7 signes que votre partenaire est dépressif

dépressif

7 signes que votre partenaire est dépressif

La dépression est un terme souvent employé lorsqu’on se sent déprimé – quand les choses ne se passent pas comme prévu. Utiliser la dépression pour décrire un état d’ esprit qui est éphémère n’est pas une description exacte de la maladie qui, selon l’ Organisation mondiale de la santé (OMS) , affecte plus de 350 millions de personnes dans le monde.  » La tristesse est une émotion, alors que la dépression est une maladie » , affirme le psychiatre Ken Robbins de l’Université de Wisconsin-Madison.

La dépression affecte de nombreuses personnes dans le monde, il est donc probable que vous ou quelqu’un que vous connaissez ait lutté contre cette maladie à un moment donné dans sa vie. Être dans une relation avec quelqu’un qui souffre de dépression n’est pas simple, et c’est particulièrement difficile si vous ignorez que la personne est touchée par cette maladie.

Faites attention aux signes suivants chez votre partenaire, car ceux-ci pourraient révéler une dépression cachée.

SIGNES QUE VOTRE CONJOINT EST DÉPRESSIF

1. L’ISOLEMENT

Quand quelqu’un est dépressif, il est souvent réticent à la compagnie des autres. Un peu par manque d’intérêt, et un peu par peur d’être le rabat-joie du groupe. Il y a aussi la peur d’être rejeté par les autres, ce qui augmente la réticence à s’engager socialement.
Il pourrait avoir une ou plusieurs des caractéristiques suivantes:

  • – Peu ou pas d’amis
  • – Considéré comme nouvellement « anti-social »
  • – Annule des activités sociales à la dernière minute
  • – Évite le contact direct avec les autres
  • – Les amis, la famille et d’autres sont préoccupés par le manque d’interaction
  • – Pessimisme
  • – Faible estime de soi

2. LA PERTE D’INTÉRÊT

C’est un signe évident. Les activités qui servent à apporter de la joie et de l’épanouissement à la personne ne le font plus.Inutile de dire que c’est pénible pour l’individu et ceux qui prennent soin de la personne. La personne atteinte peut même perdre de l’intérêt pour son conjoint ou ses enfants, ce qui mène souvent à des problèmes plus importants.

Il est également intéressant de mentionner que les tâches nécessaires mais moins intéressantes (travail, corvées, etc.) deviennent plus difficiles et sont souvent ignorées ou exécutées à la hâte.

3. LA TOXICOMANIE

Traverser les hauts et les bas de la vie est assez difficile, mais pour la dépression, c’est parfois presque impossible. Pour échapper à ce piège, on se tourne souvent vers la consommation d’alcool ou de drogues. Naturellement, la consommation d’alcool et de drogues se produit parce que la personne cherche à anesthésier sa douleur ou à ressentir une certaine euphorie. Toutefois, cela ne fonctionne que pour un certain temps et entraîne l’addiction.

4. LES SAUTES D’HUMEUR

Les déséquilibres chimiques dans le cerveau conduisent souvent à des changements brusques d’humeur. Une personne dépressive peut être heureuse et se mettre à pleurer dans un court laps de temps.

Les choses et les événements qui servent à provoquer peu ou pas de réaction – une plaisanterie sarcastique, par exemple – provoque désormais des crises de colère ou d’irritabilité. Si quelqu’un que vous aimez présente ces sortes de changements, comprenez que cela peut être dû à la dépression. Mais ne jugez pas trop vite; les changements hormonaux normaux peuvent aussi conduire à des sautes d’humeur.

5. LE CHANGEMENT DE L’APPÉTIT

C’est délicat parce que « le changement de l’appétit » peut être une personne déprimée qui ne touche pas à son assiette ( « peut-être qu’elle n’a pas faim? ») ou quelqu’un qui mange un pot entier de crème glacée ( « peut-être qu’elle a une compulsion alimentaire ? … ») jusqu’à ce que cela disparaisse.

Le premier n’a pas la volonté de manger, car il est trop dans ses pensées alors que l’autre utilise la nourriture pour se réconforter. De toute façon, les changements drastiques dans l’ appétit sont souvent un signe évident de dépression.

6. L’ÉPUISEMENT

Les personnes souffrant de dépression traitent constamment avec le bavardage interne de leur esprit, qui est épuisant en soi. Ce n’est donc pas étonnant qu’ils aient très peu d’énergie pour autre chose. Un état de fatigue excessive peut indiquer la présence de la dépression.

7. L’INSOMNIE

Comme beaucoup d’autres symptômes dépressifs, les problèmes de sommeil peuvent varier considérablement.Certains vont dormir une grande partie de la journée tandis que d’autres lutteront pour dormir quelques heures.Un gros changement dans les habitudes du sommeil est souvent l’un des signes les plus évidents de la dépression.

Une réponse à “7 signes que votre partenaire est dépressif”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*