Ce que nous taisons, le corps le transforme en symptômes

symptômes
Ce que nous taisons, le corps le transforme en symptômes

Image crédit : source 

Ce que nous taisons, le corps le transforme en symptômes

Le stress et l’anxiété sont des facteurs mentaux qui peuvent influer sur l’apparition d’affections physiques. Nous devons donc apprendre à les gérer correctement pour éviter de plus gros problèmes.

L’union de l’esprit et du corps est si intime et déterminante que nous devrions prêter plus attention à ce monde émotionnel que nous négligeons tant au quotidien.

Car, que vous le croyez ou non, tout ce que l’on tait finit par nous rendre malade.

Ce que nous taisons, le corps le transforme en symptômes :

L’investigation psychosomatique (la relation entre la psychologie et la médecine) a des années de recherche et d’intéressantes analyses qui sont publiées régulièrement dans des revues telles que le Journal of Psychosomatic research.

De même, des entités comme la American Psychosomatic Society nous rapportent régulièrement les dernières découvertes concernant ce lien direct entre la biologie et le monde émotionnel.

Ici, nous vous invitons à découvrir les axes de base qui structurent cette discipline, et dont nous devrions tenir compte dans notre quotidien.

Les émotions, le stress, l’anxiété et tout ce que nous taisons pendant notre vie a de graves effets secondaires.

Ce qui nous taisons génère des blocages émotionnels et des blessures dans notre corps

Il y a peu, une conférence TED (Technology, Entertainment and Design) a attiré l’attention de nombreuses personnes. La psychologue a surpris tout le monde en apportant un verre d’eau dans sa main.

Le public a tout de suite pensé qu’elle allait parler du concept classique du verre vide et du verre plein. Mais son intention était toute autre…

Elle s’est dirigée vers le public et lui a demandé la chose suivante : Combien pensez-vous que ce verre d’eau pèse?

Les réponses ont été diverses et la plupart d’entre elles bonnes. Cependant, l’explication qu’a donnée cette professionnelle en psychologie émotionnelle fut bien plus profonde.

  • Le poids du verre dépendra du temps pendant lequel je vais devoir le porter.
  • Il ne se passera rien si je le tiens pendant 5 minutes. Mais, si je le porte pendant 2 heures, mon bras se fatiguera et il finira sûrement par tomber.
  • C’est la même chose avec le stress. L’effet de cette émotion ne cause pas d’effets secondaires si nous la supportons pendant un temps relativement court. Mais si nous la supportons pendant des semaines et des mois, nous finirons par tomber malade.

Que sont les maladies psychosomatiques ?

  • Imaginons maintenant que nous avons un collègue de travail qui nous critique en permanence dans notre dos. Ce n’est pas quelque chose de ponctuel, mais son comportement est récurrent au point que cela devient une habitude et crée un environnement de travail très négatif.
  • Si nous taisons tout ce que nous ressentons pendant des mois, toute cette émotion cachée créera des effets sur notre santé (c’est comme porter le verre d’eau à bout de bras pendant des mois).

Une maladie psychosomatique, c’est lorsque l’esprit (psiché) crée une altération sur le corps (soma). 

Cette réalité est si fréquente que l’on croit même que certaines maladies physiques peuvent s’aggraver à cause de facteurs mentaux comme le stress et l’anxiété.

  • On croit, par exemple, que des affections comme le psoriasis, l’eczéma, les ulcères à l’estomac, l’hypertension artérielle et les nombreuses maladies du cœur peuvent se déclarer à cause de problèmes psychosomatiques comme le stress ou l’anxiété.
  • Il faut aussi savoir qu’il existe beaucoup de différences individuelles. Chacun d’entre nous peut affronter un fait ponctuel d’une manière différente.

Effets physiques de tout ce que nous taisons dans le quotidien

Quand quelque chose nous gêne et que nous ne le gérons pas bien, notre cerveau la transforme en une émotion négative avec des conséquences biologiques.

Il augmente l’activité des impulsions nerveuses pour libérer des neurotransmetteurs déterminés comme l’adrénaline.

