Le photographe britannique Neil Burnell  capture des environnements saisissants, dépourvus de sujets humains, se rendant souvent dans des régions très éloignées de la civilisation. 

Le 9/01/2019 Par Phillipe Blot

Sa série en cours, Mystical,  jette un regard sur l’atmosphère de conte de fées créée par le brouillard épais, les arbres noueux et les pierres couvertes de mousse de Wistman’s Wood à Dartmoor, dans le Devon, en Angleterre. Ce bois a longtemps fait l’objet de contes populaires et de mythes. De nombreux auteurs l’ont décrit comme le lieu le plus hanté de Dartmoor.

Malgré les récits surnaturels, Burnell est attiré par l’atmosphère photographique de la forêt anglaise et visite souvent le site à l’heure qui précède le lever du soleil. «J’ai probablement visité la forêt environ 20 fois au cours de la dernière année, mais malheureusement, le brouillard requis n’a été présent qu’à deux reprises», explique Burnell à Colossal. « Photographier sans la brume ou le brouillard est une tâche difficile et il est presque impossible de faire des images avec l’atmosphère que je recherche. »

Burnell continue de se rendre à Wistman’s Wood pour rechercher les facteurs environnementaux appropriés afin d’obtenir une image parfaite. Vous pouvez suivre ses aventures photographiques sur son site Web et sur Instagram .

Notez cet article