complimenter leurs enfants

Les psychologues conseillent aux parents de ne pas complimenter leurs enfants trop souvent

Le 30 Octobre 2017. Image crédit : Pixabay

Les psychologues conseillent aux parents de ne pas complimenter leurs enfants trop souvent

Les enfants ont besoin de compliments et de louanges. Ils ont besoin d’être édifiés, principalement par leurs parents, mais quelques études récentes ont révélé que la façon dont les parents complimentent les enfants pourrait avoir un impact négatif sur leur comportement. En approfondissant ces études, les parents et les personnes qui travaillent avec les enfants peuvent mieux comprendre comment ils peuvent éviter ce piège.

Les psychologues conseillent aux parents de ne pas complimenter leurs enfants trop souvent :

ÉTUDE 1: DIRE AUX ENFANTS QU’ILS SONT INTELLIGENTS

Cette étude a été publiée dans Psychological Science, et elle a étudié 150 enfants de 3 ans et 150 enfants de 5 ans. Le chercheur a joué à un jeu de devinettes avec les enfants où ils devaient deviner si la valeur d’une carte cachée était supérieure ou inférieure à 6.

Le chercheur a dit aux enfants l’une des trois choses suivantes: «Tu es très intelligent», «Tu as très bien réussi cette fois» ou rien .

Le chercheur a alors caché la carte une dernière fois mais est sorti avant que l’enfant ne fasse sa supposition en lui rappelant de ne pas jeter un coup d’œil.

Comme prévu, certains enfants ont regardé la carte quand le chercheur est sorti de la pièce, ce qui a été enregistré sur une caméra cachée dans la pièce. Dans le groupe des enfants de 3 ans, 40% de ceux à qui l’on a dit qu’ils avaient bien fait ou qui n’ont pas été complimentés ont triché pour gagner la partie. Cependant, 60% de ceux à qui l’on a dit qu’ils étaient intelligents ont triché pour gagner. Dans le groupe des 5 ans, le ratio était similaire, bien que le nombre global d’enfants ayant triché ait diminué.

ÉTUDE 2: DIRE AUX ENFANTS QU’ILS ONT LA RÉPUTATION D’ÊTRE INTELLIGENTS

Cette étude a été réalisée par le même groupe de chercheurs avec les mêmes paramètres. Ils ont utilisé un groupe de 150 enfants de 3 ans et un autre groupe de 150 enfants de 5 ans pour savoir si le fait de dire aux enfants qu’ils avaient la réputation d’être intelligents aurait un impact similaire sur les résultats.

Encore une fois, ils ont joué à un jeu de devinettes avec l’enfant, mais cette fois-ci, en disant à chaque enfant «tu as la réputation d’être intelligent», «tu as la réputation d’être propre» ou rien .

Sans surprise, cette étude a eu les mêmes résultats que la première, où les enfants qui avaient la réputation d’être intelligents étaient plus susceptibles de tricher que ceux qui avaient la réputation d’être propres ou ceux qui n’avaient reçu aucun compliment.

POURQUOI CELA SE PRODUIT-IL?

Selon Gail Heyman , l’un des co-auteurs des études, il y a deux raisons possibles à ce phénomène.

Premièrement, lorsqu’on dit à un enfant qu’il est intelligent ou qu’il a cette réputation, il ressent plus de pression pour respecter cette affirmation, ce qui l’incite à faire tout ce qui est nécessaire pour gagner la partie et garder cette apparence d’intelligence.

Son autre théorie est que lorsqu’on dit à un enfant qu’il est intelligent, cela lui donne un sentiment de supériorité, de sorte qu’il a le sentiment qu’il est au-dessus des règles ou que les règles ne s’appliquent pas à lui. Une autre théorie est que l’enfant craint de décevoir le chercheur après que le chercheur lui a dit qu’il est intelligent, donc il veut faire le nécessaire pour répondre à ces attentes et ne pas décevoir celui qui lui a dit qu’il était intelligent.

PROCHAINES ÉTAPES POUR LES PARENTS ET LES ÉDUCATEURS

Pour les parents, les éducateurs et tous ceux qui travaillent avec les enfants, cela devrait être considéré comme un récit de précaution et les encourager à éviter les «compliments directs» axés sur l’intelligence de l’enfant. Au lieu de dire directement à un enfant qu’il est intelligent, il est préférable de lui dire à la place qu’il a bien agi et de faire l’éloge des efforts qu’il déploie pour tout ce qu’il fait.

Bien sûr, personne n’est parfait, et il est impossible de le faire à chaque fois, mais c’est important de la garder à l’esprit puisque la façon dont un enfant est félicité a un impact profond sur sa mentalité et sur son comportement. Mettre en place l’attente de travailler dur sur quelque chose permet à un enfant d’avoir la liberté d’échouer sans se sentir coupable ou d’avoir le sentiment d’avoir déçu quelqu’un. De cette façon, il peut encore grandir à travers les expériences.

Ne pas complimenter leurs enfants trop souvent Voir les études : /journals.sagepub.com/doi/pdf et /onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/