnes vivant en Suisse romande nous avons créé une page Facebook, https://www.facebook.com/Manipulateurs-pervers-narcissiques-Lausanne-et-alentours-466272346904966/
    Ce groupe de discussion à pour but de réunir les personnes (homme ou femme) vivant une relation avec un MPN pour leurs apporter un soutien, de leurs permettre de rencontrer d’autres personnes confrontées au même problème, de s’informer sur les publications etc…
    Etant moi-même confronté à une manipulatrice perverse narcissique, j’ai fait le constat qu’il n’existait rien en Suisse romande et plus particulièrement dans le Canton de Vaud (Lausanne). Que les seules informations ou aide (blog, thérapeutes…) était répondu dans les pays voisins comme la France, mais impossible de trouver ce genre d’aide en Suisse.
    Pour anecdote, il y a 1 années suite à des séances chez un psy, celui-ci en a déduit que j’étais victime d’un chagrin d’amour. Moralité 1 année après, j’ai perdu mon travail ou je gagnais très bien ma vie, etc….
    Le plus terrible quand on est confronté à une personnes manipulateur pervers narcissique c’est de ne pas être entendu et donc de se sentir seul.
    C’est pour cela que j’ai décidé de me battre et avec une amie vivant la même chose, de créer un groupe de discussion en suisse romande.
    Alors ami(e)s Suisse qui êtes dans la même situation n’hésitez plus, rejoigniez nous car ensemble nous sommes plus fort.
    Thomas

    1. Bravo bravo bravo et merci.
      Ensemble nous sommes plus fort.
      C’est vrai, le plus dur c’est de ne pas être entendu.
      MERCI

  25. c’est exactement ça ,il tourne tout a sa façon pour que mr soit satisfait il fait culpabiliser par amour on cede jusqu’au jour ou y en a marre car on ouvre les yeux et on se rend compte que l’on ne sort plus que l’on a plus d’amis et plus confiance en sois ,dans mon cas je me reconstruit et essaye de retrouver confiance en moi c’est tres dificile car de ce faite je n’ai plus confiance aux autres non plus

  26. Hmm, j’ai regardé le film, j’ai lu les commentaires, des opinions contre et pro…j’ai vécu 3 ans avec un PN et je ne savais pas à quoi je suis confrontée. Javais jamais entendu auparavant cette définition d’un trouble de personnalité C’est une relation qui débute en beauté, ils sont absolument charmants, a tel point que tu ne peux pas résister. une fois le lien crée tu devient la mouche dans la toile d’araignée.Je ne comprenais pas comment quelqu’un peut changer si vite d’un état à l’autre, jouer avec les mots et les sentiments d’autrui. quelle élégance, quel charme et quelle abondance de joie et d’attentions dans la société, ils continuent tous a croire que c’est une personne remarquable. Que des belles mots et des appréciations à son adresse, ils savent bien déguiser la partie noir qui domine souvent leur caractère. très fins, très subtiles, la gentillesse au superlatif. combien fois j’ai assisté comme une conne à ses flirts avec des femmes jolie habillés, des amies, et moi? j’avais pas le droit de mettre une jupe courte, ni de talons, me représentait pas tout ça, ce n’était pas mon style disait il … j’avait peur que je perds son amour et j’écoutais comme une aveugle ses désirs, je faisais ses envies jusqu’au moment quand il a trouvé une autre cible et tout, absolument tout ce que je disait ou tous ce que je faisais ce n’était pas bon. Et s’il ne me convenais plus je pouvais me casser. Surtout après avoir découverte ses mensonges, son trahison, ma place n’était plus là, j’étais devenu une menace, il risquait se faire démasquer aux autres.Il m’ont fallu 2 ans et je ne peux pas dire que je me suis remis en forme. car même si on s’est séparé il continue à me chercher. ils sont instables complètement et si au départ j’ai pensé que je lui manque et qu’il veut se remettre avec moi ( n’importe quel couple traverse des moments orageuses) maintenant je sais qu’il veut juste me contrôler, s’assurer que je n’appartiens pas à quelqu’un d’autre, que je peux être encore sa victime. Je vous raconte ça pour vous éloigner à jamais une fois que vous avez coupé la relation avec un PN. Ne lui donnez pas une 2eme chance, croyant ses mensonges, ils profiterons pour vous tenir encore à leurs envies et vous jetterons de suite après, en triomphant et en se nourrir avec votre chagrin. Le pire après cette expérience c’est que j’ai perdu confiance, en moi même et tous les autres je ne peux plus m’approcher de quelq’un sans me demander s’il ne ment pas, si je ne suis pas encore victime d’un menteur pervers. Evidemment que son entourage connais sa version et que tous, absolument tous me connaissent plus, je suis seule à remonter le moral et c’est difficile, parfois insupportable, surtout quand les fêtes approchent. Au moins je sais maintenant que ce n’est pas moi qui a un problème, je me suis mise en question chaque fois, pensant que c’est moi le coupable; rassurez vous, non, partez, partez au plus vite et au plus loin avant que leurs poison soit létal. Et n’essayez pas convaincre le monde que vous avez raison de quoi que ce soit, sera en vain et vous aller souffrir l’humiliation encore une fois de plus. Voila, le tableau d’une vie avec un PN, des petits instants du bonheur payé trop, trop cher!

