La moitié des contaminations se fait par les porteurs sains : voici les gestes barrières à respecter

Annonce

porteurs sains
Depositphotos

50 % des contaminations se font par les porteurs sains : voici les gestes barrières à respecter

Le Covid-19, qu’est-ce que c’est exactement ?

Le Covid-19 est le nom contracté de « coronavirus disease 2019 », il fait référence à la maladie pulmonaire que l’on peut contracter avec ce virus, et non le virus lui-même. Quant au mot coronavirus, il fait référence à une famille de « gros » virus en forme de couronne très contagieux, comme le SRAS de 2003.

Entre 2 et 5% des personnes contaminées par le Covid-19 en meurent, contre 10 % pour le SRAS de 2003.

Annonce

Contrairement aux parasites et aux bactéries, le virus est incapable d’exister de façon autonome et résiste aux antibiotiques. Il faut donc une substance médicale pour attaquer son génome qui est très résistant ici, car il a réussi à passer au-delà des barrières de l’hygiène moderne.

Comment se transmet le Covid-19 ?

Dans la majorité des cas, lorsqu’une personne a attrapé un virus, elle en contamine généralement deux ou trois personnes dans un environnement proche. Le virus se transmet par les gouttelettes projetées quand une personne malade éternue ou tousse. Le virus meurt en quelques heures, car il ne peut pas survivre hors du corps humain.

Pour qu’une personne soit infectée par une autre personne contaminée, les scientifiques ont mesuré qu’il faut rester en moyenne 10 minutes très proche.

Comment savoir si l’on est malade ?

Les symptômes de cette maladie sont particulièrement banals. Il compter un délai d’incubation de deux à dix jours, avec une moyenne de cinq à six jours.

Ensuite, nous commençons à avoir des problèmes de déglutition et mal à la gorge, puis de la toux, et de la fièvre. Certains médecins évoquent également une congestion nasale sans écoulement.

Annonce

On peut aussi avoir la diarrhée, des frissons, des maux de tête et des courbatures. Et le principal symptôme qui doit alerter est la difficulté à respirer. De nombreuses personnes perdent également le goût.

Plus rarement, le virus provoque une pneumonie et pour certains cas elle peut dégénérer en pneumopathie interstitielle, qui empêche le malade de respirer et peut entraîner la mort.

Quelles sont les personnes les plus fragiles ?

Les personnes les plus fragiles semblent être les plus âgées ou celles avec certaines pathologies (diabétiques insulinodépendants, hypertension artérielle, AVC, insuffisants respiratoires chroniques, immunodépression (comme le VIH), personnes obèses et femmes enceintes à partir du troisième trimestre) et doivent donc être particulièrement surveillées et protégées.

Le gouvernement a aussi relevé que la maladie pouvait être aggravée avec la prise d’anti-inflammatoires ou de corticostéroïdes. Pendant l’épidémie du coronavirus, il faut donc éviter la prise d’ibuprofène, de nurofen, de naproxène, de diclofenac ou de Voltaren.

La catégorie du médicament doit être notée sur les boîtes, mais si vous avez un doute, il est recommandé d’appeler un professionnel de santé. Vous pouvez prendre du paracétamol en respectant les doses recommandées si vous avez de la fièvre ou des maux de tête.

Annonce

Et les porteurs sains ?

Les porteurs sains représentent également un gros problème de cette épidémie, car une majorité des gens infectés ne ressentent aucun symptôme grave. En effet, 80% ont une forme très bénigne de la maladie, avec une légère toux ou très peu douloureuse et aucune difficulté à respirer.

Pour ce qui est des enfants, ils semblent presque entièrement immunisés, donc ils peuvent le porter et le transmettre sans qu’on s’en aperçoive. On les appelle des porteurs sains, et ils seraient responsables de la moitié des cas de transmission. C’est pour cette raison qu’il est primordial de respecter les recommandations médicales et gouvernementales.

Ainsi pour limiter au maximum le risque de propagation :

– Lavez-vous régulièrement les mains pendant au moins 30 secondes avec du gel hydroalcoolique ou du savon.

– Toussez et éternuez dans votre coude pour éviter la projection de gouttelettes.

– Gardez une distance d’au moins un mètre avec les autres.

– Utilisez des mouchoirs à usage unique.

– Pensez à laver les surfaces et les objets les plus utilisés, dont le téléphone portable et la carte de crédit.

– Portez un masque si vous êtes malade et isolez-vous autant que possible.

– Limitez-vous aux déplacements strictement nécessaires pendant la période de confinement.

Annonce

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

2 réflexions sur « La moitié des contaminations se fait par les porteurs sains : voici les gestes barrières à respecter »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *