5 compétences sociales que votre enfant devrait développer en allant à la maternelle

Le 17 Septembre 2018. Image crédit : Deposit Photos

5 compétences sociales que votre enfant devrait développer en allant à la maternelle

Par Antoine Mercier

Généralement, les parents de jeunes enfants s’inquiètent de savoir si leurs enfants apprennent suffisamment de choses quand ils commencent à aller à l’école.

« Marie peut-elle lire la liste des 50 mots à voix haute? »
« Est-ce que Jonathan sait comment compter jusqu’à 500? »

Même si l’éducation précoce constitue une base importante pour l’acquisition de compétences académiques, beaucoup de parents seraient surpris de savoir que la réussite à l’âge adulte dépend beaucoup plus des compétences sociales que des résultats scolaires.

Par exemple, une étude de 2015 a révélé que, même en contrôlant la démographie familiale et les capacités scolaires précoces, les aptitudes sociales observées à la maternelle présentaient un lien important avec le bien-être à 25 ans.

Peu importe leur niveau d’avancement dans la lecture ou le salaire de leurs parents, les enfants en maternelle qui avaient de bonnes compétences sociales avaient plus de chance d’obtenir leur baccalauréat, d’aller à l’université, et de trouver un emploi.

Voici cinq compétences sociales importantes que vous pouvez favoriser chez votre enfant lorsqu’il va à la maternelle :

1. Comment jouer avec les autres

Le jeu est un puissant catalyseur de développement dans les premières années. En jouant avec les autres, les enfants apprennent à négocier, à résoudre des problèmes, à tour de rôle, à partager et à expérimenter. Vous pouvez aider votre enfant à acquérir ces compétences en le laissant jouer librement avec d’autres enfants.

Même si les cours de danse et les entraînements de football peuvent avoir leur importance, les enfants ont besoin de beaucoup de temps pour jouer à des jeux non structurés avec les autres enfants.

2. Comment résoudre des problèmes

Il est tentant d’intervenir au premier cri de mécontentement pour faire revenir le calme. Généralement, nous confisquons l’objet de la dispute ou envoyons des enfants jouer dans des zones différentes. Nous savons résoudre les problèmes car nous avons beaucoup de pratique en tant que parents! Et même si une partie de cela peut être nécessaire à la survie, nos enfants ont aussi besoin de cette pratique.

Ainsi, la prochaine fois que votre enfant aura un problème, faites-le participer au processus de résolution du problème. Demandez-lui de décrire ce qui se passe, de réfléchir à des solutions et d’en essayer une. Soutenez votre enfant pendant tout le processus, mais au lieu de faire tout le travail tout seul, laissez votre enfant posséder le problème en lui demandant: «Que penses-tu pouvoir faire à ce sujet? »

Apprendre à un enfant à résoudre des problèmes signifie aussi que nous lui apprenons à avoir des échecs et à réessayer, ce qui est une autre «compétence douce» importante. Quand nous demandons aux enfants comment fonctionne leur solution, nous leur donnons l’occasion d’évaluer leur expérience et d’apporter des améliorations si besoin. Nous leur apprenons que les erreurs nous aident à apprendre et à avancer dans la vie.

3. Donner un nom aux sentiments et les reconnaître

Les enfants qui sont sensibles aux émotions qui les entourent sont aussi plus à même de bien s’entendre avec les autres. Vous pouvez améliorer cette compétence en attirant l’attention sur des indices émotionnels et en nommant des émotions. Vous pouvez le faire non seulement chez vous, mais également en parlant des émotions dans les histoires.

La recherche a également montré qu’une utilisation excessive de l’écran peut interférer avec la capacité d’un enfant à reconnaître les émotions chez les autres. Assurez-vous donc que vos enfants aient assez de temps pour jouer et interagir avec d’autres humains, plutôt qu’avec des pixels et des lumières sur un écran.

Découvrez aussi : 5 raisons pour lesquelles les enfants d’aujourd’hui s’ennuient à l’école, n’ont pas de patience et ont peu de vrais amis

4. Comment être utile

Pour aider les autres, les enfants doivent apprendre à reconnaître leurs besoins. En complimentant votre enfant quand vous remarquez des comportements utiles, vous l’encouragez à continuer.
Donnez-lui des occasions simples d’aider votre famille, en rangeant les cours, ou en aidant son frère ou sa soeur à s’habiller, puis soyez reconnaissant par la suite.

5. Comment contrôler leurs impulsions

Contrôler ses impulsions fait partie des fonctions exécutives dirigées par le cortex préfrontal du cerveau. Cette zone ne se développe pas totalement avant le début de l’âge adulte, mais certains des développements les plus rapides ont lieu pendant la petite enfance. C’est pour cette raison que les enfants ont besoin d’opportunités pour développer cette compétence.

Le jeu d’imitation est un excellent moyen de développer ces compétences. En adoptant un nouveau personnage et un scénario imaginatif, les enfants doivent planifier avant d’agir, se relayer et déterminer des règles à suivre. Ils pratiquent aussi la pensée en dehors de leur propre perspective et agissent comme ils le pensent, au lieu de simplement suivre leurs propres impulsions.

Notre société constamment en évolution peut vous donner l’impression que votre enfant a besoin d’assimiler plus de compétences académiques, et le plus tôt possible. Mais en réalité, les aptitudes sociales «douces» qu’ils contractent dans la petite enfance , grâce à des processus lents et simples de jeu et d’interaction avec leur famille et d’attention au monde qui les serviront plus longtemps.

Voir également : 9 choses que l’on retrouve dans toutes les maisons qui peuvent mettre les enfants en danger

Une réponse à “5 compétences sociales que votre enfant devrait développer en allant à la maternelle”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*