Voici 26 façons de savoir si un adulte a été victime d’abus émotionnel lorsqu’il était enfant

victime d'abus émotionnel
Voici 26 façons de savoir si un adulte a été victime d’abus émotionnel lorsqu’il était enfant

Le 9 Décembre 2017. Image crédit : Pixabay

Voici 26 façons de savoir si un adulte a été victime d’abus émotionnel lorsqu’il était enfant

Il y a beaucoup de recherches récentes qui ont été faites sur la façon dont notre enfance affecte notre comportement en tant qu’adulte. Des études ont lié les traumatismes de l’enfance à l’augmentation des niveaux d’alcoolisme et de dépression chez les adultes.

Les adultes qui ont subi des abus émotionnels pendant leur enfance ont d’autres façons de le montrer à l’âge adulte.

Voici 26 façons de savoir si certains adultes ont été victime d’abus émotionnel lorsqu’ils étaient enfants:

1. Ils ont des problèmes d’engagement, probablement parce qu’ils avaient des difficultés à faire confiance aux autres pendant leur enfance.

2. Ils passent parfois en mode pilote automatique et sont effacés lors des conversations ou des événements. Cela est dû à la dissociation; une compétence apprise dans l’enfance et souvent involontaire.

3. Ils ont des sautes d’humeur qui semblent venir à des moments aléatoires. C’est souvent parce qu’ils ont dû faire face à cela pendant l’enfance, donc leur seule option est de modéliser leur comportement.

4. Ils peuvent commettre des actes d’automutilation. Cela vient souvent du fait qu’ils le faisaient déjà à un jeune âge.

5. Ils se mettent facilement en colère et ont des excès de colère qui semblent provenir de nulle part.

6. Ils sont tout le temps nerveux. Et cela peut affecter ou surprendre leur entourage.

7. Ils sont peu sûres d’eux. Peu importe ce qu’ils font, ils sont toujours hésitants.

8. Ils ont une faible estime de soi.

9. Ils ont du mal à accepter les compliments. Ils doutent de leur véracité.

10. Ils sont de nature calme. Ils ne se sentent à l’aise par le simple fait de parler car ils ont souvent été rabaissés tout au long de leur enfance.

11. Ils peuvent avoir des problèmes à se rapprocher des autres, parce qu’ils ont généralement du mal à aimer les gens.

12. Ils tendent parfois à se battre, étant donné qu’ils ont souvent été battus sur le plan émotionnel et mental pendant tant d’années.

13. Le conflit provoque en eux une immense anxiété, alors ils tentent souvent de le fuir plutôt que d’y faire face.

14. Le contact visuel et le dialogue peuvent être extrêmement difficiles, ce qui complique beaucoup de choses en général.

15. Ils ont peur que les autres les laissent ou les abandonnent. Ils ont des problèmes avec le détachement.

16. À cause de leur précédent abus, ils sont sur la défensive, percevant souvent les gens comme étant négatifs ou offensants.

17. Souvent effrayés par le contact avec les autres, ils peuvent être introvertis et essayer de prendre des distances le plus possible.

18. Ils peuvent être sensibles aux bruits forts, car ils ont été élevés dans un environnement à voix fortes et hurlantes.

19. Beaucoup de victimes de violence psychologique ont tendance à exagérer parce qu’elles veulent plaire à tout le monde. Elles finissent par devenir perfectionnistes, ordonnées, propres et organisées.

20. Souvent, ils auront du mal à prendre des décisions, parce qu’ils ont entendu tout au long de l’enfance qu’ils n’étaient pas assez biens.

21. Ils sont durs, mais à la fois très sensibles. En raison de l’expérience d’une pléthore d’émotions à un jeune âge, ils ont une grande sensibilité émotionnelle.

22. Toutes les formes de maltraitance affective qu’ils ont subis les laissent dans le doute pour la plupart du temps.

23. Ils disent constamment qu’ils sont désolés.

24. Ils poseront souvent des questions auxquelles ils connaissent déjà la réponse, en raison de leur propre doute.

25. Ils peuvent avoir des problèmes de toxicomanie.

26. Ils sont remarquablement humbles, et apprécient sincèrement les bonnes choses de a vie. Ils sont des survivants et reconnaissant de leur vie.

Est-ce que certains de ces signes s’appliquent à vous ou à quelqu’un que vous connaissez? Dites-nous ce que vous pensez de cette liste dans les commentaires.

Après Voici 26 façons de savoir si un adulte a été victime d’abus émotionnel lorsqu’il était enfant voir aussi :

5 commentaires à propos de “Voici 26 façons de savoir si un adulte a été victime d’abus émotionnel lorsqu’il était enfant”

  1. Je me questionne sur le système de famille recomposée en garde partagé. Si l’enfant est « victime d’abus émotionnelle » (selon vos termes) dans une des deux familles et que l’enfant est « accueilli dans son émotionnel  » dans l’autre famille. Quel peuvent être les bénéfices au niveau de la construction de son identité à long terme? Cela peut il en faire des adultes qui comprennent le processus dans lequel la majorités des humains se développe? Peut on en faire des adultes qui vont reconstruire une société plus unifié ? A suivre….

  2. Le rôle d’apprenant, c’est à partir de la naissance…
    mais l’acte de connaissance peut être soit Corrompu soit étouffé par l’autorité parentale.

    Cette autorité toute puissante qui va induire un amour absolu,
    Cette autorité meme qui va incarner ses propres lois,
    cette autorité meme qui va appuyer la performance,
    celle qui ne laisse pas la place à l’erreur,
    qui pense qu’il faille moins d’effort et
    qui ne souligne pas les progres, cette meme autorité
    qui ne vous soutien plus si vous ne réussissez pas,
    qui vous dévalorise si vous ne répondez pas à ses exigences..

    Alors que l’objectif de l’être humain est l’apprentissage en lui meme,
    Un être humain qui apprend qui il est, d’où il vient, pour savoir où il va et avec qui … 
    Un être humain qui pense le monde, pas un exécutant qui devient irresponsable mais qui prend des initiatives et qui se sent capable d’exploiter ses propres ressources et tout ses moyens.
    Un être humain qui se vit comme conscience de projet de sens. .

    Quand l’enfant ne peut évoquer les choses dans sa conscience pour qu’il puisse les maitriser, il y a un risque de perte de sens, de la perte du bonheur d’être.
    Il risque d’avoir peur de l’échec,
    d’avoir un vide,
    de s’ennuyer
    d’être passif,
    d’être anxieux
    d’être malheureux
    et malheureusement de refuser d’apprendre…

    « Je ne vis pas ce que j’aspire à être parce que j’ai en effet, le sentiment implicite que je ne suis pas, qui je suis. Oui, je ne me sens pas être.. pour. Et, c’est ce sentiment de mon être, je le vis à partir de ce que
    soit je vois,
    soit j’entends,
    soit je touche.. »
    Autrement dit, la réalité que je percois.

    La perception va induire l’interprétation,
    qui induira la conclusion,
    qui induira l’émotion,
    qui induira la décision et
    enfin le comportement.

    La boucle est bouclée..
    La douleur provient d’un manque d’être.
    D’un sentiment d’impuissance et d’une illusion d’incompétence très ancrés.

    Ainsi, pour soulager la douleur, parfois l’être humain va trouver une chose exterieure à son être pour échapper à ce sentiment de son incapacité à la produire par lui même… pour combler le fossé entre moi et la connaissance.

    De même, l’autorité parentale a une lourde responsabilité quant à la présence d’une bienveillance envers l’enfant afin qu’il ait la meilleur
    image de soi,
    estime de soi et
    amour de soi
    Cet apprenant qui doit désirer se connaître, développer ses propres valeurs, s’aimer, s’individualiser, croire en ses capacités à faire vivre en soi les choses, à maitriser son être et s’entrainer à le faire.

    Enfin, la violence psychique entraine une emprise, elle hypnotise, ne permet pas de penser, elle est en soit une maltraitance, qui peut engendrer des dégats neuronaux chez l’enfant et une présence de stress important.
    Quand ses limites émotionnelles sont dépassées, l’enfant est dans une relation malsaine, c’est tout son espace personnel et privée qui est violé.
    L’adulte qu’il deviendra reproduira ces relations malsaines de manières inconscientes.
    Il doit donc impérativement découvrir ses mécanismes de défenses et la haine qu’il a en lui qui le conduise à l’autodestruction. Cette tendance à se cacher derriere une autorité ce qui mène à l’irresponsabilité, à l’absence de la prise en main de sa propre vie..
    S’il ne revisite pas l’enfant en souffrance qu’il a été et qu’il renie en prenant conscience de sa manière immature de se protéger, il ne pourra s’affranchir de sa peur
    de ses désirs,
    de déplaire,
    d’être libre,
    de réussir,
    peur de l’autre, de son regard, et du même coup de la peur d’extérioriser ce que de lui il ne veut pas qu’on sache.

    A l’âge adulte, s’affirmer pour dire stop exige que l’on soit conscient de l’affront et que l’on puisse trouver en soi la capacité de refuser.
    Une double condition qui semble évidente à ceux qui ont été respectés enfants et qui ont suffisamment de sécurité intérieure.

  3. Je reconnais parfaitement le comportement de ma femme en lisant ces différents critères (sauf le n°25). Elle a eu une enfance difficile avec des parents vivants dans des conditions précaires et pouvants être agressifs. Quand elle reparle de ce passé, elle a les larmes aux yeux et on sent de la haine avec ce qu’elle a vécu. Aujourd’hui dans sa vie de tous les jours, ce passé l’empêche d’avancer et d’être heureuse. Elle se remet en question à la moindre difficulté, n’aime pas prendre de décision…etc, difficile de changer

  4. OUI EFFECTIVEMENT!!!…..j’me reconnaît dans ses descriptions….avec les années j’ai travailler sur certains du mieux que je pouvais!!…. C’EST VRAI….que sa laisse des traces sur notre vie d’adulte …nous grandissons à se reconstruire prc nous avons été BRISÉES… ALORS que normalement nous devrions grandir en s’épanouissent et sur le chemin de la vie évité les pièges pour ne pas Être brisée…😑….en terminant j’aimerais dire qu’il faut faire TRÈS ATTENTION PRC…. certaines personnes Manipulatrices rejette la faute sur ses blessures qui nous ont été infliger et ses conséquences d’aujourd’hui pour justifier LEURS COMPORTEMENTS ….ILS prennent nos blessures comme porte de sortie à leurs propre Actions…ALORS nous devenons de bonne cible pour CERTAINS…comme ont dis…le malheur des un fait le bonheur des autres…SOYEZ VIGILANTS AVEC BCP DE DICERNEMENT😉….gros bisou à tous💕💋

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*