Biocoop a été condamné à 30 000 € d’amende pour sa campagne sur les pommes traitées!

 Biocoop

Biocoop a été condamné à 30 000 € d’amende pour sa campagne sur les pommes traitées !

Un très lourde condamnation par le Tribunal de grande instance de Paris du réseau de magasin en Septembre dernier en raison de sa campagne publicitaire anti pesticides.

La campagne de communication

Après une première prise de parole en 2011 (campagne « Biocoop n’a rien à cacher »), une nouvelle campagne avait démarré le 1er avril 2016 avec une nouvelle signature : « achetons responsable« . Elle mettait particulièrement l’accent sur : l’achat responsable, le local, la lutte contre les OGM et le suremballage et le renforcement du commerce équitable.

Vous devez savoir que les pommes que vous achetez en dans les grands magasins en Europe contiennent des traces de pas moins de 53 produits phytosanitaires (pesticides et autres) dont 7 interdits par l’UE – (admirez l’hypocrisie : sauf autorisés par l’Etat membre) -.En France, les pommes arrivent à maturation après pas moins de 35 traitements. En réalité, ces pommes sont bourrées de pesticides.

C’est pour cela que Biocoop a lancé sa campagne publicitaire incitant à consommer des pommes biologiques respectueuses de l’environnement.

Pomme découpée montrant des intestins industriels

Mais il est interdit de critiquer l’industrie chimique.

La sanction est tombée, le tribunal a estimé que la publicité, était orientée vers une campagne de dénigrement du concurrent et encourageait le boycott.

On ne touche pas au commerce. 

Il ne s’agit que d’un tout petit aperçu de ce qui nous attend en démultiplié avec le CETA, TAFTA, et autres accords internationaux de commerce de libre-échange.

Les industriels ont le droit de nous empoisonner en toute quiétude. Il faut en prendre conscience !

Bon à savoir sur cette chaine de magasin :

Biocoop est avant tout un réseau d’acteurs indépendants, militants, engagés. Pour affirmer leurs principes fondateurs, les magasins ont établi une charte sur laquelle repose l’ensemble de leurs activités.

Esprit de coopération et développement d’une agriculture biologique durable, transparence et équité des relations commerciales, qualité des produits et participation des consom’acteurs sont les piliers d’un texte fédérateur pour les acteurs du réseau.

Voir leur site en cliquant ICI

29 commentaires à propos de “Biocoop a été condamné à 30 000 € d’amende pour sa campagne sur les pommes traitées!”

    • Ce n’est pas de l’argent de l’état qu’il s’agit, en tout cas pas directement : ce qui est entre en jeu, c’est le poids énorme des producteurs de phyto-sanitaires, des industries agro-alimentaires et des grandes surfaces.

  1. Je suis consterné par le rendu de ce jugement.
    Etre condamné car on informe les gens sur ce qu’ils mangent et que c’est nocif à la santé !
    J’espère que l’affaire est allée en appel, pas que cela fasse jurisprudence.
    Avez-vous des informations sur les suites de cette « affaire » ?

    • Ne pas confondre information et dénigrement….
      « On retrouve des traces »
      Qu’elles quantités…. la limite autorisée….. Il faut que les choses avancent mais pas dans l’ignorance des consommateurs et dans la mise en avant de l’agriculture biologique qui ne répond pas à tout les problèmes…. Et pui l’agriculture biologique utilise des pesticides et même des insecticides… à bon entendeur…

      • Enfin un peu d’objectivité, de recul et de réflexion. Merci de sortir de cet échange d’arguments partisans extemistes. Ça fait du bien.

      • Quoi qu’il en soit, l’agriculture biologique privilégie la lutte intégrée, la biodiversité, la préservation des ressources, les rotations et n’a recours aux intrants chimiques que de manière très limitée (contrôles et auto contrôles obligatoires auto financés pour chaque producteur bio)
        Les solutions sont autour de nous, il suffit de regarder objectivement les choses pour constater que ce n’est pas en déséquilibrant la nature à coup de produit phytosanitaires destructeurs que l’on parviendra à un mode de production durable et sain pour notre santé et notre planète. Dire cela, ce n’est pas de l’extrémisme mais du réalisme. A bon entendeur…

      • Michel, allez délirer avec vos copains de l’industrie agro-alimentaire.
        L’agriculture bio ne répond certes pas « à tous les problèmes » (elle n’en a jamais eu l’intention), mais elle n’en CREE pas comme l’industrie agro-alimentaire.

        Héhé, votre pépé, il n’utilisait pas de « pesticides » et « d’herbicides » NATURELS dans son jardin?

        Si vous saviez comme votre discours est idiot… vous croyez parler à des imbéciles?

        On sait TRES bien qu’on retrouve des traces de tout, même dans le bio, puisque l’agro-industrie POLLUE tout ! C’est un fait étayé par maintes études. L’industrie s’embête-t-elle à expliquer les effets secondaires des aliments qu’elle produit sur les boîtes des dit-aliments? NON. Bien au contraire, elle tente même de cacher certains ingrédients en faisant modifier les lois.

        Arrêtez de raconter des « salades ».

    • Bonjour, je soutiens les magasins biocoop pour leur démarche et ne comprends pas qu’ils aient été condamnés pour avoir informé les consommateurs. Je leur reproche juste d’être un peu cher et ça ne va pas arranger les choses ! Bon courage pour l’appel qui j’espère aura lieu.

      • c’est pas de l’information c’est du dénigrement et un appel au boycott,, biocoop est une entreprise qui gagne de l’argent elle a des concurrents et légalement n’a pas le droit de les dénigrer l’information aurait été « saviez vous que la plupart des pommes que vous achetez sont traitées chimiquement*? Chez nous elles sont bio » c’est la loi c’est comme ça elle s’applique de la même façon pour tous que le fond du message soit vrai ou non c’est la façon de le faire qui est condamnée, nul doute que les 30000€ était inclu dès le départ dans le budget de la campagne marketing de biocoop, qui encore une fois, est une entreprise, à but lucratif.

        • je ne vois pas pourquoi les entreprises bio ou équitables n’auraient pas le droit d’être à visée lucrative. Certains s’enrichissent en nous empoisonnant, d’autres en préservant au maximum notre santé.

        • Les enseignes Biocop sont des commercants! C’est leur boulot; ils ont parfaitement le droit de gagner de l’argent! Et franchement, je préfere donner mon argent à un magasin vendant des produits sains et non traités, que d’enrichir les multinationales qui soutiennent des Monsanto et compagnie!

    • Je suis consternée, choquée et en colère de ce jugement complètement insensé. Ne peut-on faire une pétition d’une part et organiser une souscription pour montrer notre investissement personnel dans le bio, la protection de la nature et de notre santé. Tous Solidaires avec biocoop qui agit pour le bien être de tous !

  2. La Justice allègue la « concurrence » lésée!
    Dans un système où prévaut la loi de la dite « libre » concurrence, il n’est pas du ressort de la Justice de prendre en compte l’impact du produit sur la santé du citoyen.
    Il y a de quoi s’interroger sur le sens même du concept « justice.
    Est-il juste de laisser, en toute inconscience, ses propres enfants s’empoisonner au long terme avec des pommes sur-traitées, est-il condamnable d’avertir lesdits parents du danger qu’ils font courir à leur progéniture?
    Inversion et malédiction sont les mamelles d’un univers voué au lucre et la justice est dans cette logique, mais pas qu’elle…
    Voyez l’affaire du Linky, le fameux compteur communicant, qui en toute quiétude, avec la bénédiction du gouvernement, loi à l’appui, nous est imposé avec sa technologie du CPL qui va transformer notre propre domicile en un véritable bain d’ondes électromagnétiques permanent, potentiellement cancérigène selon l’OMS. Condamnations ciblées de certaines communes qui s’opposent…
    Nous n’en sortira pas, à moins d’un radical changement des mentalités, une révolution culturelle. Et cela, ce n’est que la Jeunesse qui sera en mesure de le lancer. Il se pourrait même que le moment soit propice…
    Wait and see… ici:
    https://www.facebook.com/tass.heyra/videos/1233840766663106/

