Ces confitures anti-gaspi ont déjà permis de sauver plus de 7 tonnes de fruits et légumes invendus

Le 15 Février 2018. image crédit : Je veux tout goûter

Ces confitures anti-gaspi ont déjà permis de sauver plus de 7 tonnes de fruits et légumes invendus

Les fruits et légumes font partie des denrées comestibles que l’on met le plus souvent à la poubelle. Pour palier à ce problème, Re-Belle a eu l’idée d’en faire des confitures.

Saviez-vous qu’à l’échelle mondiale, un tiers des aliments produits sur la planète est jeté chaque année? Ce que l’Europe jette comme nourriture pourrait sortir un milliard d’être humains de la malnutrition (chiffres zéro-gâchis .com). Pourquoi en sommes-nous arrivés là? La question prendrait bien plus d’un article pour y répondre mais on sait déjà que les erreurs se font à chaque étape de la production et de la distribution des denrées alimentaires. Pour enrayer cette progression inquiétante, des entreprises et des associations ont pris le sujet à bras le corps, et tentent de faire émerger plus de responsabilisation, et qui sait, faire évoluer les pratiques commerciales. ( source )

Re-Belle récupère les fruits et légumes invendus pour les transformer en confitures artisanales. (Crédit : Crédit : Cédric Daya)

Tous les ans rien qu’en France , ce sont plus de 10 millions de tonnes de denrées alimentaires qui sont gaspillées et jetées à la poubelle, dont plus de deux tiers sont des fruits et légumes. Dans les supermarchés, si les aliments sont abimés ou trop mûrs, ils sont tout simplement mis à la poubelle. Cependant, ces fruits et légumes sont encore mangeables.

« Un fruit avec des petites taches, une banane seule, les grandes surfaces les jettent », déplore Colette, créatrice de Re-Belle.

C’est pourquoi cette start-up française a pris la décision de réutiliser ces fruits et légumes moches à l’extérieur mais encore bons à l’intérieur ! Re-Belle récupère ainsi les invendus pour leurs donner une seconde vie en les transformant en confitures maison, le bocal étant l’un des meilleurs moyens pour une longue conservation.

Chaque semaine, Re-belle récupère 150 kilogrammes de fruits et légumes.

En septembre 2016, la marque a signé un partenariat avec Monoprix. L’équipe de Re-belle s’attèle à récupérer 150 kg de fruits et légumes chaque semaine dans les magasins de l’enseigne en région parisienne.

« Ma première motivation est la réinsertion et la création d’emplois en Seine-Saint-Denis. En toute logique je vais utiliser les fruits qui sont autour de moi », raconte Colette, ​qui avait débuté au sein du mouvement solidaire Disco Soup.

Cette initiative anti-gaspillage alimentaire se veut 100 % locale. Les recettes sont élaborées par Colette (plus de 100 au total !), puis élaborées dans les locaux de Baluchon. Située à Romainville en Seine-Saint-Denis, cette société d’insertion propose des plateaux repas cuisinés.

C’est pourquoi les gourmands ne peuvent – pour l’heure – retrouver ces confitures que dans 20 Monoprix et 28 autres points de vente dans Paris et sa banlieue. « Nous privilégions le circuit court et local », explique Louise, membre du projet Re-Belle.

BIENTÔT DES PRODUITS BIO ?

Colette met en place ses recettes en fonction des fruits et légumes qui lui parviennent.

« La majorité des fruits viennent d’Europe. Il n’y a pas la notion de fruit de saison mais plutôt de fruit du moment », développe Louise.

Re-Belle propose ainsi trois gammes de pots de confitures : une de fruits solo ou duo, une autre de fruits et d’épices, et pour finir une recette de fruits et légumes. Cela permet de créer des mélanges de gouts étonnants. La société propose ainsi des confitures de raisin, pomme et anis étoilé, ou encore de poivron, tomate et piment, « excellente sur une tartine de fromage frais », conseille Louise.

Vendus 3,90 euros, les pots de confiture de 230 grammes sont composés d’au moins 70 % de fruits, sans aucun additifs chimiques.

Pour l’instant, seuls 20 % des fruits collectés sont biologiques, mais l’équipe de la société est à la recherche d’autres points de collecte pour pouvoir lancer une gamme de produits bio.

Dans cette démarche de récup’ et d’anti-gaspi, l’entreprise s’est récemment associée avec la Maison du zéro déchet. Située dans le quartier de Montmartre à Paris, elle sera le premier point de collecte des pots consignés de Re-Belle ! Ces derniers pourront ainsi être recyclés et réutilisés pour de nouvelles confitures.

Une initiative qui a permis de revaloriser plus de 7 tonnes de fruits et légumes depuis un an !

trouver les confitures Re-Belle :

En région parisienne, principalement, ainsi que sur commande sur le site internet.

Source :  www.wedemain.fr

Un commentaire à propos de “Ces confitures anti-gaspi ont déjà permis de sauver plus de 7 tonnes de fruits et légumes invendus

  1. consigner la verrerie! cela se faisait dans mon enfance! Ce qui fait que nous ne payions que le contenu! Maintenant, nous payons l’ensemble, et alors que les déchets sont triés par nous, ceux qui récupèrent ce que nous avons payé à l’achat,revendent cette matière première, alors que notre taxe d’ordures ménagères, augmente malgré tout, bien que nous fassions nous même le travail! Le profit est pour qui?
    Cette récupération d’aliment est intelligente, alors qu’on interdit à des personnes sans ressources, de fouiller dans les poubelles des grands magasins, alors qu’elles ont faim!
    Je me répète encore, mais lorsque j’étais jeune, une commerçante du marché, donnait à ma mère ses fruits légèrement tachés qu’elle ne pouvait vendre, pour qu’elle en fasse des compotes: J’ai bien dit *donnait* ! 9a c’était intelligent et anti gaspi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*