Bienvenue à la ferme : une carte interactive répertorie les producteurs près de chez vous

Annonce
producteurs près de chez vous

Avec la grande distribution, le contact entre les consommateurs et les producteurs est devenu de plus en plus rare. Pourtant, nous sommes de plus à plus nombreux à vouloir savoir d’où viennent nos aliments et comment ils ont été produits.

Ainsi, pour nous aider à consommer local et à renouer le contact avec les petits producteurs, le site « Bienvenue à la ferme » a créé une carte interactive très facile d’utilisation et très pratique.

Créé en 1988 par des agriculteurs, le réseau de proximité « Bienvenue à la ferme» se compose aujourd’hui de près de 8000 agriculteurs adhérents et est coordonné par le service des Chambres d’Agriculture – France.

Annonce

Pour se servir de cet outil, c’est très simple, il suffit d’entrer de le nom de votre commune dans la barre de recherche, de sélectionner le type de produits que vous souhaitez et de cliquer sur « chercher ».

Vous obtenez ensuite la liste des producteurs et vendeurs qui sont près de chez vous.

producteurs près de chez vous

On retrouve huit catégories différentes de produits : fruits, légumes, viandes et poissons, crèmerie, vins et spiritueux, jus et sirops, épicerie et produits non alimentaires.

Annonce

Il y a de nombreux avantages à acheter local, que ce soit au niveau écologique, financier ou pour la santé.

Avec les scandales sanitaires de plus en plus nombreux, pour savoir ce que nous consommons, poser la question directement au producteur reste certainement la meilleure alternative! Pour les fruits et légumes, ils sont cueillis à maturité, ils ont donc plus de goût et un meilleur apport nutritionnel.

Ainsi, grâce à une consommation locale, nous contribuons à diminuer notre impact sur la planète, soutenons et redynamisons l’économie locale. Testez là par ici.

Antoine Mercier

Comme de nombreuses personnes, cela fait des années que j’essaie de limiter mon empreinte carbone en triant mes déchets, en empruntant le plus possible les transports en commun et en limitant au maximum le plastique. C’est un bon début, mais je pense que tout ceci n’est pas suffisant car nous ne réglerons pas le problème en nous contentant de faire cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *