L’Écosse va devenir le premier pays à rendre les produits d’hygiène féminine gratuits

Annonce
hygiène féminine gratuits
Image crédit : Depositphotos

Le pays veut rendre les produits d’hygiène féminine gratuits

L’Écosse vient d’approuver la première étape du projet de loi pour rendre les produits d’hygiène féminine totalement gratuits. Cette mesure coûtera 28 millions d’euros, mais c’est avant tout une première mondiale dans la lutte contre la précarité menstruelle. La proposition prévoyant que les tampons et les serviettes hygiéniques seront gratuits dans certains lieux a été adoptée le mardi 25 février en première lecture.

Annonce

On pourra donc trouver ces protections gratuitement dans divers lieux comme les centres locaux, les clubs de jeunesse ou encore les pharmacies.

Monica Lennon la députée travailliste qui a déposé cette loi a déclaré au Figaro :

« L’adoption de ce texte marque un un tournant en normalisant la menstruation en Ecosse et en envoyant le signal tangible du sérieux avec lequel notre parlement prend en compte les questions de genre (…) Il s’agit de produits de base, et pas une seule femme en Ecosse ne devrait avoir à vivre sans protections périodiques»

Annonce

Tous les partis représentés au parlement et le gouvernement ont été favorables à la proposition.

Selon l’association Bloody Good Period, une femme réglée dépense 5 700 euros en protections hygiéniques tout au long de sa vie. Cette impossibilité d’avoir accès à ces produits de base a des conséquences directes sur la vie de ces femmes

Annonce

D’après une étude réalisée en 2018, 27 % des femmes britanniques ont déjà manqué le travail ou l’école parce qu’elles ne pouvaient pas s’acheter de protections hygiéniques et de tampons.

Lola guards the tampons

Il y a deux ans, l’Écosse est devenue la première nation au monde à distribuer gratuitement des protections hygiéniques dans les écoles, les collèges et les universités pouf lutter contre la précarité menstruelle.

Lien étude: https://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/period-poverty-women-miss-school-work-office-money-sexism-a8786146.html

Cyril R.

C’est très probablement mon père qui m’a transmis cette passion que j’essaierai moi-même de transmettre à mes enfants. Dès que j'ai un peu de temps, je profite de l’occasion pour passer du temps dans la nature. Par ailleurs, je m’intéresse également à tout ce qui touche au bien être et à l'écologie de près ou de loin, je suis fasciné par toutes les méthodes d’investigation, vérifiables et reproductibles ayant pour but de produire des connaissances. J’ai donc décidé de rédiger des articles qui touchent à ces domaines. J’espère pouvoir vous transmettre un peu de mon savoir et de mon amour pour la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *