sursaute

Si votre corps sursaute pendant l’endormissement, voici ce que cela signifie

Si votre corps sursaute pendant l’endormissement, voici ce que cela signifie

Vous savez, vous commencez à rêver, mais quand vous êtes sur le point de glisser la tête la première dans ce sommeil profond, vous commencez à tomber, ou quelque chose vous frappe au visage, vous vous réveillez du pays des rêves d’une manière soudaine et surprenante.

Je ne sais pas si vous avez déjà été curieux concernant cet étrange phénomène, mais je me suis toujours demandé pourquoi cela se produisait. Apparemment, il s’agit de quelque chose qui arrive régulièrement aux gens. Et les scientifiques ont enfin compris ce que cela signifie. Ils lui ont même donné un nom officiel, les « Myoclonies d’endormissement ».

Les sursauts du sommeil sont décrits différemment selon les gens, mais les expériences partagées disent qu’on a l’impression de tomber. Curieusement, c’est également décrit comme un démon qui vous étouffe dans votre sommeil.

Sous cette dénomination savante sont classés les phénomènes suivants:

  • on sent l’assoupissement nous gagner et, tout à coup, notre corps se contracte brusquement comme si l’on venait de glisser du trottoir ou de rater une marche ;
  • en position assise à notre bureau, l’esprit occupé par le travail, on remarque d’un seul coup que l’une de nos paupières s’est mise à frémir ;
  • on est soudain pris d’un hoquet incontrôlé que l’on ne peut arrêter qu’en buvant à l’envers ou en respirant dans un sac en papier..

Chacune de ces secousses étranges constitue un mouvement appelé « spasme myoclonique » – c’est-à-dire une secousse ou un spasme musculaire involontaire de courte durée.

Ces phénomènes sont provoqués par une soudaine contraction, par une secousse des muscles, ou par le relâchement qui suit une contraction musculaire

Environ 60 % à 70 % d’entre nous ont déjà fait l’expérience des sursauts du sommeil de temps à autre.

Les chercheurs pensent que certaines causes extérieures, comme la caféine et le tabac, pourraient augmenter la fréquence des sursauts. Ils recommandent d’éviter toutes les boissons contenant de la caféine quelques heures avant d’aller dormir.

Il se trouve également que les médicaments comme Adderall et Ritalin peuvent avoir des effets similaires, et le manque de sommeil déclenche aussi ces phénomènes.

Les sursauts du sommeil sont le plus souvent observés quand une personne s’endort rapidement pendant ou après avoir été dans un état exhaustif. Dans de rares cas, lorsque le corps est vraiment épuisé, le cerveau va traiter les stades de sommeil trop rapidement, croyant que le corps et ses principaux systèmes sont défaillants.

Il répond en vous secouant pour vous réveiller avec une explosion de produits chimiques, que le cerveau peut interpréter, puis générer un rêve conçu pour vous réveiller, ce qui est le principe de base derrière la théorie des « Myoclonies d’endormissement ».

Les sursauts du sommeil ou encore « myoclonies hypnagogiques » sont observés à tout âge. 

Voici quelques-unes de leurs caractéristiques :

  • ils surviennent pendant l’endormissement et en stade 1 de sommeil lent ;
  • il s’agit de sursauts avec contraction soudaine et brève des membres inférieurs atteignant parfois les membres supérieurs et s’accompagnent souvent d’une sensation de chute ;
  • ces sursauts parfois massifs peuvent s’organiser en salves.

Les causes de ces sursauts de sommeil restent encore aujourd’hui assez mystérieuses.

On peut les observer par exemple chez des personnes :

  • ayant des horaires de sommeil irréguliers ;
  • particulièrement stressées.

Complications des sursauts du sommeil et vigilance nécessaire

Si les sursauts du sommeil persistent dans le temps et deviennent invalidants, il convient de faire des examens plus poussés, car la myoclonie du sommeil peut être le symptôme principal d’autres dysfonctionnements du système nerveux tels que :

  • la maladie d’Alzheimer ;
  • la maladie de Parkinson ;
  • La sclérose en plaques ;
  • l’épilepsie.

Le caractère récurrent des sursauts du sommeil peut aussi être le signe d’autres troubles du sommeil plus graves, comme le syndrome des jambes sans repos, auquel cas les mouvements périodiques des membres se développeront dans le futur.

Une myoclonie banale ne nécessite pas de traitement. Mais quand elle est accompagnée de symptômes d’insomnies inexpliqués, il convient de passer des examens pour établir un diagnostic. Ces examens s’étalent sur une nuit complète.

On cherche en premier à éliminer la possibilité d’autres troubles. Une polysomnographie permet alors de vérifier également si la myoclonie est à l’origine de la mauvaise qualité du sommeil.

Vous pouvez afficher les sous-titres choisir en français. Appuyez sur lecture puis allez dans options sous-titres « oui » , puis traduire automatiquement puis en français

Après Si votre corps sursaute pendant l’endormissement, voici ce que cela signifie voir aussi:

Si votre corps sursaute pendant l’endormissement, voici ce que cela signifie
4.3 (85%) 16 vote[s]