Afficher l'image d'origine

Notre monde est fait aussi d’illusions et la plupart de nos préoccupations sont motivées par la recherche d’un meilleur lendemain. Ce n’est pas un accident, nous sommes ainsi conditionnés par la société.
La publicité est juste la pointe de l’iceberg. Si vous regardez bien, vous vous rendrez compte que l’organisation de la vie est centrée sur la poursuite d’illusions et l’obédience systématique à des institutions et des idées qui ne sont pas ce qu’elles devraient être. De telle sorte que vous adoptez des comportements stéréotypés en conformité avec des dogmes sociaux.

« En prison, les illusions peuvent donner du réconfort ». Nelson Mandela

1. L’illusion de la prospérité et de l’amour

La prospérité est caractérisée, dans l’entendement, par l’accumulation de biens matériels et d’apparats. L’économie contemporaine repose sur ce fondement, car il favorise les dépenses de consommation et l’endettement. Le système bancaire est également conçu pour favoriser l’enrichissement de quelques-uns au détriment d’autres, grâce aux crédits.

Cette conjoncture renforce l’illusion de la prospérité, car la véritable prospérité est bâtie sur la liberté sociale, les relations saines, la santé humaine et financière.

2.L’illusion de la loi, de l’ordre et de l’autorité

Pour plusieurs personnes, suivre la loi est considéré comme une obligation morale. La majorité s’y soumet, tant bien même que la société démontre, à travers les scandales et les actes de corruption récurrents accomplis en toute impunité, que la raison du plus fort semble la meilleure.

L’ordre social, par ailleurs, outrepasse son contexte, car il est appliqué dans une dynamique de conformité et d’obéissance, sous contrainte. L’histoire a démontré à maintes reprises que la loi n’était pas utilisée à bon escient et que la soi-disant autorité régalienne n’exerçait qu’abus et injustice.

3. L’illusion du choix et de la liberté

Si vous lisez entre les lignes, vous constaterez que vous n’êtes pas libre. La liberté, dans son essence, c’est avoir le choix, alors que, dans le monde actuel, le choix se résume à sélectionner parmi les options disponibles dans un système légal corrompu et dans les limites de ce qui est culturellement acceptable.

Cette illusion de liberté est la pire oppression, car elle renforce la conviction que ces chaines sont la norme. Avoir plusieurs options, ce n’est pas la liberté, c’est juste une autre forme de servitude.

4. L’illusion de la vérité

La vérité est instrumentalisée dans la société contemporaine et tout est établi pour faire croire que seuls les médias, les célébrités et le gouvernement la détiennent.

L’ordre est maintenu à force de propagandes imposées aux populations. Même quand certains journalistes indépendants remettent en question les versions officielles, l’illusion de la vérité est si forte qu’il est difficile d’ébranler les diktats.

5. L’illusion du temps

Il est dit que le temps c’est de l’argent, de telle sorte que vous menez une perpétuelle course contre la montre. Quand vous prendrez conscience de cette supercherie, vous comprendrez que vous êtes esprit et avez une identité éternelle.

Donc, au lieu de vous laisser asservir ou obnubiler par des promesses illusoires, épanouissez-vous spirituellement, en vivant pleinement et positivement dans la spontanéité. Votre vie est inestimable, ne la réduisez à aucune valeur superficielle.

6. L’illusion de la séparation

Vous êtes conditionné à croire que vous êtes en compétition avec tout le monde, vous conduisant à vous extraire de l’universalité de la vie ou à vous mettre en position de conflit avec votre environnement.

Cette conception vous donne une illusion de contrôle, alors qu’en réalité, elle vous isole et vous rend plus dépendant du système global.