  27. Et malheureusement, ils/elles prolifèrent dans cette société en perdition (y compris en politique malheureusement… Pour ma part, plus envie de les aider, assez souffert de ça… Juste envie de vivre de nouveau désormais, et me débarrasser de « LEURS » lourds bagages (j’ai assez des miens) ! Allez ! Ouste ! Place à la vie et à ses challenges positifs !

  28. Je suis épouvantablement scandalisé une honte un scandale une ignominie en aucun cas ce film ne traite de la perversion narcissique une chose est sûre et certaine une bonne baffe dans sa gueule suffirait a clore le problème de ce plouc mal élevé tout au plus dans ce cas là pour ce qui est de la perversion narcissique c’est une toute autre dimension ce personnage n’a rien à voir avec un pervers narcissique resemble-t-il a Hannibal Lecter ? Non. … Et même Hannibal Lecter du silence des agneaux est un clown à côté d’un pervers narcissique pour bien faire la différence pour bien que ça vous rentre dans la tête une bonne fois pour toute avec un pervers narcissique on est dans une dimension supra normale surnaturel ce n’est plus la réalité oui les monstres existent entendons nous bien Y aurait-il une raison qu’on ne sache pas qui il sont vraiment ??? Car ça grouille en haut lieu non ???

  29. Allez rapidement pour essayer de vous faire comprendre les choses si le court-métrage était réussi ce serait marie la perverse narcissique Elle aurait manipulé Paul pour se faire passer pour une victime en le provoquant sournoisement par des stimulis la sa aurez un sens vous cerner la subtilité la ? Sa rentre ? Oui car voilà c’est extrêmement subtile on ne voir rien un roman d’Agatha Christie ne vous livrent pas le meurtrier des la première page sur un plateau d’argent c’est labyrinthique pervers. Froid sans pitié donc imaginer que le pervers ce n’est pas Paul comprenez bien que c’est beaucoup plus compliqué que ça

  30. J’ai été victime, dans un premier temps, par une personnalité perverse narcissique. C’était ma mère. Je voudrais mentionner que la violence physique ne vient jamais seule et est, à mon sens, toujours précédée par de la violence verbale, de l’humiliation, un contrôle sur la victime. On doit rarement voir les coups physiques sans avoir tout d’abord reçu les coups psychologiques. Je ne dis pas que les personnes qui ont été harcelées par ces pervers par des blessures psychologiques sont moins fragilisées. Quel que soit les moyens utilisés par ces « vampires d’énergie », il faut partir avant de vouloir disparaître pour de bon. Courage et choisissez-vous!

  31. Je rejoins bon nombre de commentaires sur ce court-métrage : le pervers-narcissique (PN) est beaucoup plus subtil que celui dépeint par Fred… J’ai mis 5 années à me rendre compte de ce qui m’arrivait, et encore c’est en tombant sur un bouquin sur la misogynie (en fait ce n’était pas le fruit du hasard je pense), qui est selon moi un autre volet du PN, que j’ai enfin pu mettre un mot sur ce qui m’arrivait : je n’étais pas moi qui était folle, malade, comme il le disait.

    Alors bravo pour les sensibilisations qui sont faites mais là les acteurs sont vraiment dans un rôle bien trop grossier ! Pourquoi ne part-elle pas ? Avec un Fred pareil, toutes auraient déjà pris leurs jambes à leur cou…alors que dans la vrai vie, la perversion et la manipulation est lente et destructrice, par vague, en passant par le meilleur puis par le pire, la victime attend le meilleur, après chaque nouvelle humiliation…

  32. On peu qualifié ce Mr de con, de macho, de mufle mais surement pas de PN.
    Jamais au grand jamais un PN ne vous ne vous humilieras en public, en public il sera attentionné, prévenant envers vous, il sera un exemple en société. La violence psychologique ne se vois jamais de l’extérieur, elle s’exerce dans l’intimité du quotidien.
    Un PN ne vous interdira jamais de porter une robe, mais vous dira qu’elle n’est pas jolie ou quelle ne vous vas pas une fois dans la voiture, une fois que vous n’avais plus la possibilité de vous changer, et vous en fera le remarque encore et encore dans la soirée, en vous disant que la prochaine fois elle préparera votre tenue comme vous n’êtes pas capable de la choisir vous même pour que cela ne se reproduise pas, mais ne le fera pas et reproduira ce schéma encore et encore.
    Cela touche les hommes comme le femmes, je suis un homme j’ai vécu 16 ans avec une PN, dont 12 ans de cauchemar, un PN vas vous rabaisser mais avec le sourire, puis vous dire un mot gentil. Vous dira blanc un jour et noir le lendemain. Vous dira ne pas vouloir de cadeau a un anniversaire mais vous en faire le reproche le lendemain, quand la fois d’après elle vous dis ne pas vouloir de cadeau et que vous lui en faite un ce cadeau sera « moche » ou inutile et j’en passe. Vous êtes dans une situation ou quoi que vous fassiez vous avais tord. Mais le PN fera en sorte de toujours avoir une bonne excuse et vous ne pourrais jamais le prendre en défaut.
    La PN ne vous empêchera pas de voir vos amis bien au contraire elle vous y encouragera, mais ne voudra pas les voir car elle ne les aiment pas, ou vous reprochera d’être rester seule a la maison la veille au soir.
    Et au final vous vous coupez de vos amis, un PN ne vous dira jamais quelle ne veut plus que vous voyez vos amis, elle ne viendra pas avec vous quand vous allez les voir ou ne sera pas la si vous les invitez ou si il vous invite.
    Un/une PN vas installé un sentiments de culpabilité, nous obligeant a nous questionner sans cesse.
    Un PN est d’une mauvaise foi énorme, et n’aura jamais tord. Je vais prendre un exemple parmi des milliers : Je suis un bon cuisinier et me débrouille bien, j’ai eu plusieurs fois préparer le repas sans remarque et puis plusieurs fois après avoir préparé le repas, elle est passé derrières moi pour préparer autre choses sous prétexte que ce n’était pas équilibré ou je ne sais pas quelles autres excuses. Au bout de la 10 eme fois que l’on vous dis cela, je n’ai plus fait a manger, et cela m’a rapidement été reproché de ne plus l’aider a faire les repas et ne chercher pas a lui dire que vous ne faite plus les repas a cause de ses réflexions, il y aura toujours une bonne excuse imparable (fatigue du moment etc etc) vous serais en tord.
    16 ans, je suis rester 16 ans avec cette personne, j’ai eu 2 enfants avec elle, et je suis rester pour mes enfants, pour leur confort, car a chaque crise dans le couple, j’ai toujours été le méchant de l’histoire me reprochant tout et n’importe quoi, la encore sans parade possible (son excuse favorite etant , m’obligeant a m’excuser a chaque fois, pour couper cours a la discutions, souvent pour des situation qu’elle avais elle même générer, c’est si simple de pousser l’autre a ses limites puis de le lui reprocher. Vous êtes rabaisser au quotidien avec un PN, subtilement, en privé et cette situation est dévastatrice pour la personne qui le subit.
    Nous sommes séparé, elle a trouvé une autre victime je ne devais plus lui suffire, et j’ai ouvert les yeux je me suis réveillé d’un coma long de 14 ans . Une psychothérapie m’a beaucoup aidé et aujourd’hui j’ai confiance en moi et j’ai refait me vie,et je suis enfin heureux

  33. Oui, le PN agit toujours sur sa victime dans le privé, pas comme dans ce film !
    Quand il y a du public, vous êtes la meilleure, la plus « toutt…
    Alors, oui les autres pensent que vous avez beaucoup de chance d’avoir un tel partenaire,
    vous êtes la « vilaine » ! Et l’isolement vient petit à petit…
    Et des années plus tard, je me demande encore ce qui a fait que je ne voyais pas, je ne
    voulais pas voir ? je laissais faire, moi une femme forte dont il pompait l’énergie pour mieux s’en
    repaître !

  34. Bonjour,

    J’ai lu un bon nombre de commentaires et je suis d’accord avec l’idee que le PN est bien plus PERVERS justement. La subtilite, je ne suis pas sure. Mais la perversite est rusee, maligne, elle n’est pas forcement maitrisee par le PN. Elle devient sa nature, et il ne s’en rend pas forcement compte, ce n’est pas forcement un calcul. Lui-meme (homme ou femme ou enfant…) ne s’en rend pas forcement compte car c’est un comportement de survie pour lui ou elle. Il ou elle se sent victime du monde entier et en particulier de la personne avec qui il ou elle vit. Et le PN designe la victime comme son mechant bourreau permanent a la mesure de son besoin de se rassurer par rapport a ses propres angoisses, souvent tres fortes, et a son manque terrible d’estime de lui ou elle-meme…

    Il me parait tout a fait possible de faire un film de 15 min sans prendre les spectateurs pour des debilent qui ne comprennent que les cliches et les generalites qui ne font jamais rien avancer, ni prendre conscience de quoi que ce soit pour personne. (Je me lache!!! Sorry mon intention n’est pas de blesser les realisateurs et producteurs de ce film car leur intention etait surement bonnes, et nous n’avons pas tous les tenants et les aboutissants des circonstances de l’ecriture du scenario et de la realisation du film.)
    Oui on peut faire un film qui decrit et fait tres bien comprendre la perversite du PN et ses consequence sur les victimes et pourquoi pas sur lui-meme. Le cinema est un language richissime et puissant a condition d’avoir les capacites et les moyens de le maitriser. C’est aussi un art extremement difficile a realiser! On ne peut pas le savoir tant qu’on ne s’y est pas frotte.

    J’ai lu un commentaire disant qu’une fois de plus nous avions dans ce film un homme bourreau grossier qui plus est et une femme victime sans cervelle – en gros. La personne ecrivant le commentaire ajoutait que d’une ce cliche sexiste commence a etre gonfflant car il ne reflete pas la realite entre hommes et femmes, et 2 cela ferme la porte aux hommes qui vivent ce genre d’enfer avec une femme et souhaiteraient s’exprimer, etre entendus, etre compris et etre pourquoi pas soyons fous aides!

    Une remarque personnelle, j’aimerais egalement que l’on parle du probleme de PN dans la relation parent-enfant! Il ne s’agit pas que de relation de couple. Et non!
    Et le jour ou l’on parlera de l’enfant PN et du parent victime… Wouahou! Je serai certainement a l’etat de poussiere. Mais restons positif, on y croit quand-meme.

    Oui la relation parent-enfant. Etre eleve par un ou UNE PN… si possible dans une famille monoparentale… Ben oui parce que l’autre a reussi a se sortir de cet enfer mais n’a pas pu prendre son mome sous son aile avec lui. Ben oui parce dans notre societe le PAPA est soit-disant beaucoup moins necessaire que la MAMAN! Haha!

    Aujourd’hui nous avons moultes articles, videos etc sur la relation de couple. Par contre imaginez un enfant dans cette situation… Aura-t-il l’idee que son parent a un pb? Comment une tiers personne pourrait deceler ce genre de pb? Il est deja tres difficile pour une personne en situation de couple de tilter que l’autre est un/e PN, personne n’en parle, alors comment voulez-vous qu’une tiers personne tilte sur un parent qui est sacre par son statut de parent – et donc seul responsable de son enfant. Donc deja il faudrait qu’il s’en rende compte, et ensuite qu’il OSE faire qqch!

    Oui la relation parent-enfant.
    Pour ceux qui ont la chance de ne pas connaitre de PN, ils ont deja une petite idee grace aux medias de la difficulte de se sortir d’une situation de couple. La fuite est effectiement la seule solution. Mais on sait grace aux temoignages nombreux a quel point il est difficile de s’extirper d’une telle relation!
    Alors pouvez-vous imaginer la situation d’une relation parent-enfant?!
    Comment fait-on? Nous n’avons chacun chacune qu’un pere et qu’une mere aussi PN soit-il ou soit-elle…
    Alors la fuite? Quelle fuite exactement?

    Bref…
    On a pas encore tout dit sur le sujet.
    Alors avis aux talentueux realisateurs de films et ecrivains, etc.
    Y a un beau sujet – un sujet qu’il est necessaire d’aborder – qui vous attend.

  35. Bonjour, j’ai été victime d’un pervers narcissique et pour ma part je retrouve une similarité avec ce que j’ai vécu. Il manque bien entendu beaucoup de choses ; j’ai vécu les coups volontaires lors de ma grossesse, des viols, des rabaissements devant sa propre famille, … Mon conjoint et fiancé a connu une relation avec UNE perverse narcissique et je me demandais s’il existait également un court métrage là-dessus, car on parle beaucoup de la violence sur les femmes mais très peu voire pas du tout sur celle des hommes.

  36. En tous cas …il a suciter des reactions et ca je trouve cela deja pas mal …..ayant subit les foudres de la justice et perdu mes filles ..je peux dire que les pervers narcissiques doivent etre pris en compte partous ou ils passent car bonjour les dejats !!! Il est en detresse d apres une video que j ai vu et incapble de voir le probleme pire il aller voir une psychiatre qui l a monte contre moi elle lui a dis que j etais folle …apres un narcissique est un prof dans le mensonge mais bon on ne peut pas faire confiance au professionnel !!! voila ou je veux en venir a quoi serve les psychiatres ……pourquoi il y a pas action pour effacer cette maladie car c est une maladie ! la seule chose que j ai appris de mon psy et la je m adresse a toutes les victimes ….d abord prenez soin de vous ….eet surtout ne soyez pas faible devant lui a pleure …cela les rends dingue de colere a interieur et c est la que la violence physique arrive selon mon psy …pourquoi aucune video pour les aides a guerir et aucune video pour aider les victimes …On s en fou que les autres les percois pervers narcissiques on veut la Paix et harmonie dans notre foyer pour le bien des enfants

  37. Bonjour!
    J’ai été moi même victime d’un ON.
    Je n’ai pas vu venir le danger…..Car je suis étrangère et je ne comprennais pas la langue….je pourrais écrite un livre sur lui…..une vie commune de 13 ans et divorcé depuis 13 également…donc 26 ans …….que je doit cottoyer ce crapule….car on a 2 filles qui ne veulent plus le voir ….bien entendu il leur faut une proie et après le divorce les sévices moraux étaient sur les filles….
    Un combat pour prouver….c’est un Mr très bien situé ds la société avec plusieurs postes à responsabilité!
    Également dans les écoles des filles…moi aussi j’ai le directeur à dos….Je ne peux me présenter nulle part sans qu’il y soit avant moi.
    Je m’en sors sychologiquement seulement…..il a une emprise impressionnante et est une victime de mon harcèlement.(selon lui)……
    Plusieurs enregistrements…ou il me critique à ses amis et à ses filles….
    Moi aussi …coupée de mes amis qui sont devenus ses amis……
    Bref une catastrophe psychique à la limite de la folie! Il me fait passer pour une folle …..7 ans de thérapie…pour entendre par le psy que mon ex est un vrai ON.
    Sauvez vous……vite☺

  38. ce n’est pas très bien vu car plus que PN il s’agit là de violence conjugale qui en est un corollaire. le PN est bien plus insidieux il ne gueule pas à ce stade, il ne donne pas d’ordre direct et il n’exerce pas son emprise face aux autres. Quand il atteint ces 3 situations alors il passe en violence conjugale. le stade d’après est la violence physique, ou pas.

  39. J’ai vécu avec une perversse narcissique et je ne retrouve pas dans ce court métrage les attributs qui la définisse.
    Tout d’abord, on vise les hommes pervers narcissiques, mais hélas, il existe aussi des femmes.
    Ensuite, le pervers narcissique est quelqu’un de beaucoup plus subtil.
    Le personnage du film surjoue le mari lourdingue, agressif et changeant. Le vrai pervers narcissique est beaucoup moins rentre dedans devant un entourage et sa manière de rabaisser son conjoint est plus sournoise. C’est bien là le problème pour détecter un pervers narcissique, il ressemble a tout le monde, est extrêmement sociable et tout le monde l’adore… Il soigne son image par le manque de confiance qui le ronge.
    Le couple du court métrage est l’image d’un couple basique, avec certes, un côté manipulateur, mais ça reste classique (hélas) de ce que l’on peut voir ou entendre dans des conflits conjugales. Même si a la fin du film, on retrouve des similitudes dans certaines attitudes entre un couple classsique et un couple sous l’effet d’un PN.
    C’est un sujet d’actualité et nouveau donc je trouve que le film est, malgré tout, une bonne initiative. Mais j’espère que nos commentaires permettront de mieux déceler le vrai du faux du PN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *