32 choses que j’ai apprises lorsque j’ai atteint mes 40 ans

Quand j’ai atteint mes 40 ans

Le 29 Juillet 2018. Image crédit :depositphotos.com

32 choses que j’ai apprises lorsque j’ai atteint mes 40 ans

Par Magali Caille

Pour célébrer mon quarantième anniversaire, j’ai décidé d’écrire cette liste pour pouvoir me souvenir de tout ce que j’ai ressenti à ce moment de ma vie.

Voici 32 choses que j’ai apprises lorsque j’ai atteint mes 40 ans :

1. Il faut savoir quand être émotif et quand être objectif.

Les émotions sont avec nous pour une raison mais elles ne nous aident pas toujours. Nous pouvons apprendre à reconnaître quand suivre notre coeur et quand être logique. Reculez, respirez, faites de votre mieux pour voir les choses du point de vue de quelqu’un d’autre, puis parlez ou agissez.

2. Personne n’est parfait.

Acceptez ces imperfections et reconnaissez qu’elles sont soit ce qui fait votre singularité, soit une autre opportunité d’apprendre et de grandir.

3. Ce ne sont pas nos erreurs qui nous définissent.

Nous avons des choix. Tous les jours. Chaque seconde. Si nous avons fait le mauvais choix avant, ce n’est pas grave, nous pouvons faire le bon maintenant.

4. Il est important d’être gentil.

Avec les animaux, la Terre, les autres, et envers soi-même. Même si la gentillesse peut rendre vulnérable à ceux qui cherchent à en profiter . Ne laissez pas les mauvaises personnes vous rendre amer. Nous ne pouvons pas contrôler la façon dont les autres réagissent, alors faites preuve de gentillesse.

5. Il ne faut pas avoir honte de son histoire.

Nous n’avons pas besoin de cacher nos cicatrices, ce sont les pages qi sont dans le livre de notre vie.

Lire aussi : 6 conseils du Dalaï-Lama à connaître pour atteindre une vie plus heureuse

6. Il faut être reconnaissant.

Peu importe ce que j’ai, je fais preuve de reconnaissance. Il y aura toujours quelqu’un de mieux que moi et il y aura toujours quelqu’un de pire que moi. La comparaison n’est pas propice au bonheur.

7. N’essayez de ne pas vous comparer ou de comparer votre vie à celle d’une autre personne.

Tout le monde fait son propre voyage. Faites attention, ou vous passerez à côté des bonnes choses.

8. Il faut pardonner.

Non pas pour faire en sorte que cette personne se sente mieux, mais pour apaiser notre âme. Cela ne signifie pas que nous tolérons ce qui nous a été fait, cela signifie simplement que nous ne portons plus ce lourd fardeau sur nos épaules et que nous faisons de la place pour de nouvelles choses.

9. Il est tout à acceptable de s’éloigner de quelqu’un ou de quelque chose, même après le pardon.

Éloignez-vous, mais pardonnez toujours. Nous ne partons pas vraiment tant que nous n’avons pas pardonné.

10. Il faut être fier de ses réalisations, grandes ou petites.

Peu importe la taille, ils ont tous besoin de détermination et de nombreux efforts pour y parvenir.

Découvrez aussi : 15 conseils judicieux sur le mariage d’un homme divorcé

11. Il faut être fier des échecs, car cela signifie que nous avons essayé.

Ne prenez pas ça à la légère. Le mot «essayer» est minuscule mais puissant.

12. Il ne faut pas être fier.

Nous traversons tous des moments difficiles, mais il faut accepter que l’on nous aide quand on nous tend la main. Nous connaissons tous ce sentiment merveilleux et chaleureux que nous ressentons quand nous faisons quelque chose de bien pour quelqu’un. Eh bien, il ne faut jamais refuser à quelqu’un d’autre l’opportunité de ressentir cela aussi.

13. Il faut rester humble.

L’humilité nous aide à rester honnête.

14. Tout ce qui nous arrive ou que nous expérimentons (bon ou mauvais) est une opportunité d’apprentissage.

15. Il y a des gens vraiment merveilleux dans ce monde, chérissez-les.

Dites-leur que vous les aimez.

Découvrez : 20 conseils avisés d’un psychiatre pour aider à surmonter les obstacles de la vie

16. Il n’est pas nécessaire de dire « Je t’aime » avec des mots.

Nous exprimons tous l’amour à notre manière. Découvrez ce qui fait que la personne se sent aimée, puis faites-le. C’est valable pour les partenaires, les enfants, les parents ou les amis.

17. Les mots comptent beaucoup.

Ils doivent pouvoir nourrir et ils ont le pouvoir de détruire.

18. Il est important de réfléchir avant de parler car les mots comptent beaucoup.

Parfois nous devons dire quelque chose qui n’est pas « gentil » parce que c’est la vérité, mais il y a une certaine manière de dire les choses. Choisissez des mots qui vous aideront, pas des mots blessants. Ils peuvent être honnêtes et toujours utiles.

19. Il faut toujours parler.

Nous devons rester sur nos convictions mais faire attention aux mots que nous choisissons.

20. Il faut trouver une passion.

La passion est vitale pour l’esprit humain. Nous pouvons trouver une passion dans la musique, le jardinage, la politique, l’art. Quelle que soit notre passion, nous devons la poursuivre.

Article connexe : Un médecin japonais de 104 ans donne 14 conseils judicieux

21. Nous ne pouvons pas forcer nos enfants à être nous.

Nous pouvons leur parler de nos erreurs mais aussi les laisser faire les leurs. Ce ne sont pas seulement des enfants, ce sont des personnes. Ils seront là pour s’occuper de la planète longtemps après notre départ. Ils grandissent à un moment différent de nous. Ils peuvent aussi nous apprendre des leçons.

22. Il faut apprendre à s’excuser.

Personne n’est parfait. Si nous avons mal agi, nous devons nous excuser. Même si cette personne nous a fait du tort. Nous pouvons tout de même présenter des excuses pour nos erreurs. Les gens peuvent pardonner, ou non, et c’est normal. Cela fait partie de leur voyage et n’a rien à voir avec nous. Excusez-vous, pardonnez, avancez.

23. C’est normal de dire non.

Cela semble très simple mais c’est incroyablement difficile pour certains. Cela fait du bien de dire oui mais toujours dire «oui» va épuiser notre propre esprit. Dire non n’est pas égoïste. Nous pouvons dire non quand quelque chose ne va pas. Dites non et soyez en paix avec cela.

24. « Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont. Nous voyons les choses telles que nous sommes. »~ Anais Ninn.

Nous reviendrons sur beaucoup de choses dans notre vie à différents moments de notre vie et chaque fois que nous le ferons, nous aurons une nouvelle perspective , car la situation / l’événement aura changé.

25. Nous devons aimer et honorer nos parents même s’ils ont fait des choix qui nous ont vraiment fait mal.

Ils se trouvaient là où nous sommes maintenant, faisant de leur mieux pour naviguer à travers la parentalité, le mariage, le travail et la vie en général. Apprenez de leurs erreurs et apprenez des bonnes choses aussi.

26. La vie n’est pas toujours juste.

27. C’est normal que la vie ne soit pas juste, elle n’est pas censée l’être. Qu’apprendrions-nous si nous avions toujours tout ce que nous voulions?

28. Je ne ferai pas toujours bien et je ne gagnerai pas toujours.

29. Gagner n’est pas le plus important;

ce sont les efforts fournis qui comptent. Je n’ai pas besoin de gagner le prix, j’ai juste besoin de gagner pour être moi-même.

30. La vie peut blesser.

31. La vie est remplie de joie et de bonheur parfois.

32. Il faut accepter la douleur et la joie dans la vie.

Elles sont toutes les deux aussi importantes. Sans les deux, il n’y a pas d’équilibre. Sans la douleur, le chagrin et même les pertes écrasantes, nous n’aurions jamais l’occasion incroyable de vraiment nous connaître et de connaître nos capacités. Quand je prends le temps de réfléchir, je constate que j’ai grandi comme un être humain le plus souvent pendant mes moments de souffrance. Toujours. Cela ne veut pas dire que la croissance ne se produit pas pendant les périodes joyeuses, mais la joie ne nous montre pas la force de l’esprit humain.

3 commentaires à propos de “32 choses que j’ai apprises lorsque j’ai atteint mes 40 ans”

  1. j’ai 74 ans et je n’étais pas toujours positive ni objective et je vous remercie de ces leçons de vie qu’on oublie de nous en imprégner dans la vie !

  2. J’ai 36 ans et je rends grâce à Dieu de ce qu’il ait fait de moi une créature si merveilleuse qui est passée par bien des choses que vous avez citées,et qui continuent par faire face à moults autres encore par Sa Grâce. Merci à vous pour cette école de vie qui nous donne réelle instruction. Je vis,je subis, j’apprends,j’apprécie, je pleure je me réjouis et je dis MERCI à DIEU et à Vous qui êtes abondamment bénis. Charis-Shalom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*