déforestation au Brésil
Image crédit : Pixabay

Le rapport de l’INPE montre une déforestation au Brésil quatre fois supérieure en juillet

Les chiffres officiels viennent d’être publiés, par rapport à juillet 2018, le Brésil a subi une déforestation quatre fois plus importante en juillet 2019. Cela ne fait que confirmer l’état préoccupant des lieux, souvent contesté par le président d’extrême droite Jair Bolsonaro.

L’Institut national de recherche spatiale (INPE) brésilien, l’organisme public en charge d’évaluer la déforestation en Amazonie, a noté 2.254 kilomètres carrés de zones déforestées dans le pays en juillet 2019, alors qu’en juillet 2018 il avait recensé 596,6 kilomètres carrés, soit presque quatre fois plus en un an.

Les dernières données de l’INPE annonçaient 88 % de déforestation en plus au Brésil en juin par rapport à la même période l’année dernière. Sur un an, les zones déforestées ont atteint 6.833 kilomètres carrés ,soit 40 % de plus, d’après l’INPE.

Le directeur de l’INPE, Ricardo Galvao, est accusé par le gouvernement Bolsonaro de donner des chiffres inexacts pour « faire le jeu des ONG ».

Selon le président Brésilien, qui est très certainement pro-pesticides et climatosceptique, ces chiffres qui révèlent une augmentation récente de la déforestation ne reflètent pas la réalité et seraient une mauvaise chose pour l’image du pays.

Photo Nasa

Mais les producteurs et exportateurs de produits agricoles craignent que leurs marchandises se vendent moins bien à l’export, d’autant plus que l’accord de libre-échange entre l’UE et le Mercosur prévoit des garde-fous environnementaux.