Le chef d’Etat bolivien: « Pour sauver le climat, c’est le capitalisme qu’il faut éradiquer »

chef d Etat

Le chef d’Etat bolivien: « Pour sauver le climat, c’est le capitalisme qu’il faut éradiquer »

 

Evo Morales ancien berger devenu président de la Bolivie,  a réitéré ses attaques contre le capitalisme coupable selon lui « de détruire la planète ».

Le chef d’Etat est arrivé vêtu d’un seyant costume sombre brodé de rose et de motifs incas. Il y a six ans, en 2009 à Copenhague, il avait fait le show avec son compère vénézuélien Hugo Chavez en pourfendant « l’impérialisme et les éconocrates ».

Cette fois, le chef d’Etat, Evo Morales était orphelin de son acolyte, mais le verbe, lui, était toujours là. Radical et sans concessions : « Vous, le Nord, ne pouvez continuer à saccager la planète sans vergogne ni raison ! », a-t-il lancé en conférence de presse.

chef d etat

(Crédit photo : David Solon)

« Le capitalisme est la source de tous les maux, il est à l’origine de la destruction de la Pachamama [1] par le consumérisme et l’individualisme qui sape les communautés. » Le président bolivien a ainsi exhorté le monde à « en finir avec lui afin de sauver le climat » en appelant les peuples indigènes et les organisations sociales à la rescousse pour « stopper cette culture de guerre ».

Le chef d’Etat a terminé son allocution en adressant ses condoléances au peuple français, « victime récente d’attentats odieux », mais en ajoutant que « les Occidentaux devaient s’interroger sur les origines de cette violence et cesser leurs interventions militaires sous tous les prétextes ».

LA PROTECTION DE LA « TERRE-MÈRE »

« Sa politique d’inscrit dans une démarche continentale et équilibrée, qui prône l’instauration du « buen vivir » – le « vivre bien » –, l’équilibre écologique et l’équité sociale », a souligné l’UPPA en référence aux résultats obtenus par le chef d’Etat et son gouvernement dans la lutte contre les inégalités, l’accès aux services de base (eau, éducation, santé) et les efforts engagés pour la protection de la Pachamama, la « Terre mère ».

[source terraeco.net ] La Terre mère en quechua

12 commentaires à propos de “Le chef d’Etat bolivien: « Pour sauver le climat, c’est le capitalisme qu’il faut éradiquer »

  1. Peu de Président ose cet affront contre le système économique actuel; il se démarque, s’isole mais fait parler de lui, n’est ce pas lui qui a nationalisé des mines, des entreprises pour une meilleures distribution des ressources aux citoyens !? Je ne sais la vérité tellement les médias sont complexes!!! Je l’admire pour sauvegarder les peuples autochtones et leur culture…

  2. Que l’Amérique du Sud ne suive pas celle du Nord; Croyaient en vos ancêtres, à la « Pachamama », pour vivre en harmonie avec la Terre , le ciel, les Etoiles, simplement, sans « consumérisme » à l’Américaine , meme s’il faut( de l’argent pour vivre!!!

  3. Mouais.. Alors je viens de vivre 4 mois en Bolivie, et j’ai rarement vu une terre aussi polluée. Les gens jettent leur déchet n’importe où, les rues sont dégueulasses et les bords de route aussi. Les beaux discours, d’accord, mais les actes ? Quelles sont les réelles actions mise en place par Evo Morales ? Aucune.

    • alors euhh comment dire , ouais il y a ds dechet partout dans le monde , mais ceux produit part tout les pay du nord est 1000 fois supperieur et est directement larger dans l’atmosphere , ils rase des million d’hectare par ans de foret partout a travers le monde … les usine qui crache la mort dans l’air et les riviere, les centrale nucleaire qui pollu les sole sur’ des surface enorme allant jusqu’aux nappe freatique, etc … vous croyer vraiment que se soit les dechet de notre consomation, qui au finale sont surtout une pollution visuel, qui pollue a mort par rapport a l’exctration de petrole , dde gaz , de metaux precieux et radioactif ou l’on utilise de l’eau dans des proportion inimagibable ?? vous croyez vraiment que quelque bout de plastique et de verre sont vraiment responsable de la mort de notre environement ???? vraiment vous arrivez a dire ca devant une glace ??

      se que vous dites est juste pour vous deculpabiliser … quand vous avez prit l’avion pour faire votre allez retour dans se pay si polluer vous aves consomer a chaque trajet la consomation moyenne d’un automobiliste francais qui ne se soucis pas de la pollution. voila la realiter , en allans vous pavaner dans le tier monde vous avez polluer plus que tout se que peut faire l’ensemble de la population bolivienne durant votre sejour .
      voila la realiter de votre discour et de l’envers de vos acte.
      enfaite vous etes aussi meprisable que les bouteille plastique abandonner dans la nature…

    • Mouais c’est pas encore la France mais il ya de progrès par à rapport aux années d’avant.
      De plus les mots que tu emplois c’est ne sont pas très sympas vis à vis de mon pays t’aimerai que on parle de la même façon de ton pays un peu de respect svp si tu trouves que c’est dégueulasse ne revient pas et passe ton chemin.

  4. Après 5 mois passé en Bolivie et avoir travailler pour le parc Madidi dans la réalisation dune vidéo, je peux vous dire que monsieur Evo Morales et le constat tiré c’est que sil était vraiment pour l’éradication du capitalisme pour le climat arrêterait de détruire le salar d’Uyuni ( indispensable à la fabrications de nos smart phone et autre vélos électriques de merde ) le salar d’Uyuni est la plus grande réserve de lithium au monde et se trouve au sud de la Bolivie et la fait exploiter par de grandes entreprises chinoise ou encore arrêterait les prospections pétrolières proche du lac Titikaka ou encore les projets de barrages en Amazonie proche du Rio Beni ou encore l’orpaillage qui détruit les rivières et acrois la destruction des forêts dans le nord du département de La Paz etc… les puissants ont une grande gueule contre le grand méchant Américain et occidentale mais n’ont pas la politique miracle non plus.. La décroissance, la destruction du capitalisme et du communisme serait le remède plus approprié !

    • Bonjour cher ami, j’aimerais avoir une discussion en privé avec vous si vous êtes n’y trouvez pas d’inconvénient

    • Et bien Evo Moralés , a préconisé de ‘détruire le * Capitalisme …,alors allez voir ou il habite et demandez aux gens , lui est bien devenu un ‘bon capitaliste ! , regardez ses projets , il a oublié ses origines .., je m’attends à savoir des fréquentations de sa part ,avec les présidents du Brésil , et (ou ) du Veneuela .. ? le pouvoir corrompt …

  5. ok Leandre , et ‘muy bien ‘ la tuya déscription de Evo Moralés , lui fils d’une famille de 9 enfants de paysans pauvres , écrivant ‘ vouloir détruire le ‘capitalisme !, mais demandez au Boliviens et Boliviennes ,ce qu’il est devenu ? un autre ‘ destructeur ‘ de la nature ! , et le ‘reste ..que connaissent bien les gens de La Paz… ‘projet d’une autoroute traversant son pays ..pour quel usage !! # , il est le même homme que Bolsanoro au Brésil ou Maduro au Venezuela , je suis ‘contre le ‘capitalisme genre Trump ‘destructeur ! , mais l’Amérique du Sud ..ne prend ‘t elle pas le même chemin ! , avec ses ‘Présidents ‘ Capitalistes , vous qui avez vécu la bas, savez sans doute le régime ‘ subi par le peuple par ces gouvernants ‘parvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*