Ce neurotransmetteur, avec le cortisol, qui augmente aussi notre flux sanguin, peut générer la chose suivante :

  • Les blocages émotionnels, le stress et l’anxiété affectent l’activité de certaines cellules du système immunitaire, et nous sommes donc plus vulnérables aux maladies.
  • L’augmentation de la fréquence cardiaque. 
  • La sensation de nausées. 
  • Les tremblements. 
  • La transpiration. 
  • La bouche sèche. 
  • La douleur de poitrine. 
  • Les maux de tête.
  • Les douleurs d’estomac. 

Comment faire face aux troubles psychosomatiques ?

S’il est évident qu’aucun d’entre nous n’a reçu de formation en matière de gestion émotionnelle, il est nécessaire de prendre conscience de certaines choses :

  • Nous devons utiliser l’assertion : dire ce qui nous dérange sur le moment et pas quand c’est trop tard.
  • Ce que nous taisons nous rend malade. C’est quelque chose que nous devons savoir. Les émotions négatives sont dangereuses pour la santé et nous devons savoir les gérer.
  • Nous devons pratiquer la sincérité émotionnelle au jour le jour avec respect et assertion. Sachez que mettre des limites face ce qui ne vous plaît, ce qui vous fait du mal ou qui altère votre personne, est un droit primordial, et personne n’est égoïste lorsqu’il dit stop.
  • Consacrez entre une et deux heures par jour pour vous-même. Promenez-vous, pensez à vous, pratiquez vos loisirs ou tout simplement, profitez de ces moments seul avec vous-même.

Souvenez-vous que face à n’importe quel symptôme, n’importe quelle gêne, comme de mauvaises digestions, de la tachycardie ou des nausées, il est important de consulter un médecin pour contrôler toutes ces affections.

Source Ce que nous taisons, le corps le transforme en symptômes : amelioretasante.com

52 commentaires à propos de “Ce que nous taisons, le corps le transforme en symptômes

  1. C est ce qui m arrive ,je ne peux pas dire ce que j ai sur le coeur ,et je rumine ,et quand j explose ,je sors tout ,et ce n est pas bon ,non plus

  2. des que je ressens un malaise je me mets a paniquer interieurrement a transpirer j’ai le sentiment que tout m’echappe j’ai une hc en remission et un nodule pulmonaire et depuis que j’ai appris que je risque d’apres les docteurs un cancer du poumon je vis chaque jour avec cette angoisse d’avoir le cancer pourtant mles analyses sanguines sont bonnes je souffre de cela car je suis en fait seule et ne peux partager ces angoisses

    • Bonjour,
      Si vous rencontrer des difficultés, faites vous aider.
      Il existe des solutions pour apprendre à gérer vos émotions et vos peurs.
      De nombreux praticiens en soins énergétiques peuvent apporter une aide précieuse dans ce domaine.
      La méthode Demelt notamment est une thérapie manuelle somato (corps) émotionnelle qui vous permet de vous libérer de vos blocages émotionnels.
      Renseignez-vous pour trouver un praticien proche de chez vous (coordonnées sur le site).
      Sachez que la peur de la chose créé la chose, il est important de se libérer de ses peurs.
      Vous n’êtes pas seul, ne vous décourager pas,
      Laetitia

    • Ne t’en préocupe pas,tes tests sont bons c’est cela qui compte.Un jour je suis allé voir une doc parce que j’avais plein de malaises,elle m,a fait passer plein de test en me disant que ça ressemblait étrangement à la Leucémie.J,ai fais des test de sang aux 2 semaines,radio etc… je vivais avec son diagnostique continuellement et puis je me suis dis qu’elle était folle de me dire cela et je me suis mise à penser que j’était pour y prouver qu’elle avait tort.Tous mes examens et prises de sang s’avéraient normaux,il n’y avait jamais rien.Mais j’ai compris que le cerveau envoie des signe menteurs au corps et un infirmier me l’a confirmé par la suite et de plus la doc n’avait pas le droit de me parler de Leucémie sans en être certaine soit après des test concluant.Alors fis toi à tes examens et dis toi que tout es beau,reste confiante

  3. Courage Fontaneau , ma mère a 72 ans et elle a résisté à deux cancers …un au sein dont ablation et l,autre sur la langue…. tout est possible ….gardez espoir …et si vous ne connaissez personne à qui parler ou se confier faites sur les réseaux sociaux c’est mieux que rien et voyez vous toucherez toujours quelqu’un…bon courage

  4. Ma femme ou future ex femme est hyper autoritaire. elle m’accule, me destabilise et me diminue tout le temps devant sa famille. cela a durer 6 mois parce que je me plaignais tout le temps. un jour, j’ai décidé de garder le silence et les consequence etaient nefaste. j’etais violent envers elle. je l’ai battu trois fois. aujourd’hui elle est parti et ce me fait un mal de chien. tout cela pour vous dire que accumuler de la frustration peut vous faire faire n’importe quoi.

