En France, que 5 à 6 millions de personnes sont touchées par l’exclusion bancaire (source :Cresus). Ce chiffre est vertigineux.

Source : BFM

Ryad Boulanouar lance Nickel, les premiers comptes bancaires sans banque

Cet incroyable projet a commencé en septembre 2001. Ryad Boulouanour, qui venait de démarrer son entreprise avait du mal à boucler les fins de mois, a été convoqué par son « conseiller » bancaire à cause d’un découvert qui lui est signifié de la façon la plus humiliante possible : le conseiller lui coupe sa CB en deux juste devant lui.

Interrogé par Le Monde, l’intéressé semble s’en souvenir comme si c’était hier :

« Non seulement tu te retrouves à poil, tu es fiché interdit bancaire, mais ton banquier t’humilie, t’infantilise »

En février 2014, il développe Nickel avec deux associés, le premier compte bancaire sans banque. Pour ouvrir un compte, vous devez simplement aller dans un tabac partenaire avec votre pièce d’identité, votre numéro de téléphone portable et 20€ et vous repartez avec un RIB et une carte de paiement.

Ensuite, vous pouvez alimenter votre compte en ligne sur internet, avec du liquide chez les buralistes ou par SMS entre particuliers. C’est donc une méthode très simple et avec tous les bénéfices d’un compte traditionnel. À la seule différence que le découvert n’est pas autorisé. Ryad Boulanouar assume cette décision car pour lui:

« Le découvert autorisé, c’est un crédit non consenti, un pousse-au-crime pour consommer toujours plus. »

330 000 personnes ont déjà rejoint Nickel en moins de 3 ans. Il faut dire que ce système de compte bancaire sans banque a de vrais avantages pour tous ceux qui étaient interdits bancaires.

 

Notez cet article