La buse bondrée est redoutable, elle saccage les ruches pour le miel et fait face aux conséquences

Photo: Albee C / Shutterstock

Il faut être une créature courageuse pour attaquer un nid d’insectes piqueurs, comme des abeilles, pour un repas. La buse bondrée est un animal qui n’a pas froid aux yeux..

Ce rapace ( Bondrée apivore ) assez grand va s’asseoir sur une branche en attendant qu’un insecte passe. C’est le signal pour l’heure du repas. Elle suivra l’insecte jusqu’au nid où elle pourra commencer son festin.

Image crédit Wikipédia

Gros plan de la tête d’une jeune Bondrée apivore

La buse bondrée, ne se contente pas uniquement de gâteries sucrées des nids d’abeilles. Elle mange aussi les larves de frelons et de guêpes. (principalement des guêpes, mais aussi des abeilles, des bourdons et des frelons, y compris les frelons asiatiques). Elle utilise ses longues serres pour déterrer ses repas et des plumes en forme d’écailles protègent sa tête des piqûres. Elle peut creuser des trous atteignant 40 cm de profondeur

Voir aussi : Vous pourrez bientôt acheter un piège à frelon asiatique pour aider les abeilles

Image crédit : reddit.com

Il existe cinq espèces de buse bondrée dans le monde. Il s’agit de la buse bondrée européenne, de la buse bondrée à crête, de la buse bondrée barrée, de la buse bondrée noire et de buse bondrée à longue queue. La buse bondrée européenne est le seul animal connu pour manger le frelon géant asiatique, le plus grand frelon au monde avec une envergure d’environ 8 centimètres!

La bondrée apivore a tendance à revenir sur les mêmes sites de nidification tous les ans. 

Image crédit Wikipédia

Nid de bondrée apivore avec deux oisillons de 28 et 30 jours

La courageuse buse n’est pas contre essayer d’autres choses au menu. 

Quand elle ne trouvera pas assez de nids pour faire un raid, elle mangera aussi des amphibiens, des petits oiseaux et des petits mammifères.

Phillipe Blot

Étant un grand passionné de nature, j’ai toujours eu à cœur de protéger mon environnement et de faire de ce monde un monde meilleur. Au fil des ans, j’ai essayé d’adopter un nouveau mode de vie, je n’achète plus rien de neuf et j’ai adopté le style de vie zéro déchet afin de diminuer mon impact sur l’environnement. Je suis également très bricoleur, j’adore récupérer et retaper les vieilles choses afin de leur redonner une nouvelle vie, j’en ai d’ailleurs fait mon métier. Ainsi, je me suis dit que je pourrais peut-être aider les gens à aller dans la même direction que moi. une vie avec un impact moindre sur l’environnement grâce à des alternatives et des astuces simples que je partage dans mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *