AUJOURD’HUI JE FAIS UNE MONODIÈTE !!!

MONODIÈTE

Le 21 Août 2017 Image crédit : pixabay.com

AUJOURD’HUI JE FAIS UNE MONODIÈTE !!!

Par Adrien

On entend de plus en plus parler de cette pratique, mais qu’est-ce que c’est ? Quel est son objectif ? Et pourquoi la pratiquer ?

Alors déjà, comme son nom nous l’indique, la monodiète, c’est une alimentation composée d’un seul aliment, fruit ou légume et de préférence crue. Alors celui qui me sort qu’il a envi de faire une mono-diète d’hambuger, il enlève le pain, le fromage et la viande, jusqu’à ce qu’il ne reste que la tomate, et là nous serons d’accord, il fera bien une véritable monodiète.

« Mais c’est relou de manger qu’un seul fruit/légume durant toute une journée, à quoi cela sert ? » Et bien mon petit pote, ça va permettre à ton corps, mais surtout à ton système digestif, de se reposer. Et crois moi vu ton rythme de vie actuel ça va lui faire du bien !

Et bah oui, vous rendez-vous compte, la plupart d’entre nous mange tous les jours, trois fois par jours (ou plus pour les gros gourmands), et puis après il faut regarder ce que l’on ingurgite, des produits transformés et raffinés, cuits et congelés, qui sont une véritable calamité à décortiquer, à digérer, à assimiler et à éliminer pour notre organisme. Il en chie littéralement, et parfois c’est vraiment pas beau à voir.

Alors la monodiète s’adresse à tout le monde, car elle va permettre ce repos digestif que le corps nous réclame tant, mais elle sera encore plus conseillée à celles et ceux qui commencent ou qui galèrent vraiment niveau digestion, car n’importe quel désordre et à n’importe quel niveau, celui qui l’expérimentera verra les symptômes dont il est sujet s’adoucir. Et ça, c’est plutôt une belle nouvelle !!!

La monodiète, c’est la base à mettre en place lorsque l’on veut améliorer sa vitalité, son énergie. Imaginez que plus de 50% de votre carburant, de votre énergie neuro-glandulaire, celle qui nous permet de vivre, de faire fonctionner nos organes, de réfléchir et de se déplacer, de respirer (…) par nos glandes et nos nerfs, imaginez bien que ce pourcentage est utilisé uniquement à nos longues et périlleuses digestions. Ça nous en laisse quand même beaucoup moins pour le reste, à savoir la physiologie de notre corps dans son entière fonctionnement.

Que le constipé ou le diarrhéique essaye, je ne te vends rien, juste cette formidable technique, base de la diététique si chère aux naturopathes.

Les fatigués chroniques à qui nous avons toujours dit, « tu es fatigué, mange », à tous les malades à qui nous avons toujours dit « mange pour prendre des forces », je vous dirais : Mes amis, faites une monodiète !!!

On nous a toujours affirmé, de bonne volonté peut-être, qu’il fallait manger pour être en bonne santé. Et c’est bien ! C’est vrai je l’avoue, il faut manger pour faire fonctionner notre corps. Mais quelle bêtises de le faire de la manière actuelle, toujours plus, toujours trop, et puis la qualité, franchement… Alors voilà notre corps, dans cette société hyperactive, et bien il n’arrive plus à suivre. Nous sommes presque tous, à des degrés divers, soumis à la fatigue, pas celle d’une bonne journée de marche en plein air, non non, je vous parle de l’insidieuse, celle qui arrive lorsque le corps n’arrive plus à tenir le rythme de vie que l’on lui impose. Cette fatigue pernicieuse qui prédispose à l’état de maladie, qu’elle soit aigüe, puis chronique pour déboucher sur le dernier stade, la maladie dégénérative. Tout çà est en partie la conséquence de nerfs et de glandes trop fatigués, trop encrassés, trop faibles pour faire correctement leur travail.

Alors oui, il faut manger, mais il faut manger correctement, et là, il y’a encore du boulot (quelques petits conseils ici). Le grippé et le fatigué ne pourront que constater l’énergie accrue si ils s’amusaient à sauter le repas du matin (« le repas du matin, c’est le repas le plus important de la journée », quelle conn**** ça aussi), à faire une monodiète sur une journée, sans rien prendre d’autre, rien fumer, rien boire hormis de l’eau, que le fruit/légume qu’il a choisi.

Parlons-en d’ailleurs de la faim du matin, elle est pathologique, symptomatique d’un système digestif irrité, habitué à ne jamais être vide, à ne jamais s’arrêter de fonctionner. Et puis si notre alimentation est à base de farine et sucre raffiné, alors là, clairement, la faim du matin n’est rien de plus qu’une hypoglycémie réactionnelle et proportionnelle à la qualité du repas de la veille au soir. Cet article sur le raffinement du sucre vous intéressera si vous voulez développer le sujet.  

Pour revenir à nos moutons, la monodiète sera aussi utile aux gros qu’aux maigres, aux déminéralisés qu’aux survitaminés, aux fatigués qu’aux énervés, elle permettra au corps de s’occuper de ce qui provoque le mal-être, ni plus, ni moins. Elle est la manière la plus douce de découvrir son corps, de s’affirmer, et elle mettra en exergue les faiblesses de celui-ci, et montrera que par son action, le corps a la possibilité, tout seul, de se nettoyer, de faire le ménage nécessaire à son bon fonctionnement.

Celui qui a peur d’avoir faim en l’expérimentant a raison car son corps, surtout si son hygiène n’est pas top, réclamera les produits de son addiction, mais ceci n’est que passage, celui qui a peur de tomber malade en expérimentant cette technique, qu’il se rassure, cela n’est jamais arrivé. Par contre, celui qui veut perdre du poids avec cette pratique, surtout si cette personne est en embonpoint, alors oui, il y’a des chances d’en perdre un peu. Par contre, celui qui est plutôt maigre, qu’il se rassure, il ne perdra rien de bon, et au contraire l’efficacité digestive qui résultera de la pratique de la monodiète lui permettra à terme de récupérer sa masse.

Cette technique est vraiment facile à mettre en place, une fois/semaine pour commencer c’est déjà très bien, et si la pratique est assidue, alors il se passera des choses, le corps s’exprimera… Car le foie, les intestins, surtout si la monodiète est constituée d’un fruit cru, se verront comme « nettoyer ». Et puis souvent, on verra à la suite d’une mono-diète, qui peut durer au minima 24h00 jusqu’à plusieurs semaines pour les plus motivés (comme le pratique le naturopathe Robert Morse aux états-unis sur des cas présentants des maladies diverses et parfois avancées), des crises curatives, le corps éliminera par le regain d’énergie donné et on se sentira bien mieux après.

Ce que je conseille pour les « débutants » serait de découvrir cette pratique une demi-journée pour commencer, puis 24h00 une fois toute les deux semaines, et quand le corps sera prêt, quand il le réclamera, une mono-diète sur trois jours, histoire de découvrir un peu plus de qu’il peut se passer !!!

Pour les irrités du colon, la monodiète si elle n’est pas supportée crue, sera alors vapeur de légume, comme la carotte par exemple. Après pour les autres, les fruits frais et crus seront plus « agressifs », ils pourront vraiment agir comme un nettoyant sur les intestins, que les légumes. La banane sera bien plus douce en action que le raisin, l’avocat que la carotte, il n’en reste pas moins que cela fera quand même son petit effet sur le corps.

Alors, celui qui s’y essayera choisira son fruit/légume en fonction de son attirance. Ne vous formatez pas en lisant tel ou tel article sur les vertus de tel ou tel fruit, on s’en fou, le plus important c’est de le faire en se faisant plaisir, et si vous aimez les fraises, et que c’est la saison, mangez-en autant que vous voulez dans la journée, et vous verrez qu’au final, le corps en réclamera bien moins que prévu par le mental, car en se nourrissant de fruits crus, nous donnons exactement au corps ce qu’il demande, des sucres naturels directement assimilables et les fibres qui vont avec. On se rechargera en éléments vitaminiques, enzymatiques, énergétiques (…).

Finalement, éclatez-vous, essayez, découvrez et expérimentez par vous même votre santé, une dernière chose, mangez biologique, surtout si vous faites une mono-diète, car là aussi le corps appréciera 🙂 !!!

Adrien

Bio:

Étudiant en école de naturopathie, je ne suis pas arrivé par hasard dans l’univers des médecines naturelles. ​ Autour de mes 23 ans mon corps « tomba ». Je n’avais littéralement plus aucune énergie, et cela se caractérisa par de nombreux symptômes physiques à la clef… Bref j’étais mal. La douleur, quand elle est omniprésente, vous force à revoir vos priorités.

Et c’est ainsi que passé l’obtention d’un Bachelor en école de commerce, je me suis dirigé vers la naturopathie pour essayer de comprendre ce qui se passait. ​ Dans le même temps, j’ai totalement coupé court avec les professionnels de notre médecine actuelle et leurs traitements chimiques. Rapidement j’ai vu les choses s’améliorer jusqu’à la diminution des symptômes qui m’étaient associés, et finalement leur disparition. ​ J’ai décidé d’ouvrir Juste NATURO au public pour permettre à celles et ceux qui souffrent, ou qui veulent comprendre le fonctionnement de leur santé, d’avoir un accès à ce monde des techniques ancestrales.
Son site : www.justenaturo.com
Sa page Facebook : www.facebook.com/justenaturo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*