1% de la population a pris 82% de toute la richesse créée en 2017

Le 21 Mai 2018. Image crédit :Oxfam

1% de la population a pris 82% de toute la richesse créée en 2017

Sur 10 € de richesse créée l’année dernière, 8€ sont allés aux 1% les plus riches.

C’est selon un rapport d’Oxfam International, qui estime que les 50% de la population mondiale n’ont vu aucune augmentation de leur  richesse.

Oxfam dit que la tendance montre que l’économie mondiale est biaisée en faveur de la richesse, enrichissant la richesse au lieu du travail.

« Le boom des milliardaires n’est pas le signe d’une économie prospère mais le symptôme d’un système économique défaillant », a déclaré Winnie Byanyima, directrice exécutive d’Oxfam International.

Le chef du groupe de plaidoyer a fait valoir que les personnes qui «fabriquent nos vêtements, assemblent nos téléphones et cultivent notre nourriture» sont exploitées afin d’enrichir les entreprises et les super riches.

L’étude, publiée avant le Forum économique mondial de Davos, a été réalisée à partir des données du Global Wealth Databook du Credit Suisse ( CS ) .

Le rapport met également en évidence les effets préjudiciables de l’inégalité entre les femmes et les hommes avec des données montrant que les hommes possèdent plus de terres, d’actions et d’autres biens d’équipement que les femmes.

La montée des inégalités est un sujet majeur à Davos depuis des années.

Oxfam a déclaré qu’il était temps pour l’élite mondiale de cesser de parler d’inégalité et de commencer à changer leurs habitudes.

«Il est difficile de trouver un leader politique ou commercial qui ne se dit pas préoccupé par l’inégalité, mais il est encore plus difficile d’en trouver un qui réagit», a déclaré M. Byanyima.

« Beaucoup aggravent activement les choses en réduisant les impôts et en supprimant les droits du travail », a-t-elle ajouté.

Oxfam a déclaré que les gouvernements devraient se concentrer sur des politiques qui mèneraient à une distribution plus juste de la richesse et à des droits plus forts des travailleurs.

Cela pourrait inclure l’instauration d’un salaire décent, le soutien aux syndicats et la lutte contre la discrimination des femmes.

Les gouvernements doivent également s’attaquer à l’évasion fiscale et imposer des limites aux rendements des actionnaires et à la rémunération des dirigeants, a indiqué Oxfam. Le groupe soutient que les sociétés ne devraient pas distribuer de dividendes aux actionnaires à moins de payer un salaire décent à leurs travailleurs.

Oxfam a également déclaré que les politiques fiscales devraient être utilisées pour réduire les richesses extrêmes.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*