Nous ne cessons jamais d’aimer silencieusement ceux que nous avons aimés à voix haute

Le 2 Août 2018. Image crédit : Youtube

Nous ne cessons jamais d’aimer silencieusement ceux que nous avons aimés à voix haute

Si vous avez oublié à quoi ressemble l’amour mais que vous y croyez toujours,

Si vous pensez que l’amour ne consiste pas à faire rester quelqu’un,

Si vous pensez que l’amour, c’est écouter la chanson de l’autre, tout en se reposant dans le silence de l’autre,

Alors cette histoire est faite pour vous:

Marina Abramovic et Ulay sont des artistes qui sont tombés très amoureux pendant les années 70. Pendant une décennie, ils ont fait un travail collaboratif d’avant-garde, se désignant même comme un être collectif, «L’Autre». Pourtant, comme une grande partie des collaborations intenses, ça a suivi son cours.

Les flammes qui brûlent le plus brillent parfois rapidement. Ils se sont séparés après un ultime voyage, après avoir traversé la Grande Muraille de Chine. Ils ont parcouru chacun 2500 kilomètres pour se retrouver au milieu avant de se dire adieu.

Lors de sa rétrospective MoMa 2010, Marina a interprété une pièce intitulée «The artist is present». Elle s’est assise en silence pendant une minute avec un étranger qui s’asseyait devant elle. Lors de la soirée d’ouverture du spectacle, Ulay se trouvait parmi eux. Voici le chapitre de leur histoire:

Meilleur commentaire, ci-dessous: « Parce que nous ne cessons jamais d’aimer silencieusement ceux que nous avons aimés à voix haute. »

Il existe tant de clichés sur l’amour: l’amour est une chose splendide. L’amour nous élève.

Voir aussi : Voici ce que « je t’aime » signifie réellement quand je te le dis

Vous avez simplement besoin d’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*