USA : vidéo du discours d’Alexandria Ocasio-Cortez sur le climat

discours d'Alexandria Ocasio-Cortez sur le climat

Le discours d’Alexandria Ocasio-Cortez sur le climat capture d’écran Youtube

Le discours de l’élue démocrate de la Chambre des représentants, Alexandria Ocasio-Cortez sur l’écologie n’est pas passé inaperçu. L’élue a fait un plaidoyer pour l’écologie, tandis que le Sénat avait refusé un texte concernant la préservation de l’environnement.

Par Antoine Mercier Le 1er avril 2019

La représentante a déclaré « Les gens sont en train de mourir, c’est un sujet sérieux qui devrait dépasser les clivages. La science doit dépasser les clivages. »

Elle a d’ailleurs répliqué à un représentant républicain qui considérait ce projet législatif comme élitiste : « Ce n’est pas un sujet élitiste, c’est un sujet de qualité de vie. Vous voulez dire aux gens qui désirent et ont besoin d’air pur et d’eau potable qu’ils sont élitistes? Allez dire ça aux enfants du sud du Bronx qui souffrent du taux d’asthme infantile le plus élevé du pays ! Allez dire ça aux familles de Flint dont les enfants ont un taux de plomb dans le sang en constante augmentation ! Leur cerveau est endommagé pour le reste de leur vie ».

Le Sénat a refusé un « Green New Deal »

Les démocrates américains ont divulgué un projet de loi qui a pour but d’imposer 100 % d’énergie propre et renouvelable aux USA d’ici 2035. En revanche, ce « Green New Deal » ne donne aucun détail, notamment en ce qui concerne le financement.

Ce projet sur le climat, coprésenté par Alexandria Ocasio-Cortez en février, a été soutenu par les six candidats démocrates à la présidentielle de 2020 qui sont actuellement élus au Sénat. Depuis la mise en ligne de la vidéo de son intervention le 27 mars, des millions d’internautes ont visionné son discours. Aujourd’hui, Alexandria Ocasio-Cortez est la plus jeune élue de la Chambre des représentants, à seulement 29 ans..

Antoine Mercier

Comme de nombreuses personnes, cela fait des années que j’essaie de limiter mon empreinte carbone en triant mes déchets, en empruntant le plus possible les transports en commun et en limitant au maximum le plastique. C’est un bon début, mais je pense que tout ceci n’est pas suffisant car nous ne réglerons pas le problème en nous contentant de faire cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *