De nouvelles études révèlent que le café pourrait avoir un effet positif sur le foie

café pourrait avoir un effet positif sur le foie

Le 31 Janvier 2018. Image crédit : Pixabay

De nouvelles études révèlent que le café pourrait avoir un effet positif sur le foie

Un examen sur la caféine effectué par l’Autorité européenne de sécurité des aliments indique qu’une consommation modérée de café, qui équivaut à environ trois à cinq tasses de café par jour, peut réduire jusqu’à 70% le risque de cirrhose et de maladie du foie.

L’Institut d’information scientifique sur le café a récemment publié un rapport de la table ronde qui indique que les buveurs réguliers de café sont 40% moins susceptibles de développer un cancer du foie.

Les buveurs de café seraient également 25 à 70 pour cent moins susceptibles d’avoir une cirrhose que ceux qui ne boivent pas de café.

Le rapport de la table ronde indique qu’en Europe, la maladie hépatique chronique est la cinquième cause de décès la plus fréquente. Environ 29 millions de personnes dans l’Union européenne souffrent actuellement d’une maladie hépatique chronique.

Cependant, ce nombre est susceptible d’être encore plus élevé parce que la maladie ne montre souvent aucun symptôme.

La maladie hépatique chronique couvre de nombreuses conditions différentes qui comprennent l’hépatite, la cirrhose, la fibrose, la stéatose hépatique non alcoolique et le cancer hépatocellulaire.

Judi Rhys, chef de la direction, British Liver Trust a déclaré:

« La maladie du foie est un tueur silencieux car souvent il n’y a pas de symptômes jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Le café est facilement accessible à tous et le boire régulièrement – filtré, instantané ou expresso – peut faire la différence en prévenant et, dans certains cas, en ralentissant la progression de la maladie hépatique. »

Les facteurs de risque de la maladie hépatique chronique comprennent: l’obésité, l’abus d’alcool et les virus transmis par le sang.

Voir également :VOICI 5 CHOSES QUI SE PRODUISENT LORSQUE VOUS BUVEZ DU CAFÉ TOUS LES JOURS

Le professeur Graeme Alexander, professeur à l’University College London et conseiller principal du British Liver Trust, a déclaré :

 «Les maladies du foie sont en hausse en Europe, et il est important que nous comprenions comment le café, l’une des boissons les plus populaires au monde et le régime affectent la maladie. Les recherches indiquent que le café peut réduire le risque de maladies du foie et il est important que les patients aient accès aux informations et aux conseils diététiques des professionnels de la santé d’une manière qui soit facile à comprendre. »

Le foie est un organe complexe qui joue un rôle important dans les processus métaboliques de notre corps. Les dommages ou l’inflammation du foie peuvent augmenter les niveaux d’enzymes hépatiques.

Les données de la recherche montrent que les buveurs de café présentent des niveaux significativement plus faibles d’enzymes hépatiques gamma-glutamyltransférase (GGT) et d’alanine transaminase (ALT) que ceux qui ne boivent pas du tout de café.

Voir également : Deux études affirment que boire plus de café prolonge la vie

Le Dr Carlo La Vecchia, professeur de statistiques médicales et d’épidémiologie, a suggéré dans le rapport qu’un certain nombre de composants présents dans le café pourraient expliquer l’effet, notamment la caféine, les huiles de café, le kahweol et le cafestol et les antioxydants.

La recherche indique qu’en plus du risque réduit de maladie du foie, l’apport en café est également associé à un risque réduit de diabète de type 2. Le Dr La Vecchia suggère qu’il existe un lien potentiel entre la consommation de café qui pourrait être liée à une réduction de la résistance à l’insuline.

Ce lien pourrait améliorer considérablement les résultats pour le diabète et la santé du foie et doit faire l’objet de recherches plus approfondies, mais pour l’instant, les résultats parlent d’eux-mêmes : le café avec modération est effectivement bon pour notre santé.

Sources : eurekalert.org/ et www.efsa.europa.eu/ et /www.coffeeandhealth.org/

Magali Caille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*