eau en bouteilles

On a pu détecter des pesticides ou polluants chimiques dans quelques marques d’eau en vente dans les magasins .

D’après l’étude menée conjointement par France libertés et 60 millions de consommateurs, des polluants ont été retrouvés dans 10 bouteilles d’eau sur les 47 examinées. Des micro-traces qui ne serait pas nuisibles pour la santé de l’homme mais c’est une situation qui pose cependant la question de la pureté de l’eau en bouteille.

Ce qui a été retrouvés sont des traces de pesticides et de médicaments. Mais alors quelles sont les marques concernées par les résultats de cette étude?

Mise à jour le 27/06/2019

Voici les 10 marques d’eau en bouteilles incriminées par l’étude avec les particules de pollution concernées.

Hépar – Source Hépar

Buflomédil (médicament, vasodilatateur)

Mont Roucous – Source Mont Roucous

Afficher l'image d'origine

Tamoxifène (hormone de synthèse utilisée pour lutter contre le cancer du sein)

Saint Amand – Source du Clos de l’abbaye

eau en bouteilles

Tamoxifène et Naftidrofuryl (médicament, vasodilatateur)

Eau en bouteilles: Vittel – Grande source

Afficher l'image d'origine

Hydroxyatrazine (pesticide)

On en parlait dans ce reportage :

Volvic – Source Clairvic

Afficher l'image d'origine

Atrazine (pesticide)

Carrefour discount – Source Céline Cristaline

Tamoxifène

Cora – Source Saint-Pierre

Atrazine

Cristaline – Source Louise

Oxadixyl (pesticide)

La Salvetat – Source La Salvetat

Afficher l'image d'origine

Tamoxifène

St-Yorre – Source Royale

Tamoxifène

Parmi les eaux en bouteille sans aucune trace de polluant, on retrouve les eaux minérales Evian, Contrex, Courmayer, Thonon, Montcalm, Wattwiller, les eaux minérales des marques Auchan, Carrefour, Leclerc et Leader Price, et les eaux minérales gazeuses Perrier, Badoit, San Pellegrino ou Quezac. 23 eaux de source en bouteille n’avaient également aucune trace de substance toxique.

« Pas de danger pour la santé ». Pour Thomas Laurenceau, rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs, interrogé sur Europe 1, il n’y a cependant aucune raison de céder à la panique.  » Il n’y a absolument aucun danger pour le consommateur, on peut les boire sans problème », souligne-t-il. « On est dans l’ultra-trace, c’est vraiment minuscule », ajoute-t-il encore. En revanche, ces relevés posent à plus long terme la question de la préservation des ressources naturelles en eau.

Dès la publication des résultats, ils ont été catégoriques : les traces infimes que nous avons détectées ne présentent aucun danger pour la santé des consommateurs à court terme.

En revanche, trouver des polluants dans des eaux aussi protégées que les eaux minérales est un vrai signal d’alerte sur la contamination de notre environnement, et sur la qualité globale de la ressource en eau à long terme.

Pour conclure : Renseignez-vous sur la qualité de votre eau du robinet car souvent elle est meilleure ou voire de même qualité que les eaux en bouteilles. Surtout que le point le plus négatif, outre le prix très élevé, et malgré les efforts des fabricants, sont bien les bouteilles en  plastiques difficilement biodégradables qui polluent les sols et nos océans.

Seules ces 10 références d’eau en bouteille présentaient des microtraces de polluants d’après 60 Millions de consommateurs.

Ajout d’information

Suite à cet article nous avons été contacté par la Chambre Syndicale des Eaux Minérales. Voici leur mail :

Nous faisons suite à l’article que vous avez publié « Voici les marques d’eau en bouteilles qui possèdent des polluants ».

Vous faîtes référence à un article de 60 Millions de Consommateurs sur la qualité de l’eau datant du 25 mars 2013. Cette information est maintenant largement dépassée :

Sachez que les résultats de cette étude ainsi que la méthodologie ont, depuis cette période, été contestés.

En effet, une étude a été menée par un laboratoire indépendant spécialisé dans la recherche au niveau de « l’ultra traces » (micro-particules).

-13 000 analyses ont été effectuées sur les polluants émergents, sur 40 marques d’eau embouteillées en France.

-La recherche a porté sur 330 molécules : médicaments, hormones, pesticides et autres molécules liées aux activités humaines.

Cette étude prouverait que : 

-ll n’y a aucune trace de médicament, d’hormone, de phtalate, ni de Bisphénol A dans les eaux embouteillées.

-100% des eaux embouteillées sont conformes à la réglementation, à des seuils même 2 fois plus bas que les limites réglementaires en matière de pesticides.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur https://eaumineralenaturelle.fr/qualite/qualite-de-leau-en-bouteille

Et consulter le communiqué de presse joint afin de pouvoir rectifier l’information que vous avez publiée.

Les études sont souvent contestées par les lobbys, mais dans le doute et par soucis d’équité, nous avons voulu publier cette information.

Mais cela n’enlève rien au problème de pollution engendrée par la production des bouteilles d’eau.

Source eau en bouteilles qui possèdent des polluants :  https://www.60millions-mag.com/2013/03/25/qualite-de-l-eau-potable-difficile-d-echapper-aux-polluants-7854 et  www.tuxboard.com