Dans cette ville surprenante, les gens devaient vivre sans politique, sans religion et sans argent

sans argent

Dans cette ville surprenante, les gens devaient vivre sans politique, sans religion et sans argent

En apprenant cela, on penserait que c’est arrivé il y a longtemps, mais non. Il existe un endroit de rêve, et pas uniquement pour ses paysages, mais pour ses idéaux en tant que société qui ne suit pas les normes auxquelles nous sommes habitués. Dans cette ville, le concept de base est de vivre sans argent, sans religion, et sans politique. On pourrait croire que c’est vraiment le lieu de vie idéal.

Cet endroit s’appelle « Auroville » !

Cette ville a été créée en 1968 et a été reconnue comme une ville internationale par l’UNESCO, ses habitants regroupent plus de 50 nationalités et cultures différentes. Ils coexistent sans aucun problème, ils n’ont pas de système politique, pas de religion, et vivent sans argent.

Auroville se trouve au sud de l’Inde, à 150 kilomètres de Chennai à Madras.

Dans cette ville épique, les bâtiments sont construits selon une architecture expérimentale et sont en constante évolution. En effet, ces structures visent à optimiser l’utilisation des énergies renouvelables et leur principal objectif est de réutiliser et de recycler.

La personne qui a conçu et créé cette merveilleuse ville était : Mirra Alfassa, mieux connue sous le nom de « Mère ».

sans argent

« Il devrait y avoir un endroit sur Terre où aucune nation n’aurait le droit de dire : « C’est à moi » ; où tout homme de bonne volonté ayant une aspiration sincère pourrait vivre librement comme un citoyen du monde, et n’obéir qu’à une seule autorité, celle de la vérité suprême ; un lieu de paix, de concorde, d’harmonie, où tous les instincts guerriers de l’homme seraient utilisés exclusivement pour vaincre les causes de ses souffrances et de ses misères, pour surmonter ses faiblesses et ses ignorances, pour triompher de ses limitations et de ses incapacités ; un lieu où les besoins de l’esprit et les soucis du progrès primeraient la satisfaction des désirs et des passions, la recherche des plaisirs et de la jouissance matérielle. » il s’agissait de l’idée d’Alfassa.

À partir de cette hypothèse, nous avons désormais cette incroyable ville internationale.

sans argent

Cette ville se positionne comme un modèle d’éco-ville durable. Elle subvient à ses besoins par plusieurs cultures, combinant des arbres fruitiers, des champs de maïs et des vergers, répartis dans 15 fermes, il y a en tout une superficie de 160 hectares.

En outre, le village a également une production autosuffisante en lait et en produits laitiers ainsi qu’en fruits de saison.

Vous pouvez afficher les sous-titres choisir en franÁais. Appuyez sur lecture puis allez dans options sous-titres « oui » , puis traduire automatiquement puis en français

sans argent

Cette ville bénéficie d’une protection de l’UNESCO, et indique clairement à quoi pourrait ressembler la vie pour beaucoup d’entre nous à l’avenir.

sans argent

Cette ville est sans aucun doute qui aurait put être un exemple, où ses principes sont d’avoir à la fois un corps sain dans un esprit sain.

Seriez-vous d’accord pour vivre avec ce nouveau style de société, sans religion, sans politique et sans argent ?

Mise à jour toutefois cette ville et sa manière de vivre est controversé lire l’article de /www.liberation.fr/

Pour plus d’informations vous pouvez visiter leur site : http://www.auroville.org/

Source : educateinspirechange.org

106 commentaires à propos de “Dans cette ville surprenante, les gens devaient vivre sans politique, sans religion et sans argent

    • sur « les répliques » : Sauf que L’ARGENT y’a que ça à Auroville, c’est même hors de prix par rapport au reste de l’Inde.
      Si il y a une politique qui est juste dégueulasse, des conservateurs qui souhaitent juste garder un bon niveau de vie, des riches avec souvent de belles villas.
      Pas de religion? Et la Mère Et Aurobindo partout en Gourous?
      De plus cette image et l’image d’une maquette et pas d’Auroville qui est en grande partie une jungle
      j’y ai passé 1 mois et c’est un lieu de COLONS blancs qui exploitent les indiens. Sur le papier les Aurovilliens parlent de 50% d’indiens, sauf qu’ils ne viennent que pour travailler pour 4 euros max par jour. Les Indiens vivent à coté d’Auroville et pas dedans. L’idée de départ était sympa.
      Le résultat est dégueulasse

      • Et d’une, c’est AUROBINDO qui en est à l’origine, et de deux il y avait eu y un reportage à la TV il y a un ou deux ans, où il était expliqué que les gens qui y vivent « s’ennuyaient à mourir » !?
        Ils étaient montrés au bord des bancs rond en pierres, à se « tourner les pouces pour ainsi dire ». Autant que je me souviennes c’était dans Geo Grands reporters.

