D’après ces chercheurs, après 40 ans, il ne faudrait travailler que 3 jours par semaine

travailler

Selon ces chercheurs, il ne faudrait travailler que 3 jours par semaine après 40 ans

Travailler moins pour être plus performant ? C’est ce que dit une étude de l’université de Keio au Japon, publiée dans la revue Melbourne Institute Worker Paper Series. Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé le comportement de 6 500 travailleurs et se sont penchés sur la manière dont leur rythme de travail influait sur leurs capacités intellectuelles.

Une étude faite sur la productivité des employés, menée par un chercheur de l’Université de Keio, au Japon, avec des chercheurs australiens de l’Université de Melbourne, a conduit à un résultat étonnant : Selon les chercheurs, le temps optimal de travail par semaine serait de 25 heures. Après 40 ans, notre cerveau rencontrerait plus de difficultés à encaisser une semaine complète de travail. S’il a déjà été prouvé que le travail encourageait le bon maintien des fonctions cognitives des travailleurs âgés, ce constat ne serait plus vrai au-delà de 25 heures de travail par semaine.

Et ce n’est pas une farce, ni une manœuvre subtile menée par les syndicats locaux, non : les chercheurs sont formels, les employés ne sont pas au top de leur productivité parce qu’ils travaillent trop !

Travailler moins pour produire plus

Si cela vous fait rêver, dites-vous qu’ il va juste falloir convaincre votre boss. En même temps, les résultats sont là, tangibles et bien réels ! Vous pouvez ainsi lui promettre un chiffre d’affaires décuplé, une croissance boostée, un investissement du personnel dans l’entreprise renforcé.

Bon, après, il vous faudra peut-être omettre un « léger » détail lorsque vous lui en parlerez : en fait, les résultats de cette étude ne sont valables qu’à partir d’un certain âge.

En fait, selon les chercheurs, ce n’est qu’une fois que l’on a passé le cap des 40 ans qu’une réduction de travail d’environ 5 à 3 jours par semaine permettrait aux salariés d’être plus performants.

Ils ont en effet analysé les résultats de tests cognitifs (logique, raisonnement, mémoire, perception) auprès de 6 500 individus de plus de 40 ans. Ils ont pu observer que lors d’un effort prolongé, les capacités cognitives augmentent au fil des heures… Puis s’effondrent considérablement !

travailler
Il ne faudrait travailler que 3 jours par semaine

Ainsi, chez presque la totalité des personnes de cette tranche d’âge, les performances déclinent très vite après 25 à 30 heures de travail selon les personnes. Après 30 heures, les taux de fatigue et de stress augmentent considérablement, ce qui semble être lié à la baisse des performances, parasitant l’esprit et empêchant d’être efficace à 100%

« Le travail peut être une arme à double tranchant car il peut stimuler l’activité cérébrale, mais les longues journées de travail peuvent causer de la fatigue et du stress qui endommagent potentiellement les fonctions cognitives », explique le Pr McKenzie, qui a dirigé l’étude, au Time.

Les chercheurs soutiennent qu’au lieu de repousser l’âge de la retraite, il faudrait remettre en question la manière dont nous travaillons afin d’être plus efficace. Être plus productif ne revient pas forcément à bosser « plus », mais à travailler « mieux ». Et cela s’applique d’autant plus aux personnes en fin de carrière professionnelle, qui, même s’ils se fatiguent plus vite, disposent de connaissances et de compétences précieuses, liées à leurs nombreuses années de pratique du métier.

Source : Au Feminin et .marieclaire.fr/

Notez cet article

29 commentaires à propos de “D’après ces chercheurs, après 40 ans, il ne faudrait travailler que 3 jours par semaine”

  1. La réduction de la semaine de travail à 3 jours ne permettra pas que l’amélioration des capacités cognitives, de la santé et de la productivité.

    Elle permettra la pratique de nouvelles formes de socialisation, de construction identitaire, de nourrir l’estime de soi, de se réaliser.
    https://www.mouvementpourundeveloppementhumain.fr/disposer-de-4-jours-de-temps-libre-un-choix-de-societe/

    Elle permettra également un changement de mode de vie individuel et collectif.
    https://travailler3joursparsemaine.fr/90/

    En fait la réduction du temps de travail est un choix de société.
    https://travailler3joursparsemaine.fr/170/

  2. Aucun patron d’un grand groupe ne vous paiera plus pour compenser les 14 h manquantes (si l’on se base sur 35 h), et encore moins un patron de PME, ou artisan ou commerçant ou profession libérale …pour lesquels les charges patronales sont énormes !

    • leur maison aussi , leur voiture et aussi un peu de vacance bien sur pas de camping !! ma dernière réunion CCE on parle de REX et te de négociation salariat et la bizarre on il se lève comme un voleur et nous laisse ! merci patron .

    • Pourtant certains le font déjà ! Les géants de la Silicon valley comme Google ou Apple, etc. incitent leurs cadres à se détendre, à se donner du bon temps et des loisirs sur le temps de « travail » car ils ont remarqué que cela améliore la créativité et la productivité. Bien-sûr, cela ne fonctionne que pour ceux qui travaillent à la conception et non à la production. Mais comme celle-ci est en train d’être déléguée progressivement à des robots, on peut imaginer que ce modèle de travail prendra plus d’ampleur dans quelques années… Mais vous avez raison : impossible de l’imposer à un artisan ou à un patron de PME à l’heure actuelle

    • C’est pourquoi il faut arrêter de chercher un patron et entreprendre soi-même.
      En ce qui concerne les charges patronales il existe de nos jours des statuts juridiques intéressant où les charges sont quasiment nulles.

      C’est ce que j’ai fais.

  3. Bien un truc de flemmard ça..

    Déjà quand on voit ce que les gens font de leurs temps libre.. on se dit qu’ils seront toujours autant fatigué
    Inutile de vous chercher une excuse, il y en a pas

    • Arealift: vous qui n’etes pas « les gens » (donc au dessus de), pouvez vous argumenter? les « flemmards » sont ils les gens qui ont réalisé l’étude?

    • Arealift, ce que font « les gens » de leur temps libre ça ne vous regarde pas.
      Vous allez bien aux toilettes pour déféquer? Donc vous faites partie de « ces gens « .
      Ce n’est pas utile de se tuer au travail pour se retrouver en plus mauvaise santé. Bosser 70 heures n’a aucun effet bénéfique……

      • Je ne suis pas forcément d’accord avec le commentaire de arealift mais d’un autre côté il n’a pas tord.
        Entre gaspiller son temps libre et se tuer au travail il y a une différence.
        Quand on sait qu’en moyenne un Français passe plus de 3h par jour devant la télé je pense qu’il y a mieux à faire. Evidemment j’attends les réponses de certains qui me diront. « Ah non pas moi je regarde pas beaucoup la télé ». Et ces gens regardent 20 min BFM en prenant leur café le matin, 1h le midi en mangeant, une 50aine devant les infos le soir et la météo (ou un feuilleton). Plus le film du soir. Voilà on les a les 3h.

        Le mieux étant de se créer un actif pour ne plus devoir se tuer au travail et ne pas s’abimer la santé et aujourd’hui avec tout ce qui est à notre porté c’est bien plus intéressent que de passer 3h/j devant une télé.

  4. Ce qui fatigue les employés ce nest pas le nombre d’heures travaillées mais le manque d’appréciation et d’équité.

      • Ce qui fatigue les employés c’est surtout les incompétents, les gens toxiques, les branleurs et le manque total d’organisation.
        Le manque d’appréciation au travail est un syndrome purement français. Ce n’est pas moi qui le dit mais les salariés, pour ceux qui veulent des sources :
        https://www.lesechos.fr/02/04/2015/lesechos.fr/0204275605987_qualite-de-vie-au-travail—7-salaries-sur-10-ne-se-sentent-pas-reconnus-a-leur-juste-valeur.htm
        Le manque d’organisation est un ensemble de tout le reste, Bien souvent on ne sait pas quoi faire des incompétents alors on leur donne une promotion pour s’en débarrasser en les mutant dans un autre service ou une autre entreprise du groupe, tout ça pourquoi ? Parce qu’en France ça coute cher de licencier le personnel.
        Oui les licenciements abusifs sont dégueulasses mais il faut aussi voir l’autre côté. Quand plusieurs collègues (et même le patron) se rendent compte qu’ils travaillent avec des parasites (j’entends par là des feignants, des gens qui passent leur temps à discuter en cassant tout le monde et qui mettent une mauvaise ambiance en montant les uns contre les autres), et bien il est très difficile de s’en débarrasser.
        Bien sur on y arrive mais en leur donnant un gros chèque à la clé. Ces rémoras partent en victime et avec les honneurs. Ou…on en revient à la première solution : promotion déguisée -> mutation pour se débarrasser du paquet gênant.

  5. Perso je trouve que c est interessant, privilegier une productivite maximale vs les heures.
    Je vois souvent des gens au boulot commencant a 8 du mat encore la a 8h du soir. A quoi cela sert il? Produisent ils autant a 8h du soir qu’a 8h du matin, j’en doute…

  6. Je rappelle qu’une étude scientifique doit être validée et corroborée par d’autres études scientifiques qui valident ET le protocole utilisé ET le panel utilisé ET les résultats.

    Et je trouve ça particulièrement insultant. Comment ça ? Papi et Mamie n’arrivent pas à travailler plus de 3 jours par semaine ?

  7. le principal probleme dun être humain est similaire a celui dune mouche…il réfléchis a son échelle de temps …la société aussi…il faudra 100 ou 200 ans pour que ce que l’on désire aujourdhui se réalise…restons humble et oeuvrons pour le futur …(pas le notre…..)

  8. – Après on peut laisser le choix aux employés. Et personne ne demande de payer 35 heures pour un travail de 24 heures. Pas mal de personnes j’en suis sure, sont prêtes à partir sans compensation de salaire. Moi la première, (certes j’ai un mari qui travaille encore) mais je suis prête à travailler moins et gagner moins bien sûr ! je n’ai plus les mêmes besoins qu’avant, je n’ai plus d’enfants à élever, ma maison est payée, donc je peux ralentir la cadence et penser enfin un peu à moi …… si je travaille moins c’est tout à fait possible !!

  9. bonjour à tous,
    l’étude n’est pas fausse, voici mon cas.
    j’ai 56 ans, au bout de 5 heures de boulot, je sens une baisse de rendement, pas faute d’essayer de faire plus, mais, un moment donné, mon corp me dit stop. Bien sûr, j’aimerais travailler à mi-temps ou travailler 30h, mais voilà, je suis seule à travailler, et je ne puis me permettre d’avoir une baisse de salaire.
    Alors quand j’entends des personnes qui travailles 60 heures par semaine ( sauf s’ils font un métier qu’ils ont choisi), ça sert à quoi, le patron ne te paiera pas plus.
    D’autre,reproche à des personnes de rester devant la télé et alors, quand tu as une journée difficile,
    1) la moindre heure de libre tu récupère et te repose
    2) d’autres préfèrent regarder la tv, si c’est leur moment de détente.
    je pars du principe dans la vie, il n’y a pas que le boulot.

  10. L’article parle de charge cognitive … toutes les tâches professionnelles (voire les professions) n’en comptent pas. Faire 100 baguettes 🥖 ou poser 30 robinets en 12h demande du savoir-faire. Pas un charge cognitive. Donc on s’adresse ici au tertiaire… et aux cadres. Ça va faire grincer des dents 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*