    • Payer l’amende pour une entreprise comme biocoop ??? allez lui demander de vous donner des pommes bio sous prétexte qu’ailleurs elles sont empoisonnées… après on en reparle 😉

  3. scandaleux si on touches a l argent on nous écrases !on peu nous empoisonner, nous faire manger de la merde …….. mais nous n’avons plus le droit de nous défendre! on tu impunément dans se pays !!!!!!

  4. Bonsoir ça m’étonne pas voyer le tabac et l’alcool l’état l’alcool il fait rien alors ke je suis persuadé ke les dégât à cause de l’alcool et beaucoup plus important ke le tabac on tue des femmes enfants sont batue sans compter es acident de la route et j’en passe et le fait l’état ben rien y trop à perdre

  5. Merci Biocoop, oui il faut faire évoluer les consciences… tous ensemble nous devons laisser une chose très claire… nous ne méritons pas de nous laisser empoisonner, nous avons le droit à une alimentation PROPRE, une eau PROPRE, un air PROPRE… et nous devons éviter d´acheter ce qui nous empoisonne, nous devons remercier ceux qui s´investissent dans cette lutte contre les génocides lents, douloureux et coûteux pour la base de la société… et qui nous mettent en garde… et nous devons boycotter ce qui nous empoisonne massivement pour qu´une infime partie de la société accumule une richesse qui ne lui appartient pas en commettant des crimes en toute impunité.

  6. Je boycotte les grandes surfaces, si pour faire ses courses il nous faut une journée le temps de lire tous les ingrédients sur un paquet de gateau ou autres, et bien je préfère aller chez Biocoop au moins je sais ce que j’achète, la surface du magasin est correcte à taille humaine, je n’ai pas a aller et venir dans les allées perdre mon temps, dans tous les aliments que j’achète je retrouve les gouts de ma jeunesse quand nous faisions notre pic nique avec mes parents, le pâté de foie, le jambon etc… c’est une honte cette amende et la concurence ça existe entre s’empoisonner et manger sain j’ai choisi mon camp!!!!

  7. C’est une honte !
    Je suis vraiment triste pour Biocoop qui n’essaie que de sensibiliser les gens et leurs enfants.

    A travers ce jugement, est-ce que cela veux dire que l’état ne se préoccupe pas de notre santé ?
    C’est bien dommage que l’homme soit capable de faire des résultats de procès aussi navrant que celui-ci !

    Biocoop, je vous soutiens !

  8. La cerfication BIO (label AB) est payante et très stricte, d’où sans doute des coûts plus élevés que nous acceptons si on consomme. Ironie du sort : on paie pour les pesticides qui n’y sont pas mais évidemment pour le travail de ces agriculteurs qui se sont remis en question par rapport à l’agriculture intensive et les pertes qu’ils peuvent avoir. En France, le Bio (4 à 6 %) est loin d’être à la hauteur de l’Allemagne et l’Autriche (60 à 80 %) : ont-ils privilégié la santé ? de façon plus discrète, sans doute ? ……car les lobbies existent pourtant partout !!!
    Peut-être que lorsqu’on aura autant de Bio dans notre pays, les gens qui ont peu de moyens pourront aussi se permettre d’avoir des produits plus sains avec une pédagogie qui fonctionnera mieux chez certains « sceptiques » ? Difficile de croire que mourir du cancer pour ces agriculteurs imprégnés de pesticides reste dans l’indifférence aux yeux des contestataires……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*