Ce que vous ressentez lorsque vous aimez une personne que vous ne pouvez pas avoir

aimez une personne que vous ne pouvez pas avoir

Le 8 Mai 2018. Image crédit : Pixabay

Ce que vous ressentez lorsque vous aimez une personne que vous ne pouvez pas avoir

Ce matin, comme tant d’autres, je me suis réveillé au doux murmure de ton âme.

Je pense «  Malheur, je suis toujours amoureux d’elle », je suis toujours fortement attaché malgré les nombreux efforts que je fais chaque jour pour me détacher, lâcher prise et aimer sans attente.

Dès qu’elle me traverse l’esprit, c’est fini. Dès que je la vois, je retombe amoureux, elle me fascine.

Elle hante mes pensées, mes désirs et mes rêves, je ne peux pas m’en empêcher, et pourtant très souvent j’ai essayé d’écarter ces sentiments et de rationaliser ce comportement comme du désir ou de l’engouement.

Je cultive l’amour, et chaque jour notre leçon est de le reconnaître en le donnant au divin pour la transmutation et l’expression. Dans ce cas, je ne peux pas lui tendre la main et je dis simplement: «Je t’aime, je suis amoureux de toi. »

Voir aussi : 8 façons de gérer la douleur d’un amour non partagé

Que faire de ce sentiment très réel et lancinant qui occupe si souvent mon esprit, mon corps, mon cœur et mon âme?

Nous l’aspirons, nous rappelant que nous devons nous aimer avant tout parce que le besoin de quelqu’un de cette façon nous rappelle combien nous avons besoin de nous aussi; cet amour-propre ne peut pas venir des autres pour notre propre satisfaction et accomplissement personnel.

Parfois, nous avons simplement besoin d’être là, de garder de la place, de ne pas le comprendre ou d’essayer d’étudier les choses de trop près. Parfois, notre cœur veut simplement que nous restions en place et que nous soyons là si quelqu’un a besoin de nous. Même si nous sommes à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, nous pouvons être là pour la personne, dans l’esprit.

Nous n’avons qu’à penser à eux pendant quelques instants, pour réaliser à quel point nous sommes chanceux de les connaître et que nos vies s’entremêlent..

C’est une bénédiction de connaître quelqu’un d’aussi profond.

Que devons-nous faire quand le cœur de quelqu’un d’autre dérive ailleurs?

Nous honorons son espace et respectons ses engagements tout en restant fidèles aux nôtres.

Parfois, la cultivation de l’amour aide à gérer de longues distances et périodes de temps.

Nous pouvons simplement sourire gentiment à cette personne qui est si chère à notre coeur et chuchoter combien nous sommes heureux pour elle dans le vent.

Je murmurerai même: « Je t’aime. »

Parce que je tiens à elle pour des raisons qui ne peuvent être expliquées. Parce que je l’aime juste et que ça aussi ne peut pas être expliqué.

C’est la force directrice de tout ce qui existe, alors pourquoi ne pas laisser l’amour nous guider là où nous sommes censés être?

Cela signifie-t-il qu’une fin féérique aura lieu et que la personne sera un jour dans nos bras?

Non. Cela signifie que nous avons eu la possibilité d’aimer quelqu’un qui remue tellement notre âme , que nous en tremblons. Cela signifie que nous avons trouvé un sens à aimer quelqu’un d’autre tout en apprenant à nous accepter nous aussi. Cette personne fait ressortir notre nature vulnérable et voit qui nous sommes vraiment.

Chaque jour, je lui ouvre mon cœur parce que c’est là que mon aiguille de boussole pointe, et quand cela me fait mal, je sais que le seul véritable service que je puisse lui offrir, c’est quand je suis aussi complet que possible; quand je mène ma propre vie dans toute sa splendeur de manière imparfaite.

Il y a en chacun de nous une souffrance que l’autre personne peut ressentir et, à un certain niveau, nous sommes là pour nous aider mutuellement à guérir ces blessures et à assurer notre présence.

Voir aussi : Comment faire la différence entre l’amour et le désir

Aujourd’hui, je réalise simplement que quoi qu’il arrive, la vie se passe ici et maintenant autour de nous – notre vie se trouve juste devant nous. Je peux imaginer une vie avec elle, mais nous devons aussi nous fonder ici à notre réalité actuelle. Nous ne pouvons pas hésiter à partir de notre propre voyage que nous avons entrepris depuis si longtemps maintenant.

Si deux chemins sont destinés à se croiser, ils le feront. Ce qui me vient continuellement à l’esprit , c’est de simplement l’aimer, d’accepter où elle en est dans sa vie et que tout est déjà parfait.

Pour cela, je suis éternellement reconnaissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*