7 signes qui indiquent que vous avez une fatigue mentale

fatigue mentale

7 signes qui indiquent que vous avez une fatigue mentale

Avez – vous déjà eu l’impression de ne plus pouvoir rien faire? Si oui, il s’agit des effets de la fatigue mentale. Ces symptômes du cerveau fatigué semblent familiers lorsque vous rencontrez beaucoup de stress et un environnement mouvementé.

Tout le monde a été physiquement fatigué donc nous connaissons ces signes de fatigue. La fatigue mentale y ressemble, mais comme votre cerveau contrôle votre corps, la fatigue mentale est plus grave.

Dans cet article, nous passerons en revue les signes de fatigue mentale ainsi que quelques moyens pour aider à la combattre.

1. VOUS AVEZ CONSCIENCE QU’IL Y A TROP DE CHOSES À LA FOIS

Vous vous sentez submergé? Vous êtes probablement littéralement submergé par l’entrée sensorielle en ce moment. Les sons, les odeurs, les activités, l’activité mentale, le mouvement physique, l’écoute des autres; parfois tout cela se passe dans un environnement peut-être trop occupé.

Votre cerveau peut commencer à montrer des signes de stress et de fatigue mentale. Vous remarquerez peut-être que vous avez demandé aux gens de se répéter à plusieurs reprises. En outre, vous oubliez les détails que vous devriez remarquer, comme les fautes d’orthographe.

Essayez de couper tous les appareils bruyants que vous pouvez contrôler, comme un ventilateur, la musique, la télévision, le bourdonnement des lumières, etc. Tournez-vous vers quelqu’un qui parle et établissez un contact visuel pour lui accorder toute votre attention.

2. VOUS POUVEZ RAREMENT VOUS ARRÊTER

Vous ne vous rappelez pas la dernière fois où vous êtes parti en vacances? Une étude dans la revue Environment and Behavior a montré qu’il existe deux stratégies qui peuvent aider les personnes à gérer plus efficacement leur fatigue mentale; éviter les choses qui provoquent la fatigue mentale et les temps d’ arrêt.

Une stratégie consiste à limiter le nombre de pensées que vous avez. Si vous pouvez, déléguez certaines tâches à des personnes de confiance ou reportez des décisions si elles ne sont pas urgentes.

L’autre consiste à renforcer l’effet des possibilités de récupération. Ils suggèrent qu’un environnement réparateur, comme le spa de jour, vous aidera à rafraîchir votre esprit pour que vous puissiez penser de nouveau clairement. Même quelques minutes à l’ extérieur au soleil vous permettront de récupérer.

3. VOUS AVEZ UN BLOCAGE MENTAL TOTAL

Un blocage mental est quand vous avez été tellement drainé mentalement que vous ne pouvez pas continuer à penser. Arrêtez de penser jusqu’à ce que vous puissiez reposer suffisamment votre cerveau pour récupérer et continuer.

Les chercheurs du Journal of Psychology ont étudié la fatigue mentale et ont constaté que le blocage mental agit «comme une sauvegarde automatique qui empêche l’individu de travailler en continu.En d’autres termes, vous ne pouvez pas continuer à utiliser votre cerveau , car il arrêtera tout simplement de fonctionner quand vous serez vraiment fatigué.

Désespoir, Seul, Être Seul, Archétype, Archétypes

4. VOUS VOUS SENTEZ PLUS ÉMOTIF CES DERNIERS TEMPS

La dépression ou l’anxiété peuvent être des symptômes de la fatigue mentale, car on peut désespérer de se sentir fatigué mentalement à cause du faible niveau d’énergie mentale. Vous pouvez éprouver de l’anxiété, par exemple, car les choses ne vont pas s’améliorer.

Si la situation qui est la cause de votre fatigue mentale est quelque chose que vous ne pouvez pas contrôler, vous pouvez ressentir de la colère envers la personne que vous voyez comme la cause de votre souffrance.

5. LES SYMPTÔMES PHYSIQUES

Maux de tête, maux d’estomac, diarrhée, constipation, perte d’appétit, insomnie, et nervosité sont tous des symptômes physiques que vous pourriez éprouver lors d’une fatigue mentale. Même si vous pouvez consulter votre médecin, le thérapeute est probablement le plus apte à vous donner quelques outils utiles.

6. VOUS OUBLIEZ LES CHOSES

Votre cerveau traite tellement d’informations à la fois, qu’il ne peut pas créer de souvenirs en même temps. Plus tard, quand vous dormirez, votre cerveau fera des souvenirs.

En attendant, vous allez avoir du mal à vous souvenir tout en vous concentrant pendant une longue période de temps. Si vous pouviez éviter tout ce qui peut nuire aux gens sans votre pleine capacité mentale, comme la conduite par exemple, le mieux serait de récupérer de votre fatigue mentale avec un peu de repos.

7. SI QUELQU’UN VOUS POSE UNE QUESTION , VOUS POUVEZ EXPLOSER

Répondre aux questions et prendre des décisions toute la journée vous a laissé dans un état de fatigue et vous ne pouvez plus répondre à personne. Les gens vont juste devoir à se passer de vous car vous ne pouvez plus répondre à cause de la fatigue mentale.

Encore une fois, laissez d’autres personnes prendre certaines des plus petites décisions que vous avez à prendre dans une journée. Même l’abandon des petites décisions, comme savoir quoi cuisiner pour le dîner peut aider à empêcher la fatigue mentale.

43 commentaires à propos de “7 signes qui indiquent que vous avez une fatigue mentale”

  1. A ce que je peux voir, c,est exactement mon problème, je ne vois pas comment guérir ça. POurriez vous me guider svp.

    • Avec quelques outils comme la lecture et la méditation c’est un bon soutien. Cela permet de penser à autres choses pour ne pas rester dans ses pensées profondes.

      • Surtout que quand le cerveau n’en peut plus, la lecture ou même la méditation non seulement ne l’aidera pas à se « poser » mais rajoutera du stress supplémentaire ! J’en sais quelque chose !!!

          • Moi,je suis retraité,mais je devais tout faire à la maison,dans la maison et au jardin,m’occupée du jardin,mon mari ne faisait,je suis mariée depuis 42 ans,j’en avait marre,soit le divorcée,soit je partais,j’ai préférer voir une psycologue je suis rentrée 15 jours en clinique,ça ma fait un grand bien,loin des soucis.En plus je j’ai de nouvelle amies

        • La méditation ne peut pas rajouter du stress supplémentaire car c’est une manière naturelle de réguler tous les ressentis physiques et émotionnels, une manière de réguler les pensées (si ça rajoute du stress, c’est souvent parce que les gens méditent en voulant contrôler, interrompre ces pensées; alors que, lorsque l’on prend conscience que l’on pense, il faut rester bienveillant visa vis de soi, accepter qu’à cet instant précis, je suis en train de penser à ça, mais je dois revenir tranquillement à ma respiration…), ça régule la fréquence cardiaque et moi, ça me donne la sensation de « masser » mon cerveau… 😉 Ça fait un bien fou!
          Et il faut admettre aussi que chaque méditation est différente: il y a des jours où nous serons parfaitement détendus et où cet instant respiration sera fluide et d’autres où nous serons envahis de pensées, où nous aurons la sensation de lutter contre elles et que notre séance de méditation aura été comme « ratée »… (Lorsque ça m’arrive, sur l’instant, je ramène mon attention à ma respiration et j’amène tranquillement cette respiration à détendre mes épaules…) Mais si l’on reste bienveillant envers soi-même, alors, il est important de ne pas se juger, de ne pas juger la séance et de toujours se remercier de s’être accordé 10 minutes pour soi et soi seul. Parce que c’est le plus beau cadeau que l’on puisse s’offrir: un Temps pour Soi.
          Bref, il y a de nombreuses études qui ont été réalisées et qui apportent un regard incroyable sur les effets de la méditation sur le cerveau, le corps et les émotions. Ses effets positifs ne sont presque plus à prouver. Il suffit de neuf semaines de méditation de pleine conscience, à raison de 10 minutes de respirations au moins par jour, pour modifier son cerveau.
          Et il y a plein de petits exercices rapides pour faire face à un trop plein, comme le « STOP ». Lorsque l’on est submergé, on s’asseoit, les deux mains sur les genoux, les pieds au sol, le dos bien droit, la tête droite également, le regard devant soi (les yeux ouverts ou fermés, c’est selon vous, sur l’instant) et on prend trois grandes inspirations (on gonfle poumons et ventre, les épaules montent, on se remplit d’air jusqu’à la gorge et on expire d’un coup tout l’air en laissant tout son corps se détendre, se relâcher complètement) et ce, trois fois donc. On peut le faire plusieurs fois par jour n’importe où, n’importe quand…
          Je pourrais en parler pendant des heures…
          Je n’ai trouver que cela d’efficace pour faire face aux fatigues mentales et à mes douleurs physiques: La Méditation de Pleine Conscience.
          Je vous conseille vivement d’essayer. Ça a littéralement changé ma vie! 🙂
          Pour vous aider, il existe des méditations guidées sur internet, des applications, des livres (Christophe André: « Méditer jour après jour ». John Kabat-Zinn: « Apaiser la douleur avec la médiation ». Et tant d’autres encore… 😉 ).
          Je nous souhaite à tous de trouver la paix en nous. Parce que je pense que c’est le but ultime de la Vie, que c’est le seul moyen d’accéder au Bonheur et que ça permet un changement en profondeur. Ça permet d’accepter d’être Humains, tout simplement, et ce, quelque soit notre état-d’esprit du moment…
          Bien à vous,

    • Regardez la vidéo sur youtube: :  »  »Psychiatrie DSM Manuel Diagnostique » Vous verrez que cette solution n’est pas la meilleure… Elle dure 1h18. Je parle en connaissance de cause pour un proche. La lecture, l’éveil spirituel et la méditation sont les meilleurs outils. Nous devons trouver la paix intérieur au niveau de l’ego pour se sentir mieux. Pour ça la lecture est un bon moyen. Perso j’aimais pas lire mais j’ai appris à aimer la lecture car j’ai trouvé cela bénéfique pour moi. 🙂

      • Quelques possibilités pour mettre le mental en veille : activités manuelles créatives, prières, méditation, sophrologie,yoga, la contemplation, faire le « tri » dans sa vie pour définir ce qui est essentiel pour soi et donner moins voire plus de temps pour le reste……….
        Bonne journée

      • NON ne jamais commencer a prendre des anxiolitiques chimique.Car l accoutumence attire a de forte doses et plus.Tisane de valériane camomille tilleuil autre plantes etc….est sains pour une bonne santé.

        • Je prends du L – tryptophane le soir qui est un antidépresseur Naturel depuis qq temps et je dois vs dire que ça aide énormément à dormir et se sentir MIEUX ☺ En pharmacie. ..

    • Fais du sport et lève toi tôt, tu sera fatigué le soir. Si tu te fatigues a fond chaque jour, tu vas prendre le rythme et t’endormir facilement le soir.

    • je suis dans la même position….Mon angoisse redouble! Rien n’y fait….Mon âge avancé en est peut être la cause? J’étais battante….Je me suis bien « sortie » d’une déprime à 60 ans…Et à 72 je me sens fable…Bcp de choses ont changé dans ma vie ,je l’acceptais…Mais plus maintenant n’ai plus envie de voir quiconque.J’écrivais des contes pour les petits. Je ne crois plus en moi!

  2. La fatigue mental, c est bien beau un article, mais il n y a pas que du vrai et vous oubliez de parler de pas mal d informations importantes.

    Quand on subit une fatigue mental nous sommes anxieux car l on sait que ça ne vas pas s arranger et l impulsivité se déclanche car il y a une impossibilité de repondre spontannément et aisément a des questions simple. Participer a la vie est difficile car le cerveau est tout simplement endormit. Dans mon cas mon cerveau ne comprends pas que le matin il doit se reveiller. Donc il dort la journée et physiquement je suis donc fatigué car c est le mental qui active le corps.
    Mais le soir a environ 1h du mat il se réveille alors que je suis épuisé physiquent et ca me permet de bosser sur des projet et me concentrer voir meme de sortir et passer de super soiree, il est meme possible que la nuit blanche se transforme en une journée de travail plaisante mais le coucher du soir sera rude mais ne changera pas finalemnt grand chose pour le lendemain. En bref il y a énormément de chose a prendre en compte. Une depression n explique pas tout car un cervea endormit n est pas normal et peut provoquer des envies suicidaires. Tristesse / enervement. La personne subissant cela est a bout et c est totalement comprehensible car ce n est en aucun cas sa faute et si son entourage le comprends pas c est encore pire.

    Trouvez des solutions par vous meme et faites des recherches. Tester la nuit peut etre que votre cervea se reveillera a une certaine heure la nuit ?

    • moi j ai trouvé une clé et pour tant j ai eu des situation tres difficiles mais quoi qu il arrive je me réfugié dedans lorsque mon cerveau ne suit plus c est qi gong avec beaucoup de meditation et sa me permet de me soulager et j ai l impression de poser mon cerveau pour quelque jours ne rigoler pas c est vraie c est pour sa que je recommande les méditations

  3. moi je reste positif en général, mais aujourd’hui je suis épuiser, je garde quand même le sourire. je suis une personne avec qui on peut discuter….toujours là….je pers parfois la mémoire alors j’écris sans cesse les choses qui sont importante. manque d’appétit, mais je reste zen, calme, mais vide de l’intérieur.

  4. J’ai tous ces symptômes. Avant j,avais hâte de préparer des repas , gâteaux , muffins pour moi et ma fille . Aujourd’hui aucun intérêt. La peine j,en ai tellement eu à travers les années. Aujourd’hui impossible de pleurer. Quand je suis triste , ressent fatigue extrême devant faire une sieste. Me lève et la routine continue. Monoparentale depuis plusieurs années. Chaque fois que je rencontre un homme tout va pour le mieux , oups il me laisse. Aimerais avoir quelqu’un à mes côtés mais bon. Mes journées se ressemblent toutes que ça soit vendredi ou mercredi rien d’extraordinaire.

    • Chaque jour est unique ‘essayezde vous lever le matin est d apprecier les petites choses dejeuner avec votre fille en l ecoutant ‘ faire des balades avec elle  » jouer a des jeux de societe.prendre un bain avec pleins de mousse . Lire un bon livre vous pouvez allez a la bibliothèque avec elle, c est super. Pensez que votre present est maintenant et que sera votre passé et celui de vote fille. Si vous n etes pas heureuse et que vous pensez a ce que vous n avez pas , votre fille ne sera pas heureuse, c est dommage apres vous allez le regretter Et si vous rencontrez quelqu un’ne pensez pas tout de suite que c est le grand amour, apprenez a le connaitre à le voir quand vous n avez pas votre fille’ sans se
      presser ‘ sans penser à vivre avec lui, se faire gater apprecier d etre à deux et vous verrez que vous arriverez a trouver le bon. Essayez aussi d inviter des petites copines a votre fille et ainsi vous la rendrez heureuse et vous rencontrerez d autres mamans et peut etre des nouvelles amies. Essayez de vous lever le matin et de vous dire je suis jeune ‘ je suis belle mettez vous devant la glace et dite je suis belle je suis moi je suis unique j ai la chance d avoir une fille . Et prenez soin de vous . Courage

      • Bravo pour votre commentaire , je ne suis pas concerné mais je trouve ça tres touchant , beaucoup d’ampathie de bienveillance tellement peu de gens se sentent écoutés , je trouve ça super de votre part d’avoir pris de votre temps pour essayer d’aider l’autre .

