Catastrophes naturelles : la moitié de l’humanité en danger

l'humanité en réel danger

Le 26 Novembre 2018 Image crédit :depositphotos.com

Catastrophes naturelles : la moitié de l’humanité en danger

Par Lisa Blanchard

Alors que l’incendie le plus meurtrier de l’histoire de la Californie vient de frapper à cause de la sécheresse, une nouvelle recherche très préoccupante, s’intitulant « La vaste menace pour l’humanité résultant des aléas climatiques cumulatifs et intensifiés par les émissions de gaz à effet de serre » vient de paraître dans « Nature Climate Change » le lundi 19 novembre, sur les menaces cumulées à cause du dérèglement climatique.

Notre humanité a fait les frais du changement climatique d’au moins 467 manières différentes, et ces catastrophes vont redoubler, car en 2100, 50% de la population pourrait subir trois à six catastrophes climatiques (sécheresses, vagues de chaleur, inondations, etc.) d’intensité maximale simultanément si nous ne diminuons pas de façon drastique les émissions de gaz à effet de serre. Voici les deux conclusions d’une nouvelle étude très préoccupante, parue dans Nature Climate Change le lundi 19 novembre, qui parle pour la première fois des risques cumulés à cause du dérèglement climatique.

Pour déterminer la menace qui pèse sur les habitants,  23 chercheurs internationaux, provenant en grande partie de l’université d’Hawaï – ont d’abord examiné minutieusement près de 3 300 études scientifiques publiées depuis 1980 sur le changement climatique, qu’il soit provoqué par le comportement des humains ou qu’il s’agisse du changement climatique naturel, sachant que les émissions de gaz à effet de serre ont déjà provoqué l’augmentation de la température de la planète de pratiquement un degré.

Ils ont retenu dix événements climatiques (réchauffement des températures, inondations, sécheresses, vagues de chaleur, incendies, montée du niveau des eaux…) qui affectent six aspects essentiels de la vie humaine : la santé, l’alimentation, l’eau, l’économie, les infrastructures et la sécurité, ces thèmes étant répartis en 89 sous-groupes. En croisant ces données, ils ont appris que nous avions déjà été touchés par le climat de 467 manières différentes.

Les répercussions du changement climatique sur les humains, sont très nombreuses, et elles n’épargnent personne, on observe des catastrophes dans les pays riches comme dans les pays pauvres. On retrouve par exemple : mauvaise qualité de l’air, problèmes de santé mentale, manque d’eau mais aussi crues et inondations, famine, migrations forcées, violences en nette hausse, augmentation du nombre de troubles cardiaques et respiratoires, incendies, etc…

Le professeur Jonathan Platz, co-auteur de l’étude et directeur du Global Health Institute à l’université du Wisconsin a expliqué dans un communiqué que « notre santé dépend de divers facteurs : accès à un air non pollué, à une nourriture saine, à un logement décent » et que « sans approche systémique, nous ne pourrons jamais réaliser l’ampleur du risque. Ainsi, si l’on ne prend en compte que les catastrophes directes, comme les vagues de chaleur ou les orages violents, nous serons inéluctablement surpris par d’autres risques, qui combinés, peuvent avoir un impact social profond ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*