      • C’est tout a fait ça, j’ai l’impression qu’en europe tout le monde idéalise cette ville, alors que en réalité c’est juste une secte Ecologiste,(il y a bien un culte des deux gourous) qui utilise bien de l’argent et la main d’oeuvre bon marché des environs, le seul truc positif c’est que le projet ecologiste lui n’est pas mort, il y a bien une vrai recherche sur l’agriculture bio et les moyens ecolos pour l’ecoconstruction , les fours solaires etc….. en plus ils ont créé une vrai jungle, une vrai gestion de l’eau dans un endroit désertique, de la perma culture, enfin bon c’est tout ce qui reste du projet…. c’est une ville de bourgeois ecolo à tendance francophones, qui ont créé non pas une ville mais un village ecolo(moins de succés que prévu) où les membres sont assez proche et ne s’échange pas des services entre eux pour de l’argent, mais exploitent les indiens des environs… Enfin bon une secte utopiste , mais qui n’est pas mauvaise à 100%, on va dire qu’elle est un (petit) peu moins egoiste que notre société à nous….mais elle s’est fort éloignée de ses principes des années 60

        • Aurobindo et la mère n’avaient aucune envie de devenir des gourous. Ce sont les personnes qui leur ont collé ce rôle, à tel point que « mère » a été enfermée vivante entre 4 murs car ses « disciples » voulaient absolument la déifier…
          Pour ce qui est d’Auroville, de ce que j’en ai entendu par des amis voyageurs, même si le concept de base était très louable, effectivement ce que cela est devenu est bien malheureux, mais ça n’empêche pas du tout de s’inspirer de l’idée originelle…

      • L’idée en soi n’est pas mauvaise, mais ce que les gens ont dans la tête n’est pas encore à cette fréquence. Réaliser en matière notre spirituel, il y a une marge. C’est comme une utopie, rêver d’être le meilleur athlète du monde dans sa salle de sport, et ne pas arriver au bord des marches olympiques.

        • FAUX Auroville existe depuis plus de 40 ans, ils font un travail herculéen de reforestation développement agricole biologique, recherches, banque de graines, écoles, yoga, maison d’édition, labos de recherche en biologie et pharmacologie (brevets), école d’architecture etc Et tous participent aux décisions .. Donc ils ne sont pas « au bord » mais en plein dedans, en appliquant le YOGA INTÉGRAL. Sur la voie de Mere et Aurobindo et Satprem ..

      • http://www.auroville.org/
        Vous, vous avez votre mentalité de colons qui vous aveugle. Croyez vous qu’en y passant 1 mois en tant que touriste, vous pouvez y comprendre quelque chose, sans avoir vécu en Inde ? Car Auroville n’est pas Disney Land pour les bisounours comme vous. Que pouvez-vous comprendre au Yoga Intégral ? Aux travaux herculéens effectués là bas de reforestation, d’éducation, banque de graines, école d’architecture, maison d’édition, recherche en pharmacologie, boulangerie solaire (production industrielle) ? Les gens qui vivent à Auroville sont aurovilliens, avec les contraintes que ça implique. Les indiens peuvent aussi devenir aurovilliens s’ils acceptent ces conditions.
        Ne venez plus à Auroville, vous perdez votre temps. Allez acheter votre coca frites ailleurs ..

      • Le titre de cet article est faux absurde, comment peut on ecrire des choses comme cela ??
        le pire c est qu il est partage, et que les gens ne verifie pas les informations.
        S il existait un endroit ou les maisons, la nourriture, les terrains etaient gratuit ca saurait. Ne soyez pas dupe.
        Le projet d auroville est avant gardiste. Je ne parlerais pas du cote spirituel, qui ne s adressera qu a certains qui auront pris la peine de lire Shri Aurobindo. J en parlerais pas, car la plupart des gens qui commentent n ont aucune idee de ce qu est un ashram … alors que c est commun en Inde. En europe, des qu une communeaute se constitue autour d une personne c est presque tout de suite une secte… bref… si on devait resumer les choses ainsi, toutes les religions seraient des sectes ? sourires…
        Oublions le cote spirituel, c est pas la partie la plus importante, en matiere de reforestation, il y a des gars qui ont travaille dans des conditions hyper difficile, sans moyen,
        y a vraiment des legendes la bas… a la force des bras, pour reconquerir un terrain pretendu inculte… quand j entends des « touristes » sans doute frustrer de rien pouvoir faire pour changer leur vie, discutailler sur leur pretendu ressenti sur Auroville… j ai tres envie de leur demander dans quelle communeaute ils ont travailler et combien de temps. Qu est ce que vous avez apporter comme aide au projet ? Quelles etaient vos attentes en allant la bas ? Etaient elles realiste ?
        Je connais des hommes remarquable, mais seul… difficile de realiser des projets de cette ampleur… Que chacun experimente, se fasse son opinion… Aller faire un tour a Sadhana forest, buddha garden, peeble garden… ca vous donnera deja de bonnes bases pour pouvoir en parler. Pour ma part, j apprend énormément la bas… 🙂

      • Je n’aurai pas mieux dit !! entièrement d’accord. Je dirai juste, pour donner quand même une petite touche positive, que c’est un lieu très calme et qu’il est agréable de s’y promener. Je dirai aussi qu’il y a beaucoup de projets et d’expérimentations qui sont réalisées la-bas, notamment dans le domaine de la construction durable. J’ai vu des gens qui menaient des projets très enrichissants et pour moi ce sont eux les vrais aurovilliens, et non pas les vieux européens retraités qui viennent s’acheter des villas et se faire servir par les indiens tels des vieux colons qu’ils sont.

      • J’y suis allé à 4 reprises, j’y ai vécu et j’y retourne cette année. Il y a bien 50% d’indiens au minimum qui sont des aurovilliens à part entière. Et les travailleurs indiens non aurovilliens sont payés largement au dessus des tarifs pratiqués ailleurs en Inde.

      • Merci pour ses précisions. Comme toujours, l’homme aura prouvé, encore une fois, qu’il est incapable de vivre en société. En fait, il ne l’a jamais appris.

      • Auroville n’est pas une jungle ! J’y suis allée en 2014. Il y a des routes, chemins et gites sur une surface boisée. C’st vrai que ce n’es pas donné, mais pour les vacanciers c’est différents que pour les résidents (ce n’est pas facile d’être résident !), le mandir est magnifique et l’endroit est juste unique et magique ! je recommande !

    • travailler pour avoir de l’argent pour pouvoir vivre pendant deux ans puisque bien que tu trvail pour eux on te nourris pas et tu doit payer des frais au sein de l’organisation…

      • http://www.auroville.org/
        Il y a un temps d’approbation, effectivement les candidats travaillent un temps quasiment bénévolement, pour bien cerner si ce lieu répond à leurs aspirations et y trouver leur place. Car un aurovillien s’engage à respecter la charte d’Auroville et surtout à participer à sa gestion, aux prises de décision, ce qui est un vrai travail ! Et d’y travailler, pour lui ou dans le cadre de leurs grands travaux. Cette sélection est obligatoire pour refouler tous les fainéants, profiteurs, malsains, nuisibles qui ne manqueraient pas de venir tout foutre en l’air .. Et aussi ceux qui voudraient y prendre le pouvoir, les sectaires, prosélytes etc (car aucun prosélytisme religieux ou politique n’y est autorisé, ah ça vous en bouche un coin !) …
        Auroville est composé de gens motivés, en recherche, pas d’assistés comme vous !

        • Exactement, les gens parlent beaucoup, mais pour ne rien faire au finale. J’espère beaucoup que votre projet réussira, et c’est possible! Il va être question de temps. Un sacrifice énorme, mais tout à fait justifié. Des idiots chercheront toujours la merde, alors qu’ils ne sont pas foutu de faire quoi que ce soit.

          Je vous souhaite le meilleur et la réussite de votre projet.

        •  »Pas des assistés comme vous « !!???!???
          Connaissez vous personnellement toutes les personnes qui ont commentés ? ??
          De plus pour qqn qui vit dans un tel lieu, un peu plus de spiritualité et de compréhension serait bienvenue ! !!!!!!
          Amicalement

      • http://www.auroville.org/
        Auroville est un lieu de recherche, de la pratique du Yoga Intégral, vous n’avez rien compris, c’est pas un camping, un camp de vacances, un club med, ni un disney land qu’on pourrait propager partout
        Ses racines sont le Yoga et pas le business ou un quelconque prosélytisme mercantile !

        • Bonjour,
          J’ai lu pas mal de vos réponses aux différents internautes qui ont apporté leur contribution aux commentaires. Croyez-vous qu’avec la hargne (je laisse la haine aux haineux, mais vous n’en êtes pas loin !) avec laquelle vous répondez à ces gens, votre message passe correctement ?

          • Merci ! Philippe ! Moi aussi cette hargne et cette condescendance me dérange. Comme quoi le yoga intégral rend hargneux. Dommage, ça fait pas envie.

          • Tout à fait d’accord avec vous Philippe ainsi qu’Angélique. Le ton de cette personne est insupportable, comme s’il n’y avait qu’elle qui était dotée de la science infuse pour se permettre d’être aussi humiliante dans ses propos. Maintenant, lorsque le lis son pseudo  » Quaoar  » il ne m’en faut pas plus pour comprendre de quel énergumène nous avons à faire. A se prendre pour une divinité ou une planète il n’y a qu’un pas vers la mégalomanie  » crasse  » .

          • D’accord avec vous, ça passe mal. Est-il pensable que cette personne réagisse elle-même au ton désobligeant/haineux/hargneux des commentaires détracteurs du projet et de l’article ? L’agressivité naît souvent du sentiment de devoir se défendre. Je peux imaginer sans peine pourquoi cette personne a l’impression d’avoir affaire à une horde hostile qui en veut à ses valeurs et à ses convictions. Je prends souvent une route similaire. C’est pas très efficace, mais c’est humain.

    • Je donne ma vie à un projet semblable, j’y travaille depuis 32 ans par amour des terriens. Je propose un système économique mondial sans argent ni aucun troc sur Facebook. Mes longs textes sont intitulés «UN VRAI MONDE D’AVENIR» et sont historiquement révolutionnaires. Je vous supplie de lire entièrement ma proposition afin de bien comprendre le nouveau contexte social mondial que nous devrions nous choisir. De toute façon, le système économique actuel ne fonctionne pas du tout, et mis à part la mathématique monétaire qui est un flop total, aucun domaine économique ne va bien. Alors qu’aurions nous à perdre de changer radicalement notre mode de vie, au profit d’une qualité de vie extraordinaire, au profit d’un respect environnemental digne des terriens, au profit d’une criminalité qui perd sa raison d’être car l’argent en est le principal «générateur». MORALITÉ OMNIPRÉSENTE, RESPECT OMNIPRÉSENT, LOGIQUE PARTOUT, PROGRESSIF PARTOUT, HISTORIQUEMENT PRO-ENVIRONNEMENT, HISTORIQUEMENT ANTI-CRIMINALITÉ ET QUALITÉ DE VIE RÊVÉE…

      • DENIS richard, je viens de te lire je suis partant avec ton projet, reviens moi je vais sur facebook te contacter, au plaisir, abolir les 3 maladies qui sont seulement des contrôles: argent, religion, politique, Vivons du temps des talents, avec l’économie des connaissances, enfin un paradis… espérant te trouver sur facebook . a plus tard. SERGE trottier saxby corner !

    • Y travailler 1,5 ans quasiment bénévolement, avoir un comportement sain, être très motivé et alors peut-être pourrez-vous devenir aurovilien et y gagner votre vie !

    • Pour devenir membre d’Auroville, il faut faire ses preuves pendant un an15, il faut un visa indien de type X (abréviation de l’anglais extensible, « renouvelable ») permettant de résider en Inde, ainsi que l’argent nécessaire pour vivre au moins un an sans être rémunéré pour son travail16.

      Tous les biens immobiliers (terrains, maisons, puits) sont la propriété de la fondation Auroville, la propriété privée est interdite. Pour devenir l’occupant d’une maison existante, il faut faire don à la fondation du montant équivalent à la valeur de la maison. Pour bâtir une maison et en devenir l’occupant, il faut également faire un don à la fondation.
      Moi j’appel cela une secte

  1. je rêve d’un endroit comme celui-ci ; pouvoir vivre sans peur, dans l’harmonie aussi bien physique que spirituelle !!! que tout le monde s’entende et vive dans la paix !

    • Mais Auroville c’est pas des bisounours ! Allez à Disney Land pour ça !
      Ce sont des gens comme tout le monde, mais en recherche, motivé pour faire des efforts et avoir une vie plus simple et saine et moins consumériste, et aussi pratiquer le YOGA INTÉGRAL !
      Vous croyez vraiment qu’ils n’ont pas de problèmes, les mêmes qu’ailleurs, querelles d’égo, tentative de prise de pouvoir, tentatives de corruption, marché noir, l’invasion des touristes démédulés pour la plupart, tous les problèmes d’une énorme entreprise aux multiples branches etc etc ?

  2. Et comment ! Sans religion, sans politique et sans argent, le parfait paradis ! Tout pour l’humanité et l’humanité pour tout ! Oui, oui, oui !

  3. Je crois plutôt que c’est une sorte de secte, surtout que la chef se nomme « mère », un peu suspect. Trop beau pour être vrai.
    Comment une population nombreuse peut elle vivre à la longue que de quelques arbres sans argent ??

  4. Sri Aurobindo 1872 -1950
    25 août 2009, 12:13
    Sri Aurobindo 1872 -1950

    Il semble difficile pour nous croyant traditionalistes et monocordes de s adjoindre sa pensée. Il y a 10 ans lorsque j’ai lu le yoga intégral, il m’a pourtant semblé ouvrir une porte inconnue pour moi, celle de la vérité.

