Oui, les contraceptifs ont des effets secondaires, et il serait temps que les hommes commencent à assumer aussi

contraceptifs ont des effets secondaires
Oui, les contraceptifs ont des effets secondaires, et il serait temps que les hommes commencent à assumer aussi

Le 12 Octobre 2017. Image crédit: Pixabay

Oui, les contraceptifs ont des effets secondaires, et il serait temps que les hommes commencent à assumer aussi

La médecine a développé une nouvelle pilule contraceptive pour les hommes

Manifestement, les femmes peuvent souffrir de maladies telles que la dépression et l’acné, dans l’intérêt de prévenir une grossesse non désirée, alors que ce n’est pas le cas pour les hommes.

Oui, les contraceptifs ont des effets secondaires, et il serait temps que les hommes commencent à assumer aussi:

L’efficacité prouvée de la dernière version du contraceptif masculin injecté est une excellente nouvelle. Dans un essai sur 320 hommes, les chercheurs ont constaté que, sur une période d’un an, ce contraceptif était efficace à 96 pour cent. Un porte-parole de l’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré : « L’étude a montré qu’il est possible d’avoir un contraceptif hormonal pour les hommes qui réduit le risque de grossesses non planifiées chez les partenaires des hommes qui l’utilisent.

Mais l’essai du médicament a déjà été arrêté, parce que seulement 20 des hommes (sur 320 ne l’oubliez pas) ont trouvé les effets secondaires de l’injection intolérables et il a été décidé qu’il fallait d’autres recherches pour essayer de les contrecarrer. Ces effets secondaires incluaient la dépression, les douleurs musculaires, les sautes d’humeur, l’acné, et une modification de la libido.

Est-ce que l’un de ces effets secondaires vous semble familier ? Certainement, ce sont les effets secondaires mineurs de la pilule combinée, qui est utilisée par 48 pour cent des femmes âgées de 16 à 19 ans, 64 pour cent des femmes âgées de 20 à 24 ans et 55 pour cent de celles âgées entre 25 et 29 ans.

Quelle tristesse pour ces pauvres hommes, ils ne supportaient pas les effets secondaires que tant de femmes doivent supporter chaque jour juste pour éviter une grossesse non désirée. Les femmes ont dû assumer les responsabilités de la contraception depuis le lancement de la pilule en 1962, et tous les effets secondaires qui en découlent.

Concernant la contraception, la médecine est clairement biaisée en faveur des hommes. Les femmes peuvent souffrir de maladies telles que la dépression et l’acné, dans l’intérêt de prévenir une grossesse non désirée, alors que c’est loin d’être le cas pour les hommes. Les chercheurs vont maintenant dépenser des millions pour essayer de modifier ce médicament afin de diminuer les effets secondaires.

Seulement 20 des hommes interrogés ont déclaré qu’ils ne supportaient pas les effets secondaires, alors que plus de 75 pour cent des hommes ont déclaré qu’ils utiliseraient volontiers la contraception. Comme 20 hommes n’étaient pas satisfaits, tout l’essai a été interrompu.

L’un des plus gros risques pour les femmes en prenant la pilule combinée est le risque accru de thrombose veineuse profonde (TVP), qui peut être fatal. Cela affecte deux femmes sur 10 000. La vie des jeunes femmes a été écourtée parce qu’elles ont pris la pilule. Les conseils de l’agence de réglementation? « Les avantages l’emportent sur les risques. »

Il y a aussi un risque accru de cancer du sein: une femme sur huit est atteinte d’un cancer du sein et il est responsable de 31 décès chaque jour en Grande-Bretagne. Il y a aussi des risques élevés de contracter un cancer du col de l’utérus ou d’avoir un accident vasculaire cérébral, sans parler des sautes d’humeur, des crampes, des seins douloureux, des maux de tête, des migraines, de la prise de poids, des périodes lourdes et douloureuses, dois-je continuer?

Les risques de la pilule combinée sont nombreux et la prendre n’est pas une chose agréable. Mais les femmes ont supporté ce fardeau pendant plus de 50 ans pour permettre à leurs relations d’évoluer sans risque de grossesse. Il est offensant et inconsidéré que les chercheurs arrêtent un essai majeur d’un contraceptif masculin à cause de quelques effets mineurs, oui, ils sont mineurs, et si vous vous en plaignez en tant que femme, c’est ce que votre médecin vous dira certainement.

Je ne blâme pas les hommes qui ont abandonné l’essai. Je blâme l’établissement médical qui traite les femmes comme du bétail qui peut faire face au risque de cancer et de caillots sanguins pour éviter que le monde ne soit peuplé de bébés non désirés mais qui ne veut pas laisser les hommes souffrir, même si c’est un léger mal de tête.

Pour les femmes, les alternatives à la pilule combinée ne sont pas beaucoup mieux. La micro-pilule ne présente pas autant de risques, car elle n’est pas remplie d’oestrogènes, mais vous pouvez vous retrouver avec des saignements irréguliers ou pas de menstruations du tout . C’est énervant pour beaucoup, surtout quand vous essayez d’éviter une grossesse non planifiée. La Depo Provera est réputée pour les saignements irréguliers, certaines personnes saignent tous les jours, et elle n’est pas réversible. L’implant est également réputé pour sa perturbation du cycle menstruel. Ne parlons même pas du stérilet.

L’arrêt de l’essai contraceptif masculin n’est pas justifié. À moins que les chercheurs ne prouvent que cette injection augmente le risque de décès, de cancer ou d’un effet secondaire avec un risque disproportionné par rapport aux formes de contraception que des centaines de millions de femmes utilisent déjà.

Source les contraceptifs ont des effets secondaires :  /www.independent.co.uk/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*