À toutes les personnes qui ont peur de finir seules

peur de finir seules

Le 29 Juin 2018. Image crédit : Pixabay

À toutes les personnes qui ont peur de finir seules

Par Lucie Meyer

C’est totalement humain d’avoir des peurs, mais ce ne sont pas des faits.

Le problème commence quand nous faisons le choix de ne pas parler de nos peurs à notre entourage. Quand nous choisissons de protéger nos peurs et de les garder à l’abri de la lumière, elles deviennent de plus en plus grandes jusqu’à devenir des monstres qui nous terrifient.

Nous nourrissons nos peurs en les gardant pour nous.

Je vais vous raconter l’histoire de ce qui s’est passé quand j’ai parlé de ma peur d’être seule, quand je l’ai exposée à la lumière.

Il y a encore peu, ma plus grande peur était de me retrouver seule. Je sentais qu’il y avait quelque chose que je ne pouvais pas expliquer chez moi, qui faisait qu’il m’était impossible d’avoir une relation durable et saine avec une personne. À chaque mariage, fête et événement fait pour les couples , j’étais convaincue que c’était inscrit sur mon front, que chaque personne dans la pièce se demandait ce qui n’allait pas chez moi.

Mes relations étaient courtes et agréables. Elles prenaient fin avant même d’avoir commencé. J’étais toujours l’amie célibataire, donc les gens ont fini par ne me plus demander.

C’était incroyablement douloureux de me sentir si seule, pas assez bien, indigne d’être aimée. Et peu importe à quel point je me sentais forte, intelligente, belle et digne, d’autres fois, tout cela me semblait faux. Et je me disais comme beaucoup de gens : « Mais si je possède toutes ces qualités, pourquoi suis-je encore célibataire? »

Lire également : Les personnes qui préfèrent être seules ont ces 6 traits de personnalité spéciaux

J’ai commencé à croire que je ne rencontrerais personne. J’ai commencé à croire que l’amour n’était pas dans les cartes pour moi. J’ai commencé à croire que, pour une raison quelconque, mon destin était d’être seule.

Et j’étais terrifiée. Je passais des nuits entières à penser à la solitude j’avais peur de finir seules. J’étais en colère aussi. J’aurais donné n’importe quoi pour qu’on me dise ce que l’avenir me réservait.

Pendant 25 ans, mes amis m’ont donné toutes sortes de conseils:

« Ça arrivera quand tu seras prête. »

«  Ça arrivera quand tu arrêteras de chercher. »

« Concentre-toi sur toi et le reste suivra tout seul. »

« Sois patiente. »

Évidemment, la majorité de mes amis étaient en couple, alors je ne croyais pas un mot de ce qu’ils me disaient. Franchement, je trouvais leurs conseils tout simplement inutiles, condescendants et nuls.

Mais avec le temps, j’ai arrêté de m’inquiéter de ce que les autres pensaient et disaient. J’ai commencé à exprimer ma peur, à l’exposer à la lumière. J’en ai parlé avec des amis et un thérapeute. J’ai écrit ma peur sur un morceau de papier que j’ai ensuite déchiré en petits morceaux. J’ai prié pour que ma peur disparaisse. J’ai demandé de l’aide quand j’en avais besoin. J’ai commencé à accepter la possibilité d’être seule et j’ai découvert que j’aimais vraiment ma vie, être seule ne semblait plus aussi terrible.

J’ai commencé à me concentrer davantage sur moi et le genre de personne que j’étais. J’ai commencé à me dire que j’attirerais le même genre de personne dans ma vie.

Lire aussi : Les femmes fortes préfèrent rester seules qu’être en relation avec les mauvaises personnes

Je faisais un travail sur moi-même quotidiennement. J’ai appris à m’aimer avec mes imperfections. J’ai commencé à croire, au plus profond de mon âme, que j’étais digne d’un grand amour. Que peu importe les erreurs commises ou la douleur ressentie, j’étais toujours digne d’un grand amour.

J’ai donc décidé de supprimer les comportements destructeurs: l’alcool, le tabac, les messages tard dans la nuit. J’ai arrêté de fréquenter les personnes qui ne me traitaient pas comme je voulais être traitée. Je me suis affirmée et j’ai dit ce que je voulais et ce dont j’avais besoin. J’ai arrêté d’avoir honte de mon célibat.

Je me suis entourée de personnes aimantes qui m’acceptaient comme j’étais. J’ai commencé à suivre mes véritables passions. Je suis retournée à l’école pour poursuivre une carrière de thérapeute et j’ai suivi une formation de 200 heures pour enseigner le yoga. J’ai fait tout ce que je voulais et j’ai réalisé que la personne qui m’était destinée accepterait cette version de moi.

Aujourd’hui, j’accepte ma vie comme elle est, avec ses imperfections Je ne suis pas où je pensais être à 28 ans, mais je suis très heureuse ainsi et j’ai trouvé l’amour.

Découvrez également : L’amour résumé en seulement cinq paragraphes

Je m’étais promis que si j’entrais dans une relation durable et saine, je n’oublierais pas le sentiment de la solitude. Je me suis promis de ne pas donner de conseils inutiles et condescendants aux personnes célibataires, et de faire preuve d’empathie avec leur douleur.

Voici ce que je veux dire à toutes ces personnes qui souffrent de leur solitude:

Je suis désolée pour votre souffrance. Je suis désolée que vous ne supportiez pas la solitude. Je me suis sentie seule aussi, pendant très longtemps. La seule chose qui m’a permis d’atténuer la douleur a été d’apprendre à m’aimer à travers ça. Même si je suis dans une relation aujourd’hui, je me bats toujours avec cette douleur. Cela n’avait pas tellement d’importance que je trouve une relation saine, ce qui comptait, c’est que j’arrête de garder ma peur pour moi.

Ce n’est pas toujours facile, mais aujourd’hui, je sais que mes peurs ne resteront pas longtemps dans la lumière.

7 commentaires à propos de “À toutes les personnes qui ont peur de finir seules”

  1. Triste pour cette dame qui c’est sentie si longtemps seule , pour toutes ses amies qui ne comprenaient pas cette souffrance d’être si seule , elle pensait qu’elle n’avait pas le droit d’être aimée , mais je retiens qu’elle c’est éloignée des personnes négatives qui ne lui apportaient aucun soutien , elle a eu bcp de courage et de persévérance , puis après toute cette solitude elle a trouvé l’amour mais elle a toujours peur de ce retrouvé seule ,moi je le ressent comme cela son texte
    Mais je veux dire a cette dame que l’on peut se sentir seul avec un mari , un enfant la famille et les amis(es)
    La Solitude nous la portons chacun en nous !

    • Nous n’envoyons pas de mail pour les notifications push nous n’avons pas vos données pour le faire. Vous devez vous désabonner sur notre site en cliquant en bas à droite sur la petite cloche blanche entourée de rouge et se désabonner.

      Bonne journée.

  2. bonjour
    je vis la solitude depuis 1 ans et demi suite à ma volonté de quitté mon mari, j’ai 3 enfants mais sortir est difficile pour une maman donc rencontré du monde aussi du coup ma solitude m’a sortie de la dépendance affective mais c’est dure à force.
    Quand je rencontre des hommes bon pour moi se sont qui ne sont pas prêt et cela me met face à moi encore seule , c’est pas toujours evident avec la solitude au quotidien
    j’ai appris à aimer mon corps, j’ai fais une formation de thérapeute, je gère mes enfants mais au bout je suis malgré tout seule !!
    merci pour ton témoignage cela donne encore de l’espoir !!
    bise

  3. Mal accompagner c’est la même chose ,voir pire (les conséquences);collectionner le mariages et vivre dans la confusion toute sa vie ?Je pense que le vrai amour existe quand il est partagé si non ,c’est un tueur en série .
    Le comble est de savoir que en faite nous n’avions jamais aimé personne ..;Je pense que c’était juste notre propre manifestation à travers cette beauté de l’âme et chaque moment passé ensemble c’était encore une fois l’âme par sa manifestation de notre propre AMOUR .Hors que le(la) partenaire à bien profité sans chercher à comprendre …c’est évident le reflet miroir ,yin et yang =unité pour dire être à ce stade ..est très rare ;le véritable couple sait gérer et ensemble accomplie leur ultime mission sur la terre .
    Oui j’ai 50 ans et enfin je pense que j’aimais un être sans le savoir( car c’est juste platonique)eh oui j’avais la moité environ de mon âge actuel et pour qualifié la beauté de l’âme avant cette carapace humaine ? Avec le temps j’ai compris que le véritable AMOUR existe et chaque jour me rend encore meilleur que hier….!

  4. Pas facile pour moi qui a fait 12 ans de prison de trouver l amour;
    j ai beau etre honnete, lui raconter mon histoire, ma vie, celle que la justice m a fait vivre au dépens d un coupable que je ne suis pas.
    comment trouver l amour avec ce poids sur le épaules?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*