    • Comme je vous comprends… Je vis une situation similaire, monoparentale, sans goût à rien car trop fatiguée pour penser, pour faire, l’impression de devoir tout supporter, de faire les choses par obligation. Je ne supporte plus cette fatigue, qui m’amène à ne plus supporter des personnes de mon entourage qui ne comprennent pas ma souffrance et qui se plaignent continuellement car eux ont de vrais problèmes, ceux Qu ils se créent pour avoir une vie, alors que moi je ne demande qu’à vivre, à sortir, à profiter de mon enfant, pouvoir l’emmener en vacances, pouvoir travailler, plutôt que ce quotidien morose, entre 4 murs, à dormir jours et nuits…

  5. Bonsoir. Vous faites un travail excellent et tres important. J’aime prendre des decisions urgentes ou pas, je pense tout le temps je fais travailler mon cerveau en pensant ca m’aide un peu mais j’oublie souvent et parfois je me sens gêner. Ça m’arrive tt le temps d’avoir des maux de tete, par exemple:la semaine derniere j’ai eu un mal de crâne, trois semaines plus tard encore mal à tete,comme si elle allait exploser mais ça passe une fois que je sois endormie. À cause de cela je pourrais passer une journée entiere avec. Même je prends des medicaments contre ça marche à tout les coups. Et Ça arrive tellement souvent que je me suis mise à penser que j’ai peut-etre quelque chose qui ne va pas dans ma tete. Je voudrais savoir comme pourriez vous m’aider ??

  6. Je trouve que c’est une bonne occasion de revoir sa façon de vivre. D’ailleurs tous ces symptômes indiquent qu’on en fait trop et qu’on a besoin de se resituer par rapport à ses besoins personnels, et retrouver son propre rythme de vie qui est si éloigné de celui de la société…. Donc le corps nous fait comprendre que ça suffit et nous met parfois dans l’obligation de nous arrêter, d’en faire moins, etc. Donc un bon signe pour aller dans le bon sens pour soi, vers un mieux-être général, si toutefois on écoute ces signes au lieu de les réprimer ou de se forcer à faire encore et encore ou de vouloir prendre des médicaments… Tout ça est naturel, saisissons cette chance de nous écouter et de nous rapprocher de notre humanité !

  7. Bonjour,
    La fatigue physique m a amenée au brun out ceci depuis novembre 16….
    Je suis soutenue par un psychiatre , une masseuse énergétique et je crois qu avec le découverte de la méditation par le biais de l application « petit bambou » j arrive enfin à lâcher prise et à me poser les bonnes questions. Mon esprit est enfin calme et c’est sûr, le chemin est long mais le mieux être est enfin là.
    J y crois enfin, en fait j ai décidé de vivre un jour ã la fois et d arrêter de faire de plans sur un futur plus ou moins proche…
    EN résumé vive la méditation

    • Bonjour je suis dans le même cas que vs et je souhaiterai vs parlez pour vs posez des questions sur la méditation que je ne connais pas merci d’avance.

  8. Bonjour,
    je suis sujette à la fatigue mentale…très cérébrale, et très sensible…ca m a conduit à une époque à prendre des drogues en tout genre…dont les médicaments…le résultat fut bien pire encore…je finis à l hôpital plus d une fois…la fatigue mentale est bien plus pernicieuse et plus épuisante que la fatigue physique…puis un jour, au bord du gouffre, j ai tout arrêté et je me suis posée.. pour calmer le mental, il faut agir..et doucement, ressentir au fond de soi le pourquoi de cet état..est ce que je fréquente des gens qui m épuise ? est ce mon travail qui ne me convient pas ? est ce que j ai trop de pensées négatives, trop de peurs, ect….et ensuite passez a l action…et faites bouger le physique ! marcher est un bon exutoire…perso, je fais ce travail au quotidien, un jour à la fois..et surtout j ai arrêter de me culpabiliser et de me prendre la tête 😉 Moins réfléchir et plus ressentir 🙂

  9. À force de fatigue physique et mentale, depuis plusieurs années j’ai des bruits parasites dans ma tête (côté gauche) en permanence « du réveil jusqu’à ce que je m’endorme. Ces sons continuent à résonner et aucun moyen de faire le silence dans ma tête.
    Ce qui paralysé mes capacités de méditation et de réflexion…!
    Depuis un malaise au travail le 30 avril 2015, je suis en burn out…
    J’ai vu un ORL, passer un IRM, SCANNER et rien… Je suis épuisée par ces pétillements constants !
    Si quelqu’un a qui c’est arrivé et qui a eu une solution je suis preneuse🤗
    MERCI d’avance !

  10. Attention on croit que ça arrive qu,au autre écouter son corps . Je ne l,ai pas fait bilan : Bourne out le 13 Avril 2015 je vais mieux depuis 4mois . Ma tension est monter à 25 . 1 nuit à l,Hopital et débrouilles toi . 6 mois coucher beaucoup de vertige , l,horreur . Crises d,angoisses , on en veut au monde entier . Impossible d,aller faire ses courses ,les grands centre à bannir . Obliger de me laver assise dans la douche . Des journées entière coucher on croit que l,on va mourir . Mes médicaments : sophrologie, mon mari qui m,a beaucoup entourer avec mes enfants . Ma famille . La marche à pied depuis 6 mois . Je vais mieux . Quand la fatigue me prend c,est mon corps qui dit stop à mon cerveau et je suis obliger de m,allonger . Je pense que les personnes à la tête d,une entreprise ,les personnes qui croix être indispensable , le rendement , le chiffre , toujours mieux et irremplaçable c,est faut . Perdre sa santé . Être absent au travail . Tout un travail d,une vie , on peut tous perdre . Sa santé et son travail ,mettre en péril sa famille . Alors stop . Se faire plaisir ,penser à soi ce n,est pas de l,égoïsme, c,est se protéger .

  11. Je me rajoute à la liste…

    Chez moi la fatigue mentale/nerveuse commence avant tout par la fatigue oculaire. Plus je sollicite mes yeux, plus cette fatigue s’installe. Et ayant eu beaucoup de travail non stop ce moi-ci (je suis traductrice freelance), le trop plein se fait sentir.

    Le déclencheur, c’est l’émotivité décuplée (moi qui ne suis pas forcément émotive de nature), les pleurs sans aucune raison, la digestion qui s’emballe, l’envie de partir impérativement de chez moi pour me ressourcer ailleurs (moi qui plutôt casanière !), l’impression de manquer de respiration, les nerfs à plat, l’anxiété qui apparaît. J’essaie de contrôler les choses mais je n’y parviens pas totalement.

    C’est dur la journée, ça va mieux le soir. Je ne dors pas trop mal mais je fais des rêves idiots et me réveille vers les 3h du matin avant de me rendormir jusqu’à 8h environ.

    Et la météo joue. Je fais partie des rares personnes qui adorent la pluie, le froid, la neige, l’hiver et l’automne.

    Je n’aime pas trop le printemps et je déteste l’été !! Donc actuellement, la période n’est pas idéale pour que le cerveau soit joyeux !

    Enfin bon, cela va passer, comme toujours. Je prends de la sève impériale (mélange de plantes et de gelée royale) en ampoule, qui donne toujours de bons résultats et j’essaie au maximum de reposer mes yeux en évitant d’être devant le PC lorsque cela n’est pas nécessaire, mais il faut de la patience car tout ne revient pas en un claquement de doigts.

    Il ne faut pas partir battu dans ce genre de situation, juste se dire qu’il faut le temps que tout se remette en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*