Le 14 Mars 2018. Image crédit : Pixabay

À cause de mon anxiété, je prends les choses trop personnellement

À cause de mon anxiété , je prends tout personnellement.

Si un ami met un peu trop de temps à répondre à mon message, je commence à m’imaginer de nombreux scénarios dans ma tête. Il ne veut pas me parler. Je le dérange. Il fait exprès de m’ignorer. Il ne m’aime pas. Il me déteste.

J’ai peur d’envoyer le premier message parce qu’il y a un risque de rejet. Savoir que quelqu’un a vu mon message et décidé de ne pas y répondre me rend malade. J’ai l’impression d’être invisible, inexistant à ses yeux.

Même si je reçois une réponse après cinq petites minutes, je le regarderai en détail. Si le message est court ou qu’il semble brouillon, alors j’aurai l’impression de leur faire perdre leur temps, qu’ils me répondent seulement par politesse.

Peu importe depuis combien de temps dure mon amitié avec la personne. J’ai besoin d’être constamment rassuré qu’on m’aime. Sinon, je m’imagine le pire. Je suppose que j’ai fait quelque chose pour le contrarier, qu’il ne veut plus de moi, que notre amitié est terminée.

Mon angoisse me fait suranalyser chaque situation. Peu importe si quelqu’un ne peut pas sortir pendant le week-end parce qu’il doit travailler tard. Je ne croirai pas son excuse. Je me persuaderai qu’il ment et qu’il ne veut pas me voir secrètement.

Mon angoisse me donne l’impression que le monde est contre moi. J’ai l’impression que si quelque chose de mauvais peut arriver, cela arrivera. J’ai beaucoup de mal à être optimiste après avoir traversé tant de moments difficiles, après avoir été embarrassé maintes et maintes fois.

Je ne sais jamais quoi dire dans des situations sociales. Je suis soit trop calme ou trop nerveux. Je ne sais pas comment me comporter comme une personne «normale». Je ne sais pas comment m’intégrer dans la foule.

Comme j’ai du mal à avoir une conversation avec des membres de ma famille que je connais depuis des années, sans parler des étrangers devant moi au supermarché, je m’imagine que tout le monde me déteste. J’imagine que tout le monde se moque de moi derrière mon dos.

C’est pour cette raison que j’ai autant de problèmes quand il s’agit de faire des rencontres. Je ne flirte jamais, parce que j’imagine que les gens sont juste gentils. Même s’il est clair qu’ils sont intéressés, je ne vais pas espérer. Je vais me convaincre que ça ne durera pas longtemps et qu’ils iront ailleurs quand ils auront appris à me connaître.

Mon anxiété me fait douter de mon estime de soi, ce qui conduit à douter de tout le monde autour de moi. Quand quelqu’un me complimente, je ne le crois pas. Quand quelqu’un me dit qu’il m’aime, je ne le crois pas. Pour moi, c’est tout simplement impossible. Je ne vois pas pourquoi il voudrait faire quelque chose avec quelqu’un comme moi.

À cause de mon anxiété , je lutte pour voir ma valeur. Je ne vois que mes nombreux défauts.

Source :thoughtcatalog.com/

Notez cet article