Avec le confinement la ligue de protection des oiseaux lance un défi

Annonce

oiseaux dans les villes
Depositphotos

Le confinement dû au covid-19 pourrait causer la mort de millions d’oiseaux dans les villes et la ligue de protection des oiseaux lance un défi

Pour ceux qui sont bloqués chez eux à la campagne mais aussi en ville, la ligue de protection des oiseaux (LPO), propose un défi.

Un défi très utile afin de recenser les oiseaux qui vivent près de chez nous. Avec le confinement qui oblige des millions de Français à rester chez eux, le LPO espère avoir plus de bénévoles.

Annonce

Yves Vérilhac, directeur général de la LPO, cité par France Inter a déclaré :

« Dans cette période de crise grave, il faut qu’on trouve des réconforts, du plaisir. Et peut-être faut-il en profiter pour faire ce qu’on ne fait pas en temps normal, c’est-à-dire à s’intéresser à ce qui nous entoure. »

Ce défi a été baptisé « Confiné mais aux aguets » et tout le monde peut y participer. Pour relever le défi, c’est très simple, vous devez simplement vous mettre à votre fenêtre, balcon ou dans votre jardin et d’observer les oiseaux que vous voyez pendant une dizaine de minutes. Comptez uniquement les oiseaux qui sont posés et notez ensuite vos donnés sur le site de la LPO.

Cela nous permet ainsi d’apprendre à mieux reconnaître les oiseaux et d’avoir une meilleure compréhension de leurs habitudes. De plus, c’est une activité très ludique à partager avec les enfants.

Si vous souhaitez vous porter volontaire, inscrivez-vous ici.

Par ailleurs, je pense que les oiseaux des villes ont besoin de notre aide.

Car le confinement pourrait causer la mort de millions d’oiseaux dans les villes.

Annonce

Lorsque nous pensons aux oiseaux, nous imaginons qu’ils se nourrissent seuls, sans notre intervention. Si c’est vrai pour les oiseaux sauvages qui trouvent tout ce dont ils ont besoin dans la nature, les oiseaux des villes, et plus particulièrement les oiseaux des villes, dépendent cependant en grande partie de l’activité humaine.

oiseaux dans les villes
Depositphotos

Ils ont l’habitude de se nourrir des déchets et des miettes laissées derrière les passants dans les lieux très touristiques. Mais depuis le confinement qui vise à lutter contre la propagation du coronavirus, la nourriture est devenue très rare, et de nombreux oiseaux sont de plus en plus affaiblis.

Plusieurs cadavres d’oiseaux ont déjà été observés sur la place de Catalogne, à Paris. Et je pense que des centaines de milliers d’oiseaux pourraient mourir dans peu de temps.

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *