Yann Arthus-Bertrand : « Le capitalisme est en train de détruire la planète »

Image crédit :  Midi Libre

Yann Arthus-Bertrand : « Le capitalisme est en train de détruire la planète »

Auteur du best-seller mondial « La Terre vue du ciel. Un portrait aérien de la planète« , le photographe Yann Arthus-Bertrand continue d’exposer ses photos incroyables et de prêcher la bonne parole sur l’état de notre monde dès qu’il le peut. Une sélection de ses grands formats réalisés à l’occasion de son projet « Home » est exposé en ce moment, et pour la première fois, à Bayonne, au DIDAM, le lieu d’exposition de la ville.

Il faire toujours le même travail : photographier de beaux paysages du monde entier et pointer du doigt sa terrible destruction par l’humanité. Mais le discours du photographe, souvent moqué par les écologistes pour son utilisation d’hélicoptères polluants et ses liens avec les grandes entreprises qui financent ses projets, s’est un peu musclé au fil du temps.

Aujourd’hui à l’age de 70 ans , Yann Arthus-Bertrand dresse un constat très alarmant sur le réchauffement climatique de notre planète, confirmé par les données scientifiques actuelles :

« On n’a pas le droit d’être pessimiste. Il est trop tard pour être pessimiste… « . Il dit aussi ne plus croire en l’écologie politique et dénonce les méfaits de la croissance : « Le capitalisme est en train de détruire la planète complètement. Il faudrait qu’on apprenne à vivre mieux avec un peu moins ! »

Reportage : R. Garat / C. Etchegaray / G. Haristoy
Expo Yann Arthus Bertrand


Yann Arthus Bertrand a été invité à Bayonne au pays basque dans le cadre du mois de la photographie qui cette année, est sur le thème de l’eau. 20 photographes sont ainsi exposés dans les rues et différentes galeries de la ville.

Voir la vidéo du documentaire Home entier :

Source :  culturebox.francetvinfo.fr

9 commentaires à propos de “Yann Arthus-Bertrand : « Le capitalisme est en train de détruire la planète »”

  1. Bof! Le capitalisme, le socialisme ou le communisme et même le totalitarisme sont tous des systèmes qui pourraient détruire la planète ou au contraire faire de cette planète un paradis où la justice et l’équité entre les pays et entre les personnes de ces pays serait respectée.

    Là où il y a de l’homme, il y a de l’hommerie et voilà ce que ça donne.

    Au fil des siècles, la qualité de vie des humains s’est constamment améliorée alors d’ici quelques siècles peut-être que….! Si on ne fait pas sauter la surface de la planète avant qu’on en soit rendu là.

    • La « nature humaine » à bon dos en général quand on n’y comprend rien. Vous semblez confus quant à la réelle signification de capitalisme (modèle anti-économique du marché monétaire mondial). Le capitalisme, de fait comme le communisme stalinien ou le socialisme d’État, impliquent tous un rapport de servitude en échange d’argent. La seule différence étant le niveau d’intervention du gouvernement/régime dans votre vie privée.
      Tous sont basés sur les mêmes prédications économiques erronées, mêmes structures, les mêmes insuffisances et fondamentalement ne servent qu’entant que mode opératoire de gestion de bétail avec une élite dirigeante tout en haut. C’est structurel.

  2. Tiens, revoilà l’hélicologiste, la même veine d’éco-tartuffe que Hulot… Il a ptet besoin de faire parler de lui ? 😐
    Il balance ça (enfonçant une porte ouverte) alors qu’il est sponsorisé par les mêmes multinationales qui bousillent notre planète…

  3. C’est plus facile et plus rentable d’utiliser à fond un système de développement déjà existant que de passer à un développement plus durable qui ralentirait le processus d’appropriation et d’accumulation de richesse. Ils sont déjà prêts pour aller chercher pétrole et métaux au pôle quand la glace aura fondu … Ca ne s’arrêtera jamais. L’année 2050 sera le seuil du désastre si rien n’est fait, ou si peu, pour arrêter toute cette folie. Bon courage aux enfants d’aujourd’hui.

  4. Jusque là, on est bien d’accord, mais Y-A Bertrand reste une enigme, un peu comme Hulot. Certes, il éveille nos consciences en nous révélant la beauté et la fragilité d’un monde mis à mal par l’homme, la surpopulation et la machine productiviste et pour cela sa Fondation Good Planet peut aisément bénéficier de soutiens logistiques conséquents et de dotations financières pas toujours vertueuses au regard de ce qu’il défend. Je ne suis pas là pour donner les bons et mauvais points mais on retrouve parmi ceux ci: la fondation Bettencourt/Schueller, BNP Paribas, la banque suisse Lombard Odier, et Cortal Consors, filiale de BNP spécialisée dans le trading en ligne pour les particuliers, Casino, Suez, ..bref des poètes de l’environnement !

    Pour boucler les 13 millions d’euros de budget de son film « Human », le photographe était allé chercher 1 million d’euros au Qatar en soutenant la candidature de l’émirat pour un Mondial de foot dont l’impact carbone va être vertigineux et pour lequel, la main d’oeuvre est traitée dans des conditions déplorables. Donc oui YAB, nous montre avec talent un monde magnifique et fragile que le capitalisme détruit jour après jour mais dont l’argent ne semble pas avoir d’odeur. Il nous montre au moins qu’il peut se permettre de cracher dans la soupe. Une enigme !

  5. Bien sur YAB est critiquable comme nous tous .
    Chacun y va de sa critique O K mais a part lui ,? qui nous a le plus alerté que ce film ; qui si nous sommes lucide nous fait peur
    A la place de la critique a outrance : donnez une solution pour éviter ces désastres .
    Beaucoup même avec un aussi gros budget ne nous montre pas avec autant de talent un film (home) pour nous mettre en garde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*