10 choses très importantes que les mamans de garçon(s) doivent faire !

choses très importantes

10 choses très importantes que les mamans de garçon(s) doivent faire !

Si vous êtes enceinte d’un petit garçon, si vous connaissez une femme qui l’est, ou si vous avez déjà un petit garçon, vous venez de frapper à la bonne porte, cet article est pour vous !

Voici 10 choses qu’une maman d’un garçon doit faire :

1. Vous devez aimer le moment du bain.

Par « moment du bain », je ne parle pas de vous en train de vous prélasser tranquillement dans la baignoire remplie d’eau tiède à souhait. Non ! Je veux plutôt dire que vous devez aimer donner le bain à vos petits, car les garçons adorent ça. Vous devez être préparé à l’odeur de chien mouillé, au sol savonneux et glissant et bien sûr aux tonnes de serviettes sales. Ne vous relâchez pas trop, le coup des serviettes, ça ne changera pas même quand ils vieilliront. En prime, le gel douche disparait tellement vite que c’est comme si vous enfant le mangeaient. Eh oui, chaque âge a ses défauts, il est difficile de les changer, mais très utile de les anticiper !

PS : un conseil, achetez des produits (gel douche et shampoing) pas chers…

Choses très importantes

2. Vous devez penser que les pets, c’est vraiment marrant.

Heureusement, un rien me fait rire, l’adaptation a donc été assez facile pour moi. Les petits garçons trouvent les pets super drôles. Et votre comportement  à l’égard de leurs délires peut tout changer. Si vous rigolez avec eux, vous en sortiez grandi, et votre rôle sera simplifié. En revanche, si vous essayez de leur démontrer par a + b que ce n’est pas drôle et qu’il faut qu’ils arrêtent de rire comme des idiots, votre cause est perdue. Et même si pour vous, les pets sont pas du tout marrants, faites un effort, promis ça vous rendra service !

3. Vous devez être prêt à vous battre constamment, CONSTAMMENT, avec la lunette des toilettes.

A partir du moment où j’ai été enceinte de mon premier garçon, je m’étais fait une promesse : leur apprendre à utiliser les toilettes correctement. Vous savez, relevez la lunette, baisser le siège, etc… Sur ça, j’ai toujours été intransigeante, car une de mes peurs était qu’ils grandissent et deviennent des hommes incapables de laisser des toilettes propres. Mais malgré mes efforts et ma pugnacité, il y a toujours quelque chose qui ne va pas. L’un se souvient qu’il faut relever la lunette, mais oublie de tirer la chasse. L’autre sait qu’il faut tirer la chasse, mais ne baisse pas le siège. L’un laisse le papier toilette trainer n’importe où, l’autre ne le jette pas quand il est fini, enfin bref ! C’est vraiment épuisant de garder des toilettes propres quand des garçons s’en servent. Alors bon courage !

4. Vous devez repensez tous vos standards de sécurité.

Que personne n’appelle les services de protection de l’enfant ! Je ne parle pas de laisser votre enfant en voiture sans siège auto ou de le laisser jouer avec un briquet. Mais pensez à la maman qui stérilise chaque biberon et autres bouteilles de son fils religieusement (on en connait tous une). C’est difficile d’être ce type de maman avec des garçons, car ils sont toujours en train de courir à droite à gauche, de sauter partout, de faire des roulades, de grimper aux corridors, enfin, de vrais piles électriques ! Souvent, des choses qui paraissent anodines pour vous peuvent se transformer en énorme danger pour votre descendance. Alors ouvrez l’œil, soyez vigilant, le secret, c’est l’anticipation !

Choses très importantes

5. Vous ne devez pas être surprise par leurs sauts d’humeur.

Si j’avais gagné un dollar à chaque fois que quelqu’un m’a dit « Oh, vous êtes chanceuse, les garçons sont beaucoup moins dans l’hyper émotion que les filles ! », je serai sûrement milliardaire aujourd’hui. Il y a donc deux possibilités, soit j’ai les deux garçons les plus émotifs du monde, soit cette idée reçue et une belle bêtise. Je peux vous dire que quand je ne les laisse pas écouter la musique sur mon casque audio ou quand je leur dis que ce n’est pas le moment de jouer à la console, leurs réactions ne se font pas attendre ! Petite anecdote, il y a peu, mon garçon de 8 ans a crié « je déteste cette maison et tous mes frères » à la suite d’un concours de rôt où apparemment il y aurait eu triche ! Bref, vous voyez, les petits gars aussi sont capables de s’emballer pour un rien, alors soyez prêtes !

6. Vous devez être préparée au désordre.

Parfois, je suis peut-être un peu folle tellement je mets du cœur dans le rangement de ma maison. Mais malheureusement, à part si vous avez les moyens de payer un homme de ménage à plein temps, avec un ou plusieurs garçons à la maison, il va falloir des concessions, c’est inévitable. Je ne parle pas seulement des jouets qui trainent, simplement, il faut avouer que les garçons sont en général vraiment bordéliques. Et croyez-moi, cela n’a rien à voir avec le manque de coaching, je passe 75% de mon temps à leur expliquer les choses (et les 25% restants à nettoyer et ranger ce qu’ils ont fait pendant que je leur parlais). Là encore, comme les toilettes, il va falloir apprendre à répéter, répéter, répéter et répéter. Allez mesdames, on s’accroche !

7. Vous devez toujours avoir à manger sur vous (en grande quantité, c’est mieux).

Celui-ci m’a prise au dépourvu. Quand les enfants sont petits, ils ne mangent absolument rien, et quand ils grandissent, en l’espace de quelques mois, ils deviennent les plus gros morfales que le monde est connu ! Alors forcément, nous, au milieu de tout ça, on n’arrive pas forcément à suivre… Mais rassurez-vous, la surprise fonctionne seulement pour le premier enfant. A la maison, vérifiez assez souvent que le frigo soit plein. En effet, une fois qu’ils en ont pris l’habitude, c’est fou comme les garçons ont tendance à avoir faim à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Et autant vous dire qu’il vaut mieux y être préparée ! Ah… Je suis tellement impatiente qu’ils soient plus vieux…

8. Vous devez être prête à dire au revoir à vos jeans.

La première fois que j’ai lu ceci, je n’y croyais pas, mais 4 garçons plus tard, je dois admettre que la vitesse à laquelle mes petits monstres ruinent mes jeans est particulièrement impressionnante ! En théorie, les jeans sont vendus pour être résistants, mais les rampements, grattements, ainsi que les tâches semblent être au-dessus de ça.

9. Vous devez être cool avec la nudité.

Je me demande encore comment mes garçons ont pu venir à bout d’autant de jeans, car ce n’est pas comme s’ils en portaient souvent à la maison. En fait, ce n’est pas comme s’ils portaient quelque chose à la maison. De mon expérience, à partir de l’âge où ils sont capables de retirer leurs habits eux-mêmes, ils le font en permanence. Mes garçons commencent à se déshabiller à l’instant où ils rentrent de l’école. De temps en temps, ils errent en sous-vêtements pendant un moment, mais ça ne dure pas vraiment. Futures mamans, soyez tolérantes avec la nudité de vos enfants !

Choses très importantes

10. Vous devez être prête à le voir attraper son pénis sans cesse.

Ils vont l’attraper à chaque fois qu’ils en auront l’occasion. Votre adorable enfant tentera d’atteindre son zizi dès que vous lui aurez retiré sa couche. Ce sont mes 9 années d’expérience de maternité qui vous parlent. Il n’y a pas de lieux particuliers pour ça, dans le bain ou devant la TV, c’est quand bon leur semble ! Mais au bout d’un moment, vous n’y ferez même plus attention ! Et puis vous serez occupée à ranger ou à acheter de nouveaux jeans !

Bref, tout ça pour dire que lorsqu’on va être maman, il y a certaines choses inévitables auxquelles il fautse préparer. Cela a beau être le plus beau ‘métier’ du monde, c’est peut-être aussi le plus dur ! Bravo à toutes les mamans de la planète, vous êtes formidables, continuez comme ça !
Source : Scarymommy

Notez cet article

4 commentaires à propos de “10 choses très importantes que les mamans de garçon(s) doivent faire !”

  1. Mon Dieu que cet article est sexiste et plein de stéréotypes…
    Qu’est ce qui vous fait dire que les garçons, plus que les filles, aiment le bain, peter, le désordre, être nu, manger, avoir des sautes d’humeur, toucher leur sexe? En quoi est-ce spécifique à leur genre?

  2. Ce n’est pas parce que votre fils se comporte comme ça, que c’est le cas pour tous les garçons. De plus, ce n’est pas parce qu’un garçon se comporte comme ça, que les filles se comportent à l’extrême opposé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*