Cette enseignante a donné un cours d’anatomie habillée d’une combinaison qui montre le corps humain en détail

Annonce

Vous souvenez-vous d’une de vos enseignantes quand vous étiez à l’école ? Celle qui se souciait de vous et voulait toujours vous aider ? Verónica Duque est l’une de ces enseignantes. Il y a peu, cette femme âgée de 43 ans a décidé d’enseigner d’une manière originale en donnant un cours d’anatomie vêtue d’une combinaison qui montre le corps humain dans ses moindres détails.

« J’enseigne depuis une quinzaine d’année maintenant », a dit Verónica. « J’enseigne les sciences naturelles et sociales, l’art, ainsi que l’anglais et l’espagnol. »

Annonce

Enseignante en troisième année, elle est toujours à la recherche d’idées pour rendre ses cours plus intéressants. « Je faisais des recherches sur le web quand une annonce d’un maillot de bain est apparue. Sachant à quel point il est difficile pour les enfants de visualiser la disposition des organes dans le corps humain, j’ai pensé que cela valait la peine d’essayer. »

Après que son conjoint Michael ait posté quelques photographies du cours sur les réseaux sociaux, elles sont immédiatement devenues virales, avec plus de 70 000 « j’aime » et 15 000 commentaires. Cependant, l’enseignante a d’autres idées en réserve. Verónica aime surprendre ses élèves.

Annonce

« J’ai décidé depuis longtemps d’utiliser des déguisements pour les cours d’histoire »souligne Verónica . « J’utilise aussi des couronnes en carton pour que mes élèves apprennent certaines catégories grammaticales telles que les noms, les adjectifs et les verbes. »

Annonce

« Je voudrais que la société cesse de considérer les enseignants comme des fonctionnaires de bureau paresseux. »

Même si ce n’est pas très écologique, c’est sûr que cette initiative a dû retenir toute l’attention des élèves.

Annonce

Antoine Mercier

Comme de nombreuses personnes, cela fait des années que j’essaie de limiter mon empreinte carbone en triant mes déchets, en empruntant le plus possible les transports en commun et en limitant au maximum le plastique. C’est un bon début, mais je pense que tout ceci n’est pas suffisant car nous ne réglerons pas le problème en nous contentant de faire cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *