Anne Roumanoff « Heureusement que les infirmières ne s’occupent pas des malades comme l’État s’occupe des hôpitaux»

Anne Roumanoff

Anne Roumanoff « Heureusement que les infirmières ne s’occupent pas des malades comme l’État s’occupe des hôpitaux : on arriverait enrhumé et on repartirait amputé ! »

C’est une des vidéos les plus virales de la semaine dernière. Jeudi sur Europe 1, dans « Ça pique mais c’est bon », sa nouvelle chronique quotidienne diffusée de 12h à 12h30 tous les jours, Anne Roumanoff a voulu rendre hommage aux infirmières.

Jeudi de la semaine précédente, les infirmières se mettaient en grève afin de dénoncer des conditions de travail toujours plus dures, et un secteur du soin public en décadence avec par exemple  des coupes budgétaires, un personnel hospitalier souvent en sous-effectif et des salaires de misère. Cette grève représente un véritable cri de détresse de toute une profession en danger, notamment à la suite de nombreux suicides d’infirmières au cours des derniers mois.

C’est ainsi que, sur les ondes d’Europe 1, Anne Roumanoff a livré à son auditoire un véritable billet d’humeur sur la question des conditions de travail des soignant(e)s, saluer leur courage et la qualité de leur travail malgré ces conditions des plus difficiles, mais aussi, tout simplement, leur dire un grand « merci ».

Malgré le ton humoristique, on ressent une émotion certaine lorsqu’elle parle de la lutte journalière des infirmiers et des infirmières. Et il faut croire qu’elle a visé juste : sur la page Facebook d’Europe 1, la vidéo a dépassé les 4 millions de vues et a déclenché des vagues de commentaires enthousiastes et de remerciements dans le milieu des soignants !

« Je vous parle de femmes qu’on ne voit pas dans les journaux, qui se lèvent tôt et se couchent tard : les infirmières », […] ces héros du quotidien qui se donnent à fond pour 1.600€ par mois »,


Anne Roumanoff  @Europe 1 / Facebook

Il n’y a qu’à voir les commentaires de la vidéo sur le post Facebook d’Europe 1 pour s’en convaincre : les infirmières et infirmiers ont été très sensibles à ce vibrant hommage de la comédienne, et c’est par dizaines qu’ils la remercient.

D’autres font part de leur colère, de leur déception voire de leur peur en ce qui concerne le devenir du métier d’infirmier(e). Certains de ces messages en forme d’appel au secours font vraiment mal au cœur : tandis qu’une jeune praticienne tout juste diplômée et à peine entrée dans la vie active, affirme qu’elle en a déjà marre et qu’elle cherche à changer de métier, une autre raconte qu’elle est « un peu en colère » (sic) de travailler de 4h30 du matin à 22 heures du soir pour gagner tout juste un peu plus que le SMIC.

Il est triste de voir qu’en ce moment , il y a autant de détresse venant d’une profession qui, par excellence, représente le don de soi, le dévouement inconditionnel pour assurer le bien-être de tous ceux qui souffrent.

Il faut finalement bien du courage, de la passion et de la foi en l’humanité pour pratiquer un métier si dur, si épuisant et si ingrat. Tous ceux qui ont, un jour ou l’autre, été obligés de fréquenter les hôpitaux « de l’autre côté » le savent : les infirmiers et les infirmières ne sont, finalement, rien de plus ni de moins que des anges en blouses blanches.

Alors, à celles et ceux qui nous lisent, surtout : ne lâchez rien ! On a besoin de vous.

Source : Europe 1 et Démotivateur

9 commentaires à propos de “Anne Roumanoff « Heureusement que les infirmières ne s’occupent pas des malades comme l’État s’occupe des hôpitaux»”

  1. Anne au pouvoir….. Enfin une femme qui a des yeux pour voir ,des oreilles pour écouter et surtout une intelligence lui permettant d analyser les situations de notre vie .

  2. Quand on entend la ministre de la santé à l’assemblée nationale se vanter d’avoir redressé la sécurité sociale, je me dis que les idiots ont de beaux jours devant eux !
    Elle a détruit la modèle santé en rognant sur les salaires et les conditions de travail des infirmières, qui méritent un salaire bien plus important que les députés qui brillent par leur absence à l’assemblée nationale !
    Si la sécurité sociale est en déficit, c’est que l’on donne les soins gratuits à des gens qui arrivent de l’étranger, mais qui n’ont jamais cotisé un kopeck !
    Mais quand arrêteront -il de détruire nos institutions ?

  3. mdr a voir ces commentaires ,j’aj fait ma carrière a l’hôpital et je suis à la retraite depuis 10 ans et les conditions étaient identiques,à savoir le personnel partant en retraite non remplacé ,revenir sur les jours de repos ,du systématique,alors quand on parle mieux vaut parler en connaissance de cause

    • Retraitée comme vous depuis12 ans,les conditions de travail etaient les memes avant et en faisant 39 h jusqu’en 2000….seulement nous nous serrions les coudes et la solidarité existait ..le travail ce n’etait pas du chacun pour soi Quand une avait fini elle allait voir où sa collegue en etait et le tout dans la bonne humeur…

      • Pardon mais à quel âge êtes vous partie à la retraite ? Et il y a douze ans, vous avez connu le PMSI aussi ? Avec tout ce que cela engendre… je doute extrêmement fort que la cadence d’aujourd’hui soit la même qu’il y a douze ans chère Madame !! Sans compter le fait que la population générale augmente, mais pas les soignants ! Vous avez déjà connu 18 sortants sur un jour dans un service qui comportent 36 lits ? J’en doute fort ! Alors, venez faire un tour dans les hôpitaux d’aujourd’hui, et surtout réfléchissez à ce que vous dites… et pour finir, ne venez pas pleurer ou passez vos nerfs sur les soignants si vous êtes amenée à vous faire soigner et que les infirmières n’aient pas de temps à vous accorder.

        • Et bien sur je parle d’un service de neurologie, neurologie inflammatoire, sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique, myopathie et j’en passe, un service lourd en somme, pas un service qui est sensé garder ses patients deux jours. Pas un service de chirurgie ambulatoire. Bref. Votre commentaire me donne la nausée.

  4. Ca fait du bien.A diffuser tous les jours pour que ça parvienne aux oreilles de ceux qui passent 1600€/mois dans leur note de taxi.merci Mme Roumanoff.

  5. C’est dommage que l’on ne parle que des infirmières. Les aides-soignantes ont également des horaires empêchant toute vie de famille convenable. 12h par jour et un week-end de repos par mois également. Les aides-soignantes ne sont pas moins importante que les infirmières le sont face aux médecins. Lors de votre prochain séjour à l’hôpital, demandé aux personnes qui répondent à vos sonnettes si elles sont infirmières ou aides-soignante et aux personnes qui nous font les soins, si elles sont toute les deux infirmières et aux ASH qui font le ménage dans votre chambre si elle est bien ASH ou si c’est une aide-soignante qui fait le boulot car il y à un manque d’effectif. Bien sûr qu’il y à de plus en plus d’arrêt. Essayé de faire le travail de 10 personnes à 5 après les coupes de personnels.. Même si il y à une marge au début, à la fin il faut que vous soyez opérationnel à 150% tous le temps. C’est presque impossible de ne pas finir par craquer. Ce ne sont pas des lois à voter en fonction des lobbying mais des personnes comme vous et moi que le personnel soignant gère. Pour rappel, malgré le diplôme obligatoire demandé pour faire aide-soignant, Ils commencent au plus bas de l’échelle en catégorie C avec l’histoire qui correspond.
    Je ne travail pas dans le milieu médical mais ma femme oui et depuis 15ans. Elle aime son métier et c’est pour ça qu’elle arrive à tenir et qu’elle continue d’être agréable avec les patients qui deviennent de plus en plus râleur au vu des temps de réponses et de la qualité des soins qui chute au fil des coupes de personnel.

  6. Tres bien dit monsieur, effectivement, ne pas oublier les aides soignants et les ash, car nous faisons le plus gros du travail, je ne dénigre pas les infirmières, mais nous aides soignants nous sommes encore moins bien payés , et nous faisons les toilettes, les changes, donnons a manger……etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*