    Avant d’être philosophe et théoricien du yoga nouveau, Aurobindo est avant tout homme politique. Le contexte ? La libération de l’inde. Il est aussi connu que ghandhi pourtant personne n’en parle. Le français Pavitra a été un proche. Lord Curzon est alors l’homme d’état le plus connu en inde. L’autre nom du philosophe est Arabindo Babu. Mirra Alfassa aussi surnommée Douce Mère ou la Mère est connue pour être à l’origine de la cité d’Auroville en Inde. Lorsque Sri Aurobindo se retirera en 1926, il laissera à celle qu’il a commencé à appeler Mère la direction de l’Ashram, que j’ai eu la chance, comme pour la fondation de krisnamurti, de visiter. Sa tombe est fleurie de pétale bleu ou les méditants entrent en transe profonde. J’ai alors vu une anglaise méditer aux point ou les orbites des yeux étaient retournés .Mirra meurt le 17 novembre 1973 à Pondichéry. L’un de ses disciples Satprem complète cette œuvre Satprem n’est néanmoins pas reconnue par la majorité des disciples, en particulier les plus anciens. Il s’est en effet autoproclamé « plus proche disciple et confident » et est accusé par l’Ashram de tourner à sa guise les écrits de Mère. Satprem a été exclu de l’Ashram peu après la mort de Mère. Aurobindo, frappé par la condition de ses compatriotes qu’il avait quittés jeune pour aller étudier, devint un nationaliste fervent convaincu que son pays devait retrouver son indépendance. Peu à peu il lui sembla que pour retrouver son indépendance son pays devait s’appuyer sur son héritage culturel propre qui lie intimement philosophie et recherche spirituelle.

    Une approche difficile pour le croyant normal.

    « « La vie échappe aux formules et aux systèmes que notre raison s’efforce de lui imposer ; elle s’avère trop complexe, trop pleine de potentialités infinies pour se laisser tyranniser par l’intellect arbitraire de l’homme… Toute la difficulté vient de ce qu’à la base de notre vie et de notre existence, il y a quelque chose que l’intellect ne pourra jamais soumettre à son contrôle : l’Absolu, l’infini. »
    Satprem et tous ceux qui aujourd’hui essaient de poursuivre le travail de Mère et d’Aurobindo ne rejoignent-ils pas davantage sur la question du gourou quelqu’un comme Krisnamurti qui, bien que reconnu pour son enseignement spirituel, a toujours critiqué le principe du gourou humain ? Satprem dans Sept jours en Inde écrit à propos des gourous :
    « Les gourous… Moi je les trouve épouvantables, les gourous. Je ne peux pas vous dire autre chose. Et encore… évidemment c’est une façon de dire. Parce que, en fait, tout est le Gourou. Chaque instant, chaque chose, chaque rencontre, chaque accident, chaque événement, c’est le Gourou .Mère disait cela très bien : « C’est la Paresse… C’est la paresse qui vous fait adorer. Ce qu’il faut, c’est devenir. » Seulement, il faut du courage pour devenir. »
    Alain Daniélou, un indianiste respecté, a un témoignage plus questionnant dans la mesure où il vécut à Pondichéry et visita plusieurs fois l’ashram d’Aurobindo
    « J’ai souvent reçu la visite clandestine de jeunes gens qui cherchaient à s’enfuir, désespérés, suppliant qu’on leur trouve n’importe quel emploi, n’importe quel moyen pour quitter cette prison modèle, cet enfer idéal. Lorsque Aurobindo mourut, on déclara que, comme celui des grands yogis, son corps était imputrescible. Il fallut bientôt déchanter. On arrangea en grande vitesse de discrètes funérailles. Après lui, ce fut Mme Richard qui continua à gouverner ce petit empire avec fermeté. Elle était « la Mère », la déesse, mère du monde. Tous devaient se prosterner devant elle. L’ashram d’Aurobindo a été l’une des principales entreprises utilisées pour déformer le message de l’Inde et pour exploiter la bonne volonté de beaucoup de gens sincères à la recherche d’une vérité « autre ». L’ashram était d’autant plus pernicieux qu’il a été créé par des gens remarquablement intelligents et probablement sincères avec ce fanatisme irresponsable qui caractérise beaucoup d’anarchistes et fait leur force. »

    Sa pensée.

    Aurobindo : »Le plus sûr chemin de cet accomplissement intégral est de trouver le Maître du secret qui demeure en nous, de nous ouvrir constamment au Pouvoir divin, de nous en remettre a lui pour effectuer cette conversion. Mais s’il est difficile pour l’homme de croire en quelque chose d’invisible au-dedans de lui, il est facile pour lui de croire en quelque chose qu’il peut imaginer en dehors de lui-même. Le progrès spirituel de la plupart des êtres humains exige un support extérieur, un objet de foi en dehors d’eux. L’homme a besoin d’une image extérieure de Dieu, ou il a besoin d’un représentant humain : Incarnation, Prophète ou Gourou. Le sâdhak du yoga intégral utilisera toutes ces aides suivant sa nature; mais il est nécessaire qu’il évite leurs limitations et qu’il rejette la tendance exclusive du mental égoïste qui proclame : « Mon Dieu, mon Incarnation, mon Prophète, mon Gourou », en les opposant à toutes les autres réalisations dans un esprit sectaire ou fanatique. Tout sectarisme, tout fanatisme, doivent être repoussés, car ils sont incompatibles avec l’intégralité de la réalisation divine. Au contraire, le sâdhak du yoga intégral ne sera pas satisfait tant qu’il n’aura pas inclus tous les autres noms et toutes les autres formes dans sa propre conception, tant qu’il n’aura pas vu son propre Ishta Dévatâ dans tous les autres, pas unifié tous les Avatar dans l’unité de Celui qui descend en l’Avatâr, et fondu la vérité de tous les enseignements dans l’harmonie de la Sagesse éternelle »
    Une influence sur lui fut Bankim Chandra Chatterjee (1838-1894), père du roman indien. Pour Bankim Chandra, la religion doit jouer un rôle déterminant dans le progrès de l’homme. Selon lui, tel Krishna, héros divin de la Bhagavat Gita et modèle de perfection, chaque homme doit faire son devoir dans la société en s’efforçant de développer ses capacités pour se mettre au service de la collectivité sans aucun égoïsme. Ses recherches en matière religieuse le conduiront à rédiger Krishnacharitra et Dharmatattva « Principes de la religion » (1888) en vue d’une renaissance de l’hindouisme et du nationalisme à la fin du 19ème siècle. Il présentera de cette façon l’essence de la religion hindoue à ses compatriotes.

    La prison.

    En 1908, Aurobindo est accusé d’avoir participé à un attentat contre un magistrat britannique et passe un an de prison à Ali pore. A son retour il est marqué par de profonds changements. En effet, il se plonge désormais dans la méditation et le yoga. De sa lutte pour la libération de l’Inde, il passe à une philosophie sur l’avenir de l’Homme, l’âge nouveau de l’Esprit et l’apparition d’une espèce nouvelle. Sri Aurobindo dit d’ailleurs : « Ce n’est pas seulement une révolte contre l’empire britannique qui est nécessaire, mais une révolte contre la Nature universelle toute entière ». Il faut savoir que son enseignement reprend celui des textes sacrés
    avec une présentation et un langage de son temps. Pour lui le mental est réponse à tout, Aurobindo l’appelle le Supramental. En Août 1920, il décline l’offre à présider le Congrès National Indien, et refuse de revenir à la vie politique. Le Home Rule Movement formé par Bal Gangadhar Tilak et Annie Besant en 1917 adopte un nouveau drapeau. Il avait une passion extraordinaire pour la lecture et lisait un livre en une heure a peine. Fumait beaucoup le cigare. Il y a un Sri Aurobindo révolutionnaire, un Sri Aurobindo philosophe, un poète, et un visionnaire de l’évolution. Il n’est pas seulement l’explorateur de la conscience, c’est le bâtisseur d’un monde nouveau. Car « l’homme est un être de transition » écrivait-il. Le congrès indien fut fondé par Allan Hume un administrateur anglais à la retraite, très lié à la théosophie.

    Un védisme nouveau.

    Aurobindo n’est pas le seul à proposer la révolution intérieure. Dans l’histoire de la réforme sociale en Inde, Râm Mohan Roy est crédité pour la condamnation de la satî, l’immolation des veuves et la mise en évidence que la polygamie, bien qu’extrêmement répandue à son époque, était en fait contraire à l’hindouisme. Pour les réformes sociales, légales et religieuses qu’il préconise, Roy est toujours guidé par des considérations humanitaires. Il s’efforce de prouver qu’il n’œuvre pas à détruire les meilleures traditions indiennes, mais qu’au contraire, il veut les purifier des impuretés qu’elles ont accumulées au cours du temps. Il se place ainsi toujours sous l’autorité des Veda, des Upanishads et des Brâhmasûtra et condamne l’idolâtrie de façon très virulente. Il affirme que, selon les écritures hindouistes, le meilleur moyen d’atteindre la félicité est la contemplation spirituelle et le culte de l’Être Suprême, les rites sacrificiels restant réservés aux dévots de moindre évolution spirituelle. Autre personnalité, Chittaranjan Das qui était un avocat du Bengale et une personnalité importante du mouvement d’indépendance indien. À Baroda, Sri Aurobindo rencontre un yogi du Mahârâshtra, Vishnu Bhaskar Lélé, et fait l’expérience de la conscience du Brahman. Il donnera de nombreux discours sur le chemin du retour à Calcutta. Rabindranâth Tagore a rendu visite à Sri Aurobindo. Autre proche du philosophe, Dilip Kumar Roy un chanteur, musicien, musicologue, écrivain et poète. Alors que le mouvement pour l’indépendance de l’Inde cherchait à se libérer du carcan de la loi britannique, le besoin d’un drapeau national comme puissant symbole de ces idées s’est fait sentir. En 1940, Sœur Nivedita, un disciple irlandais de Swami Vivekananda, arriva avec le premier drapeau indien, plus tard désigné sous le nom de drapeau de Nivedita. Quand à Sujata Nahar, morte le 4 mai 2007, elle était la compagne de Satprem. On lui doit une biographie de Mirra Alfassa.

    Auroville.

    Elle a pour vocation d’être « le lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités ». Mirra parlait du projet en ces termes : « Il doit exister sur Terre un endroit inaliénable, un endroit qui n’appartiendrait à aucune nation, un lieu où tous les êtres de bonne volonté, sincères dans leurs aspirations, pourraient vivre librement comme citoyens du monde… ». Historiquement, tout a commencé en 1910, lorsque Shri Aurobindo délaissa subitement la vie politique active en réponse à un appel intérieur pressant et s’installa à Pondichéry. C’est là que, de 1910 à 1950, date où il quitta son corps, il écrivit son oeuvre et qu’il expérimenta les deux dernières de ses quatre réalisations spirituelles. Vers 1920, Mira Richard, collabora avec lui à la revue Arya. Elle reçut la mission de réaliser dans le monde la vision de Shri Aurobindo. Elle créa et organisa sur une base permanente l’ashram dans la ville de Pondichéry dès 1926 et lança le projet d’Auroville, l’Unité humaine, dès 1964.

    Bertrand Tailamee.

    • Merci à vous Bertrand pour toutes ces précisions utiles autant que nécessaires pour apprécier justement (ou pas ) la réalité d’e Auroville!!

  5. Si je pouvais je partirais sur le champ
    Comme il doit être agréable de vivre en paix avec soi même les autres la nature
    Libérée de ces écrasantes et destructives aberrations qui sont l’argent la politique et la religion qui divisent tant

  6. Auroville n’appartient à personne en particulier. Auroville appartient à toute l’humanité dans son ensemble. Mais pour séjourner à Auroville, il faut être le serviteur volontaire de la Conscience Divine….je cite le debut de la charte…cela fait très secte ….

  7. D’où provient la photo aérienne de la ville? Malheureusement, bien que la ville existe, cette architecture n’existe pas à Auroville. Donc, ma question encore, d’où provient cette photo ?

  8. c’est la ville des rescapés du Nouvel Ordre Mondial quand ils auront liquidé les 6 milliards d’êtres humains « en trop » ???
    https://www.google.fr/maps/place/Georgia+Guidestones/@35.1763823,-95.7256851,5z/data=!4m5!3m4!1s0x0:0x46db3257cdff59b1!8m2!3d34.2320243!4d-82.8944263

    http://www.alterinfo.net/Sites-Sinistres-Les-Georgia-Guidestones_a52667.html

    Les dix commandements pour un nouvel âge de raison sont:
    1. Maintenir l’humanité en dessous de 500 000 000 individus en perpétuel équilibre avec la nature.
    2. Guider la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité.
    3. Unir l’humanité avec une nouvelle langue mondiale.
    4. Traiter de la passion, la foi, la tradition et toutes les autres choses avec modération.
    5. Protéger les personnes et les nations avec des lois et des tribunaux équitables.
    6. Laisser toutes les nations régler leurs problèmes externes et internes devant un tribunal mondial.
    7. Éviter les lois et les fonctionnaires inutiles.
    8. Équilibrer les droits personnels et les devoirs sociaux.
    9. Faire primer la vérité, la beauté, l’amour en recherchant l’harmonie avec l’infini.
    10. Ne pas être un cancer sur la terre, laisser une place à la nature.
    Comme vous pouvez le voir, les lignes directrices appellent à une réduction drastique de la population mondiale, l’adoption d’une nouvelle langue mondiale, la création d’un tribunal international et de vagues allusions à l’eugénisme. En d’autres termes, un plan pour un Nouvel Ordre Mondial.
    LA DÉPOPULATION, LA PLANIFICATION FAMILIALE, ET L’EUGÉNISME

  9. Hum. Ca n’est pas sans argent et il en faut même pas mal pour pouvoir si installer puisqu’il faut l’argent nécessaire pour vivre au moins un an sans être rémunéré pour son travail. Par ailleurs pour devenir l’occupant d’une maison existante, il faut faire don à la fondation du montant équivalent à la valeur de la maison. Pour bâtir une maison et en devenir l’occupant, il faut également faire un don à la fondation.
    Les personnes touchent ensuite 5000 roupies par mois, ce qui est insuffisant pour subvenir à tous les besoins.
    Je savais « sain et naturel » peu fiable en terme d’informations et de sources mais là tout de même, un tour sur wikipédia aurait suffit.

  10. pourquoi votre site ne retire pas cet article mensongé? Vous vous etes fait avoir par la pub ça arrive.. mais pourquoi le laisser pour diffuser encore plus cette pub mensongère à ceux qui ne liront pas les commentaires? ça met quand meme un coup à votre réputation de diffuser ce genre d’article..

  11. Attention les rêves ne sont pas toujours idylliques……
    C’est une secte ! Qui profite des biens des autres en te faisant croire que tu tu n’as besoin de rien.
    Lire le texte de  » Libération « 

  12. Vous savez… Vous devriez être critique sur ce que vous envoyez… N’avez-vous pas fait vos recherches, plus en profondeur, avant d’envoyer cet  »article promotionnel »?
    Vous savez, s’exclure de la société et faire un monde  »élitiste »: n’est pas de bonne envergure!
    Je suis une personne spirituelle mais je garde mon discernement, mon esprit critique face aux gens qui peuvent être très dangereux, surtout quand il y a rigidité dans les croyances(=dogmes comme la religion dépeint par l’homme)… ce sont ces personnes qui sont le plus toxiques et  »in »volutives!

    SVP, Soyez prudent et vigilant(es)!

  13. Je cherche activement un lieu dans le monde pour vivre ainsi et sans « gourou »,pour se consacrer à l’essensiel ,sans aucun jugement. Si quelqu’un à une idée nous pourions partir ensemble.

  14. Bonjour, magnifique article et cette ville est vraiment tout ce que je recherche comme mode de vie surtout sans argent. Pourriez vous me dire comment venir y vivre? D’avance merci

    Cordialement Hervé ROBUCHON

  15. Certains ont cru et se sont investis dans cette belle idée. J’ai un exemple concret en tête, celui d’un ingénieur qui a fait le choix d’apporter son expertise là bas et de s’intégrer. Il s’est marié avec une Indienne….tout allait bien jusqu’à ce que la corruption fasse tout basculer. Cet homme a été torturé et tué (acide dans les yeux…) dans sa propre petite entreprise et police et justice n’ont pas mené une enquête correcte car soudoyés….

  16. En tout cas si c’est peuplé de beaucoup de Quaoar je crois que je vais rester dans mon village d’Ariège où l’on demande aussi aux nouveaux arrivant d’être travailleurs et intègres mais que nous n’asservissons pas. Les gens sont payés normalement. Nos aides ne viennent pas de l’Unesco mais des collectivités locales. C’est moins glamour mais c’est convivial. Et comme nous produisons trop de certains produits nous les proposons au marché de la petite ville pas loin. En échange nous avons de l’huile du sel et de la farine. Nous ne disposons d’aucun compte bancaire à l’étranger. En ce moment nous cherchons un menuisier. Et nous aimons les gens sympas. Ce mr Quaoar est disqualifié d’entrée sauf s’il accepte de rencontrer Sylvie notre psy à nous, qui pratique aussi le yoga, mais avec de bien meilleurs résultats semble-t-il. Bref, il existe nombreux petits Auroville de part le monde, en moins racoleur d’adeptes.

  17. Auroville …..
    lors de mon voyage en inde, nous avons voulu participé à une méditation au sein de cette attirante source de paix!!!
    mais la réalité nous a vite rattrapé, il nous a fallu, nous présenté avec questionnaire plus que personnel, sur nos revenus, profession, aspirations, et comble de tout, il fallait payer une somme assez conséquente pour espérer y entrer!!! Alors, n’oubliez pas, soyez vigilants et ne vous fier jamais à ce que vous lisez, rendez vous compte par vous même !!! Bien à vous !

  18. bref une secte pour hippie blanc moralisateur en manque de sensation mangeant de la bouffe pour poney. Exploitant les autochtones et ce justifiant en plantant quelque arbres en chantant cumbaia avec un encens dans le cul

  19. alors là aucun souci j »y vais pas j’y cours pour ne plus jamais à avoir à dépendre de ces systèmes politiques veroler pour vivre dans un endroit ou tout le monde est sur le même pieds d égalité ou personne n’envie sont voisins d’avoir plus que vous ou il y a une solidarité pour le grand bien de tous le monde et ou n’œuvre pour le plus grand bien de la planète ou il ni a ni religion ni riche ni pauvre ou tous le monde a une maison se fait soigné mange à sa faim se qui ne veut en aucun cas dire qu’ont ne fait rien de ces journée non plus bref un paradis sur terre ou ont na enlever ces chaines à l’homme

  20. LES GENS SOUPIRENT TANT…

    CF PROVERBE COEUR QUI SOUPIRE N A PAS CE QU IL DESIRE

    LES FRANCAIS SONT SI NEGATIFS…. SI CRITIQUES….. ILS N ONT PAS LE SENS DE LA DOUCEUR ET DE L OBEISSANCE = AUCUNE INNOCENCE….

    ALORS ILS RECOLTENT LE MAL….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*