  5. Merci c’est exactement ce que je ressens tachycardie,tremblements,nausées,envies d’uriner ,tout cela m’arrive pendant le sommeil ,en fait ces les palpitations qui me réveillent et puis s’enclenche la sensation de mourir.lysanxia me calme un peu mais j’ai peur de l’accoutumance je veux gérer seule cette anxiété je n’y arrive pas

    • Bonjour à toi.J’ai eu des mêmes soucis. Il fallait passer par un psychothérapeute pour que je me débarrasser peu à peu. Comme je me dis que je vais arriver alors j’arrive. Beaucoup de courage😌 tu arrivera aussi.

    • Vos symptômes ressemblent à un manque tout simple de magnésium.Beaucoup de manque de tous ses sels minéraux vitamines déséquilibrer un organisme mais jamais un médecin vous le prescrire pas intéressant vous iriez mieux.achetez en pharmacie chlorure magnésium sachet prix deux euros à diluer dans 1l d’eau et vous en prenez un verre par cure de 15 jours :-)pas très bon mais rajouter un jus d’orange et adaptez la dose pour apprécier de ne pas en prendre trop car vous pourrez être dérangée!

      • Vous êtes médecin ? Sinon, c’est dangereux de faire une prescription en ne connaissant pas la personne et ses antécédents médicaux …On ne peut pas se baser sur 2 ou 3 symptômes pour dire a quelqu’un de faire une cure de magnésium et risquer qu’il fasse un surdosage.

  6. J’ai un metier syressant, si vous pouvez me conseiller dans un organisme qui m’apprendrait a gérer cette problematique.
    Je suis pule poil dans cette problématique et ma vision de mon metier me permet de l anticiper. Donc si vous connaissez un organisme serieux, pas seulement intéressé par opportunisme.
    Je vous en remercie d’avance.

    Vous en remerciant d’avance ?
    Adrien.A

  7. Moi à cause d un stress qui a duré de nombreuses années je suis devenue sourde d une oreille et j’ai de gros acouphènes maintenant j essaie de rester plus zen

  8. Bonjour ,voici ce que moi j ai depuis plus d un ans ,en plus la respiration a 38% depuis trois ans
    L’augmentation de la fréquence cardiaque.
    La sensation de nausées.
    Les tremblements.
    La transpiration.
    La bouche sèche.
    La douleur de poitrine.
    Les maux de tête.
    Les douleurs d’estomac.
    Bonne journée ,merci

    • Bonjour
      A vous tous c’est symptômes
      Je les ai aussi et c’est stressant touj ours peut d’avoir une grave maladie
      J »ai fait plein d’examen à cause de ca
      Comment arriver vous a gérer tous ca merci

      • Bonjour. Je te conseil prendre un rdv avec un psychothérapeute. Ça marche super bien😌. De toute ces symptômes il m’en reste encore un peu d’anxiété et un peu de transpiration. Je suis fière de moi. Courage

  9. Bonjour,
    Ce que vous mettez en avant je l ai tellement entendu depuis que je suis tombée enceinte de ma fille.. J ai eu une enfance compliquée car mes parents se déchiraient..bien sûr je la protégeais depuis toujours.. face à mon père qui l à frappait.. Suite à ma 2e grossesse, ma fille, on m’a trouver 5 hernies discales, des contractures qui m handicapent la vie, et j ai toujours mal quelque part.. Tous les professionnels que j ai vu on fait le lien.. Mais je ne sais pas comment guérir de ça.. J ai impression de ne fonctionner qu avec ma tête au quotidien.. Dire ce qui m opresse me rend malade, j ai peur des conflits surtout avec les hommes.

