Botswana

Les défenseurs des animaux ont montré leur profonde indignation en apprenant la nouvelle, tandis que le Botswana possède la plus grande population africaine d’éléphants.

Le 02/03/2019

La pays a certifié avoir l’intention de rendre la chasse légale sur son territoire.

Le gouvernement a ainsi donné la responsabilité à un comité d’annoncer la possible levée de l’interdiction de la chasse, en place depuis 2014. Dans le rapport du comité, dirigé par le ministre du Développement rural Frans van der Westhuizen, « estime nécessaire de faire les recommandations suivantes : la levée de l’interdiction de la chasse » ainsi que « l’introduction de l’abattage régulier mais limité d’éléphants».

Des impacts désastreux pour l’industrie touristique du Botswana.

Légaliser la chasse aux animaux sauvages permettrait de « promouvoir la conservation des animaux » selon le rapport.

« Lorsque les communautés prennent conscience (…) des revenus générés par les ressources de la faune, elles protègent la nature ».

Les défenseurs des animaux, sont totalement contre la mise en place de cette mesure.

Dex Kotze est un homme d’affaires qui s’investit beaucoup dans la défense de la cause animale. Selon lui, cette mesure serait un véritable désastre. Il a alors déclaré « Le Botswana compte 2 millions d’habitants et son économie dépend des diamants et du tourisme». Par ailleurs, légaliser la chasse aux animaux sauvages « pourrait faire des dégâts importants dans l’industrie touristique du Botswana. »