12 conseils simples pour élever des enfants bien équilibrés

Le 13 octobre 2018. Image crédit :depositphotos.com

12 conseils simples pour élever des enfants bien équilibrés

Par Antoine Mercier

En tant que parents, il est fort probable que vous vous posiez des centaines de questions. Quelle est vraiment la bonne chose à faire ? Qu’est-ce que je fais de travers ? Comment puis-je être certain que je leur donne la bonne éducation ?

Dans notre société moderne, nous sommes tellement dépassés par le jugement des autres qu’il devient plus sûr de ne rien faire, d’allumer la télévision et de se cacher derrière la technologie.

Il y a quelque chose que vous devriez savoir :

Le changement commence avec un parent et un enfant à la fois. Vous avez une occasion unique d’établir les bases dont votre enfant a besoin, mais qu’il désire aussi.

La base pour des choses comme la générosité, la responsabilité, l’appréciation, la chaleur, la gentillesse, la serviabilité et l’éthique du travail assidu a lieu pendant les premières années.

Voici 12 façons simples d’élever des enfants bien équilibrés :

1. Définir les heures de coucher.

Le sommeil est essentiel pour un développement cérébral sain. Cela nous aide à traiter les événements de la journée et à en tirer des leçons. Le cerveau des enfants se développe continuellement et crée de nouvelles connexions neuronales. Ils ont besoin de dormir pour entretenir ces liens.

Une des choses les plus élémentaires que vous puissiez faire pour le comportement, la santé et le bien-être de vos enfants est de les aider à obtenir le sommeil dont ils ont besoin.

2. Enseigner l’empathie.

Pour être heureux et réussir, les enfants ont besoin d’empathie. C’est le trait qui nous permet de «nous mettre à la place d’une autre personne». Une nouvelle étude révèle que l’empathie joue un rôle essentiel dans la prédiction du bonheur et du succès des enfants.

«L’empathie favorise la gentillesse, les comportements prosociaux et le courage moral. C’est un antidote efficace contre l’intimidation, l’agression, les préjugés et le racisme. C’est la raison pour laquelle Forbes a exhorté les entreprises à adopter des principes d’empathie et de prise de points de vue. La Harvard Business Review l’a qualifié comme étant «l’un des ingrédients essentiels du succès en leadership et d’une excellente performance». »- Dr. Michele Borba, psychologue et experte en éducation des enfants.

3. Passer du temps à jouer avec eux

Les enfants ne disent pas: «J’ai eu une journée difficile […] Peut-on parler?» Ils disent: «Est-ce que tu peux jouer avec moi?» »- Lawrence Cohen.

Nos journées sont remplies de stress, d’obligations et de travail ardu et, sans le réaliser, nous nous déconnectons de nos enfants. Pour communiquer avec nos enfants, nous devons jouer avec eux.

4. Vivre des expériences avec eux.

«Les enfants ont besoin de moins de choses et de plus d’expériences qui sont bien plus significatives. Les meilleures expériences dans la vie sont souvent gratuites, comme un pique-nique dans le parc, souffler des bulles dans la cour, dessiner à la craie sur le trottoir ou jouer au football, mais elles ont toutes un point commun: vous les faites ensemble. Ce que les enfants veulent vraiment dans la vie, c’est du temps de qualité passé avec leurs parents. »- Sally White

5. Lire avec eux.

«L’une des choses les plus importantes que les parents puissent faire, est de lire avec eux. Cela signifie qu’il faut commencer dès leur naissance et quand ils ne sont même pas capables de parler et continuer même une fois qu’ils ont appris à lire. Une étude montre que la lecture précoce avec des enfants les aide à apprendre à parler, à interagir, à tisser des liens avec leurs parents et à lire eux-mêmes plus tôt, et que lire avec des enfants qui savent déjà lire les aide à se sentir proches de leurs parents, à comprendre le monde qui les entoure et à faire preuve d’empathie. » Amy Joyce, écrivain sur le rôle parental. ( Voir aussi : La lecture avant de dormir : une routine que votre cerveau aime)

6. Leur apprendre à jouer de la musique.

«La science a montré que lorsque les enfants apprennent à jouer de la musique, leur cerveau commence à entendre et à traiter des sons qu’ils ne pourraient pas entendre autrement. Cela les aide à développer une «distinction neurophysiologique» entre certains sons pouvant favoriser l’alphabétisation, pouvant se traduire par de meilleurs résultats scolaires pour les enfants », d’après Time.

7. Passer du temps à l’extérieur

«Le mouvement par le jeu libre actif, en particulier à l’extérieur, améliore tout, de la créativité à la réussite scolaire, en passant par la stabilité émotionnelle. Les enfants qui ne le font pas peuvent avoir de nombreux problèmes, allant des problèmes de régulation émotionnelle à de la difficulté à tenir un crayon en passant par le fait de toucher d’autres enfants trop brutalement. » Meryl Davids Landau

8. Les câlins

Virginia Satir, thérapeute familiale, a déclaré: «Nous avons besoin de quatre câlins par jour pour survivre. Nous avons besoin de huit câlins par jour pour l’entretien. Nous avons besoin de douze câlins par jour pour grandir. »

«Les caresses déclenchent la libération d’ocytocine, l’hormone de l’amour. Cette hormone de bien-être a de nombreux effets positifs sur notre corps, notamment la stimulation de la croissance.

Quand l’ocytocine augmente, différentes hormones de croissance, comme le facteur de croissance I analogue à l’insuline (IGF-1) et le facteur de croissance nerveuse (NGF), augmentent également. Un câlin peut favoriser la croissance d’un enfant. »- Pamela Li

Lire  :Les résultats d’une étude suggèrent que les câlins peuvent modifier la structure de l’ADN du nourrisson

9. Partager les tâches

Des recherches révèlent que les enfants qui ont des corvées ont une meilleure estime de soi, sont plus responsables et sont mieux à même de faire face à la frustration et à la gratification différée, autant de facteurs qui favorisent une plus grande réussite scolaire.

Rossman indique également que « le meilleur prédicteur du succès des jeunes adultes au milieu de leur vingtaine était qu’ils participaient aux tâches ménagères à l’âge de trois ou quatre ans » Deb Cohen

enfants bien équilibrés

10. Limiter le temps passé sur les écrans

«Pour que les réseaux neuronaux du cerveau se développent normalement durant la période critique, un enfant a besoin de stimuli spécifiques qui proviennent de l’environnement extérieur. Ces règles ont évolué au cours des siècles de l’évolution humaine, mais il n’est pas surprenant que ces stimuli essentiels ne se retrouvent pas sur les écrans des tablettes. Lorsqu’un jeune enfant passe trop de temps devant un écran et ne reçoit pas assez de stimuli du monde réel, cela freine son développement. »- Dr. Liraz Margalit Voir également :« Les enfants qui auront une meilleure vie sont ceux qui ont le moins accès aux écrans »

11. Fixer des limites

Il est difficile de fixer des limites aux enfants et de les respecter. C’est particulièrement vrai quand les enfants se rebellent, hurlent sans cesse ou disent: «Je te déteste». Selon la limite fixée, il peut s’écouler un certain temps avant que l’enfant accepte avec amour la limite d’un parent.

Le monde est un endroit très chaotique. Les limites aident votre enfant non seulement à se sentir ancré, mais également à s’épanouir.

12. Mettre des routines en place.

L’enfance est quelque chose de nouveau et c’est très stimulant pour les enfants. Il apprennent le contrôle de soi et l’empathie, à être un ami et à interagir avec les autres. Ce sont des choses très importantes pour les enfants. L’utilisation de quelque chose d’aussi simple que des cartes de routine imprimables peut aider les enfants à se sentir ancrés et détendus. En fait, savoir à quoi s’attendre à l’heure des repas, le matin et au coucher peut apporter un sentiment de soulagement.

3 commentaires à propos de “12 conseils simples pour élever des enfants bien équilibrés

  1. Bonjour,
    Merci de ne plus nous envoyer régulièrement vos informations. On consulte parfois votre site et même avec plaisir, mais on n’aime pas voir apparaître vos infos chaque jour dans notre fenêtre

    • Bonjour Françoise,
      Malheureusement nous n’avons pas vos données pour le faire car les notifications push sont gérées par une autre entreprise ( et d’ailleurs nous n’avons pas le droit de les avoir), pour vous désabonner allez sur notre site en cliquant en bas à droite sur la petite cloche blanche entourée de rouge et se désabonner.

      Il existe une autre solution vous pouvez vous désabonner dans vos navigateurs si par exemple vous recevez les notifications par chrome suivez ces indications : https://support.google.com/chrome/answer/3220216?co=GENIE.Platform%3DAndroid&hl=fr

      Activer ou désactiver les notifications – Android – Aide …
      Vous pouvez configurer Chrome afin de recevoir des notifications (rappels pour les réunions, par exemple) issues des sites Web, des applications et des extensions.
      support.google.com

      Cordialement,

      L’équipe de Sain et Naturel

  2. Madame, Monsieur, bonjour,
    Les sensibiliser à l’importance des saisons, de la nourriture qui correspond à ces 4 saisons, éveiller leur sens à l’importance des équilibres induits par la nourriture, ce qui va régénérer l’importance des vitamines et oligoéléments qui sont représentés par les aliments.
    Éviter, autant que faire se peut , de faire la cuisine avec des ustensiles en aluminium, c’est une véritable saloperie de la part de parents, de préparer des repas pendant les 15 premières années de leurs enfants avec des casseroles en aluminium.
    Veiller à l’équilibre acido-basique, le PH urinaire en le mesurant tous les 3 mois, au moment du changement des saisons.
    Apporter une vigilance très pointue de la part des parents sur la qualité de l’eau que boivent leurs enfants, bannir les emballages en plastique, dès que l’été arrive conditionner l’eau dans des bouteilles spéciales (couleur bleue) pour les exposer au soleil, une richesse énorme va se retrouver dans cette eau.
    Éviter les frittes et les patates, les intestins n’apprécient pas du tout, les patates apportent trop de sucre, entre autres,.
    Habituez les enfants au goût de l’argile, comme pâte, pour nettoyer leur denture.
    Les habituer à se laver les fesses après avoir déféquer, car trop d’enfants ne possèdent pas l’élémentaire concernant les questions d’hygiène du quotidien, car leurs parents eux-mêmes se négligent, voyez les témoignages des infirmières et infirmiers, médecins lors de l’arrivée de certaines personnes, au service d’urgence sur le territoire national.
    Transmettre les notions de prévoyance, concernant l’ergonomie de toutes tâches, par rapport à la position assisse et la prévoyance de l’utilisation des éclairages artificiels par rapport aux yeux.
    Les sensibiliser aux dons du sang, faire connaître les grandes familles des groupes sanguins, ouvrir leur esprit aux spécificités des groupes.
    Pensez aux autres, par rapport à ses actes, écrits, paroles et pensées, d’abord l’autre et en suite soi.
    Bien à vous.
    José-Philippe Marquis.
    Langeac, Haute-Loire, Auvergne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*