    • Un psychothérapeute va t’aider. Sûr. Je suis passé par là.Il m’en reste encore un peu d anxiété et un peu de transpiration. Beaucoup de courage et tout ira bien😌

    • Peut-être tu devrais lire « les 5 blessures qui nous empêchent d’être nous même  » et sa suite. Je pense que cela peut t’aider. …

  10. Bonjour
    Je ss arrivee un jrs a l hopitale car j avais trop mal a la poitrine et mes pieds et mains sont devenues tordues apres plusieurs analyses il s est avere que je faisais des crises de spasmophilie le psy m a explique plus tard que c etais une somatisation de mon état psychique….

  11. Notre perception reflète-elle la réalité ?
    Nous savons que les phénomènes extérieurs mettent souvent à mal notre état d’esprit du jour. Notre perception nous fait alors immédiatement réagir par des pensées, des sentiments et des actions plus ou moins bien adaptées. Démarre alors le cercle vicieux où notre mental devient bavard et commence à élaborer tout un tas de scénarios emplis de peurs et de jugements affectant nos comportements et générant d’autres phénomènes indésirables.
    Il est aussi démontré et prouvé que lorsque nous rêvons, nous provoquons les mêmes réactions ayant des effets physiques avérés (rythme cardiaque, sourires, frissons, mouvements etc.). Nos pensées ont donc un effet immédiat et direct sur notre corps.
    Du rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas. Même si cela est difficile à admettre, L’inconscient ne fait pas la différence entre le réel et le virtuel. Pour lui, une image est une image ; voir une situation ou juste y penser peut provoquer la même réaction (surprise, peur, colère, joie, tristesse, dégout).
    Nous envoyons en permanence ces pensées à notre inconscient sans se douter de l’impact considérable qu’elles ont sur notre physiologie et par voie de conséquence sur nos comportements. Comme dans nos rêves elles sont source de stress, de productions d’hormones, de variations déstabilisantes et autres résonances chimiques. Ce mal être interne joue bien sûr sur notre santé et les rapports que nous entretenons avec notre entourage.
    Alors comment changer ? Comment modifier notre approche face aux évènements ? Pour cela il faut comprendre ce qui déclenche nos jugements. Ceux-ci sont issus de la perception de chacun face aux circonstances. On peut l’appeler « notre carte du monde ». Cette carte s’est dessinée au fil de notre vie en fonction de notre caractère, de notre culture, de notre éducation et des vicissitudes de la vie de chacun. Ces filtres que nous avons mis en place depuis toujours sont appelés, en langage coach, des Croyances. Il en existe deux formes simples :
    • Les croyances dynamiques (Je suis sûr que ça va marcher et que…)
    • Les croyances limitantes (je ne serai jamais capable de…)

    Prenons un exemple simple : deux jeunes enfants jouant dans l’eau se font balayer par une vague ; ils courent tout deux le maillot plein de sable vers leurs parents. L’un pleure et se jette dans les bras de sa maman, tandis que l’autre, le rire aux lèvres, raconte son aventure fier et joyeux. La vague était pourtant la même, mais la perception de chacun a fait la différence.

    La plupart du temps, nous sommes freinés par nos mauvaises croyances. Elles ne sont pas le reflet de la réalité mais celui de nos propres certitudes. Nous attribuons alors nos échecs à des causes extérieures et accusons le monde d’aller mal ; comme l’enfant accuse la vague.
    Et si l’on inversait le processus ? On imagine alors que la bonne pensée aurait un effet inverse et génèrerait de bons influx sur notre physiologie. C’est bien là qu’est l’enjeu ! Et les coachs ont bien compris qu’en travaillant sur le changement du mode de fonctionnement on obtient des résultats extraordinaires. Avant d’accompagner le changement chez leurs clients, ils ont tous travaillé à leur propre changement et ont vécu une expérience magnifique qui doit se partager.
    Comme il est difficile sans un bon coach de changer son mode de fonctionnement, il est toutefois possible de faire soi-même un premier pas vers ce changement. L’idée est simple et je vous en fais le cadeau :
    Face à une situation donnée qui engendre les comportements habituels, on peut essayer d’observer notre réaction ; on arrête le discours et les jugements sur ce qui est bien ou mal à nos yeux (notre perception) et l’on met toute notre attention sur les effets physiologiques obtenus dans l’instant présent. Cette méthode offre deux avantages :
    • Faire plus ample connaissance avec soi-même ; En apprenant la prise de recul nous transformons alors notre égo qui s’atténue en se sentant observé.
    • Désamorcer partiellement un conflit car l’attention est portée sur soi et non sur le problème.
    Ainsi nous pouvons apprendre à moins réagir à chaud et améliorer les comportements de chacun. Nous influencerons ainsi également les comportements de notre entourage.
    « Sois le changement que tu veux voir dans le monde » disait si bien Gandhi.
    Je laisse le mot de la fin à Wayne W. Dyer :
    « Personne ne peux provoquer la colère ou le stress en vous. Vous seul pouvez le faire et votre colère est attribuable à votre façon de percevoir les évènements dans votre monde, ou, en d’autres termes, à votre façon de penser. Alors au lieu de débattre de ce qui est vrai ou faux, concentrez-vous sur votre façon de structurer vos pensées et vos sentiments ».

    Philippe. Coach

    06.08.93.93.85
    phnicollier@gmail.com

  12. Les 38 quintessences des fleurs de bach agissant sur les états négatifs, que vous pouvez vous procurer sur Atrium-santé, vous seront d’un grand secours ainsi que Rescue le remède d »urgence

  13. Et oui malheureusement cela arrive à bcp de personnes. Y compris moi, je me suis toujours senti forte. Mais en ce moment tout s enchaîne… Et du coup je fais des crises d angoise, des sueurs, le coeur qui s embale, des pointes dans l estomac, des pointe à la poitrine et maintenant c est mon Bras gauche une douleur attroce comme si on me le broyer. Je suis allée chez le docteur et vecdict anxiété. Je suis déjà une personne stressée à la base mais jamais j aurais pensé en arriver à ce point, pourtant quand il y a un truc qui ne va pas je le dis. Et pour moi j ai pas l impression d être stressée et pourtant mon corp me dit le contraire. Je n ai que 30ans et j espère que cela va vite disparaitre car ca me met le moral à zéro..

  14. J’ai 18 ans et je suis lyceenne, c’est une année très importante puisque je vais passer mon bac.
    Le matin, rien qu’à la vue de mon lycee, mon estomac me fait mal et j’ai des palpitations, je sens mon coeur se serrer et ma respiration s’accélérer. Parfois des pointes au coeur me viennent et mon diaphragme se bloque. J’ai du consulté un ostéopathe pour me débloquer le diaphragme mais cela revient chaque fois que la journée est chargée ou qu’il y a des evaluations… Que faire pour me détendre ? Je ne veux pas me pourrir la santé si tot.

    Merci d’avance.

    • Coucou, essaie le Yoga iyengar.
      J’ai fait une séance suite à une grosse crise d’angoisse et c’est encore le corps qui s’est manifesté tout seul ! J’avais des accélérations du cœur, des picotements dans les mains, sentiment de m’évanouir… J’ai même fait des hallucinations !
      Beaucoup de choses me contrarient en ce moment et ce type de yoga m’a aidée à retrouver la respiration calme car il est fait pour débloquer la poitrine justement.
      Bon courage pour tes examens ! Tout va bien se passer !

    • Bonjour. Des séances de psychothérapeute va très bien t’aider. Tu te répète »j’ai me fais confiance et je vais arriver ».Et dit merci pour tout les choses que tu trouves bien au moins 5 fois par jour avec un sourire. Bisous

  15. Hier soir j ai eu encore une très grande déception j’en crois que c est celle de trop. À 60 ans j ai supporte beaucoup de choses. Aujourd hui je suis très mal , en vous lisant je m aperçois que tout les symptômes décrits sont réunis tous dans mon corps dans mon esprit. Pour la première fois de ma vie je n plus envie de vivre. Je vais essayer de gérer une fois de plus Mais je ne m en sens plus capable je n ai plus la force ni l envie de me battre.

