Les abandons d’animaux domestiques sont nombreux en Chine à cause du coronavirus

Annonce

Les gens ne sont pas les seules victimes du coronavirus à faire le tour du monde. En Chine, où l’épidémie a commencé, on a observé des milliers d’abandons d’animaux domestiques, qui sont désormais sans abri et errent dans les rues ou meurent de faim chez eux.

Le virus – connu sous le nom de COVID-19 – a déjà touché plus 95 000 personnes et tué plus de 3 280 personnes dans le monde. En Chine, les restrictions de voyage et les confinements ont entraîné la fermeture des entreprises et des usines, forçant des millions de personnes à se mettre en quarantaine chez elles, certaines depuis la mi-janvier. Certains ont pu fuir avant la mise en place des confinements.

Les animaux abandonnés et errants sont devenus des victimes involontaires du virus.

Annonce

Wuhan, la capitale de la province du Hubei, a été le point de départ de l’épidémie. Il y a eu plus de 2 400 décès dans la province depuis la découverte du virus.

Le virus est apparu pour la première fois fin décembre, mais il s’est aggravé début janvier au moment où les gens ont commencé à voyager pour le Nouvel An chinois. Certains sont partis voir des amis et des parents. Ils ont laissé un peu de nourriture à leurs animaux de compagnie, pensant partir seulement pout quelques jours. La période des vacances est également plus propice aux abandons d’animaux.

Plus de 60 millions de personnes ont été placées en confinement. Beaucoup de gens n’ont pas pu retourner chez eux. Les chiens et chats ont été pris au piège chez eux et ont commencé à manquer de nourriture.

Certains n’ont pas pu quitter leur domicile à cause des confinements. Ils n’avaient pas assez de nourriture pour se nourrir et nourrir leurs animaux de compagnie, donc certains ont abandonné leurs animaux de compagnie dans la rue, espérant qu’ils s’en sortiraient mieux.

Qui aide les chiens chinois?

Des volontaires ont ramassé des animaux errants dans les rues, mais ils ont été submergés par tous les abandons d’animaux.

Les personnes qui ne peuvent pas rentrer chez elles se tournent vers les réseaux sociaux et demandent de l’aide pour nourrir leurs animaux.

Annonce

« Si nous n’avions pas offert notre aide, les chiens et les chats seraient morts de faim avant que leurs propriétaires ne rentrent chez eux », a déclaré Du Fan, président de la Wuhan Small Animal Protection Association, « Il est de notre responsabilité d’aider les animaux. »

Le groupe compte des dizaines de bénévoles qui entrent dans les maisons, nourrissent et soignent les animaux et fournissent une aide médicale si nécessaire. Les sauveteurs prennent une vidéo ou discutent par vidéo avec les propriétaires à leur arrivée afin qu’ils puissent voir que leurs animaux de compagnie vont bien.

abandons d'animaux
Image crédit : Depositphotos

Il y aurait eu jusqu’à 50 000 abandons d’animaux domestiques à Wuhan, estime un homme du nom de Lao Mao. Son groupe a aidé au moins 1 000 animaux et a déclaré que la situation était désormais « très dangereuse » pour eux.

« Il y a plus d’animaux qui ont besoin d’aide ces jours-ci », a-t-il déclaré. « Beaucoup d’entre eux sont morts de faim, seuls quelques-uns peuvent me contacter pour obtenir de l’aide. Je ne peux rien faire mais j’en sauverai autant que possible. »

La relation de la Chine avec les animaux est compliquée. Ce n’est que récemment que la possession d’animaux de compagnie est devenue populaire, avec environ 150 millions d’animaux de compagnie faisant maintenant partie de la population du pays.

Annonce

La peur de la transmission de l’animal à l’homme a poussé certaines personnes à abandonner leurs animaux de compagnie dans la rue. Les craintes concernant les animaux de compagnie ont été alimentées par le fait que le chien d’un patient souffrant de coronavirus à Hong Kong ait été testé « faiblement positif » au virus. Le chien n’a eu aucun symptôme, mais a été mis en quarantaine et subira plus de tests, selon une déclaration du Département de l’agriculture, des pêches et de la conservation de Hong Kong (AFCD).

Malgré le test positif sur le chien, l’AFCD et l’Organisation mondiale de la santé s’accordent à dire qu’il n’y a aucune preuve que les animaux de compagnie tels que les chats ou les chiens peuvent être infectés par le coronavirus.

Bien que le virus ait provoqué une augmentation écrasante des abandons d’animaux et de la peur, le seul point positif est que les sauveteurs et les bénévoles travaillent ensemble pour sauver ces animaux. Une secouriste expérimentée à Shenzhen a déclaré que les gens avaient uni leurs forces comme jamais auparavant pour aider les animaux dans le besoin.

Annonce

Sources : https://www.bbc.com/news/world-asia-china-51614957 et https://www.chinadaily.com.cn/a/202002/02/WS5e3654d2a31012821727428d.html et https://time.com/5345686/china-pet-acupuncture-dogs/

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *