L’art du rejet : 5 personnes avec lesquelles nous devrions couper les ponts

rejet

L’art du rejet : 5 personnes avec lesquelles nous devrions couper les ponts

Notre cerveau traite le rejet de la même façon que la douleur physique.Quand nous nous sentons lésés, notre cerveau libère un analgésique chimique pour essayer d’inhiber nos souffrances. Malgré l’opioïde naturel qui coule dans nos veines, des études indiquent que le rejet peut confondre nos pensées et affecter notre QI.

Par Lucie Meyer. Le 31/01/2019.

Nous avons tous déjà vécu le sentiment de rejet , et nous savons la sensation que cela nous procure.

C’est pour cette raison que nous essayons de garder les gens avec la plus grande compassion dans notre cœur. Mais parfois, nous sommes dans une situation où nous prenons conscience que nous devons faire preuve de plus de compréhension. Nous avons besoin de limites saines.

Ce n’est pas une décision à prendre à la légère. Après tout, nous sommes câblés pour la connexion. Notre peur première du rejet et de l’abandon est ce qui nous motive à faire de notre mieux pour éviter la rupture dans la relation, même quand nous savons que la relation ne nous sert plus.

Mais voici 5 personnes avec lesquelles nous devrions couper les ponts:

1. Les personnes à qui vous ne pouvez plus faire confiance.

Pour se sentir en sécurité dans une relation, une personne doit avoir la liberté d’exprimer vraiment ses pensées, ses sentiments et ses expériences les plus profonds. Pour que la relation fonctionne, il doit y avoir une confiance mutuelle. La confiance, c’est savoir que nous serons acceptés comme nous sommes et que ce que nous exprimons restera confidentiel.

Un manque de confiance est un réel obstacle à une connexion authentique. Quand quelqu’un dans ma vie a révélé des détails personnels sur moi à mon employeur, j’ai décidé de couper les ponts avec tous ceux violaient ma confiance, car j’estime avoir le droit de me sentir en sécurité dans mes relations.

2. Les personnes qui ne vous respectent pas en tant qu’être humain.

Nous sommes tous socialisés à certains égards. Mais en tant que femmes, en particulier, on nous apprend que l’attention des hommes est notre objectif principal et que nous devons toujours nous efforcer d’être attrayantes et sympathiques, même si cela implique d’accepter les abus et le manque de respect.

J’ai eu beaucoup de mal avec ça, et c’est toujours le cas. Et c’est pour cette raison que j’ai décidé de retirer de ma vie tous ceux qui ne me respectaient pas en tant qu’être humain.

Si vous me faites des commentaires inappropriés sur moi-même ou sur une autre femme, vous n’avez pas votre place dans ma vie. Et si vous voulez être mon ami, mais qu’au fond vous voulez simplement me mettre dans votre lit, il n’y a pas de place pour vous dans ma vie.

Si vous ne pouvez pas respecter le fait que je suis un être humain avec mes propres désirs et besoins, vous n’avez pas votre place dans ma vie. Et si vous ne pouvez pas respecter ma capacité à faire mes propres choix, vous n’avez pas votre place dans ma vie.

Si vous êtes une femme, et que vous blâmez toujours les autres femmes et que vous leur manquez de leur respect. Vous n’avez pas non plus votre place dans ma vie.

Ces limites sont très difficiles à définir. La manière dont nous interagissons les uns avec les autres est fortement influencée par notre culture. Et nous ne voyons parfois même pas les conséquences de notre propre comportement. Nous faisons tous des erreurs. Mais si nous travaillons tous les jours, nous pouvons établir des limites saines qui respectent toutes les personnes impliquées.

3. Les personnes qui essaient de nous culpabiliser.

Nous connaissons tous ces personnes, celles qui tentent constamment de nous culpabiliser à propos de quelque chose. Quand nous sommes avec ces personnes, nous nous sentons mal à l’aise. Nous estimons avoir tout le temps besoin de nous expliquer et de nous excuser.

Mais il faut arrêter avec cela. Ces personnes pensent que notre travail est de leur plaire. La culpabilité peut être une émotion utile, elle nous dit lorsque nous avons mal agi, mais quand nous entretenons une relation avec quelqu’un qui nous donne toujours le sentiment de ne pas être assez bien, cela peut saper notre énergie et dégrader notre estime de soi.

Nous pouvons être gentils, mais ce n’est pas à nous de faire en sorte que les autres se sentent toujours à l’aise. Parfois, nous devons annuler des projets ou changer les choses pour un changement positif, ce qui implique de couper les ponts avec ceux qui ne peuvent pas assumer la responsabilité de leurs propres émotions.

4. Les personnes qui ne changent jamais.

Tout le monde est parfois coincé dans une ornière. Mais quand ceux qui nous entourent sont coincés dans la même ornière depuis des années, cela indique que quelque chose ne va pas. Il arrive parfois que des amis, des membres de la famille ou des partenaires se retrouvent dans des situations délicates et demandent notre aide. Tendre la main quand quelqu’un est dans le besoin est tout à fait acceptable, mais dans certains cas, nous devons savoir dire non.

Nous ne pouvons aider que ceux qui veulent s’aider eux-mêmes. Beaucoup de gens disent qu’ils veulent changer, mais leurs actions nous disent le contraire. Peut-être qu’ils disent toujours combien ils sont malheureux, mais au lieu de tenter de résoudre le problème, ils préfèrent rester assis sur le canapé et regarder des séries toute la journée.

Personne n’est obligé d’être constamment heureux et positif, et il est important d’honorer et de traiter nos sentiments et expériences négatifs. Mais certains semblent s’épanouir dans le drame et, à un moment donné, nous devons reconnaître qu’il est important de prendre soin de notre propre bien-être avant tout.

5. Les gens méchants.

Il semble presque ridicule de dire que nous n’avons pas besoin de personnes méchantes dans notre vie, mais vous pourriez être surpris par le nombre de personnes qui restent dans une relation avec une personne même si elle a été grossière ou cruelle dans le passé.

Au lycée, il y avait des filles qui m’ignoraient, qui m’intimidaient discrètement et qui parlaient derrière mon dos. Mais à cause de mon désir d’appartenance, j’ai quand même essayé.

J’ai également vécu cela plus tard dans la vie. J’ai remarqué que certains de mes amis me faisaient des commentaires mesquins en passant. Quand cela se produisait, j’essayais de ne pas en parler et de continuer comme si de rien n’était. Mais les commentaires se sont accumulés et cela s’est répercuté sur mon estime de soi.

Désormais, si quelqu’un dit quelque chose qui blesse mes sentiments, j’essaie de le lui faire comprendre.

Couper les ponts avec des personnes qui nous sont chères est un processus difficile. Chaque relation est unique, mais nous devons déterminer si elle est suffisamment saine pour la garder.

Au final, vous devez d’avoir d’abord de la compassion pour vous-même. Vous méritez le respect. Vous avez le droit d’imposer vos propres limites, cela vous ouvrira la porte à des relations plus positives et plus nourrissantes.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*