  16. Un travail ou je n’ai jamais osé hausser le ton ! Sûrement la cause la plus importante. … à ttes mes maladies en « ithes » pancréatite -pericardite -polyarthrite etc etc. En ce moment un stress énorme qui fait que j’envisage de tt quitter à 54 ans c’est une folie mais je crains pour le restant de ma santé.
    Et ce drôle d’anniversaire 10 ans cette année que je suis sortie gagnante de cet AVC /Dissection de carotide… mais à quel prix ! ce stress indéfinissable qd ce mec du samu vs demande si vs avez parlé du don d’organe avec votre mari ! ….. oui je les paye ts ces moments de stress intenses. Je voudrais juste que la sérénité frappe à ma porte.

  17. Bonjour,

    Je souffre d’anxiété depuis plus de 15 ans (j’en ai 30) et je connais pas mal des symptômes que vous décrivez en dehors des crises d’angoisse où la je perds carrément l’équilibre, ça peut durer quelques jours. Je pense avoir un souci à l’estomac (en période de stress intense je vomis beaucoup, ce qui s’accompagne de saignements). En périodes moins stressantes, le système digestif reste très fragile et je m’alimente avec parcimonie (je ne suis pas épaisse). Ce qui revient aussi de manière récurrente, c’est que je me bloque le nerf (sciatique je pense?), résultat je le sens comme se pincer, c’est très douloureux, au point d’avancer en boîtant.

    Depuis toutes ces années, j’envisage enfin une thérapie sérieuse, j’espère que je trouverais quelqu’un de bien dans ma région (s’il y a des Agenais et Agenaise par ici, vos conseils seront les bienvenus). Je connais la source de mes angoisses (enfance, événements traumatisants), mais j’ai décroché depuis pas mal d’années même si je me suis voilé la face, attendant un miracle peut-être, ou en me rassurant avec des « un jour ça ira mieux ». Il me faut maintenant l’intervention d’un tiers pour m’aider à trouver des pistes, et surtout ne pas lâcher, car je suis quelqu’un qui ne termine jamais rien 😉
    J’espère aller jusqu’au bout, et qu’il y aura des bénéfices sur ma santé comme sur ma vie sociale.
    Bon courage à ceux et celles qui vivent cela au quotidien, et merci aux personnes qui nous donnent des pistes à travers ces articles très intéressants.
    Si des personnes d’à peu près mon âge, qui veulent s’en sortir et discuter un peu à coeur ouvert, je serais ravie de discuter avec vous.
    Courage à vous tous, c’est avec une féroce volonté et tous ensemble qu’on pourra s’en sortir.

    • Bonjour. Il me fallait et je n’ai pas terminé encore mais il m’en reste que un peu de transpiration et un peu de anxiété des ces choses là après passé un an et demi auprès d’un psychothérapeute. Ça marche!!!!! Je suis fière de moi et toi aussi tu seras fière de toi. Beaucoup de courage.😌 Bisous

  18. Bonjour
    C’est super intéressant votre article .
    Je suis une grande stressée et anxieuse.
    J’ai pas mal de soucis, dont certains que je tais.
    Il y a 3 semaines, j’ai fais un malaise chez moi et j’étais toute seule.
    Une vraie poupée de chiffon qui s’est écroulée.
    Je suis bien sûr allée voir un médecin.. Mais j’aurai peut être dû appeler le Samu.
    Je sais que tant que mes soucis seront présents, rien ne pourra s’arranger.

    Bonne journée

  19. Moi je suis carrément devenue bipolaire à 17 ans 😢 mais la vie rayonne de nouveau pour moi. Heureusement, car c’est inexplicable ce qui arrive dans les accès maniaques et les dépressionservices maladie surnaturelle 🙈🙉🙊

  20. Salut, moi j’aimerais en savoir plus sur l’anxiété et pourquoi nous transpirons notre coeur qui bat la chamade et en plus les hallucinations qui apparaît ça vient chercher ma colère et on dirait que j’ai quelques choses dans l’estomac je n’y comprends rien à l’anxiété et ça me fait peur même que je suis agoraphobe. Je ne me sens plus capable de continuer comme ça.
    À l’aide s’il vous plaît.
    Line

  21. Pensez également à l’hypnose thérapeutique : Ça sert à bien plus de choses que l’arrêt de tabac !!!
    Choisissez un thérapeute dûment formé (consultez l’annuaire du Syndicat National des Hypnothérapeutes SNH par exemple)
    Un bon hypnologue devrait vous recevoir entre 2 à 4 ou 5 séances pour des résultats positifs et durables, mais de toute façon moins de 10 ou 12 : l’hypnose est un outil de thérapie brève. Et 1 séance toutes les 3 à 4 semaines environ, pour vous laisser le temps d’intégrer en vous les éléments de changement qui de produisent en séance. C’est vous qui décidez du nombre de séances, et du rythme du travail.
    Beaucoup d’entre eux ont un site internet qui vous permettra de juger de leur qualité et de leur éthique. Et puis le bouche à oreille peut aussi être utile !
    @Agnès, vous êtes psychothérapeute ?

    • Je suis praticienne en hypnothérapie. Et oui, je confirme, les crises d’angoisse, le lacher prise, sont des thèmes à aborder. Mais pas besoin d’autant de séance !!!! une suffit, voir une seconde pour consolider.Cordialement.

  22. Jai vraiment besoin daide l’anxiété et le stress me diminue de plus en plus je nai plus beaucoup de confiance je me trouve moins belle jai terriblement mal dans le dos et je prend des pillules pour l’anxiété même des pillulles pour dormir je ne dormais jamais avant mais aujourd’hui je n’en peut plus de ces mauvais sentiments jai lu beaucoup ce que le monde disais on se sent moins seul est ce que je devrais aller voir un phisiotherapeutre ou allez vers l’hypnose je veut vraiment au fond de moi me sentir mieux en dedans aider moi s.v.p 😯

  23. Bonsoir tout le monde, je viens de decouvrir et lire tous vos commentaires, envie de venir parler avec vous de stress, d’anxiété et de mal etre…j’ai 50 ans et cela fait pres de 25 ans que je suis dans cet etat avec des hauts et des bas mais à la moindre contrariete, au moindre soucis ou chagrin tout se met en place, j’essaie de gerer un maximum en pensant positif, en allant me promener en pleine foret et j’avoue que cela me procure beaucoup de bien, recement j’ai eu des soucis avec l’appareil urinaire, hematurie microscopique, le medecin m’a prescrit un uroscanner et une cystoscopie ( les resultats sont normaux ), en attente des resultats j’ai maigrit de 6 kilos pas moyen de manger et diarrhée persistante, mon medecin veut que j’aille consulter un gastro, la aussi le stress s’installe à nouveau, peur de ce qu’il va decouvrir, alors je me dit que nos peurs, nos anxietes ne peuvent tout de meme pas chambouler notre corps physique de cette manière, que ce n’est pas possible, vous parlez d’hypnose, de psychothérapeute et j’en passe, comment savoir vers qui se dirriger, moi j’en ai raz le bol, j’aspire à une vie saine et emplie de paix, pourquoi certaines personnes vivent leurs soucis avec douceur et d’autres doivent se battre pour surmonter un stress parfois minime, exemple tout simple: je rentre du boulot et je ne sais pas quoi cuisiner, resultat sueurs, stress et direction les toilettes, je me pose la question: suis je normal??????????

  24. Bonjour, il y a bientôt 2ans, j’ai subit du harcèlement moral par mon chef… j’ai essayer de tenir le coup sans me rendre compte de ce qu’il ce passait réellement. Je pensais que tout venais de moi. Je prenais sur moi chaque jours, je gardais cette colère en moi.
    Un jour j’ai craquer, j’ai fondu en larme une dernière fois et je suis parti.

    Aujourd’hui je suis atteinte d’une fibromyalgie a seulement 24ans…
    J’ai accepter ma maladie, je dois apprendre a vivre avec.

    Si je pouvais changer les choses, je serai parti plus tôt et je n’aurai pas tout garder pour moi.

    Bon courage a vous tous

  25. J’ai travaillé en libération psycho-émotionnelle avec Estelle Daves et je recommande ses séminaires avec le plus grand enthousiasme, d’autant qu’elle pratique également via Skype…. J’ai beaucoup appris sur la symbolique du corps en lisant son site : http://www.estelledaves.com/ et je ne peux que le conseiller vivement à toutes et tous….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*