Des champignons recyclés sont transformés en bacs à fleurs et en ustensiles fonctionnels

Quatre designers du Royal College of Art et de l’Imperial College ont trouvé une seconde vie pour les restes de crustacés et de champignons.

Par Antoine Mercier. Le 25/02/2019

L’équipe du projet, baptisée Shellworks, a créé un bioplastique en combinant du vinaigre avec de la chitine. Qui est une substance fibreuse qui constitue le composant principal des carapaces de crustacés, ainsi que des parois cellulaires des champignons. Bien qu’il existe actuellement une version disponible dans le commerce de la chitine, appelée chitosane, elle est extrêmement chère.

L’équipe de Shellworks a créé cinq de leurs propres machines.

Nommées Shelly, Sheety, Vaccy, Dippy et Drippy, pour manipuler les matériaux à base de chitine avec différents niveaux de rigidité, flexibilité, épaisseur et translucidité. La gamme de produits potentiels qui en résulte comprend des jardinières auto-fertilisantes, des blisters de pilules et des récipients pour aliments, qui peuvent être recyclés ou compostés. En rendant ce processus plus accessible et abordable, Shellworks espère que leurs innovations permettront un remplacement à plus grande échelle du plastique que nous utilisons tous les jours. Vous pouvez en apprendre plus sur le projet dans la vidéo ci-dessous. ainsi que sur le site Web de Shellworks  ( https://www.theshellworks.com/ ) et sur Instagram ( https://www.instagram.com/theshellworks/ ).

Une large gamme peut être créée à partir de chitine sans aucun additif.

Notez cet article