Selon une étude : un verre de vin rouge serait équivalent à une heure de sport intensif

vin rouge-1004255_960_720

Selon une étude : un verre de vin rouge serait équivalent à une heure de sport intensif

Les chercheurs sont très clairs : c’est associé à un exercice physique que le resvératrol est efficace, pas en remplacement de ce dernier. Donc remplacer votre séance d’abdos par un verre de rouge risque de ne pas fonctionner terriblement !

En clair, le titre que vous avez pu lire ou que vous pourrez lire sur d’autres sites « Un verre de vin rouge a les mêmes vertus qu’une heure de sport », est juste… faux.

Désolé pou cette fausse information.

Une  recherche de l’Université de l’Alberta au Canada a prouvé que le resvératrol, un composé trouvé dans le vin rouge peut bénéficier à la santé d’une manière qui est similaire aux avantages du sport.
Cela semble presque trop beau pour être vrai… <

Selon cette étude portant sur les bénéfices du vin sur la santé, nous pourrions tirer à peu près les mêmes bénéfices en buvant du vin qu’en une heure d’exercices physiques intensifs.

Après une dure journée de travail, si vous vous sentez coupable parce que vous avez la flemme d’aller faire votre jogging aujourd’hui, installez vous confortablement dans votre canapé, détendez -vous, et buvez un bon verre de vin rouge à la place.

Sceptique? C’est normal, c’est vrai que dit comme ça, c’est plutôt difficile à croire… Voici donc quelques explications supplémentaires.

Bien sûr, la découverte des vertus du vin (à petite dose) n’a rien d’une nouveauté : On a tous au moins une fois entendu dans notre vie qu’un verre de vin au repas est bon pour la santé.
Mais le coup du vin rouge qui remplace la séance de sport… c’est difficile à croire.

En fait, les chercheurs de l’Université d’Alberta, au Canada, ont analysé les différents éléments contenus dans la plupart des vins rouges. Entre autres bonnes choses, le vin contient une très grande quantité de résvératrol, un polyphénol qui a des effets extrêmement positifs sur le cœur, mais également sur les muscles, les os…
Il s’agit également d’un puissant antioxydant et, en ce qui s’agit de préserver les cellules, le résvératrol est à peu près aussi efficace qu’une séance de sport. Bien sûr, vous vous en doutiez, il ne faut pas compter sur le vin pour gagner de la masse musculaire ou pour maigrir, ce serait trop beau… Mais c’est déjà plutôt pas mal, non ?
À noter qu’on trouve également de bonnes quantités de résvératrol dans certains fruits secs, comme par exemple les cacahuètes. Avis aux amateurs d’apéro !

Cette étude permettrait d’expliquer en partie ce que les diététiciens appellent le « Paradoxe français » : D’un côté, les français fument beaucoup, consomment une quantité importante de graisses animales et végétales et pourtant la santé publique en France est relativement bonne si on la compare à celle des anglo-saxons.

Malheureusement, tout cela s’applique qu’exclusivement au vin rouge. Donc, cette bouteille Sancerre ou de Chablis que vous avez dans votre frigo ne vous sera d’aucun secours.
Comme toutes les bonnes médecines, attention aussi à ne pas trop en boire : L’abus d’alcool, lui, n’est pas reconnu pour être bon pour la santé… Au delà d’un verre par jour, les effets néfastes de l’alcool prennent le dessus sur les effets positifs des éléments contenus par le vin.

source: Sciencedaily Penser l’humanité Crédit d’image

Rectification :

Selon le Monde cette étude aurait été mal comprise voici un bout de l’article du monde:

Une substance qui fonctionne chez le rat… en complément du sport

Que dit l’étude ? Intitulée de manière beaucoup moins incitative « Improvements in skeletal muscle strength and cardiac function induced by resveratrol during exercise training contribute to enhanced exercise performance in rats » (« L’amélioration des fibres musculaires et de la fonction cardiaque induite par le resvératrol durant des exercices contribue à de meilleures performances chez les rats »).

Lisons donc le résumé : on y apprend que les chercheurs canadiens, pour vérifier leur hypothèse, ont utilisé deux groupes de rats, tous deux soumis à des exercices physiques réguliers durant trois mois. Un groupe avait un régime contenant du resvératrol, l’autre, non. Le premier a montré, au terme de l’étude, une amélioration d’environ 20 % de ses performances physiques (fonction cardiaque, oxygénation, etc).

Les chercheurs sont très clairs : c’est associé à un exercice physique que le resvératrol est efficace, pas en remplacement de ce dernier. Donc remplacer votre séance d’abdos par un verre de rouge risque de ne pas fonctionner terriblement !

En clair, le titre que vous avez pu lire « Un verre de vin rouge a les mêmes vertus qu’une heure de sport », est juste… faux.

Une substance qu’on trouve aussi ailleurs

On peut en réalité trouver cette substance ailleurs que dans le vin rouge : dans le raisin, bien sûr, mais aussi dans les mûres ou les cacahuètes. Et il est possible de s’en procurer sous forme concentrée, sans doute plus efficace que des litres de vin rouge.

Mais, là encore, attention à la déception : d’autres études ont montré que le resvératrol, longtemps présenté comme le « produit miracle » qui donnerait au vin rouge des effets bénéfiques sur la santé, ne l’était pas autant que cela.

Tout dépend avant tout d’autres facteurs, plus classiques : l’hygiène de vie, essentiellement. Et les chercheurs de dénoncer cette tendance à chercher des « effets miracles » dans certaines substances pour justifier leur consommation.

Avec ses effets vasodilatateurs, anti-agrégants et antioxydants, le vin a d’indéniables vertus pour la santé. A condition de le déguster à petites doses…

En France, le vin reste une institution nationale, même si la consommation baisse d’année en année. En 2010, 17 % des Français en buvaient régulièrement (tous les jours ou presque), 45 % s’en contentaient une à deux fois par semaine, tandis que 38 % préféraient s’abstenir (source Agrimer).

Si personne ne conteste les dégâts causés par l’alcoolisme, en revanche les bienfaits du vin font l’objet d’âpres débats depuis longtemps. Entre les partisans de l’abstinence et les amateurs passionnés, les scientifiques nous montrent grâce à leurs recherches que l’on peut, à doses raisonnables, concilier plaisir et santé.

Les Français ont moins de maladies coronariennes

Et le resvératrol contenu dans le vin est un antibiotique naturel

Ce qui est moins bon dans le vin:

L’alcool consommé en excès peut mener à la dépendance.

Le dioxyde de soufre qui est un additif dangereux et les pesticides qui sont soupçonnés d’être toxiques pour la reproduction et le système nerveux, et cancérogènes. Ils sont souvent utilisés pour lutter contre les maladies de la vigne.

Alors, le vin, bon ou pas ?

La balance bénéfice/risque penche en faveur du oui. Sans aller jusqu’à recommander de se mettre à la boisson, on peut dire qu’on tire le meilleur parti du vin lorsqu’il est rouge, si possible bio, et, surtout, consommé à doses raisonnables !

L’Organisation mondiale de la santé considère qu’au-delà de deux verres de 10 centilitres par jour pour une femme, trois verres pour un homme, les effets négatifs l’emportent.

Résumons donc :

  • Un verre de vin est bon pour la santé mais ne remplace pas le sport ;
  • La substance en question peut aider à améliorer les performances si on fait beaucoup d’activités physiques ;
  • Le vin n’en contient pas assez pour être efficace ;
  • Mieux vaut éviter de croire aveuglément tout article qui commence par « selon une étude ».

Merci à tous ceux qui nous l’on signalé.

5 commentaires à propos de “Selon une étude : un verre de vin rouge serait équivalent à une heure de sport intensif

  1. Alors Gérard Depardieu serait un sportif de haut niveau …
    L’alcool c’est mauvais ça sert à rien de ressortir des trucs pour se donner bonne conscience….

    • C est simple mister il ne sert a rien il est mauvais bref ce que tu veux hé bien n en bois pas point final pas de quoi faire une autre histoire moi cher monsieur j en bois a mon plaisir et en mangeant alors c est ma reponse

  2. Intéressant, pourquoi on ne préconise jamais des verres de vins lors de régime alors, ça en motiverai plus d’un déjà. Mais 1 verre = 1 heure de sport intensive… c’est un peu exagéré je trouve, on s’imagine tout de suite essoufflé et tout transpirant après la première gorgée haha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*