Le 25 Avril 2018. Image crédit : Pixabay

Comment surmonter les principales causes de l’anxiété

« Notre anxiété ne provient pas du fait de penser au futur, mais de notre volonté de le contrôler. » Khalil Gibran

Nous vivons dans société où l’on exige de nous que nous vivions dans un état d’éveil presque permanent, déclenchant ainsi notre réaction combat-fuite, ce qui provoque l’épidémie d’anxiété à échelle mondiale. Notre cerveau n’est pas conçu pour gérer autant d’informations, de stimuli et de facteurs de stress pendant de longues périodes de temps sans prendre de pause pour recharger ses batteries.

Nous avons un emploi qui nous oblige à nous concentrer sur une chose pendant huit heures ou plus par jour, et pendant ce temps, notre cerveau ne peut pas se reposer. Lorsque nous rentrons chez nous après le travail, nous devons passer du temps à nous déplacer dans les rues bruyantes et animées, et après tout ce tumulte, nous pouvons enfin nous reposer chez nous pendant quelques heures.

Ensuite, nous nous levons le lendemain matin et recommençons le même schéma. Nous vivons des moments très stressants, et le fait que l’anxiété soit l’une des maladies mentales les plus répandues dans le monde en est un témoignage et une réaction humaine naturelle aux facteurs de stress continus que nous surmontons.

Il est tout à fait possible de faire certaines choses pour aider à soulager les symptômes de l’anxiété et soulager notre cerveau surmené :

Article à lire : Le désordre pourrait être une source d’anxiété

4 PRINCIPALES CAUSES D’ANXIÉTÉ ( ET COMMENT LES SURMONTER ):

1. DOUTE DE SOI

L’anxiété fait réfléchir et repenser à ce qui a été dit, ce qui a été fait, ce qui n’a pas été dit ou fait, et repasse en boucle dans l’esprit jusqu’à rendre fou. Le doute de soi prend facilement le dessus, surtout lorsqu’on se voit confronté à un grand projet de travail ou lorsque les capacités d’une personne sont affichées.

Solution:  Veillez à utiliser votre compassion et votre amour-propre, et n’oubliez pas que vous faites de votre mieux. Restez indulgent, car tout le monde est dans le même bateau, essayant juste de faire du mieux possible pour rester à flot. Veillez à intercepter toute pensée négative en utilisant des autopersuations positives comme:

«Tu es génial, et je pense que tu fais un excellent travail! Tu es plus fort que tu ne le penses. »

2. PARALYSIE DE L’ANALYSE

Cela signifie que vous pensez et repensez toutes les pistes possibles et tous les résultats qui pourraient résulter de ces pistes,  mais ne finirez jamais par prendre une décision . Vous vous asseyez et ruminez, ce qui vous paralyse de toute action. Cela peut entraîner des occasions manquées et ne fait qu’accentuer le doute de soi car vous n’êtes pas capable de vous faire confiance pour aller de l’avant dans la vie.

Solution:  Même s’il n’y a pas de réponse claire à ce problème, vous pouvez suivre quelques conseils. Pour commencer, notez toutes les options que vous avez pour le problème en cours, puis notez les avantages et les inconvénients de chacune d’entre elles. Ensuite, vous pouvez commencer à limiter une fois que vous avez un visuel juste en face de vous. Vous pouvez également essayer directement quelques-uns des résultats, avant même de les écrire. Si vous n’aimez pas quelque chose, vous ne devez pas continuer à le faire, mais au moins vous pouvez dire que vous aurez essayé!

Voir aussi : 8 carences nutritionnelles qui peuvent être responsables de l’anxiété

3. PENSER AU PIRE SCÉNARIO DANS UNE SITUATION

Les personnes qui souffrent d’anxiété ont tendance à penser au pire scénario, afin de pouvoir se préparer à cet événement si cela devait arriver. Mais réfléchir à cela peut provoquer du stress inutile, et généralement, ce qu’ils s’imaginent n’a jamais lieu.  S’inquiéter constamment des menaces perçues ou réelles signifie que vous allez probablement chercher à tout prix à éviter ces situations, mais lorsque vous faites ceci, votre esprit souffre énormément.

Solution: Alicia Boyes, experte en santé mentale, déclare:

«Si jamais je me sens submergée par un email, je me dis: « Il y a quatre-vingt-dix pour cent de chances que ma réaction soit juste mon cerveau anxieux, et que la requête me paraisse simple quand je la regarderai à tête reposée demain. »

4. PEUR DE LA CRITIQUE

Les personnes anxieuses, en particulier celles qui souffrent d’anxiété sociale, ont peur du jugement des autres et de la critique. Cela se traduit par des gens qui aiment plaire aux autres ou qui prennent des mesures extrêmes pour éviter les contacts avec les gens pour fuir toute interaction négative. À la base, l’anxiété amène le patient à imaginer constamment le pire scénario, ce qui signifie que la personne tentera d’éviter la menace perçue, évitant ainsi l’anxiété.

Cependant, la société actuelle nous oblige à faire face à certains obstacles quotidiens, comme traiter avec les gens, ce qui pourrait déclencher une réaction d’anxiété. Malheureusement, beaucoup de personnes souffrant d’anxiété sont très dures avec elles-mêmes, et constamment en train de remettre en question leur propre travail.

Solution:  Alicia dit

«Si la réaction ou le feedback que je reçois est négatif, ce n’est pas la fin du monde et c’est typiquement quelque chose que je peux apprendre. Je me rappelle aussi lorsque quelque chose que j’ai mal fait est souligné, que c’est généralement réparable, et que ce n’est pas une catastrophe. »

Sources: adaa.org/ et www.psychologytoday.com/

Article connexe : Je suis désolé pour toutes les fois où j’ai été un mauvais ami à cause de mon anxiété