Le 30 Mars 2018. Image crédit :Wikipedia Commons

Des femmes s’unissent pour réconforter une mère désemparée et son enfant à l’aéroport

Cette merveilleuse histoire a été publiée sur Facebook par Beth Bornstein Dunnington qui a participé à un moment inoubliable à l’aéroport international de Los Angeles.

« Il s’est passé quelque chose d’extraordinaire à LAX aujourd’hui. ​​J’étais à la porte d’embarquement, en train d’attendre l’avion pour Portland. Un enfant ayant l’air d’avoir dix-huit mois ou presque était énervé, il courait entre les sièges, donnait des coups de pied et criait, puis se couchait par terre, et refusait de monter à bord de l’avion (qui n’allait pas à Portland).

Sa jeune mère, visiblement enceinte et voyageant seule avec son fils, est devenue complètement dépassée … elle ne pouvait pas le prendre parce qu’il était tellement contrarié qu’il a continué à courir loin d’elle, puis à s’allonger sur le sol, à donner des coups de pied et à crier à nouveau. Elle se laissa tomber sur le sol et mit sa tête dans ses mains, son enfant à côté d’elle toujours énervé, et se mit à pleurer.

Ensuite, il y a eu ces femmes dans le terminal, on devait être six ou sept, nous ne nous connaissions pas, nous nous sommes approchées et l’avons entourée et le petit garçon et nous nous sommes agenouillées pour former un cercle autour d’eux. J’ai chanté ‘The Itsy Bitsy Spider’ pour le petit garçon … une femme avait une orange qu’elle a pelée, une femme avait un petit jouet dans son sac qu’elle a laissé au bambin pour qu’il joue, une autre femme a donné une bouteille d’eau à la maman.

Quelqu’un d’autre a aidé la mère à sortir le gobelet de l’enfant de son sac et à le lui donner. C’était tellement beau, il n’y avait pas de discussion et personne ne se connaissait, mais nous avons réussi à les calmer tous les deux, et elle a amené son enfant dans l’avion. Seules les femmes se sont approchées.

Après avoir franchi la porte, nous sommes toutes retournées à nos sièges séparément et nous n’en avons pas parlé … nous étions des étrangères, rassemblées pour résoudre quelque chose. Je me suis dit qu’un cercle de femmes, avec une mission, pouvait sauver le monde. Je n’oublierai jamais ce moment. »

Écrit par Beth Bornstein Dunnington sur Facebook.

Notez cet article